Comment soigner une tendinite achilléenne

Les tendons sont des tissus qui permettent de fixer les muscles sur les os. Ce sont eux qui assurent la mobilité des articulations. Le tendon d'Achille permet de relier les muscles des mollets aux os du talon. La tendinite (ou tendinopathie) achilléenne est une inflammation douloureuse du tendon situé derrière la cheville. Cette pathologie est provoquée le plus souvent par une sollicitation trop violente et trop répétée de ce tendon, c'est une blessure de surmenage. Elle survient chez celles et ceux qui font des efforts trop intenses sans s'être suffisamment échauffés et sans avoir les muscles nécessaires . La plupart des tendinites achilléennes peuvent se traiter à la maison, mais, même dans ces cas, il est toujours préférable d'avoir un avis médical préalable, ce qui vous permettra de savoir comment procéder.

Traiter une tendinite achilléenne

  1. Prenez rendez-vous avec votre médecin. Si vous décidez de vous soigner seul de votre tendinite du talon d'Achille, prenez en premier lieu l'avis de votre médecin. Il vous confirmera votre diagnostic et vous proposera certainement un traitement adapté.
    • Signalez à votre médecin la cause de cette tendinite, certainement une sollicitation trop importante de la jambe. Il vous donnera aussi un ordre de grandeur de la durée durant laquelle vous devrez lever… le pied.
    • Si vous ressentez une très forte douleur au tendon d'Achille ou si vous ne pouvez plus faire bouger votre pied, consultez immédiatement. Il y a de fortes chances pour que vous ayez une déchirure, voire une rupture du tendon, c'est autrement plus sérieux .
    • Parmi les symptômes de la tendinite du talon d'Achille qui doivent vous inciter à consulter, citons des douleurs modérées à moyennes à l'arrière de la jambe ou au-dessus du talon, plus spécifiquement au cours d'un effort. Le matin, au réveil, il est aussi possible de ressentir une certaine sensibilité ou une certaine raideur dans cette partie du corps .
  2. Mettez votre tendon au repos. C'est la première chose à faire pour que la situation ne s'aggrave pas. Il ne s'agit pas de ne plus bouger le pied, mais il ne faut plus courir, monter les escaliers ou se livrer à des activités trop traumatisantes pour le tendon .
    • En fonction de la gravité, cette période de repos pourra aller de quelques jours à plusieurs mois . Soyez à l'écoute de votre corps et ne vous remettez que progressivement à des activités plus intenses.
    • Durant cette période de repos, faites des exercices doux qui n'affectent que peu le tendon, comme le vélo, les exercices sur une machine elliptique ou la natation .
  3. Refroidissez votre mollet pour soulager la douleur. Les applications de froid permettent de réduire les inflammations et les œdèmes, et par là même, la douleur. Placez pendant un quart d'heure une poche de glace sur votre mollet à l'endroit précis où vous avez mal . Renouvelez l'opération chaque fois que la douleur revient .
    • Après un exercice, anticipez la douleur. Appliquez une poche de glace sur le mollet atteint tout de suite à la fin de l'effort .
    • Refroidissez la zone pendant vingt minutes, mais si vous commencez à ressentir un certain engourdissement, il faut tout arrêter .
  4. Prenez un antalgique. Pour diminuer l'œdème et soulager la douleur, prenez du paracétamol ou un antiinflammatoire non stéroïdien (AINS), comme de l'ibuprofène ou du naproxène  . Lisez attentivement la notice et veillez à ne pas dépasser les doses prescrites.
    • Ne dépassez pas dix jours de traitement.
    • Ces antalgiques sont à prendre ponctuellement et ne doivent pas être pris sur le long terme. Si vous devez vous soigner plus d'un mois, il est nécessaire d'avoir l'avis de votre médecin sur cette prise .
    • Si votre médecin vous prescrit un antalgique plus puissant, il va de soi qu'il faudra respecter scrupuleusement les doses qu'il a indiquées.
  5. Utilisez une bande de contention. Bandez le pied et le bas de la jambe avec une bande élastique ou une bande de contention. Avec un tel bandage, l'œdème se résorbe et le tendon touché est en grande partie empêché de bouger .
  6. Pour réduire l'œdème, surélevez votre pied. Cette position, qui consiste à mettre le pied au-dessus du cœur, présente l'avantage de réduire l'œdème, le sang circule mieux par simple gravitation. Si vous arriviez à trouver une position confortable, il serait bien de l'adopter pour dormir .
  7. Évitez de fumer. Le fait de fumer ralentit fortement la guérison, car la circulation sanguine est moins bonne et donc, la réparation des tissus endommagés est plus lente . Ainsi, si vous pouvez vous passer de fumer, ou tout au moins réduire votre consommation de tabac, vous n'en guérirez que plus vite.
  8. Portez des chaussures qui protègent le talon. Pour guérir plus vite, portez des chaussures de sport qui soutiennent bien la voute plantaire et qui possèdent des coussinets sous les talons . Il faut aussi veiller à ce que le contrefort (partie arrière) ne soit pas trop rigide pour ne pas irriter le tendon .
    • Dans certains cas, votre médecin vous proposera d'aller voir un orthopédiste pour qu'il vous prépare des semelles orthopédiques. Elles se glissent dans vos chaussures habituelles et permettent de mieux répartir le poids du corps sur la plante des pieds .
    • Les chaussures ne sont pas conçues pour les cas de tendinites achilléennes. Ces semelles orthopédiques vont soulager la partie arrière du pied où le tendon vient se fixer .
    • Si votre douleur est trop importante, on pourrai vous prescrire une botte orthopédique qui laissera le pied flexible tout en allégeant les contraintes sur le tendon. C'est là une solution à court terme, car le port prolongé d'un telle botte finit par faire fondre le muscle du mollet .
  9. Renseignez-vous sur d'éventuelles infiltrations de cortisone. La cortisone est un très puissant antiinflammatoire, surtout en infiltration . Les infiltrations de cortisone sont aujourd'hui utilisées pour combattre nombre de douleurs et d'inflammations. Cependant, il existe un risque, faible aujourd'hui, de toucher le tendon avec l'aiguille, et la cortisone est une substance puissante. Aussi, les médecins ne recourent-ils à cette technique qu'en cas d'échec des autres traitements .
  10. Renseignez-vous sur une éventuelle intervention chirurgicale. Si, au bout de six mois de traitement médicamenteux, de repos et de kinésithérapie, il n'y a aucune amélioration, il est alors possible d'envisager, en accord avec votre médecin traitant, une intervention chirurgicale . Il existe trois principales opérations .
    • La résection du muscle gastrocnémien permet, par une incision justement faite, de rallonger les muscles du mollet pour soulager la tension sur le tendon d'Achille.
    • Le débridement et le peignage consistent à nettoyer la partie atteinte du tendon d'Achille. Elle ne peut être pratiquée que sur un tendon ayant perdu moins de 50 % de sa fonctionnalité.
    • Le débridement avec greffe de tendon ne peut être réalisé que sur un tendon ayant perdu plus de 50 % de sa fonctionnalité. En gros, un tendon du gros orteil est prélevé et greffé sur la partie du tendon d'Achille encore saine, ce qui le renforce.

Renforcer le tendon d'Achille

  1. Prenez rendez-vous avec un kinésithérapeute. Pour une tendinite grave du talon d'Achille, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un kinésithérapeute qui vous montrera les exercices de renforcement à faire. Il commencera avec des exercices faciles et doux, puis poursuivra avec des exercices plus intenses.
    • Même pour les tendinites achilléennes modérées, il est bon, sans aller chez un kinésithérapeute, de faire des étirements et des exercices de renforcement musculaire, lesquels hâteront la guérison .
  2. Faites des étirements des orteils. Pour réaliser cet exercice, asseyez-vous sur une chaise en prenant soin de poser le talon à plat sur le sol. Penchez-vous, prenez votre gros orteil entre les doigts et soulevez-le le plus possible, sans que cela fasse trop mal . Au début, tenez la position pendant à peu près quinze secondes, puis à force d'entrainement, allez graduellement jusqu'à trente secondes .
    • Cet exercice peut être fait, sans problème, par série de quatre à la fois, cinq fois par jour .
  3. Faites des étirements du mollet et du fascia plantaire. Asseyez-vous au sol, les jambes tendues. Vous aurez au préalable récupéré une serviette un peu grande que vous passerez derrière les orteils de la jambe atteinte. Vous tiendrez dans les mains les deux pans de la serviette. Il suffit ensuite de tirer sur ces deux pans pour réaliser l'étirement . Tenez la position pendant 15 à 30 secondes .
    • Cet exercice peut être fait, sans problème, par série de quatre à la fois, cinq fois par jour .
  4. Faites des étirements des muscles du mollet. Devant un mur, à une distance d'une longueur de bras, mettez un pied en avant, le pied arrière restera bien à plat sur le sol. Prenez appui des deux mains contre le mur et faites porter le poids du corps sur la jambe avant fléchie. Poussez lentement vos hanches vers l'avant sans décoller le pied arrière et en ayant la jambe tendue. Tenez la position pendant dix secondes. Vous allez sentir un étirement dans le mollet de la jambe arrière .
    • Cet exercice peut être fait une vingtaine de fois par jour sur chaque jambe .
    • Vous trouverez une méthode pour étirer vos mollets dans cet article : « Comment s'étirer les jambes ».
  5. Hissez et abaissez vos talons en un même exercice. Il s'agit d'un étirement excentrique, c'est-à-dire qu'on freine le mouvement . Montez sur une marche d'escalier en n'appuyant que la moitié avant des pieds. Hissez-vous ensuite sur la pointe des pieds, puis redescendez en abaissant vos talons le plus possible . Comme l'arrière des pieds est au-dessus du vide, abaissez vos talons bien en dessous du niveau de la marche. Exécutez ce double mouvement une vingtaine de fois de suite en y allant tout doucement .
    • Au bout d'un certain temps, vous pourrez augmenter la difficulté de l'étirement en portant des poids. Vous aurez ainsi un renforcement musculaire et tendineux .
    • Une fois en voie de guérison, réalisez ce même exercice avec un seul pied. Si c'est votre kinésithérapeute qui vous a proposé l'étirement à deux pieds, c'est lui qui vous donnera le feu vert pour l'étirement sur un seul pied, il ne s'agirait pas que vous vous fassiez à nouveau mal .
  6. Prenez quelques bonnes habitudes. Elles seront nécessaires si vous ne voulez pas connaitre une récidive de votre tendinite. Il est un certain nombre d'exercices à faire pour prévenir une telle tendinite ou une rechute. Ainsi, il serait souhaitable  :
    • de toujours commencer doucement, vous augmenterez progressivement vos exercices ou l'intensité de votre pratique sportive,
    • de faire des étirements tous les jours,
    • de privilégier les exercices sollicitant le mollet,
    • d'alterner les exercices à faible et à fort impact.

Conseils

  • Si, un matin, vous vous réveillez avec une douleur au tendon d'Achille, votre médecin pourra vous prescrire une orthèse à mettre au coucher afin de garder le tendon relâché durant la nuit .

Avertissements

  • Cet article n'est là que pour vous donner des informations sur la tendinite achilléenne et ne saurait prétendre remplacer un avis médical autorisé. Cette pathologie nécessite d'être prise en charge par un médecin, et éventuellement un kinésithérapeute. Ne commencez rien de votre propre initiative : vous risqueriez d'aggraver votre état.
  • Faites-vous immédiatement soigner si vous ressentez une soudaine et violente douleur au niveau du tendon ou si vous ne pouvez même pas poser le pied par terre. Ce sont là des signes d'une rupture du tendon, et non pas d'une simple tendinite.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.