Comment vous enfuir de chez vous

N’avez-vous jamais eu envie de fuir ? Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les jeunes voudraient s'enfuir de leur maison : certaines d'entre elles sont bonnes et certaines d'entre elles ne le sont pas vraiment. La chose la plus importante à comprendre pour les jeunes est probablement que la fugue est beaucoup plus difficile et beaucoup moins glamour que vous pouvez le penser. Il y a des nuits froides et blanches, il y a du danger et de la faim, il y a le sentiment général d'être perdu et de ne pas vraiment savoir où vous devez aller. Cela étant dit, il peut y avoir des raisons légitimes de vouloir s'enfuir. Lisez cet article pour vous aider à penser aux conséquences et pour obtenir une longueur d'avance si vous finissez par décider que c'est le bon choix pour vous.

Peser le pour et le contre

  1. Arrêtez-vous et pensez à vos options. Pourquoi voulez-vous fuir ? Y a-t-il une bonne raison de fuir ou êtes-vous juste fatigué de votre situation ? Il y a une différence entre la fugue pour une bonne raison (vous êtes en danger physique) et s'enfuir pour une mauvaise raison (vous venez d'avoir une petite dispute avec vos parents). Ne prenez pas de décision hâtive dans le feu de l'action, vous pourriez le regretter plus tard.
  2. Pensez à toutes les personnes qui pourraient être affectées si vous vous enfuyez. Les humains sont des animaux sociaux. Nous nous lions par besoin et par nécessité, mais aussi parce que nous gagnons de la satisfaction en étant proche de l'autre. Essayez de penser aux gens qui seront gravement touchés par votre décision. Vous le leur devez. Vous ne le savez peut-être pas, mais ils pensent à vous tout le temps.
    • Pensez à vos parents. Même si ça ne se voit pas toujours, vos parents vous aiment profondément. Ils se voient en vous et ils veulent un avenir pour vous meilleur que celui qu'ils veulent pour eux-mêmes. Les disputes et les désaccords se produisent avec les parents. Leur amour pour vous ne change jamais.
    • Pensez au reste de votre famille. Vos frères et sœurs, vos oncles et tantes, vos grands-mères et grands-pères : tous ont une relation qui est plus profonde que juste une amitié. Il est très possible que votre famille se sentira mal et responsable de votre fuite, même si elle n'a rien à voir avec elle.
    • Pensez à vos amis. Vos amis sont la pierre angulaire de votre cercle social. Ils rient avec vous, ils vous font vous sentir mieux quand vous allez mal, ils ont même parfois pensé à vous comme à un frère ou à une sœur. Fuir signifie probablement les abandonner.
    • Pensez à d'autres mentors. Il s'agit peut-être d'un enseignant, d'un ami de votre mère. Beaucoup d'entre nous ont des mentors qui s'occupent de nous. Ils veulent nous voir réussir et être en sécurité. Votre décision aura sans aucun doute un effet sur eux.
  3. Il faut comprendre que dans de nombreux cas, la fugue est illégale. Bien que la plupart des pays ne punissent pas les mineurs (une personne âgée de moins de 18 ans) qui fuguent, il existe des pays et des états, notamment aux États-Unis, qui considèrent que c'est illégal. En Géorgie, en Idaho, dans le Nebraska, la Caroline du Sud, le Texas, l'Utah, la Virginie-Occidentale et le Wyoming, la fugue est un délit, ce qui signifie que vous êtes hors la loi si vous avez moins de 18 ans.
    • Toutefois, si vos parents ou tuteurs ont essayé de vous faire du mal, vous devriez vous en aller et c'est parfaitement légal... Mais vous devez le faire de la bonne façon. Dites-le à un enseignant ou à un autre adulte de confiance ou appelez la police. Assurez-vous d'avoir un endroit où aller pour une nuit ou deux avant de le faire, de sorte que vous n'ayez pas à aller dans des endroits bizarres.
    • Vous craignez peut-être qu'une famille d'accueil soit pire que vos parents, même s'ils vous font du mal, mais il vaut mieux prendre le risque. Vous pourriez même être en mesure de rester avec un autre membre de la famille ou un ami si vous préparez tout à l'avance.
    • Même si vous fuyez dans un pays qui n'a pas de lois contre la fugue, vous pouvez toujours vous retrouver au tribunal. Plus de 30 états des États-Unis considèrent les enfants qui fuguent de manière chronique comme des « enfants ayant besoin de surveillance » et qu'ils doivent appartenir à un processus qui est conçu pour aider les enfants à mener une vie meilleure. Pourtant, les mineurs qui sont dans ce processus peuvent écoper d'amendes, avoir une suspension de leurs privilèges et devoir suivre un traitement obligatoire.
  4. Si vous le pouvez, demandez-vous pourquoi vous voulez vous enfuir. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles un enfant voudrait s'enfuir. Se poser la question du « pourquoi » pourrait vous aider à résoudre le problème avant qu'il ne devienne si mauvais que vous vous sentiez obligé de vous enfuir. Voici quelques statistiques :
    • 47% des jeunes fugueurs ont décrit un grave problème avec un ou deux de leurs parents. Y a-t-il un autre adulte qui pourrait vous donner des conseils sur la façon de régler le problème avec vos parents ? Sinon, envisagez de vous adresser aux services de protection de l'enfance.
    • Plus de 50% des jeunes fugueurs dans les refuges ont déclaré que leurs parents leur ont dit de partir ou savaient qu'ils partaient, mais ne s'en souciaient pas. Si vos parents vous demandent de quitter les lieux ou vous disent qu'ils ne se soucient pas que vous partiez, appelez ou rendez-vous aux services de protection de l'enfance. Ce n'est pas trahir vos parents que de vouloir trouver quelqu'un qui se soucie de vous. Vous le méritez.
    • 80% des fugueurs et des sans-abri ont rapporté des sévices physiques et sexuels. Si vous êtes victime de violence physique ou sexuelle, trouvez un adulte à qui vous pouvez vous confier (cela peut être vos parents ou pas) et allez voir la police pour déposer une plainte.
  5. Rédigez une liste de tous les avantages et de tous les inconvénients d'une fugue. Parfois, mettre vos pensées sur le papier a un effet apaisant, ce qui rend les choses plus claires dans le processus. Voici quelques avantages et inconvénients possibles de la fugue.
    • Les avantages :
      • La possibilité de vous libérer d'une négligence, d'un abus (verbal, physique ou sexuel) et/ou d'un harcèlement.
      • L'opportunité de voyager, de voir de nouveaux endroits et de rencontrer de nouvelles personnes.
      • Avoir plus de liberté et la possibilité de mûrir, peu importe à quel point c'est difficile.
      • Apprendre à compter sur vous-même, développer votre capacité à être capable de faire les choses entièrement par vous-même.
    • Les inconvénients :
      • Une probabilité accrue de passer des nuits dehors, dans les rues, sous les ponts ou les porches ou même sur les toits.
      • Un risque accru de dépression, d'isolement et d'impuissance (32% des jeunes fugueurs ont tenté de se suicider à un moment dans leur vie).)
      • Les risques accrus de violence, de drogue, de maladie et de prostitution dans les rues.
      • Sentir que vous n'avez personne à qui parler, que personne ne se soucie de vous ou que les choses que vous faites ne changent rien.
  6. Donnez à vos émotions une semaine pour se calmer avant de prendre de grandes décisions. Souvent, nous laissons nos émotions prendre des décisions pour nous quand nous pensons être rationnels. Cela peut être une bonne chose, mais c'est parfois mauvais, parce que nous nous trompons en pensant que nous sommes rationnels. Pour permettre à vos émotions de se calmer et de vraiment vous donner le temps de réfléchir à votre décision qui pourra changer votre vie, attendez une semaine avant de faire quoi que ce soit. Tendez la main à des gens de confiance et, peut-être, parlez-en avec eux. Après une semaine, vous cerveau rationnel aura probablement eu le temps de prendre une décision.

Démarrer

  1. Planifiez. Pensez à ce que vous ferez si une partie de vos plans tombe à l'eau et préparez des excuses pour tout. Voici certaines choses auxquelles vous aurez toujours besoin de penser :
    • Que ferez-vous si vous tombez malade ?
    • Que ferez-vous si on vous rattrape ?
    • Qu'est-ce que vous allez manger ?
    • Comment maintiendrez-vous une bonne hygiène ?
    • Comment ferez-vous pour ne pas rester dans la rue et pour vous éloigner du danger ?
  2. Essayez de trouver un endroit sûr où rester avec quelqu'un de confiance. Si vous avez quelqu'un qui peut vous aider à vous enfuir et que vous pouvez rester avec cette personne au moins pour un petit moment, vous êtes à peu près fixé. Toutefois, si ce n'est pas une possibilité, où allez-vous vous mettre à l'abri ?
  3. Préparez un sac avec quelques éléments essentiels. Une lampe de poche. N'apportez que l'essentiel. Ce n'est pas le moment d'établir un record de kilos portés. Apportez de la nourriture, de l'argent, des vêtements de rechange, une veste ou un manteau, au cas où il ferait froid, des vêtements avec des poches, une brosse à dents, du dentifrice, du savon, du shampoing et tout ce dont vous aurez besoin. Si vous ne voulez pas être reconnu, prenez avec vous que les vêtements que vous portez le moins souvent. Quelques autres choses qui pourraient être utiles dans votre quête :
    • Un couteau multi-usages
    • Des cartes
    • Un parapluie
    • Un cadenas
    • Une couverture
  4. Essayez d'apporter une partie de votre argent de poche, mais n'en prenez pas assez pour vous faire remarquer. Peut-être 10 euros pour un autobus ou un autre moyen de transport et 50 euros juste au cas où. Si vous envisagez de voler de l'argent, trouvez un endroit où vous pouvez en obtenir rapidement sans être repéré par vos parents.
    • Si vous avez une carte de crédit, prenez-la absolument, puisqu'elle est beaucoup plus difficile à voler et à utiliser et que vous pouvez l'annuler à tout moment. Préparez-vous à ce que vos parents l'annulent, cependant, quand ils découvriront que vous avez fui. Ne l'utilisez pas comme seule source d'argent.
  5. Attendez jusqu'à ce que vous ayez la bonne occasion de vous enfuir. Assurez-vous que vous avez beaucoup de temps devant vous avant que quiconque ne remarque que vous êtes parti. Essayez de partir dès que vous arrivez à l'école le matin ou dès que tout le monde n'est pas à votre domicile et que vous savez qu'ils ne reviendront pas avant longtemps. Lorsque vous planifiez cela, faites vite. La dernière chose que vous voulez est que n'importe qui dans le quartier vous remarque lorsque vous partez.
  6. Trouvez un moyen de transport. Vous aurez probablement envie d'avoir un moyen rapide et facile pour vous déplacer. Le bus de la ville est votre meilleur pari ou un autobus de longue distance si vous quittez la ville.

Des stratégies de survie à long terme

  1. Inventez une histoire. Vous devrez accepter qu'à un moment donné, quelqu'un va vouloir savoir d'où vous venez ou ce que vous faites. Vous allez probablement avoir besoin de réfléchir à ce sujet. Pensez à quelque chose de raisonnable et de réaliste, mais ne dites pas que vous vous êtes enfui.
    • Faites simple. Vous devrez vous en rappeler partout où vous allez parce que les bruits courent très vite dans ce petit monde, alors vous devriez probablement garder la même histoire tout au long de votre vie de fugueur, juste pour éviter d'éveiller les soupçons.
    • Si vous êtes vraiment sérieux au sujet de fuguer de manière permanente, changez votre nom. Amusez-vous avec lui, mais ne choisissez pas quelque chose de trop farfelu. Mais pensez-y : quelque chose de commun serait probablement préférable, car il sera plus difficile à retenir et votre but principal est de ne pas devenir trop connu.
  2. Vivez à proximité des grandes épiceries ou des magasins de bonbons. Ces lieux ont généralement des échantillons d'aliments ouverts au public que vous pourrez déguster, mais assurez-vous que vous prenez un panier avec vous et essayez d'agir comme si vous aviez un but, ne traînez pas. En outre, vous pouvez utiliser les toilettes publiques pour vous laver et faire vos petites affaires.
    • Ce n'est pas glamour, mais vous pouvez toujours aller fouiller les bennes à l'arrière des grandes épiceries. Vous serez grandement surpris de ce que les gens jettent. Plus vous fouillerez les bennes, plus votre système s'habituera à la nourriture qui a dépassé sa date limite. Au début, cela peut être assez inconfortable, mais ça devrait aller mieux.
  3. Trouvez un abri si vous n'en avez pas. Si vous n'avez pas d'endroit où loger, vous aurez à trouver un refuge ailleurs. Essayez de trouver un endroit relativement sûr sous un pont, dans une alcôve, dans un bâtiment abandonné quelque part ou peut-être dans un bâtiment public qui reste ouvert 24h/24 et 7j/7. Si ceux-ci ne fonctionnent pas, essayez de regarder le refuge le plus proche et vérifiez ses disponibilités.
    • Si vous avez juste besoin d'un endroit où rester pour passer le temps, les bibliothèques publiques, les églises, les bâtiments de l'université, les aéroports et les gares sont tous des options possibles. Ces lieux sont sûrs, tout en ayant généralement suffisamment de gens pour que vous passiez facilement inaperçu.
    • Pendant les mois d'hiver, vous voudrez peut-être essayer de trouver un immeuble avec ascenseur si vous êtes dans une zone du centre-ville. Essayez de monter dans la cage d'escalier à côté de la cage d'ascenseur vers le sommet de l'immeuble. Vous pourriez trouver une salle qui est bien et chaude où pas trop de gens se rendent.
    • Restez à l'écart de la forêt ou du désert. Ces lieux sont généralement très ruraux et faciliteront la tâche de ceux qui voudront vous prendre pour victime. Aussi romantique que cela puisse paraître, il est vraiment difficile de vivre hors des terres de nos jours, surtout si vous ne savez rien sur les espèces végétales et animales. Essayez de trouver des lieux avec d'autres personnes autour, ils sont généralement plus sûrs.
  4. Vous aurez probablement besoin d'argent à un moment donné, alors apprenez à faire la manche. Faire la manche, c'est demander à d'autres personnes de l'argent. Ce n'est pas très digne et beaucoup de gens vous ignoreront, mais avec les bonnes stratégies, vous pourriez avoir beaucoup de succès et peut-être même obtenir assez pour économiser un peu d'argent.
    • Choisissez le bon emplacement. Trouvez un endroit très fréquenté où les gens marchent, comme à l'extérieur d'une zone de centre commercial, une épicerie ou un endroit d'où les gens sortent avec des espèces. Demandez de l'argent aux clients après qu'ils sont sortis du magasin, pas avant. Sinon, demandez de l'argent aux conducteurs à un carrefour très fréquenté. Assurez-vous que vous êtes sur le côté gauche de la voiture, où se trouve la place du conducteur.
    • Souriez et demandez de l'argent aux gens poliment et doucement. Vous n'obtiendrez pas beaucoup d'argent si vous avez l'air méchant, frustré ou malheureux. Quand quelqu'un vous donne de l'argent, remerciez-le avec un sourire et une remarque amicale.
  5. N'utilisez pas le stratagème de l'accent étranger. Certaines personnes pensent que simuler un accent étranger est tentant, mais c'est généralement une mauvaise idée. Un accent étranger attire l'attention sur vous. Les gens voudront en savoir plus sur vous et votre culture, alors que vous devriez vraiment essayer d'être aussi invisible que possible. En outre, simuler un accent est extrêmement difficile, ce n'est pas important à quel point vous pensez que votre accent étranger est bon, ce qui importe, c'est tous les autres.
  6. Prenez soin de vous. Cette partie est de loin la plus difficile, en particulier le maintien d'une alimentation saine et d'une bonne hygiène. Les hôpitaux sont connus pour garder leurs toilettes exceptionnellement propres et pour offrir une bonne intimité. Voici quelques autres conseils que vous pouvez utiliser pour garder une bonne hygiène, même si votre esprit est faible :
    • Utilisez les salles de bains dans les supermarchés. Il n'y a pas beaucoup d'intimité, mais il y a très peu de trafic. Pensez-y : combien de fois avez-vous utilisé les toilettes dans une épicerie ? Vous serez probablement en mesure de vous donner un bon petit bain à la main et d'utiliser une partie du savon fourni gratuitement.
    • Utilisez du lubrifiant pour vous raser et redresser vos cheveux. Cela paraît bizarre, mais ça fonctionne. Mettez un peu de lubrifiant sur votre peau et travaillez-le en douceur avec un peu d'eau. Rasez-vous en faisant attention de laver le rasoir immédiatement. Si vous avez besoin de redresser ou de dompter vos cheveux le matin, un peu de lubrifiant fonctionne à merveille et ne se voit même pas par la suite.
    • Douchez-vous dans les piscines publiques, ainsi que les collèges et les universités. Si vous prétendez être un étudiant, souvent, les universités ne vous demanderont pas de montrer votre carte d'identité. Cela ne fonctionne pas tout le temps, mais ça vaut la peine d'essayer, surtout si vous les trompez régulièrement en faisant croire que vous êtes étudiant.
  7. Décidez de ce qui se passe quand vous êtes à court de nourriture. Préparez un plan et si vous êtes à court d'options appropriées, pensez à rentrer chez vous ou si vous êtes vraiment sérieux au sujet de votre fugue, essayez de démarrer une nouvelle vie. Obtenez un emploi, un abri (peu importe s'il est mauvais, il suffit qu'il vous protège des intempéries) et faites-vous quelques amis dans votre nouvelle ville.
  8. Contrôlez votre désespoir. Lorsque vous irez mal et que vous n'aurez nulle part où aller, vous pourriez commencer à vous sentir assez désespéré. Essayez de contrôler cette émotion au lieu de la laisser vous pousser à faire des choses téméraires. Trouvez la bonne nourriture pour votre estomac, même si cela signifie dépenser chaque centime que vous avez. Prenez une respiration profonde, même si vous pensez que c'est perdre votre temps. Pensez à un moment où vous vous êtes senti puissant et plein de ressources, prêt à conquérir le monde. Contrôlez votre désespoir en contrôlant votre attitude. Il n'y a pas de problème qui ne peut être abordé par un peu d'imagination et de courage.

Vous protéger des problèmes

  1. Évitez l'auto-stop. Gardez à l'esprit, si vous décidez de faire du stop, qu'il y a des conducteurs qui vont vous faire du mal. Ils pourraient vous abandonner ou même vous blesser. Cependant, d'un autre côté, il existe aussi des gens vraiment bien qui voudraient vous prendre avec eux. Il faut savoir lire dans le conducteur et prendre une décision.
    • Essayez de monter en stop avec une gentille dame, une famille avec plusieurs enfants ou une voiture avec des passagers. Ils voudront probablement vous demander où vous allez ou ce que vous faites, donc, ayez un joli petit mensonge à portée de main. Ne leur dites pas que vous avez fui loin de votre maison et dites-en aussi peu que possible.
    • Si une personne qui à l'air effrayant vous propose de vous emmener, demandez-lui « d'abord » où elle va. Quand elle vous répond, dites-lui que vous allez à un endroit différent, de préférence loin. Si elle vous dit qu'elle peut vous y emmener, refusez poliment et coupez court à la discussion. Attendez qu'elle s'en aille.
  2. Protégez-vous. Si vous êtes dans une grande ville avec beaucoup de gens, sachez qu'il y a des gens susceptibles de constituer une menace pour vous. Emportez quelque chose avec quoi vous pouvez vous défendre comme du gaz poivré. Ceci dit, être conscient des dangers et les éviter est généralement mieux que d'avoir à les affronter.
    • Éloignez-vous des gens qui vous menacent. Tenez-vous debout et droit et gardez votre sang-froid, mais ne vous disputez pas ou n'aggravez pas la situation. Essayez d'aller dans un espace public, bien éclairé où il y a beaucoup de gens. Il existe généralement la force du nombre.
  3. Ne vous laissez pas enrôler dans la prostitution. Ne laissez pas n'importe qui vous faire n'importe quoi parce que vous êtes à l'aise avec cette personne et si vous vous sentez suffisamment désespéré pour penser que vous devriez y avoir recourt, demandez de l'aide. Les organismes de bienfaisance locaux et les églises vous aideront sans vous poser trop de questions.
    • La prostitution est un résultat courant de la fugue. En fait, une étude américaine de 1998 a montré que 43% des fugueurs, garçons et filles, ont été contraints à la prostitution après avoir quitté leur maison. C'est presque la moitié.
    • En raison de la forte probabilité de prostitution et aussi à cause des mauvaises conditions d'hygiène, les fugueurs sont beaucoup plus susceptibles de contracter le VIH/sida. Soyez très prudent.
  4. Évitez les drogues. Les jeunes sans-abri sont nettement plus susceptibles de tomber dans la drogue. Cela peut conduire à des maladies comme le VIH/sida ou même à la mort par overdose. Sans parler des autres effets secondaires de la consommation de drogues. Soyez prudent et ne prenez pas de drogue, peu importe à quel point vous vous sentez mal.
  5. Essayez d'éviter de vous faire arrêter. Les sans-abri sont beaucoup plus susceptibles d'être arrêtés, généralement parce qu'ils représentent une nuisance, qu'ils flânent ou s'introduisent chez les gens. Vous devez éviter d'avoir à passer beaucoup de temps en prison, alors faites attention à où vous allez, à l'air que vous avez et à comment vous agissez.
  6. Soyez prudent en présence des autres sans-abri. Beaucoup de gens sont sans abri parce qu'ils traversent juste des moments difficiles et ces personnes peuvent être parfaitement merveilleuses. Mais il y a aussi beaucoup de gens sans abri qui sont très désespérés ou mentalement instables. Surtout aux États-Unis, où les soins de santé mentale sont notoirement insuffisants, de nombreuses personnes souffrant de troubles mentaux se retrouvent dans la rue. Ces personnes peuvent être dangereuses et peuvent vous attaquer sans raison. Essayez d'éviter d'être en présence d'autres personnes sans-abri pour assurer votre sécurité.

Conseils

  • Si vous avez peu de nourriture, allez dans un supermarché et allez DISCRÈTEMENT vers un rayon. Prenez un peu de nourriture et dirigez-vous vers les toilettes pour manger. Jetez toutes les boîtes et les emballages à l'extérieur. Ensuite, sortez en passant inaperçu, de préférence avec un grand groupe. N'allez jamais au même magasin deux fois, sinon les employés vous remarqueront.
  • Si vous décidez quand même de fuir définitivement, vous devriez probablement essayer de changer. Pensez à cela comme à un « nouveau départ ». Changer de nom est un bon début. Une nouvelle coupe de cheveux et un nouveau maquillage vous différencieront de votre ancien vous. Essayez de nouveaux vêtements ainsi.
  • Si vous transportez vos affaires dans un sac à dos, alors vous allez ressembler à un jeune lambda qui va à l'école pour adultes.
  • Par ailleurs, ne restez pas dans un endroit où vos parents ou la police sauront vous chercher. La maison de votre petit(e) ami(e), celle des membres de votre famille et les maisons d'amis proches sont les premiers endroits qu'ils vont vérifier.
  • Ce devrait être assez évident, mais il faut éviter les endroits où vous pouvez être vu par quelqu'un qui sait qui vous êtes et qui pourrait à son tour vous dénoncer à la police. C'est pourquoi vous devez essayer de garder une bonne distance entre vous et votre maison.
  • Évitez les endroits où vous aimez passer tout votre temps. Un restaurant ou une salle de jeux vidéos que vous appréciez seront des endroits que les autorités vont vérifier.
  • Vous pouvez utiliser les toilettes publiques dans les centres commerciaux et les magasins et vous pouvez subvenir à vos besoins d'hygiène dans les piscines publiques ou dans les vestiaires des gymnases.
  • Portez une casquette ou quelque chose qui couvre raisonnablement votre tête/visage lorsque vous voyagez à bord d'un train parce que les images de vidéosurveillance dans la gare locale seront vérifiées.
  • Restez dans un endroit où vous savez que vos parents et les autorités ne sont pas susceptibles de vous trouver, comme chez une connaissance ou un ami digne de confiance que votre famille ne connait pas.
  • Ceci est essentiel, ne mettez pas à jour vos réseaux sociaux ! N'ajoutez pas de nouveaux amis sur votre ancien compte. Il suffit de le laisser, mais de ne pas vous en débarrasser, vous savez, juste au cas où. Créez un nouveau compte pour votre faux nom si vous en ressentez le besoin, mais n'oubliez pas que c'est risqué !
  • Aussi, essayez de ne pas porter quelque chose qui ferait que quelqu'un pourrait vous reconnaître. Par exemple, si vous portez toujours une casquette Roger Federer, ne la portez pas !
  • Ne dites pas à vos amis que vous vous enfuyez. Ils pourraient le dire à vos parents. Sauf s'ils sont fidèles et qu'ils vous aideront à vous enfuir.
  • Si vous avez de bonnes compétences dans la nature, vous pouvez essayer d'installer une tente et commencer à vivre là pendant un moment. Ce n'est pas une bonne solution permanente, cependant.
  • Apportez quelque chose à faire quand vous fuguez. Vous pourriez vous ennuyer.
  • Si/quand vous vous ferez attraper, soyez honnête à propos de la raison pour laquelle vous êtes parti.
  • Vous pouvez tout simplement emporter quelques vêtements et juste rester à l'écart pour une nuit. Vos parents recevront le message et vous éviterez les dangers d'une fuite définitive.
  • Fuir n'est habituellement pas la réponse, mais il est plus sûr de rester chez des amis que de dormir dans la rue.
  • Souvenez-vous que, peu importe le succès que vous connaissez en fuyant, vous finirez probablement par rentrer chez vous par la suite.
  • Laissez une note pour que vos parents sachent que vous n'avez pas été kidnappé. Ne donnez pas trop d'informations, non plus !
  • Vous pourriez essayer de rester chez des amis à tour de rôle. Commencez quelque part où personne ne va vous chercher, puis, après quelque temps ou si une autre personne vous remarque, quittez cet endroit et allez chez une personne différente. Cependant, vous aurez besoin des plans de chaque maison pour déterminer la meilleure voie pour sortir en cas d'urgence. Vous devez également vous assurer que vous ne laissez RIEN derrière vous qui pourrait donner des indices aux autorités.

Avertissements

  • Des dispositifs de suivi ont récemment été trouvés à l'intérieur de téléphones cellulaires, de sorte que, même s'ils sont éteints, ils peuvent encore être suivis, alors N'EMMENEZ le vôtre en aucun cas.
  • N'emportez pas votre téléphone portable (sauf si vous pouvez changer votre numéro ou votre carte SIM - et encore), votre carte de débit ou de crédit avec vous, car ils peuvent être utilisés pour tracer vos déplacements. Si vous avez besoin de faire appel à quelqu'un, empruntez un téléphone ou utilisez un téléphone public. Si vous avez besoin d'acheter quelque chose, payez toujours avec des espèces.
  • Soyez prudent si vous vous cachez au domicile d'une autre personne, parce que vos hôtes peuvent être accusés d'abriter un fugitif.
  • Laisser derrière vous la famille qui vous aime est la partie la plus difficile, alors assurez-vous que vous le faites (si vous insistez à propos de la fugue) pour les bonnes raisons et pas simplement parce que vous voulez attirer l'attention.
  • Soyez préparé au moment où vous serez à court de nourriture et d'argent, car cela arrivera et vous pourriez avoir à recourir à des échantillons d'épicerie, à des toilettes publiques et des matelas de magasins de literie, si c'est possible.
  • Faites preuve de bon sens. Lorsque vous fuguez, vous pouvez courir le risque de vous faire prendre, agresser, violer ou tuer. C'est quelque chose que vous pourriez regretter pour le reste de votre vie.
  • Apportez une chose pour laquelle vous êtes doué pour obtenir un emploi.
  • Si vous êtes victime d'abus, ne l'acceptez pas . Parlez-en à quelqu'un de confiance et obtenez de l'aide.
  • Ne fuyez pas tout simplement parce que la situation est mauvaise à la maison en ce moment. Pensez-y : si elle a une chance de s'améliorer dans le temps, il n'y a aucune raison de fuir. Mais s'il n'y en n'a pas, faites ce que vous pensez être le mieux.
  • Soyez sûr que vous voulez faire cela, parce qu'il y a des chances que vous ne teniez pas longtemps seul.
  • Pensez-y sérieusement. Ne le faites pas juste pour vous amuser.
  • Enfin, la fugue peut causer plus de chagrin à vos parents et frères et sœurs que vous ne pouvez l'imaginer.
  • Si vous êtes puni et que vous pensez que c'est injuste, il vous suffit de penser à ce que vous avez fait et combien de fois vous l'avez fait. Souvenez-vous aussi les bons moments que vous avez eus avec votre famille. Vous pouvez leur pardonner et ne pas fuir du tout.
  • Est-ce que vous voulez vraiment fuir et risquer votre vie ? Pensez-y.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.