Comment savoir quand on est contagieux

Être contagieux signifie que vous pouvez transmettre votre maladie à une autre personne. Quand vous êtes malade, le fait de savoir que vous êtes contagieux vous évite de contaminer votre entourage. Les maladies des voies respiratoires supérieures, comme la grippe ou le rhume, sont causées par des virus et se transmettent facilement. La plupart des infections bactériennes sont également très contagieuses. Si vous découvrez que vous êtes contagieux, prenez des mesures de précaution pour éviter la propagation de la maladie.

Identifier les symptômes d’une maladie contagieuse

  1. Prenez votre température. Une température normale se situe entre 36,5 et 37,5 °C. Au-delà, vous êtes considéré comme fiévreux et potentiellement contagieux. Une fièvre associée à un rhume n’est pas aussi courante qu’une fièvre associée à une grippe, mais dans les 2 cas, vous êtes contagieux.
    • La fièvre est le moyen utilisé par le corps pour combattre une infection. La température corporelle peut être mesurée par voie orale, rectale, dans l’oreille ou sous le bras et il est possible qu’elle varie d’une méthode à l’autre. La fièvre associée à la grippe va de 37,5 à 39 °C, voire même plus chez les enfants. Attendez-vous à ce qu’elle dure au moins 3 à 4 jours.
    • La température du corps est régulée par une structure dans votre cerveau appelée hypothalamus. Quand vous avez une infection, l’hypothalamus augmente la chaleur du corps pour se débarrasser des virus ou des bactéries.
  2. Examinez votre mucus. Examinez votre mucus et vos sécrétions nasales. Du mucus épais ou jaune/vert est un signe évident d’infection des voies respiratoires supérieures accompagnée d’une inflammation du système respiratoire. Il signifie également que vous êtes contagieux.
    • Les enfants ayant des écoulements oculaires blancs, jaunes ou verts sont généralement contagieux. Il en est de même pour ceux ayant la conjonctivite.
    • Les maladies respiratoires provoquant l’apparition de mucus ou de sécrétions nasales épaisses et décolorées sont le rhume, la sinusite (inflammation du sinus), l’épiglottite (inflammation de l’épiglotte), la laryngite (inflammation du larynx) et la bronchite (inflammation des bronches).
    • Le système immunitaire augmente la production de mucus dans vos narines pour éliminer les microbes. Votre nez sera bouché et vous serez contagieux.
    • En cas de mucus épais ou décoloré qui persiste au-delà d’une semaine, vous devrez vous rendre chez un médecin. Ce dernier vous fera passer des examens pour déterminer la cause de vos symptômes, vous prescrira des traitements comme des antibiotiques et vous dira si vous êtes contagieux.
  3. Cherchez des signes d’éruptions cutanées. Les éruptions cutanées sont souvent un signe de contagion. L’apparition de boutons sur une grande partie du corps est soit causée par une allergie soit par un virus. Les éruptions cutanées d’origine virale comme celles causées par la varicelle ou la rougeole sont contagieuses. Certaines infections bactériennes contagieuses comme la scarlatine (causée par un streptocoque) ou l’impétigo (causée par un streptocoque ou par un staphylocoque) peuvent également causer des éruptions cutanées. Les infections fongiques causent même des éruptions cutanées contagieuses comme la teigne ou le pied d’athlète.
    • Les infections virales se propagent de 2 façons. Les éruptions virales symétriques débutent sur les extrémités (des 2 côtés du corps) et se répandent au centre du corps alors que les éruptions virales centrales commencent au niveau de la poitrine ou du dos et se propagent vers les bras et les jambes.
    • Les éruptions virales suivent un mode de propagation vers l’extérieur ou vers l’intérieur comme décrit précédemment. Les boutons causés par des allergies apparaissent n’importe où sur le corps et n’ont pas de mode de propagation spécifique.
    • Certaines éruptions virales, comme le Coxsackie, ne touchent que certaines parties du corps. Le Coxsackie provoque une éruption cutanée à l’intérieur et autour de la bouche, sur les mains et les pieds, et parfois sur le siège ou sur les jambes.
  4. Cherchez des signes de diarrhée. Cherchez des signes de diarrhée accompagnée d’une légère fièvre. La diarrhée peut être le signe d’une maladie contagieuse, surtout si elle est accompagnée de vomissements et d’une fièvre légère. La diarrhée, les vomissements et la fièvre légère sont les symptômes d’une gastroentérite, souvent appelée grippe intestinale, ou les signes d’un rotavirus, d’un norovirus ou d’un virus Coxsackie qui sont tous contagieux.
    • Il y a 2 types de diarrhée : la diarrhée compliquée et la diarrhée non compliquée. La diarrhée non compliquée provoque des ballonnements, des crampes abdominales, des selles molles, une envie urgente d’aller à la selle, des nausées ou des vomissements. En général, la diarrhée donne envie d’aller à la selle au moins 3 fois par jour.
    • La diarrhée compliquée comprend tous les symptômes de la diarrhée non compliquée en plus de saignements, de mucus ou d’aliment non digéré dans les selles. Elle s’accompagne également de fièvre, d’une perte de poids ou d’une intense douleur abdominale.
  5. Cherchez des signes de douleur à l’avant du crâne. Cherchez des signes de douleur à l’avant du crâne, au niveau des joues et autour du nez. En général, les maux de tête réguliers ne sont pas le signe d’une maladie contagieuse. Toutefois, certains types de céphalées (qui provoquent une douleur dans le front et dans le visage) peuvent indiquer une possible contagion.
    • Les maux de tête accompagnant la grippe ou parfois le rhume se manifestent sous la forme d’une douleur constante à l’avant du crâne, au niveau des joues et sur l’arête du nez. Le gonflement des sinus et l’accumulation de mucus à l’intérieur sont responsables de l’inconfort. La douleur à la tête peut être intense et s’aggraver quand vous vous penchez en avant. Sachez que les infections bactériennes des sinus et les otites ne sont généralement pas contagieuses.
  6. Voyez si votre mal de gorge est accompagné d’un nez qui coule. En cas de maladie contagieuse, comme la grippe ou le rhume, le mal de gorge est souvent accompagné d’un nez qui coule. Un mal de gorge sans nez qui coule, mais avec des symptômes comme une fièvre, une éruption cutanée ou un mal de tête peut être le signe d’une angine. Il s’agit d’une infection bactérienne très contagieuse.
    • Le mal de gorge est parfois causé par l’écoulement postnasal, car les fluides provenant des sinus s’écoulent vers l’arrière de la gorge et causent des rougeurs ainsi que des irritations. La gorge devient irritée et douloureuse.
    • Quand le mal de gorge et le nez qui coule sont accompagnés de difficultés respiratoires et d’yeux qui larmoient et démangent, il est fort probable que vous soyez atteint d’allergies et non d’un virus contagieux. L’inconfort au niveau du cou causé par des allergies est là encore causé par l’écoulement postnasal, mais la gorge est sèche et démange.
  7. Soyez attentif aux signes de somnolence. Soyez attentif aux signes de somnolence et à la perte d’appétit. Les maladies contagieuses provoquent une extrême fatigue ou une forte envie de dormir et une perte d’appétit. C’est en dormant beaucoup et en mangeant moins que le corps emmagasine l’énergie pour combattre les infections.

Identifier les symptômes de maladies contagieuses

  1. Sachez quels sont les symptômes de la grippe. Les symptômes de la grippe sont une fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires, une extrême sensation de fatigue et parfois un nez bouché, un nez qui coule, des éternuements, une toux ou une douleur à la poitrine. Ces symptômes apparaissent brusquement, évoluent très vite et sont plus dangereux que les symptômes du rhume. En outre, la grippe cause également de graves complications.
    • Une personne touchée par la grippe est contagieuse un jour avant le début des symptômes et 5 à 7 jours après leur apparition. En général, une personne reste à risque pour son entourage tant que sa fièvre ne guérit pas sans l’aide d’un médicament après 24 à 48 heures. Si d’autres symptômes persistent, comme une toux, un nez qui coule et des éternuements, vous êtes probablement encore contagieux.
  2. Sachez quels sont les symptômes du rhume. Les symptômes caractéristiques du rhume sont un mal de gorge, un nez bouché, un nez qui coule, une toux, une congestion bronchique, des éternuements, une douleur légère à la poitrine, de la fatigue et des douleurs généralisées. Le rhume est contagieux 1 ou 2 jours avant le début des symptômes et 2 à 3 jours après qu’ils se soient aggravés.
    • Plus de 200 virus responsables du rhume ont été identifiés. Ce type de maladie des voies respiratoires supérieures cause un malêtre en plus d’être gênant et inconfortable. Toutefois, il n’est généralement pas associé à de graves complications. Les symptômes peuvent durer plus de 10 jours, mais la période la plus contagieuse s’étale sur les premiers jours, lorsque les symptômes sont très intenses et accompagnés de fièvre.
  3. Soyez attentif aux combinaisons de symptômes. Les combinaisons de symptômes comme la diarrhée, les nausées et les vomissements accompagnés de douleurs musculaires et de maux de tête peuvent être le signe d’une gastroentérite parfois appelée grippe intestinale ou même intoxication alimentaire. La gastroentérite et l’intoxication alimentaire ont des symptômes similaires, ce qui ne facilite pas leur identification. Cependant, la grippe intestinale ou la gastroentérite est contagieuse et l’intoxication alimentaire ne l’est pas.
  4. Considérez les personnes malades autour de vous. La plupart des maladies contagieuses se contractent 1 ou 2 jours avant l’apparition des symptômes. Vous aurez une meilleure idée de ce qui vous affecte si vous savez quelle maladie a touché les personnes auxquelles vous avez été exposées, même si elles n'ont pas été malades quand vous les avez vues.
    • Considérez également la période de l’année. La plupart des maladies contagieuses sont plus courantes à certaines périodes de l’année. En France, la saison des grippes dure généralement de février à avril. D’autres maladies sont spécifiques à certaines contrées ou régions, mais les allergies saisonnières varient en fonction de l’endroit où vous vivez.
  5. Écartez les allergies saisonnières. Certaines personnes ont des symptômes des voies respiratoires supérieures causées par les allergènes dans l’air. Ce type de maladie n’est pas contagieux, mais les symptômes d’allergie sont similaires à ceux du rhume et de la grippe.
    • Parmi les symptômes d’allergie, on peut citer une faiblesse générale, un nez bouché ou qui coule, des éternuements, un mal de gorge et une toux. Les personnes allergiques ressentent d’intenses démangeaisons sur leur nez ou leurs yeux. Même si les symptômes d’allergie sont désagréables, vous n’êtes pas porteur d’une maladie contagieuse. Votre médecin peut vous aider à identifier leur cause en vous faisant passer des examens et vous prescrire un traitement adapté.
    • Au départ, il peut être difficile de faire la différence entre les symptômes du rhume, de la grippe et des allergies saisonnières. Après une journée, les symptômes changent. La vitesse à laquelle ils changent et les symptômes supplémentaires que vous développez vous aideront à déterminer s’il s’agit d’une maladie contagieuse (comme un rhume ou une grippe), ou si les symptômes sont dus à des allergènes dans l’air (qui ne sont pas contagieux).
    • Les allergies sont causées par une hyperactivité du système immunitaire. Certaines substances comme le pollen, la poussière, les phanères d’animaux et certains aliments déclenchent une réaction du système immunitaire qui se met à les combattre comme s’il s’agissait de substances dangereuses pour le corps.
    • Quand cela se produit, le corps libère des histamines qui combattent les « intrus ». Les histamines déclenchent des symptômes similaires à ceux d’une infection respiratoire, comme des éternuements, une toux, un nez qui coule, une congestion nasale, des yeux larmoyants qui démangent, un mal de gorge, des difficultés respiratoires et des maux de tête.

Prévenir la propagation de maladies contagieuses

  1. Faites-vous vacciner annuellement contre la grippe. Les scientifiques recherchent et développent des vaccins contre la grippe conçus pour combattre les souches du virus de la grippe les plus susceptibles de circuler. Chaque année, le vaccin est différent, ce qui veut dire que votre vaccin actuel ne vous protègera pas de la prochaine saison de grippe. Faites-vous vacciner pour éviter la propagation de la maladie.
    • Le vaccin contre la grippe vous protège de la grippe et non des autres maladies contagieuses auxquelles vous pouvez être exposé.
  2. Lavez-vous les mains. Les maladies des voies respiratoires supérieures, comme le rhume ou la grippe, se transmettent d’une personne à une autre. C’est en touchant quelqu’un ou quelque chose de contaminé que vous pouvez les attraper.
  3. Utilisez du savon et de l’eau. Lavez-vous les mains avec de l’eau chaude et un savon placé dans la paume de votre main. Faites mousser vos mains en les frottant ensemble pendant au moins 20 secondes. Frottez toute la surface de vos mains, dont les parties entre vos doigts, sous vos ongles et sur vos poignets. Rincez-vous et utilisez une serviette en papier pour vous sécher et une serviette classique pour refermer le robinet. Jetez la serviette en papier dans la poubelle.
  4. Lavez-vous les mains avec du gel d’alcool. Faites gicler du gel dans votre paume. Frottez vos mains entre elles pour couvrir toutes les surfaces jusqu’à ce que le gel sèche. Cela prend 15 à 20 secondes.
  5. Évitez tout contact avec les personnes malades. Une personne malade peut propager le virus de la grippe jusqu’à 2 mètres autour d’elle. La toux et les éternuements créent de minuscules gouttelettes qui voyagent dans l’air, atterrissent sur la main, la bouche ou le nez de quelqu’un, ou s’introduisent directement dans leurs poumons.
  6. Méfiez-vous des surfaces que vous touchez. Les poignées de porte, les bureaux, les crayons et bien d’autres objets peuvent propager les virus d’une personne à une autre. Or, une fois qu’on touche un objet contaminé par le virus, il est facile de se toucher la bouche, les yeux ou le nez. Cela donne à la maladie un accès à l’intérieur du corps. Le virus de la grippe survit 2 à 8 heures sur les surfaces.
  7. Protégez-vous et protégez les autres. En cas de maladie, évitez tout contact avec les autres jusqu’à ce que votre état de santé s’améliore ou que votre médecin dise que vous n’êtes plus contagieux.
    • En France métropolitaine, entre 3 et 8 % de la population est touchée par la grippe saisonnière chaque année. Plusieurs milliers de personnes sont hospitalisées pour des complications et 1 500 à 2 000 malades en meurent tous les ans. Les personnes âgées, les bébés, les femmes enceintes, les personnes ayant un système immunitaire affaibli, les asthmatiques et les personnes souffrant de maladies pulmonaires sont les plus à risque. Le fait de vous protéger et de protéger les autres en cas de maladie peut sauver des vies.
  8. Restez chez vous. Installez-vous dans une pièce isolée de la maison, loin des autres membres de la maisonnée (notamment les enfants) pour ne pas propager la maladie. N’allez pas au travail ou à l’école, et n’envoyez pas vos enfants à l’école ou à la garderie s’ils sont contagieux.
  9. Couvrez-vous la bouche quand vous toussez ou éternuez. Toussez ou éternuez dans un tissu, ou même dans votre coude, pour ne pas propager de gouttelettes infectées dans l’air.
  10. Évitez de partager vos affaires personnelles. Les draps, les serviettes et les ustensiles de cuisine doivent être soigneusement lavés avant d’être utilisés par d’autres personnes.

Se protéger des autres maladies contagieuses

  1. Méfiez-vous des autres maladies potentiellement contagieuses. Bien que la grippe et le rhume soient les maladies touchant le plus souvent les gens, il existe de nombreuses autres maladies contagieuses. Certaines sont dangereuses et ne doivent pas être sous-estimées. Votre médecin, ou un autre professionnel de santé, vous renseignera sur les maladies (ou leurs symptômes) qui peuvent être contagieuses.
  2. Tenez-vous loin des personnes atteintes d’une infection grave. Certaines formes d’hépatite sont contagieuses, tout comme certaines formes de méningite. Ces maladies sont graves et ne doivent pas être ignorées. Si quelqu’un de votre entourage a été diagnostiqué avec une maladie infectieuse, consultez votre médecin pour savoir si vous êtes à risque.
  3. Sachez quelles sont les infections contagieuses chez les enfants. La plupart des enfants sont vaccinés durant leurs premières années pour les protéger des maladies graves, mais parfois les maladies contagieuses restent un problème. Adressez-vous à votre médecin ou au pédiatre de votre enfant en cas d’éventuels signes d’infection ou de maladie.

Conseils

Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
  • La plupart des employeurs, établissements scolaires et garderies ont des règlements relatifs aux mesures à prendre en cas de maladie contagieuse.
  • Les organismes de santé conseillent de rester à la maison, loin des autres personnes, pendant au moins 24 heures après la guérison d’une fièvre sans l’aide de médicaments.
  • Les établissements de soins, comme les hôpitaux et les maisons de repos, ont des règles et directives affichées à l’attention des visiteurs pour éviter la propagation des maladies contagieuses. Les personnes qui veulent rendre visite à un malade, que ce soit à la maison ou dans un établissement de soin, doivent suivre les règles de l’établissement ou ne se déplacer que lorsque le malade n’est plus contagieux.
  • Les maladies contagieuses passent d’une période d’incubation à un stade où les symptômes disparaissent. La plupart des maladies infectieuses ont une phase initiale durant laquelle elles sont contagieuses et la personne ne réalise pas encore qu’elle est malade.
  • En cas de doutes, il est préférable de se considérer comme contagieux et de rester loin des autres aussi longtemps que possible jusqu’à la complète guérison.
  • Consultez un médecin pour savoir si votre maladie est contagieuse ou pas. Il est souvent difficile de faire la différence entre un rhume, une grippe et des allergies, mais également entre une grippe intestinale et une intoxication alimentaire.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.