Comment revenir sur sa lettre de démission

Quelles que soient les raisons pour lesquelles vous avez déposé votre lettre de démission, vous pourriez avoir reconsidéré la question et vous souhaitez maintenant rester dans votre poste actuel. Se rétracter par rapport à sa lettre de démission ne fonctionne pas toujours, mais certaines méthodes décrites dans cet article pourraient augmenter vos chances de réussite.

Envoyer une demande écrite

  1. Soumettez votre lettre le plus tôt possible. Dès que vous avez pris la décision de conserver votre poste actuel, vous devez écrire une brève lettre expliquant que vous souhaitez vous rétracter par rapport à votre démission. Envoyez cette lettre à votre directeur ou au service des ressources humaines le lendemain ou le surlendemain après avoir pris votre décision.
    • La première étape est d'envoyer votre demande écrite. Une fois que la bonne personne de l'entreprise a reçu la lettre, vous devriez essayer de lui parler directement, soit par téléphone soit en personne.
  2. Utilisez le format de lettre officielle. La lettre peut être relativement courte, mais elle doit être écrite de façon formelle. Vous devez montrer autant que de professionnalisme que possible lorsque vous essayez de persuader votre employeur d'accepter votre rétractation, afin de montrer votre sérieux et votre respect.
    • Écrivez votre nom, votre adresse et votre numéro de téléphone en haut de la lettre.
    • Écrivez la date en dessous de vos coordonnées.
    • Entrez le nom de l'individu à qui vous envoyez la lettre, ainsi que son titre et l'adresse de l'entreprise.
    • Après avoir écrit l'en-tête, écrivez votre formule de salutation. Cela devrait donner quelque chose comme : « Cher M. _______ ».
    • Écrivez le corps de votre lettre immédiatement après votre salutation.
    • Clôturez la lettre par une formule de politesse professionnelle, comme « Cordialement » ou « Respectueusement ». Terminez par une virgule.
    • Signez en dessous de la formule de conclusion et écrivez votre nom complet en dessous.
  3. Annoncez votre intention. Dans le premier paragraphe, vous devez annoncer clairement que vous voulez retirer la demande de démission que vous avez récemment formulée. Ajoutez également des détails à propos de ce qui motive votre rétractation.
    • Annoncez votre désir de rétracter votre lettre de résignation avant de mentionner quoi que ce soit d'autre.
    • Mentionnez la date à laquelle vous avez envoyé votre lettre de démission, ainsi que la date de votre dernier jour de travail annoncé. Ainsi, votre chef pourra plus facilement retrouver votre lettre de démission dans ses dossiers.
    • Cette section ne devrait pas être longue. Une ou deux phrases sont généralement suffisantes.
    • Exemple : « Je souhaite annuler ma précédente lettre de démission envoyée le (date de la première lettre) qui annonçait un dernier jour de travail le (date de démission anticipée, en général deux semaines après la date de la première lettre). Je vous prie d'accepter cette présente comme l'annonce officielle de ma rétractation concernant ma démission ».
  4. Fournissez davantage de détails dans le deuxième paragraphe. Dans le deuxième paragraphe, vous devriez annoncer les raisons pour lesquelles vous souhaitez rétracter votre démission. Vous devriez aussi argumenter pour expliquer à votre employeur en quoi il gagnerait à vous garder dans l'équipe.
    • Si vous changez d'avis sans aucune tentative de persuasion de la part de votre employeur actuel, expliquez ce qui a motivé ce changement. Vous devriez passer plus de temps à convaincre votre chef en énonçant toutes les raisons pour lesquelles il devrait vous garder. Vous pouvez parler du travail que vous avez déjà effectué s'il a été notablement bon ou expliquer que vous garder sera moins coûteux pour l'entreprise qu'embaucher un nouvel employé.
      • Exemple : « Après mûre réflexion, je réalise que j'aimerais conserver mon poste actuel de (nom du poste) chez (nom de l'entreprise). Travailler pour cette entreprise m'a été hautement bénéfique par le passé et je crois ma présence ici serait également profitable à l'entreprise. Le travail que j'ai effectué jusqu'à présent prouve que je suis à l'aise avec les tâches du poste ».
    • Si vous souhaitez rétracter votre lettre de démission suite à une contre-proposition de votre employeur, inscrivez les conditions qui motivent votre accord dans cette partie de la lettre. Cela peut par exemple être une promotion, une augmentation de salaire ou un autre avantage.
      • Exemple : « Suite à notre conversation, j'ai décidé que je serais heureux d'accepter la promotion de (titre de la promotion) qui m'a été généreusement proposée. »
  5. Terminez sur une note positive. Dans le troisième et dernier paragraphe de votre lettre, vous devez travailler à augmenter l'opinion générale que votre chef a de vous en écrivant quelque chose de positif sur l'entreprise et en exprimant votre gratitude.
    • Mentionnez votre gratitude à l'égard de votre employeur et formulez des excuses pour tout dérangement que vous auriez pu causer. L'humilité est un point clé.
    • Vous pouvez mentionner vos plans pour le futur, car ils sont liés à l'entreprise et à sa réussite, même si cela n'est pas toujours nécessaire.
    • Exemple : « J'espère continuer de travailler pour (nom de l'entreprise) et je vous présente mes excuses pour tout dérangement que cette annonce de démission a pu vous causer. Je vous remercie énormément pour votre compréhension et votre considération ».

Parler à votre directeur ou aux ressources humaines

  1. Exprimez clairement votre intention. Lorsque vous parlez directement à votre directeur ou à un membre des ressources humaines de l'entreprise, vous devez reformuler clairement votre désir de rester un collaborateur de l'entreprise.
    • Après « Bonjour, » la première chose qui doit sortir de votre bouche lors de la réunion doit être une phrase qui formule votre désir d'annuler votre précédente demande de démission.
    • Apportez des copies de vos lettres de démission et de rétractation, juste au cas où votre supérieur n'en aurait pas.
  2. Expliquez vos raisons. Le directeur vous demandera peut-être pourquoi vous vouliez démissionner et pourquoi vous vous rétractez à présent. Soyez honnête. En fonction des circonstances, votre directeur sera peut-être volontaire pour vous aider à augmenter votre sens moral et votre dévouement.
    • À ce point de la discussion, vous devez rentrer davantage dans les détails par rapport à ce que vous avez écrit dans vos lettres de démission et de rétractation.
    • Discutez des raisons qui vous motivaient à partir, particulièrement s'il y a une possibilité pour que ces problèmes soient résolus. Si vous faites face à des difficultés financières, que vous avez envie d'élargir votre champ de compétences ou que vous rencontrez d'autres problèmes dans votre service, énoncez d'abord ces problèmes, car ils sont souvent assez faciles à résoudre. Vous pourriez aussi mentionner des problèmes que l'entreprise pourrait ne pas être capable de résoudre, comme un désir de déménager pour des raisons personnelles. Il existe une possibilité pour que votre employeur soit capable de vous envoyer dans une autre antenne de l'entreprise ou aménage un emploi du temps de télétravail qui vous permettrait de passer plus de temps ailleurs.
    • Discutez aussi des raisons qui motivent votre choix de rester. Mentionnez les choses que vous aimez dans votre poste actuel et exprimez votre désir de continuer à faire votre travail. En expliquant les raisons qui vous motivent à rester, vous pouvez démontrer le sérieux de votre décision.
  3. Sachez qu'il y a des informations à omettre. Si la proposition d'emploi que vous prévoyez d'accepter en donnant votre démission ne s'est pas concrétisée, il est plus prudent de passer cette information sous silence lorsque vous discutez des raisons qui motivent votre possible retour.
    • Le fait d'expliquer à votre employeur que vous n'avez pas d'autre endroit où aller pourrait tourner à votre désavantage, particulièrement si vous espérez négocier les termes pour poursuivre votre emploi. Si vous n'avez pas d'autre proposition d'emploi, vous serez probablement plus désespéré et plus prompt à rester dans votre emploi actuel même avec de mauvaises conditions de travail.
    • Si cela vous est demandé directement, vous ne devriez bien sûr pas mentir en disant que vous avez une autre proposition d'emploi en vue alors que ce n'est pas le cas.
  4. Démontrez votre dévouement. Étant donné que vous avez déjà donné votre démission, vous avez peut-être donné à votre employeur l'impression que vous n'êtes pas autant engagé vis-à-vis de l'entreprise que vous devriez l'être. Insistez sur le renouvellement de votre dévouement lorsque vous parlez à votre directeur ou avec les ressources humaines, afin de contribuer à alléger cette crainte qu'ils nourrissent peut-être.
    • Soyez humble, respectueux et gracieux. Remerciez votre directeur pour avoir pris le temps de discuter avec vous de votre demande de rétractation et de votre appréciation générale de l'entreprise.
    • Vous devez en même temps parler positivement de vos propres compétences, du travail que vous avez effectué et de votre éthique de travail. Vous devez faire clairement sentir à votre employeur qu'il vaut mieux vous garder que vous laisser partir.
    • Si votre lettre de démission initiale a été rédigée à chaud, vous devez à présent garder votre impulsivité sous contrôle. Résolvez le problème calmement, même si votre directeur ou le RH essaie de vous faire sortir de vos gonds.

Gérer le contrecoup

  1. Ayez conscience de votre situation. Malheureusement, votre employeur n'a pas l'obligation légale d'accepter votre rétractation, particulièrement lorsque votre démission a été remise sous forme de lettre. Cependant, il devrait considérer votre requête en fonction des circonstances qui l'ont motivée, donc cela vaut quand même le coup d'essayer.
    • Votre employeur est plus susceptible d'accepter votre rétractation si votre performance passée a été excellente et que vous avez posé une démission pour des raisons légitimes et compréhensibles.
    • Votre employeur est moins susceptible d'accepter votre rétractation si vous avez fait un mauvais travail par le passé, si vous avez démissionné rageusement ou si vos raisons initiales qui ont motivé votre démission semblent superficielles ou confuses.
  2. Travaillez dur, quelle que soit la réponse. Si votre employeur a décidé d'accepter votre rétractation, prouvez que cette décision a été la bonne en travaillant dur. Si votre employeur a décidé de rejeter votre demande, vous devez quand même travailler dur pour le temps qui vous reste à passer dans cette entreprise.
    • Même si votre employeur refuse d'annuler votre lettre de démission, vous êtes légalement obligé de continuer à travailler jusqu'à la date officielle de démission qui a été spécifiée dans votre lettre initiale.
    • Couper les ponts est une mauvaise idée dans le monde professionnel. Vous devez montrer que vous n'avez pas de sentiments hargneux, car vos futurs employeurs pourraient contacter celui-ci au moment où vous passerez les processus de recrutement.
  3. Déménagez si nécessaire. Lorsqu'un employeur rejette votre demande de rétractation, il pourrait vous envoyer dans une mauvaise passe, particulièrement si vous n'avez pas d'autre proposition d'emploi en vue. Commencez la recherche d'emploi dès que vous vous apercevez que la perte de votre emploi est inévitable.
    • Apprenez à survivre pendant que vous cherchez un nouvel emploi. Il existe de nombreux services, programmes, aides et agences dédiées à aider ceux qui sont en recherche d'emploi.
    • Recherchez activement un nouveau travail en mettant à jour votre CV, en vous préparant pour les entretiens et en postulant à des offres.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.