Comment soigner un trismus

Si vous venez d'apprendre que vous avez un trismus, vous allez vouloir vous débarrasser des symptômes aussi vite que possible. Le mieux est de demander à votre dentiste (il vous donnera des médicaments pour combattre les symptômes), mais il existe aussi des remèdes naturels à votre portée. Lisez ci-dessous pour commencer à soulager votre douleur, le gonflement et faire en sorte que vos muscles fonctionnent correctement à nouveau.

Prendre des remèdes naturels

  1. Essayez le massage. Masser les muscles masséters et ceux de la mâchoire va soulager la douleur. Les muscles se situent de chaque côté de la mâchoire inférieure sur le ramus ascendant. Appliquez une légère pression et massez les muscles pour soulager la douleur. L'articulation temporo-mandibulaire se situe juste en dessous de l'oreille.
    • Avec l'aide de votre index et de votre majeur, touchez vos joues pour trouver le point le plus tendu de la mâchoire. Une fois que vous l'avez trouvé, massez en mouvements circulaires pendant au moins 30 secondes. Faites attention à ne pas appuyer trop fort. Vous devez appuyer de telle façon que vous ne souffriez pas et que vous ressentiez un léger relâchement.
  2. Utilisez la chaleur. La chaleur est un bon moyen de détendre les muscles et vous aidera à vous débarrasser des spasmes musculaires en augmentant la circulation sanguine locale. Utilisez une bouteille remplie d'eau chaude ou une bouillotte et placez-la sur la zone touchée. Appliquez la chaleur pendant environ 30 minutes.
    • Attention à ce que ce ne soit pas trop chaud pour ne pas vous brûler.
  3. Refroidissez la zone. Utiliser des packs de glace alternés avec de la chaleur est un bon traitement. Faire baisser la température calmera l'inflammation et donc soulagera la douleur. Appliquez un pack de glace pendant 5 à 10 minutes après avoir appliqué de la chaleur, puis alternez.
  4. Détendez-vous. Un important facteur déclencheur du trismus est le stress. Trouvez un endroit calme et confortable où vous ne serez pas dérangé par des facteurs externes. Fermez les yeux et respirez lentement et profondément. Imaginez que vous êtes dans un endroit où vous vous sentez bien comme une plage, une clairière ou un pré. Imaginez autant de détails que vous le souhaitez par exemple les odeurs, ce que vous ressentez et entendez. Faites cela pendant quelques minutes puis rouvrez lentement vos yeux tout en respirant lentement.
    • La méditation et le yoga sont aussi d'excellents moyens de vous détendre. En faire 15 minutes par jour devrait faire toute la différence.

Les traitements médicaux

  1. Prenez des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Dans ce cas, on prescrit généralement de l'ibuprofène ou du naproxène. Ces médicaments vont réduire l'inflammation présente dans les tissus de l'articulation et soulager la douleur.
    • Vous ne devez pas dépasser la dose de 3200 mg d'ibuprofène par jour. Prenez 400 mg toutes les 4 à 6 heures chaque jour.
    • Prendre deux fois des cachets de 500 mg de paracétamol va diminuer la douleur, mais pas complètement calmer l'inflammation.
    • Pour le naproxène, la limite journalière à ne pas dépasser est de 1250 mg au début du traitement. Si le traitement se poursuit sur une longue période, la limite descend à 1000 mg par jour. Au début, prenez une dose de 500 mg ou 4 cuillères à café de poudre. Puis prenez le même dosage toutes les 12 heures.
      • Si vous prenez une dose plus petite (2 cuillères à café) alors l'intervalle de temps entre deux prises est réduit à 6 à 8 heures selon les ordres du docteur.
  2. Prenez des myorelaxants. Pour décontracter les muscles, prenez du carisoprodol. On ne le prescrit que pour un temps court, car ce médicament peut entrainer une dépendance. On ne doit pas prendre ce médicament avec d'autres sédatifs et de l'alcool. Il faut prendre 350 mg toutes les 8 heures ou les doses conseillées par votre docteur.
    • Les myorelaxants donnent de meilleurs résultats, car ils inhibent la contraction du muscle. Ils agissent sur le muscle en réduisant la tension en envoyant des signaux au cerveau pour lui demander d'arrêter de contracter les muscles et de les détendre. Cependant, ces médicaments doivent être prescrits uniquement par un docteur.
  3. Prenez de l'immunoglobuline humaine tétanique. Ce médicament est administré par injection. La solution injectée contient de l'immunoglobuline G, un anticorps aidant le corps à se débarrasser des toxines produites par la bactérie du tétanos. Ce traitement va fortifier votre système immunitaire et vous aider à combattre des infections.
    • Le dosage pour les adultes est de 250 unités, administrées par injection intramusculaire. On peut ajouter un anesthésique local au moment de l'injection pour soulager la douleur. Ce médicament doit toujours être administré par des professionnels.

Conseils

  • Vous devez consulter votre dentiste dans cette situation. Avoir recours à des remèdes naturels ne risque pas d'être suffisant.
  • Les autres médicaments conseillés sont le baclofène et le diazépam. Ils agissent sur les récepteurs GABA situés dans le cerveau et la moelle épinière.

Avertissements

Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.

Éléments nécessaires

  • un pack de glace
  • une bouteille d'eau chaude
  • des médicaments (prescrits par le dentiste)
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.