Comment se sauver soi‐même

Au cours de son existence, quelqu'un se retrouve parfois au creux de la vague, et pour s'en sortir, il a besoin d'une volonté inébranlable, d'un sens aigu de l'organisation et de beaucoup d'initiative. Vous pouvez vous sauver vous-même. La première étape consiste à repérer les situations dangereuses et les attitudes dévalorisantes. Cette phase n'est que le commencement d'une transformation importante qui ne peut que vous aider à trouver votre salut. Vous pouvez apprendre à améliorer et à modifier votre condition pour le mieux.

Se sauver soi-même d'une mauvaise situation

  1. Identifiez les circonstances qui doivent être modifiées. Une situation déplorable peut consister à avoir mal au ventre, même si vous ne connaissez pas avec certitude l'origine du mal. Si quelque chose ne tourne pas rond, commencez à vous poser des questions pour trouver des détails concernant votre état de santé et votre condition générale. Qu'est-ce qui ne va pas dans votre vie ? Que faut-il changer ? Posez-vous d'abord les questions suivantes, et efforcez-vous de cerner la mauvaise situation que vous devez éviter.
    • Êtes-vous préoccupé au sujet de votre sécurité ? Pensez-vous constamment à votre nourriture, comme l'endroit où vous prendrez votre prochain repas, ou si vous serez capable de finir votre journée ? Si vous évoluez dans un milieu violent ou dangereux, vous aurez probablement besoin d'agir pour modifier votre cadre de vie.
    • Est-ce que vous êtes heureux dans votre relation amoureuse ? Vivez-vous avec quelqu'un qui vous soutient et vous valorise ? Essayez de découvrir si vos problèmes proviennent de votre vie conjugale. Vous méritez certainement un meilleur sort.
    • Vous plaisez-vous dans votre travail ? Avez-vous de bonnes relations avec votre patron et vos collègues ? Passez-vous votre temps à vous amuser ou à vous inquiéter au sujet d'une certaine obligation ? Essayez de découvrir si votre emploi représente un problème dans votre vie.
  2. Évitez de rencontrer des personnes malveillantes. Un entourage malsain, violent ou autodestructeur mène rapidement à une situation désastreuse. Il peut être difficile de rompre avec vos amis et vos proches qui ont du mal à prendre soin d'eux-mêmes, mais si leur fréquentation vous affecte au point de vous créer des problèmes insurmontables, vous serez obligé de prendre une décision pour arrêter les frais. Identifiez les relations dangereuses ou malsaines afin d'y mettre fin. Évitez les mauvaises influences.
    • Efforcez-vous de réfléchir non pas sur la terminaison des relations malsaines, mais sur les nouvelles rencontres que vous ferez. Passez votre temps avec ceux que vous aimez, qui vous soutiennent et qui vous encouragent. Liez-vous à des personnes qui ont des attitudes positives et constructives.
    • Si vous avez pris des mesures importantes pour réduire les mauvais comportements et la consommation de substances de dépendance, vous aurez beaucoup de mal à conserver des relations avec vos amis qui n'ont encore rien fait pour changer leurs mauvaises habitudes. Concentrez-vous sur la recherche de nouveaux amis qui se comportent normalement.
  3. Envisagez un changement de milieu. Souvent, vous ne pourrez pas sortir du milieu dans lequel vous vivez. Que ce soit une ville qui n'offre pas les déroulements de carrière dont vous rêvez, un quartier violent dans lequel vous vivez dans la peur ou une vie conjugale qui vous oppresse. Faites un acte de foi et partez. Déménagez.
    • Allez quelque part où vous avez des connaissances qui pourront vous faciliter la transition. Contactez des parents ou d'anciens amis d'école qui seraient disposés à vous héberger pendant quelques jours, le temps de trouver un nouvel emploi et un nouveau logement.
    • Dès cet instant, commencez à faire des économies pour pouvoir appliquer votre plan. Même si vous n'avez pas la possibilité de déménager immédiatement, vous pourrez toujours essayer de vous en sortir. Le simple geste de faire des économies et de préparer l'étape suivante peut contribuer à atténuer le désespoir de votre situation.
  4. Envisagez un changement de comportement. Tous les adolescents qui n'ont jamais vécu à Paris ou à Pittsburgh désirent partir vers l'éclat et le scintillement qui existent ailleurs. Tous ceux qui travaillent, que ce soit des cadres ou de simples agents, ont eu des après-midi qui n'en finissent pas, une semaine d'enfer et une dispute avec leur patron. Il est important de distinguer entre le changement d'une situation et celui d'un comportement, et pouvoir faire la différence est un signe de maturité qui vous aidera à traverser les mauvaises passes. Imaginez que vous avez éliminé à jamais la source de vos problèmes. Votre vie sera-t-elle différente ? Oui, n'est-ce pas ? Dans ce cas, choisissez le changement. Dans le cas contraire, résolvez vos problèmes vous-même.
    • Si vous avez envie de déménager, assurez-vous que votre lieu actuel est vraiment à l'origine de vos problèmes. Est-ce que votre ville est réellement aussi mauvaise que vous le prétendez ? Allez-vous mettre fin à tous vos ennuis en changeant votre lieu de résidence ? Le véritable problème se trouve-t-il ailleurs ? Évitez d'éluder les questions difficiles, car elles risquent de vous poursuivre partout.
  5. Obtenez de l'aide. Personne ne devrait être tenu à résoudre une situation difficile sans l'aide d'autrui. Si vous êtes en face d'une question grave, comme terminer une mauvaise relation ou présenter une candidature à une école supérieure, vous aurez besoin d'une aide extérieure pour dépasser votre situation actuelle et améliorer votre condition. Entourez-vous de personnes raisonnables et sollicitez leur aide quand vous en avez besoin.
    • Si vous vivez dans un milieu violent, demandez immédiatement de l'aide. Contactez un centre de lutte contre la violence familiale dans votre région ou, si vous résidez aux États-Unis, composez le numéro : 1-800-790-SAFE, pour obtenir de l'aide. Vous ne méritez pas de vivre dans la peur.
    • Parlez aux membres de votre famille, à vos amis, aux enseignants et aux personnes que vous respectez. Dites-leur que vous avez besoin d'un soutien pour changer vos conditions d'existence. Demandez des conseils. Parfois, il est difficile d'identifier les sources de vos problèmes quand vous les subissez. Ne soyez pas continuellement sur la défensive, et écoutez en faisant confiance aux autres.

Sauvez-vous de vous-même

  1. Identifiez vos pulsions destructrices. Si vous êtes vraiment contre vous-même, il est temps d'en prendre conscience. Comment réussirez-vous à trouver votre propre voie ? Avant d'élaborer un plan de sauvetage, il est important d'avoir une bonne idée sur ce qu'il faut changer.
    • Êtes-vous apathique? Est-ce que vous passez un samedi après-midi ensoleillé à regarder des vidéos interminables de « YouTube », puis à faire la sieste ? Dans ce cas, vous avez peut-être besoin de plus de motivation.
    • Avez-vous un problème de dépendance ? Si vous avez une accoutumance à une substance ou à une activité, sachez que vous n'êtes pas obligé de continuer à subir ou à gérer votre problème tout seul. Commencez par remédier à votre dépendance et prenez votre existence en charge.
    • Est-ce que vous manquez d'estime pour vous-même ? Apprenez à compter sur vous-même et à ne pas avoir peur. De plus, abstenez-vous de critiquer et de dévaloriser tout ce que vous faites. Si vous avez des difficultés à être constructif, vous avez probablement besoin de renforcer votre estime pour vous-même.
    • Prenez-vous beaucoup de risques inutiles ? Si vous pratiquez les jeux de hasard, ou si vous aimez l'excitation provoquée par l'imminence d'un danger ou les conséquences d'un échec, il est probable que vous serez surpris plus d'une fois. Il n'y a pas de mal à vivre des situations excitantes de temps en temps, mais si vous prenez des risques excessifs, pensez sérieusement à votre sécurité.
  2. Identifiez vos déclencheurs émotifs. Quels sont les facteurs qui vous lancent dans un chemin autodestructeur ? Que ce soit une personne, une circonstance ou une idée, il est important d'apprendre à reconnaître les facteurs qui déclenchent vos pulsions destructrices ou un comportement en spirale, de manière à les neutraliser avant qu'ils ne s'installent dans votre existence. Soyez attentif lorsque vous ressentez une émotion soudaine, et posez-vous des questions à ces moments-là. Prenez des notes s'il le faut.
  3. Éliminez et remplacez vos pulsions destructrices. Après la reconnaissance des éléments qui déclenchent vos réactions négatives, remplacez-les par des comportements constructifs. Essayez de reconstruire vos associations d'idées pour aboutir à des comportements sains et optimistes par opposition à l'autodestruction et à la dépression. Vous y arriverez assez facilement.
    • Si votre relation avec un père émotif et violent vous incite à prendre un verre, apprenez à vous retenir pour ne pas succomber à la tentation. Lorsque vous commencez à penser à votre père, courez vers la salle de sport. Faites des exercices de frappe sur un sac de sable pendant une heure ou deux. Défoulez-vous autant que vous pouvez.
    • Si vous avez des problèmes d'apathie et d'estime de soi, mettez en valeur vos réalisations, aussi modestes soient-elles, et efforcez-vous de développer votre estime pour vous-même. Commencez à vous exercer en prenant de plus en plus de risques. Accordez-vous le traitement que vous souhaitez avoir.
  4. Apprenez à être autonome. Soyez responsable de vous-même et commencez à prendre soin de votre personne. Vous pouvez compter sur les autres de temps en temps, mais il est préférable de trouver une solution par vos propres moyens. Commencez à vous aider vous-même.
    • Si vous vivez chez vos parents malgré votre âge, il serait peut-être temps de déménager. Habiter dans la maison parentale est probablement un excellent moyen d'économiser de l'argent après le collège, mais cela ne doit pas être une excuse pour ne pas travailler. Décidez une bonne fois pour toutes de vous comporter en adulte.
    • Évitez de demander de l'aide pour des questions que vous pouvez résoudre par vos propres moyens. Si votre ordinateur est en panne, vous pouvez téléphoner à votre ami et éclater en sanglots, comme vous pouvez trouver une solution vous-même. Respectez-vous suffisamment pour comprendre cela.
  5. Contrôlez votre voix intérieure. Il s'agit de votre autocensure, votre autocritique et la voix de votre mauvaise conscience. Appelez cela comme vous voudrez, mais vous devez apprendre à contrôler la petite voix qui chuchote à l'intérieur de vous-même et qui vous tance douloureusement. La conscience est une partie essentielle de l'identité d'une personne, mais elle peut également saper votre moral avec des sentiments de culpabilité, des remords et de dégoût de vous-même. Il serait peut-être dangereux d'ignorer complètement votre conscience, mais apprenez à la maîtriser. Sachez comment l'écouter et la faire passer au second plan quand c'est nécessaire.
    • Anticipez les éléments qui vous culpabiliseront plus tard. Ainsi, vous n'aurez plus à craindre d'entendre votre mauvaise conscience, si vous évitez les causes qui la déclencheront. Évitez d'envoyer un certain texte, ou de consommer une drogue, si vous risquez d'éprouver un sentiment de culpabilité plus tard.
  6. Entourez-vous de personnes sur qui vous pouvez compter. Vous ne pouvez pas et vous ne devrez pas tout faire vous-même. Apprenez à choisir un entourage qui vous encourage, des personnes fiables qui vous aident à mettre en valeur vos qualités tout en reléguant vos défauts au loin.
    • Évitez les mauvaises fréquentations et l'usage des produits psychotropes. Vous avez besoin de vous éloigner des personnes qui exercent une mauvaise influence sur vous. Bien que cela semble difficile, cultivez des relations saines qui peuvent vous aider à vivre en sécurité et loin des tentations.

Sauver votre âme

  1. Familiarisez-vous avec les grandes questions. Si vous ne pouvez pas satisfaire facilement votre soif d'apprendre, vous serez probablement amené à vous intéresser à des questions plus profondes, pour trouver le réconfort dont vous avez besoin. Que vous soyez un intellectuel ou non, la connaissance des grandes questions peut vous aider à vous épanouir et à acquérir de nouveaux sentiments qui vous aideront à réorganiser vos priorités et votre avenir. Pourquoi sommes-nous sur terre ? Quelle est la signification d'une vie exemplaire ? Comprenez la difficulté et le mystère de ces questions.
  2. Placez votre foi en la puissance d'une main invisible qui vous guide. Vous pouvez l'appeler Dieu ou non, mais l'essentiel est d'apprendre à renoncer à une partie de votre ego et accepter l'existence d'une force supérieure. Vous vivrez peut-être une expérience marquante, comme beaucoup de gens. Souvent, ceci suffit pour sortir d'un mauvais pas.
    • Si la religion ne vous intéresse pas, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vivre dans la foi, et donner un sens profond à votre existence. Les physiciens, les artistes et bien d'autres sont très sérieux lorsqu'il s'agit d'acquérir du savoir et faire avancer la science. Lancez-vous entièrement dans une activité et trouvez la rédemption par le travail.
  3. Parlez aux autres croyants pour améliorer vos connaissances. Une partie essentielle d'un rituel religieux consiste à pratiquer le culte en compagnie d'autres croyants animés par la même foi. Pour mieux connaître un culte, une pratique ou une religion que vous envisagez d'adopter, la meilleure façon consiste à apprendre, non pas en lisant un livre ou en regardant une vidéo, mais en pratiquant avec d'autres croyants. Essayez et pratiquez comme eux. Posez vos questions et parlez de vos préoccupations. Approfondissez vos connaissances religieuses, et pratiquez quotidiennement pour conforter vos croyances.
    • La pratique religieuse devrait être quotidienne. Si vous n'allez à l'église qu'une seule fois par semaine, ou si vous décidez de ne pas y aller du tout, efforcez-vous de faire une bonne action quotidienne à la place. Une courte méditation chaque jour peut vous aider à maintenir votre intérêt pour les idées profondes qui vous intéressent.
  4. Envisagez d'embrasser une religion officielle. Si vous voulez cultiver votre sens de la détermination et votre attachement pour le divin, pensez à pratiquer une religion officielle. Familiarisez-vous autant que vous pouvez avec les différents cultes et les différentes théologies et écoles de pensée pour trouver celle qui convient à vos croyances. Passez à la phase suivante. Voici quelques sites qui vous aideront à en savoir plus sur les différentes religions :
    • devenir bouddhiste ;
    • devenir un bon chrétien.
    • Vous pouvez aussi consulter les articles suivants rédigés en anglais : devenir juif ;
    • devenir musulman ;
    • devenir quaker.

Conseils

  • N'hésitez pas à solliciter de l'aide. Vous n'êtes pas obligé de faire cavalier seul.

Avertissements

  • Si vous êtes en difficulté dans une relation difficile, efforcez-vous d'obtenir de l'aide sans délai. Agissez immédiatement pour vous soustraire au danger qui vous guette.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.