Comment indiquer des directions

Il y a deux façons basiques d’indiquer des directions, « la perspective de parcours » caractérisée par des points de repère, et « la perspective générale » caractérisée, elle, par des références aux points cardinaux (Nord, Sud, Ouest, Est). Le système que vous utilisez dépend d’où vous vous situez et à qui vous donnez des directions. La plupart du temps, il est préférable d’utiliser une combinaison des deux. La chose la plus importante est d’être concis et clair !

Étapes

  1. Réfléchissez à la route la plus simple. Les raccourcis peuvent être plus rapides, mais ils peuvent aussi être plus compliqués ! Si la personne est perdue ou n’a pas vraiment le sens de l’orientation, donnez-lui des directions avec un minimum de fois où elle aura à tourner. Par exemple : « Tournez sur la gauche dans la rue des Alouettes, puis à droite au feu, et continuez tout droit jusqu’à temps d’atteindre l’autoroute. »
  2. Précisez les distances. Jusqu’où la personne doit-elle aller sur une route particulière ? Il existe plusieurs façons différentes de lui dire :
    • Combien de bâtiments ou de rues la personne croisera. Cela fonctionne mieux dans une ville qu’à la campagne, parce qu’en ville il y a plus de rues perpendiculaires à compter, alors qu’en campagne l’espace entre elles fait qu’il est facile de se perdre dans les chiffres. De plus, certaines allées ressemblent à des routes. Par exemple : « Continuez sur cette rue et passez quatre routes perpendiculaires. »
    • Combien de feux de circulation croisera-t-elle ? C’est bien, mais vous devez donner le nombre exact ! Par exemple : « Vous passerez trois feux avant de devoir tourner. »
    • La distance en kilomètres (ou miles). Par exemple : « Roulez trois kilomètres sur le boulevard Capucin. »
    • Combien de temps cela prendra. C’est conseillé lorsque la personne ne passera qu’un court laps de temps sur une route. Sinon vos directions deviendront imprécises en fonction de la vitesse à laquelle la personne conduit. Par exemple : « Il devrait y en avoir pour cinq minutes sur l’autoroute. »
    • Donnez à la personne un point de repère à ne pas dépasser. Si elle l’aperçoit, c’est qu’elle est allée trop loin et qu’elle a manqué l’endroit où il fallait tourner. Par exemple : « Si vous voyez la bibliothèque, vous êtes allé trop loin. »
  3. Indiquez où il faut tourner. Si ce n’est pas un simple carrefour à quatre rues, donnez quelques détails supplémentaires. Sinon, dites-lui de tourner à gauche ou à droite. Donnez-lui le nom de la rue et un point de repère (un feu, un magasin).Si la personne à qui vous donnez des directions est bonne avec les points cardinaux (Nord, Sud, Ouest, Est), et/ou la ville dans laquelle vous êtes est disposée comme une grille (avec toutes les rues perpendiculaires, allant d’est en ouest et du nord au sud), indiquez également l’orientation. Par exemple : « Au feu, tournez à gauche sur la rue Mirabeau, vers l’Est. »
  4. Simplifiez les directions. Par exemple : « Tournez à gauche sur la rue des Alouettes » au lieu de « Rue des Alouettes, tournez à gauche ».
  5. Dites de quel côté de la rue sa destination se trouve. Par exemple : « Ma maison est sur la gauche. »
  6. Prévenez-la de toute partie de la route pouvant se révéler confuse. Par exemple, si une file se termine ou alors on ne peut tourner qu’à droite, ou qu’une route sur laquelle la personne doit tourner est étroite ou cachée, il serait bon de le mentionner. Si les gens ont tendance à manquer de tourner à un endroit, dites à la personne comment elle saura qu’elle est allée trop loin. Par exemple : « La file fusionnera avec une autre avant de tourner, et la rue des Alouettes deviendra la rue du Pont. Mais il faudra continuer sur cette route. »
  7. Décrivez le parcours tout entier. Rappelez-vous d’être concis. Des directions détaillées sont inutiles si vous donnez tant de détails que la personne qui conduit s’en retrouve confuse. Par exemple : « Tournez à gauche sur la rue des Alouettes, puis prenez à droite au second feu, et allez tout droit sur cette route jusqu’à atteindre l’autoroute. Il devrait y avoir environ trois kilomètres. Restez sur l’autoroute pendant environ trois minutes et prenez ensuite la sortie n°7. Notre maison est la troisième sur la gauche. Si vous voyez la bibliothèque, vous êtes allé trop loin. »
  8. Faites-lui répéter les directions. Qu’elle écrive ou non les directions, assurez-vous que la personne les ait entendues correctement et qu’elle ait compris la route que vous lui avez tracée. Par exemple : « Alors vous avez dit à gauche sur la rue des Alouettes, puis à droite au second feu, et d’aller tout droit sur cette rue jusqu’à atteindre l’autoroute. Prendre la sortie n°7. Et c’est la troisième maison sur la gauche. Si je passe la bibliothèque, je suis allé trop loin. »

Conseils

  • Commencez par donner l’adresse de destination et vous assurer que la personne l’ait notée. Une adresse postale est le critère le plus répandu, et si la personne devait se perdre en route, elle pourrait également utiliser d’autres ressources pour trouver son chemin.
  • Les femmes ont tendance à utiliser les points de repère, les hommes à utiliser les directions et les distances.
  • Si la personne est avec vous, faites-la tourner dans la direction où elle doit aller, et utilisez des signes de la main pour renforcer la direction. Plus vous utilisez de sens, plus la personne est susceptible de se rappeler.
  • Dessinez une carte simplifiée si vous avez du papier et un stylo.
  • Si vous guidez quelqu’un pendant qu’il conduit, faites attention à la file sur laquelle la personne se trouve. Si elle doit ensuite tourner à droite et qu’elle conduit sur la file de gauche, suggérez de changer de file avant d’avoir à tourner, afin qu’elle puisse le faire en toute sécurité à l’intersection.
  • Utiliser des bâtiments et des noms de magasin comme référence n’est pas toujours une bonne idée, étant donné que le magasin pourrait fermer ou que les bâtiments pourraient être démolis.
  • Ne donnez pas trop d’informations, cela crée seulement de la confusion. Concentrez-vous uniquement sur l’essentiel.
  • Si vous guidez quelqu’un qui conduit, ne faites pas de gestes et ne dites pas de choses telles que « C’est là » ou « Allez par là ». La personne ne peut pas faire attention à sa conduite et regarder la direction que vous pointez en même temps. À la place, dites : « C’est sur la gauche, environ deux bâtiments plus loin » ou « Tournez à gauche à la prochaine intersection ».
  • Ne criez pas ! Donnez les directions d’une voix claire, calme, suffisamment tôt pour donner au conducteur assez de temps pour comprendre, planifier, et exécuter la prochaine manœuvre en toute sécurité. Crier les directions pourrait en effet amener le conducteur à réagir rapidement, au détriment de la sécurité.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.