Comment éviter d'irriter un ulcère

Un ulcère peptique ou ulcère gastroduodénal est une lésion de la paroi interne de l'estomac ou de la première partie de l'intestin grêle. Les symptômes les plus courants d'un ulcère peptique sont une douleur lancinante ou une sensation de brulure au niveau de l'abdomen, entre le sternum et le nombril, ainsi qu'une nausée, des vomissements, une baisse d'appétit, des éructations, une perte de poids et une sensation de fatigue et de faiblesse . Si votre médecin diagnostique un ulcère peptique, il devrait vous prescrire des antiacides, des antibiotiques ou des bloqueurs H2. En plus de suivre le traitement qui vous a été prescrit, vous pouvez suivre les conseils suivants pour éviter d'irriter davantage votre ulcère et prévenir les récidives.

Suivre correctement son traitement

  1. Prenez tous les médicaments qui vous ont été prescrits. Si votre médecin a établi que votre ulcère a été provoqué par la bactérie Helicobacter pylori, il est nécessaire de prendre des antibiotiques pour l'éradiquer. Cette bactérie attaque la paroi protectrice de l'estomac, ce qui provoque une lésion des tissus plus fragiles situés derrière. La bactérie H. pylori est généralement combattue à l'aide d'une trithérapie, ce qui nécessite de prendre trois médicaments pendant une période donnée.
    • Vous devrez prendre deux antibiotiques et un inhibiteur de la pompe à protons. L'inhibiteur de la pompe à protons permet de réduire la production d'acide gastrique .
  2. Évitez les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Certains anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aggraver un ulcère et provoquer douleur et irritation. Des médicaments aussi courants que l'aspirine ou l'ibuprofène peuvent rendre l'estomac encore plus vulnérable à l'acide gastrique et à la pepsine. Ces médicaments sont souvent utilisés pour traiter un mal de tête ou une douleur musculaire et sont disponibles en vente libre. Lorsque vous souffrez d'un ulcère, lisez bien la notice avant de prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien, quel qu'il soit et demandez toujours conseil à votre médecin ou votre pharmacien .
  3. Méfiez-vous des antiacides. On trouve de nombreux antiacides en vente libre pour soulager les remontées gastriques et l'indigestion. Bien que ces médicaments puissent apporter un soulagement, ils ne peuvent en aucun cas soigner ou guérir un ulcère. Demandez conseil à votre médecin avant de prendre un antiacide, car cela pourrait bloquer l'absorption du traitement qu'il vous a prescrit, ce qui nuirait à son efficacité.
    • De manière générale, les médecins recommandent de prendre les antiacides au moins une heure avant ou deux heures après les autres médicaments.
    • Parmi les antiacides les plus courants on trouve l'hydroxyde de magnésium, l'hydroxyde d'aluminium, le carbonate de calcium et le bicarbonate de sodium .

Manger correctement

  1. Évitez les aliments qui augmentent l'acidité gastrique. Selon les personnes, les aliments à éviter peuvent être différents. Certaines personnes pourront manger ce qu'elles veulent sans que cela augmente leur acidité gastrique, tandis que d'autres devront éviter un certain nombre d'aliments. Avec le temps, vous apprendrez à reconnaitre les aliments qui provoquent chez vous une augmentation de l'acidité gastrique. Une fois ces aliments identifiés, évitez-les ou réduisez leur consommation. Commencez par éviter les aliments qui stimulent la production d'acide gastrique .
    • Les personnes souffrant d'ulcère peptique doivent éviter de consommer des aliments frits ou gras, de la viande rouge, ainsi que des aliments raffinés tels que le sucre ou la farine.
    • Consommez avec modération les aliments contenant de la crème fraiche ou du lait entier.
    • Les aliments mentholés semblent augmenter la production d'acide gastrique .
    • La consommation de ces aliments en quantités trop importantes peut irriter un ulcère en provoquant une production plus importante d'acide gastrique.
  2. Évitez les aliments irritants. Certains aliments peuvent provoquer directement une irritation de l'ulcère, même sans stimuler la production d'acide gastrique. Là non plus ces aliments ne seront pas les mêmes d'une personne à l'autre, cependant il existe des généralités valables dans la plupart des cas. Essayez dans un premier temps d'éviter les aliments épicés. Imaginez la sensation de brulure que vous ressentirez si vous mâchez de la nourriture épicée alors que vous avez une coupure dans la bouche. C'est la même douleur que vous provoquerez au niveau de votre ulcère si vous mangez épicé.
    • Évitez également les aliments et les boissons acides, notamment les agrumes. L'acidité contenue dans un jus de citron ou d'orange peut irriter un ulcère de manière douloureuse .
    • Méfiez-vous également de la tomate, de l'ail et de l'ognon, d'autant plus lorsqu'ils sont crus, ainsi que des assaisonnements forts en général .
  3. Consommez beaucoup de fibres. En consommant beaucoup de céréales complètes et d'aliments riches en fibres ainsi qu'en limitant votre consommation de laitages, vous contrôlerez mieux la production d'acide au niveau de votre estomac. Mangez équilibré, en privilégiant les légumes riches en fibres. Votre organisme a, de plus, besoin de suffisamment de vitamines pour guérir votre ulcère .
    • Les céréales complètes sont une bonne source de fibres. Privilégiez les céréales complètes dans les pâtes, le riz et le pain.
    • Consommez les produits laitiers et la viande en petite quantité et privilégiez des viandes maigres et des laitages à base de lait écrémé .
    • Il n'existe pas de régime précis pour les personnes souffrant d'ulcère, il est donc important de déterminer le type d'aliment qui provoque des brulures d'estomac et d'en discuter avec votre médecin .
    • Consommez des aliments riches en antioxydants (comme les cerises, les myrtilles, les tomates, les courges et les poivrons), en calcium (comme les amandes, les céréales complètes, les épinards, les haricots, le kale et les algues), en flavonoïdes (comme le cèleri, les pommes, les ognons, l'ail, le thé et les canneberges) et en vitamines du groupe B. Cela peut également vous aider à contrôler les symptômes de votre ulcère .
    • Veillez à consommer entre six et huit verres d'eau par jour. Cela participe à une alimentation équilibrée .
  4. Mangez de manière régulière. Lorsque l'on souffre d'un ulcère peptique, il n'est pas conseillé de grignoter entre les repas ou de manger de manière désordonnée. Cela risquerait de dérégler la production normale d'acide gastrique et d'irriter l'ulcère. Pour équilibrer la production d'acide gastrique, il est au contraire conseillé de prendre des repas légers et réguliers. Votre estomac s'adaptera mieux à de petits repas réguliers qu'à de gros repas pris n'importe quand.
    • Évitez de manger quoi que ce soit dans les deux heures précédant le coucher .

Connaitre les autres aliments à éviter

  1. Réduisez votre consommation d'alcool. Une consommation importante d'alcool favorise l'apparition d'ulcères . Si vous souffrez d'un ulcère, évitez la consommation d'alcool, qui pourrait irriter celui-ci. Évitez particulièrement les alcools forts .
    • La consommation d'alcool peut provoquer une gastrite (une inflammation de l'estomac), ce qui peut retarder de manière significative la guérison d'un ulcère peptique .
  2. Réduisez votre consommation de caféine. Comme beaucoup d'aliments, la caféine stimule la production d'acide gastrique, ce qui augmente les risques d'irritation de votre ulcère. De nombreuses substances stimulantes ont cet effet, ce qui fait qu'il vaut mieux les éviter lorsque l'on souffre d'un ulcère. On trouve de la caféine dans de nombreuses boissons : dans le café bien sûr, mais aussi dans le thé et dans de nombreuses boissons énergisantes ainsi que certains sodas. En cas de doute, lisez bien l'étiquette avant de consommer une boisson .
    • Il semblerait que le café décaféiné peut lui aussi augmenter la production d'acide gastrique, aussi mieux vaut également s'en passer .
  3. Évitez la nicotine. Arrêtez de fumer et protégez-vous du tabagisme passif. La fumée de cigarette contient des substances nocives qui risquent de dégrader la paroi gastrique, ce qui peut à la fois irriter un ulcère déjà présent et provoquer d'autres ulcères. De plus, comme beaucoup d'autres stimulants, la nicotine peut provoquer une surproduction d'acide gastrique, ce qui irriterait encore davantage votre ulcère. Enfin, la nicotine peut provoquer une inflammation qui retarderait d'autant la guérison .
  4. Luttez contre le stress. Bien que la corrélation entre la douleur provoquée par un ulcère et le stress ne soit pas scientifiquement établie, il semble que certaines personnes souffrant d'ulcères voient leur douleur augmenter sous l'effet du stress. En luttant contre le stress, vous améliorerez votre santé générale et agirez peut-être directement sur votre ulcère. La pratique régulière d'une technique de relaxation comme la méditation, le yoga ou encore le taïchi pourrait vous y aider.
    • Certaines études ont montré que la pratique d'une telle activité est plus bénéfique dans la prise en charge du stress lorsqu'elle a lieu dans le cadre d'un cours, plutôt que seul chez soi .

Avertissements

  • Appelez immédiatement votre médecin si vous constatez une augmentation soudaine de la douleur au niveau de votre estomac ou bien si vous vomissez du sang ou une matière évoquant le marc de café, ainsi que si vos selles sont très noires ou présentent des traces de sang .
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.