Comment soigner naturellement le H. pylori

De nombreuses personnes sont surprises d'apprendre que le nombre de bactéries dans notre corps dépasse celui de nos propres cellules (environ 10 contre 1) . Un nombre significatif de ces bactéries font partie de la faune nécessaire à la santé de chaque être humain, le microbiome . Le microbiome peut affecter la santé et le poids d'un être humain. Il peut aussi déterminer le risque de maladies comme les maladies cardiaques, le diabète, l'obésité et les AVC . Ces bactéries peuvent provoquer diverses infections néfastes à la santé des individus. L'helicobacter pylori ou h. pylori fait partie de ces bactéries qui peuvent provoquer des ulcères à l'estomac ou au début des intestins, le duodénum. H. pylori peut infecter un grand nombre de personnes et provoquer des ulcères chez nombre d'entre elles. En fait, même si on attribue le plus souvent les ulcères au stress, aux aliments épicés, à l'alcool et au tabagisme, la plupart des ulcères sont en fait provoqués par cette bactérie .

Les remèdes naturels

  1. Comprenez qu'elles sont les limites des remèdes naturels. Les traitements naturels contre le h. pylori se concentrent sur un régime alimentaire sain, le suivi de principes d'hygiène et l'utilisation de certains remèdes à base de plantes, de probiotiques et d'autres compléments. Il n'y a pas de preuves de l'efficacité de ces approches contre le h. pylori, mais elles peuvent aider à prévenir et à soigner l'infection. Ces approches peuvent aussi aider à réduire les symptômes, si vous en observez.
  2. Suivez un régime alimentaire équilibré. Les aliments complets et non transformés sont recommandés pour vous apporter les nutriments nécessaires pour stimuler votre système immunitaire, stimuler et soutenir le microbiome et modérer les taux d'acide. Voici un aperçu de ce à quoi ressemble un régime alimentaire équilibré.
    • Des protéines de très bonne qualité
      • Une quantité basse ou modérée de viande rouge (de préférence d'un animal nourri à l'herbe)
      • Une quantité modérée de viande de volaille sans peau
      • Une quantité basse ou modérée de viande de porc
      • Une quantité modérée ou élevée de poisson
    • Des légumes et des fruits frais (d'une variété qui présente des couleurs riches)
      • Les brocolis, en particulier, contiennent des taux élevés de substances chimiques appelées suphoranes qui agissent efficacement pour éliminer le h. pylori .
    • Des haricots et des légumineuses comme les lentilles
    • Des glucides complexes que l'on retrouve dans :
      • les légumes
      • les céréales complètes
      • les céréales comme le riz brun et le quinoa
      • les haricots et les légumineuses
  3. Buvez beaucoup d'eau. Il est nécessaire de boire beaucoup d'eau pour suivre un régime alimentaire sain. Vous devriez boire plus de 2 litres d'eau par jour. Augmentez votre consommation d'eau si vous passez beaucoup de temps à l'extérieur pendant l'été ou si vous participez à des activités qui vous font transpirer.
  4. Évitez les aliments transformés ou conditionnés. Les aliments transformés ou conditionnés ne vous procurent pas les nutriments dont vous avez besoin. Ce type d'aliments incluent les aliments qui ont été transformés en une forme qui les rend méconnaissables de la forme qu'ils avaient à l'état naturel et les aliments auxquels des substances qui ne sont pas des aliments ont été ajoutées .
    • Pour vérifier si un produit est transformé ou conditionné, vérifiez la liste de ses ingrédients. Plus la liste est longue, plus l'aliment est transformé. Les aliments transformés se retrouvent le plus souvent au centre des rayons des supermarchés. Les aliments moins transformés se retrouvent dans les rayons sur les côtés et comprennent par exemple les haricots secs, les fruits et légumes frais, le riz brun, les aliments vendus en gros et les aliments qui ne contiennent qu'un seul ingrédient.
    • Évitez les aliments tout prêts. Une fois de plus, ces aliments ont tendance à être extrêmement transformés et à contenir des conservateurs et d'autres substances chimiques qui ne sont pas vraiment des aliments.
    • L'idée est de conserver les aliments dans leur état le plus naturel possible, car certaines des substances qui y sont ajoutées pourraient être nocives pour votre système immunitaire .
  5. Suivez des règles d'hygiène saines. Pour pouvoir minimiser le risque d'infection dû au h. pylori, assurez-vous de vous laver les mains avec soin ainsi que tous les ustensiles que vous utilisez pour cuisiner et pour manger. Utilisez de l'eau chaude et du savon pour les laver. Ne partagez pas vos ustensiles de cuisine avec d'autres personnes et assurez-vous que toute personne qui prépare à manger pour vous le fait en suivant de bonnes pratiques d'hygiène. Lavez les fruits et les légumes avec de l'eau et du savon ou avec un produit spécial, puis rincez-les bien.
  6. Prenez des probiotiques. Les probiotiques sont une source de « bonnes » bactéries et de levures qui se trouvent à l'état naturel dans le microbiome du corps. Cela inclut les espèces « lactobacilles », « acidophiles », les « bifidobactéries » et la levure saccharomyces boulardii. Vous pouvez en prendre sous forme de complément alimentaire (en suivant les instructions) ou dans les aliments que vous consommez .
    • Vous trouverez de bonnes sources de probiotiques dans les aliments fermentés comme le kéfir, le chou fermenté, les légumes saumurés, le kombucha (un thé fermenté), le tempeh, le kimchi et d'autres aliments comme les yaourts, le miso, le poi, les asperges, les poireaux et les ognons . Consommez entre deux à trois fois par semaine ce genre d'aliments.
    • Deux à trois fois par semaine, vous pouvez aussi inclure des prébiotiques pour aider les bonnes bactéries de votre corps en leur donnant des nutriments. Les prébiotiques sont des aliments comme les céréales, les ognons, les bananes, l'ail, le miel, les artichauts et les poireaux .
  7. Essayez certaines plantes. De nombreux remèdes à base de plantes contiennent des antibiotiques (c'est-à-dire des substances qui tuent les bactéries) qui attaquent les mauvaises bactéries. Le jus de canneberge pourrait aider à prévenir ou à éviter que les bactéries ne s'attachent à la paroi de l'estomac, une étude recommande d'en boire 250 ml par jour . En plus, de nombreuses herbes utilisées dans la cuisson des aliments ont des propriétés qui éliminent le h. pylori lors de tests en laboratoire et sur des patients humains. Utilisez une bonne quantité des herbes suivantes pour donner du gout aux aliments de votre choix.
    • Les ognons et l'ail 
    • Le gingembre (le gingembre pourrait aussi inhiber la formation de cancer) 
    • Le thym 
    • Le curcuma et le curry 
    • Le poivre de Cayenne (mais n'en utilisez pas trop) 
    • L'origan 
    • Le fenugrec 
    • La cannelle 
  8. Prenez des compléments alimentaires à base de plantes. Les remèdes à base de plantes que vous n'utilisez normalement pas en cuisine peuvent être pris sous forme de gélules en suivant la posologie vendue avec les gélules.
    • Une forme de réglisse appelée DGL (réglisse déglycyrrhiziné)  peut être prise sous forme de pastille à mâcher. Vous pouvez mâcher une à deux pastilles trois fois par jour .
      • Il existe certains témoignages qui indiquent que la réglisse pourrait provoquer des montées de tension sanguine, mais la DGL semble ne pas présenter le même problème .
    • La scutelleria baicalensis peut aussi faire office d'antibiotique .
      • Sachez que la scutelleria baicalensis peut aussi faire ralentir la coagulation du sang. Si vous prenez de l'aspirine, un diluant sanguin, si vous souffrez d'un trouble de la coagulation sanguine ou si vous venez de subir une intervention chirurgicale, discutez avec votre docteur avant de prendre de la scutelleria baicalensis.
      • La scutelleria baicalensis peut aussi affecter le taux de sucre dans le sang et faire baisser la pression sanguine. Une fois de plus, vous devez en discuter avec votre docteur pour qu'il vous conseille le dosage le mieux adapté.
    • Le ginseng rouge de Corée montre aussi des propriétés anti-h. pylori lors de tests sur des animaux en laboratoires . Le ginseng rouge est différent du ginseng nord-américain et peut être utilisé de nombreuses façons. Même si de nombreuses personnes considèrent le ginseng comme un stimulant mental ou sexuel, il permet aussi de faire diminuer le taux de sucre dans le sang, d'augmenter le rythme cardiaque et il peut faire monter ou baisser la pression sanguine. Si vous avez envie d'essayer le ginseng rouge, discutez-en avec un professionnel.
  9. Essayez de consommer d'autres aliments qui peuvent vous aider. Le thé vert, le vin rouge et le miel de manuka présentent aussi des propriétés antibiotiques qui permettent de lutter contre le h. pylori. Cependant, de nombreuses études ont été réalisées sur des cultures ou de bactéries ou des animaux de laboratoire et il n'existe pas d'informations sur le dosage recommandé pour l'être humain. Vous pouvez probablement inclure en toute sécurité du thé vert et du miel de manuka dans votre régime alimentaire, mais vous devez consommer du vin rouge avec modération. Ces aliments pourraient vous aider contre n'importe quelle infection.
  10. Combinez plusieurs méthodes. Vous pourriez mieux arriver à combattre le h. pylori en combinant plusieurs des méthodes ci-dessus. Vous vous sentirez mieux en général et vous arriverez à mieux combattre le h. pylori en mangeant mieux, en utilisant des herbes et des épices suggérées pour ajouter de la variété et de la saveur à vos aliments, en incorporant des aliments fermentés et en prenant des probiotiques.
    • Passez un test après 2 ou 3 mois d'utilisation de ces méthodes pour voir si l'infection est encore présente. À ce moment-là, vous pourriez envisager de prendre les antibiotiques et les antiacides recommandés par votre docteur. Discutez toujours de ces options avec un professionnel et passez un test pour être sûr que l'infection est due au h. pylori.
  11. Appelez votre docteur. Si ces approches ne vous aident pas à vous sentir mieux ou si vous ressentez des douleurs aigües au ventre, si vous avez du sang dans les selles (ou des selles d'un noir qui ressemble à du goudron), du vomi noir ou du vomi qui ressemble à du marc de café, appelez immédiatement votre docteur ! Ce peut être le signe d'un problème grave.

Les traitements médicaux

  1. Prenez un antibiotique. Si votre docteur détermine que vous souffrez d'une infection au h. pylori, il va surement vous prescrire un antibiotique pour combattre l'infection bactérienne. Votre docteur va surement vous recommander de prendre deux antibiotiques ou plus pendant 2 à 3 semaines, voire plus, selon la réponse de votre organisme aux antibiotiques.
    • Parmi les antibiotiques prescrits, vous pourriez recevoir de l'amoxicilline, de la clarithromycine, du métronidazole et de la tétracycline.
  2. Essayez des médicaments antiacides. Les médicaments qui font baisser le taux d'acide (les inhibiteurs de la pompe à protons) ou les médicaments appelés anti-H2 sont souvent recommandés en même temps que les antibiotiques. Un taux d'acide bas permet de créer un environnement moins propice à la bactérie pendant que les antibiotiques vous en débarrassent.
  3. Ajoutez une solution de bismuth. En plus des antiacides et des antibiotiques, votre docteur pourrait vous suggérer une solution de bismuth comme le subsalicylate de bismuth. Les solutions de bismuth comme le Pepto-Bismol ne vont pas tuer les bactéries directement, mais ils marchent bien en combinaison avec les antibiotiques et les médicaments qui font baisser le taux d'acide de l'estomac.
    • Entre 70 et 85 % traitées avec ces combinaisons n'ont plus de h. pylori après leur traitement avec ces trois médicaments. Il existe un grand nombre de combinaisons différentes de deux antibiotiques, du sel de bismuth et un médicament antiacide, c'est pourquoi vous devez en discuter avec votre docteur.

Comprendre le h. pylori

  1. Sachez parce que le h. pylori provoque des ulcères. Le h. pylori abime la muqueuse de l'estomac qui le protège normalement des acides nécessaires à la digestion. Une fois que la muqueuse est endommagée, les acides de l'estomac consomment à « digérer » l'estomac et le duodénum et vont provoquer des ulcères qui peuvent vous faire saigner et provoquer des douleurs.
    • Ces saignements peuvent provoquer une anémie, de la fatigue et une faiblesse générale tout en étant accompagnés de douleurs qui peuvent vous gêner dans vos activités quotidiennes.
    • Le h. pylori est associé à un type d'ulcère à l'estomac et de lymphome des tissus lymphoïdes associés à la muqueuse gastrique. Cette infection est aussi associée à un risque plus élevé de cancer de l'estomac et de l'œsophage .
  2. Sachez reconnaitre les modes d'infection du h. pylori. Vous pouvez attraper le h. pylori à partir d'aliments, d'eau, d'ustensiles de cuisine infectés ou au contact de fluides corporels de personnes déjà infectées. Par exemple, si vous partagez une fourchette ou une cuillère avec une personne infectée, vous serez aussi infecté.
    • La bactérie h. pylori se retrouve partout. Elle est présente chez les deux tiers des êtres humains adultes, mais les enfants peuvent aussi être infectés . Le taux d'infection dans les pays en voie de développement est plus élevé que dans les pays développés.
    • Pour prévenir l'infection, assurez-vous de vous laver les mains avant de manger, surtout si vous revenez juste des toilettes. Ne buvez de l'eau que d'une source sure et propre et assurez-vous que vos aliments sont préparés de façon sure et hygiénique .
    • Il vous sera presque impossible d'éviter la bactérie, mais vous pouvez faire diminuer vos chances d'infection. Si vous mangez bien pour rester en bonne santé, votre système immunitaire pourrait être suffisamment fort pour combattre l'infection.
  3. Sachez reconnaitre les premiers symptômes du h. pylori. Les débuts de l'infection au h. pylori peut se présenter sans aucune douleur et sans aucun symptôme. En fait, à moins que vous passiez un test, vous pourriez même ne jamais savoir que vous avez souffert de cette infection. Lorsque les symptômes apparaissent, ils se présentent sous la forme suivante .
    • Une douleur ou une sensation de brulure au niveau de l'abdomen (qui pourrait empirer lorsque vous avez faim)
    • Des nausées
    • Des éructations
    • Une baisse de l'appétit
    • Des ballonnements
    • Une perte de poids sans être au régime
  4. Faites attention aux symptômes qui empirent. Si l'infection au h. pylori empire et arrive à un stade où elle provoque des ulcères, les symptômes de ces ulcères peuvent apparaitre. Si vous présentez certains de ces symptômes, contactez immédiatement votre docteur, car ils indiquent un problème grave. En voici quelques-uns .
    • Des douleurs graves à l'abdomen
    • Du sang dans les selles qui les rendent noires comme du goudron
    • Du vomi qui contient du sang et qui ressemble à du marc de café
  5. Passez un test pour le h. pylori. Votre docteur pourra diagnostiquer l'infection au h. pylori par observation des symptômes et par certains tests faits en laboratoire.
    • Une des meilleures façons de diagnostiquer la présence de h. pylori est le test respiratoire à l'urée marquée
      • Il vous sera demandé de boire un liquide « marqué », légèrement radioactif ou non radioactif, selon le test utilisé. Après une période relativement courte, votre respiration sera testée pour vérifier la présence d'urée . L'urée et l'ammoniac sont produits par le métabolisme de la bactérie et indique donc la présence de h. pylori.
    • Un test de selles peut aussi indiquer la présence de la bactérie.
    • Moins souvent, le docteur pourrait ordonner une biopsie gastrique pour tester la présence de la bactérie. En général, la biopsie est utilisée lorsque le docteur soupçonne aussi la présence de cancer, c'est une des méthodes de diagnostic les plus sures et la préférée de nombreux docteurs.

Conseils

  • Les ognons sont très utiles et une consommation quotidienne de 2 à 4 morceaux d'ognons crus pourra vous éviter une infection au h. pylori.
  • Limitez votre consommation d'alcool, de chocolat, d'aliments transformés et de sucres. Évitez surtout les sucres et les produits sucrés, car ils créent un environnement idéal pour la croissance de bactéries indésirables.
  • Évitez de consommer des aliments crus comme les sushis, les œufs à moitié durs, la viande bleue ou saignante.

Avertissements

  • Consultez toujours votre docteur avant de commencer un traitement maison.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.