Comment traiter la démence

La démence est une maladie fréquente, très déprimante et peut parfois être difficile à diagnostiquer. Étant donné qu'il n'y a aucun moyen de se faire dépister à domicile, une visite médicale est fortement recommandée dès que vous soupçonnez les symptômes de ce trouble. Un ami ou un membre de la famille peut être soumis au Mini-Mental State (MMS) afin d'avoir une vague idée sur sa fonction cognitive, mais un médecin pourra faire un meilleur diagnostic.

Préparation de la visite médicale

  1. Prenez un rendez-vous avec un médecin. Les autres paragraphes de cet article abordent des tests que vous pouvez réaliser à la maison. Cela peut vous aider à avoir quelques informations dans le cas où vous n'aurez pas d'autres choix, mais selon l'Alzheimer's Association il n'est pas conseillé de le substituer à un diagnostic médical.
  2. Préparez vos antécédents médicaux. Certains facteurs non négligeables peuvent augmenter le risque de démence, notamment la prise de certains médicaments, certaines conditions médicales et même des antécédents familiaux. D'autres facteurs limitent par contre les symptômes de cette maladie, notamment la perte de mémoire et dans ce cas, la maladie peut même être enrayée si le médecin découvre plus tôt la cause. Apprêtez-vous à renseigner votre médecin sur les informations suivantes :
    • votre régime alimentaire, consommation d'alcool et de drogues. N'oubliez pas de venir avec tous les médicaments que vous prenez.
    • autres problèmes médicaux rencontrés.
    • changements dans votre comportement (en particulier ceux liés à des problèmes sociaux ou habitudes alimentaires).
    • les membres de votre famille biologique ayant eu un cas de démence ou ayant montré des signes de démence.
  3. Faites une visite médicale. Puisque la démence est causée par la diminution du flux sanguin vers le cerveau, le bilan de santé devrait prendre en compte la mesure de la pression sanguine, du pouls et de la température.Votre médecin peut également analyser votre équilibre, vos réflexes et mouvements oculaires ou effectuer d'autres tests selon les signes présentés.
  4. Effectuez un examen cognitif. Il existe plusieurs types d'examens mentaux employés pour diagnostiquer la démence, dont certains ne figurent pas dans cet article. Voici quelques questions fréquemment posées par le médecin :
    • quelle est la date d'aujourd'hui ?
    • pouvez-vous tracer un cadran indiquant 8 h 20 ?
    • pouvez-vous décompter à partir de 100 par tranche de 7 ?
  5. Faites des tests de laboratoire si nécessaire. Si votre médecin ne vous demande pas d'échantillons de sang ou d'autres tests de laboratoire, vous pouvez poser des questions sur les tests d'hormones thyroïdiennes et des analyses de vitamine B12. Il s'agit en fait des tests communs qui peuvent potentiellement réduire la cause de vos symptômes.Il peut arriver que d'autres tests soient demandés en fonction des antécédents médicaux spécifiques. Toutefois, cela n'est pas nécessaire pour tous les patients.
  6. Demandez à passer un scanner cérébral. Si vous montrez un certain nombre de symptômes dont les causes ne sont pas détectées, le médecin peut vous faire passer à un scanner cérébral pour étudier les possibilités éventuelles d'être atteint de démence. La tomodensitométrie, l'IRM et les tests d'EEG sont les analyses les plus employées pour diagnostiquer les symptômes de la démence.
    • Si votre médecin envisage une IRM, informez-le au cas où vous porteriez des implants ou toute autre chose pouvant être retirés, tels que des implants esthétiques, des prothèses articulaires, des pacemakers ou des obus à balles.
  7. Demandez à passer des tests génétiques. Les tests génétiques peuvent soulever certaines ambiguïtés, car même un gène associé à un risque accru de démence ne signifie pas forcément que vous seriez atteint de la maladie. Néanmoins, des cas de démence dans votre famille pourraient orienter votre médecin à vous faire des analyses génétiques, surtout lorsqu'il s'agit de démence précoce.

Déroulement du Mini-Mental State (MMS)

  1. Notez que cet examen n'est pas le seul test pour diagnostiquer la démence. Le Alzheimer's Association ne recommande pas des tests à domicile, mais plutôt une visite médicale. Si vous ne pouvez pas vous rendre directement chez un médecin ou convaincre un membre de votre famille ou un ami d'y aller, vous pouvez utiliser ce test rapide qui ne vous prendra que 10 minutes.
    • Ne passez pas ce test si vous êtes éventuellement bègue ou si vous avez des troubles d'apprentissage ou êtes atteint de la dyslexie.Consultez un médecin dans ce cas.
  2. Ayez une idée de la procédure du test. Le patient qui présente d'éventuels symptômes de la démence a juste besoin d'écouter les instructions. Une deuxième personne doit lire les étapes ci-dessous et donner les instructions ou poser des questions au patient. Prenez note du nombre de points que le sujet obtient à chaque section. À la fin de l'examen, additionnez les points. Tout point inférieur ou égal à 23 (sur un total de 30) est synonyme d'une détection de déficience cognitive, ce qui pourrait indiquer une démence ou d'autres problèmes de santé.
    • Cachez tout calendrier se trouvant dans vos alentours avant de commencer le test.
    • Généralement, 10 secondes suffisent pour répondre à chaque question et 30 à 60 secondes pour des questions relatives à l'orthographe, à l'écriture ou de dessin.
  3. Répondez à temps (5 points). Posez au patient les questions qui suivent, une à la fois et dans l'ordre indiqué ici. Marquez un point pour chaque réponse trouvée.
    • En quelle année sommes-nous ?
    • En quelle saison sommes-nous ?
    • En quel mois sommes-nous ?
    • Quel jour du mois sommes-nous ?
    • Quel jour de la semaine sommes-nous ?
  4. Passez le test spatio-temporel (5 points). Posez cinq questions d'ordre géographique. Donnez un point pour chaque réponse correcte aux questions suivantes :
    • dans quel pays sommes-nous ?
    • dans quel province ou région sommes-nous ?
    • dans quelle ville vous trouvez-vous ?
    • quelle est l'adresse de cette maison ? Quel est le nom de ce bâtiment ?  
    • dans quelle pièce sommes-nous ? À quel étage sommes-nous ? (pour les patients hospitalisés).
  5. Passez au test d'apprentissage (3 points). Nommez trois objets simples (par exemple, une table, une voiture, une maison) et demandez au sujet de les répéter après vous. Vous devez les répéter ensemble, tout en prenant des pauses après chaque mot prononcé. Le patient doit également vous les répéter. Aussi, dites-lui de retenir ces trois mots et de s'apprêter à les répéter.
    • Marquez un point pour chaque mot bien répété.
    • Continuez à répéter les trois objets jusqu'à ce que le patient réussisse le premier essai. N'attribuez pas une note aux réponses données après la première notation, mais écrivez le nombre de répétitions qu'il faut pour qu'il puisse se rappeler des trois objets. (Cela est utilisé dans d'autres versions du test).
  6. Testez l'attention du patient (5 points). Demandez au patient d'épeler le mot MONDE (« M-O-N-D-E »). Demandez-lui ensuite de l'épeler à l'envers. Donnez-lui 5 points s'il le fait en moins de 30 secondes et 0 point dans le cas contraire.
    • Certains médecins trouvent utile d'écrire la réponse exacte à cette question.
    • Il est parfois recommandé de ne pas traduire directement cette étape dans d'autres langues. Essayez de trouver une version du MMS dans votre langue pour voir le mot généralement utilisé.
  7. Testez la mémoire (3 points). Demandez au patient de répéter les trois mots que vous lui aviez dit de mémoriser plus tôt. Donnez un point pour chaque mot trouvé.
  8. Testez le langage (2 points). Montrez un crayon et posez-lui la question suivante : « quel est le nom de ce objet ? » Montrez une montre et posez la même question. Marquez un point pour chaque réponse correcte.
  9. Testez la répétition (1 point). Demandez à la personne de répéter l'expression « pas de si, et ou mais ». Marquez un point si elle réussit.
    • C'est une autre étape qu'il ne faudrait pas traduire directement dans d'autres langues.
  10. Testez la capacité à suivre des directives complexes (3 points). Donnez un ordre en trois étapes à la personne (3 points). Par exemple, dites-lui de prendre un morceau de papier dans sa main droite, de le plier en deux et de le jeter par terre.
  11. Testez la capacité à suivre des consignes écrites (1 point). Sur un morceau de papier, écrivez « fermez les yeux ». Donnez le papier au patient et demandez-lui d'exécuter cette commande. Donnez un point s'il le fait en moins de dix secondes.
  12. Testez la capacité à écrire une phrase (1 point). Demandez au patient d'écrire une phrase complète. Si la phrase comprend un nom, un verbe et est logique, donnez-lui 1 point. Les fautes d'orthographe importent peu ici.
  13. Testez l'aptitude à reproduire un dessin (1 point). Esquissez une forme géométrique sur un morceau de papier : un pentagone (figure à cinq côtés) et un autre qui le chevauche. Demandez-lui de refaire ce dessin sur une feuille. Marquez un point s'il réussit à faire correspondre les différentes caractéristiques qui suivent :
    • deux formes, deux pentagones.
    • un chevauchement qui aboutit à une forme géométrique à quatre côtés (ou avec le même nombre de côtés de la figure originale).
  14. Vérifiez les résultats. Une visite médicale s'impose lorsque la personne soupçonnée de démence réalise un score inférieur à 23 points. N'essayez pas de lui expliquer les résultats, surtout si vous n'avez pas reçu une formation médicale dans ce domaine.
    • Par contre, si le score est supérieur ou égal à 24, mais que les symptômes restent préoccupants, prenez par au test de MoCA.

Conseils

  • Vous pouvez aussi effectuer le MoCA (Montreal Cognitive Assessment), qui est un test plus récent et plus sensible aux changements cognitifs précoces observés chez une personne.
  • Si un examen médical ou un test fait à domicile stipule qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter et que dans le même temps les symptômes s'aggravent, il serait plus judicieux de consulter un autre médecin pour avoir un autre point de vue.
  • Les changements cognitifs chez les personnes âgées peuvent être un signe d'un certain nombre de troubles réversibles, notamment les carences en vitamines, des anomalies thyroïdiennes, des effets secondaires de médicaments et la dépression. Prenez un rendez-vous auprès d'un médecin dans l'optique de faire passer un diagnostic à votre bien-aimé, au cas où vous reconnaîtriez des signes de la démence sénile ou tout autre signe ou symptôme.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.