Comment gérer une personne aux idées arrêtées

Inévitablement, un jour ou l'autre, vous allez rencontrer de nombreuses personnes avec des idées très arrêtées. Que ce soit des amis, de la famille ou des collègues de travail, ce genre de personnage peut vous taper sur les nerfs. Quel que soit le sujet de la conversation, ils s'affirment très rapidement en tant qu'« experts » et offrent leurs points de vue à qui veut bien l'entendre. Lorsque vous vous retrouvez face à ce type d'individu, vous devez décider si vous avez envie de les affronter ou si vous voulez simplement les accepter comme ils sont.

Affronter une personne aux idées arrêtées

  1. Demandez-vous si vous devez affronter ce comportement. Il est inévitable d'interagir avec des personnes aux idées arrêtées, c'est pourquoi vous devez choisir sagement vos batailles pour vous assurer de ne pas vous engager dans une joute verbale lorsque vous croisez le chemin de ces individus.
    • Si cette personne est un collègue du travail, vous pourriez supporter son comportement énervant en l'écoutant poliment ou en vous débranchant. Demandez conseil à vos autres collègues. Il y a de bonnes chances que cette personne ait déjà une réputation qui la précède et que les autres aient développé des méthodes pour gérer son comportement.
    • Dans le cas où cette personne est une connaissance ou un membre éloigné de votre famille, vous pouvez simplement choisir de la voir moins souvent ou de ne pas passer du temps avec elle qu'en présence d'autres personnes pour créer une zone tampon. Une fois de plus, demandez conseil à vos amis mutuels pour savoir comment gérer cette personne.
    • Lorsque cette personne est un ami proche ou un membre de votre famille, vous allez probablement devoir l'affronter avant que son comportement ne cause des dégâts irrémédiables à votre relation. En particulier, si la personne aux idées arrêtées est votre partenaire, vous allez probablement devoir aborder le sujet plus d'une fois. Occupez-vous du problème avant que la rancune ne vous amène à vous retirer et à prendre vos distances avec la personne que vous aimez.
  2. Affrontez cette personne en privé. Quelle que soit la personne que vous affrontez, vous devriez avoir cette conversation seul à seul. Ce genre de conversation en public pourrait provoquer de la gêne et de la rancune .
    • Gardez un ton respectueux. Votre ton et votre attitude vont être importants si vous voulez vous occuper de la situation avec la personne aux idées arrêtées. Assurez-vous que le ton que vous employez n'est pas énervé ou sarcastique et parlez d'une voix douce tout en gardant une posture non menaçante. Si l'autre personne se met en colère, ne levez pas le ton et n'ayez pas l'air plus agité.
    • Restez calme et limitez vos interactions. La pire des façons d'interagir avec une personne aux idées arrêtées est de la combattre de front et de devenir autoritaire. Cette approche va invariablement mener à une surenchère où chacun essaye de prouver qu'il en sait plus que l'autre ou qu'il peut dominer l'autre. Personne ne gagne dans ce genre de situation.
  3. Réfléchissez à des stratégies de conversation idéales. Vous ne pouvez pas utiliser avec les autres un standard plus élevé que celui que vous vous appliquez à vous-même. Ainsi, face à M. je sais tout, vous devez reconnaitre ne pas tout savoir et admettre que vos lacunes ne sont pas une faiblesse.
    • Utilisez des phrases avec « je » au lieu de phrases avec « tu ». Même si vous avez l'impression que c'est l'autre qui cause des problèmes, vous devez résister à la tentation de parler de façon accusatrice. De la même façon, encadrez votre problème depuis votre propre point de vue.
      • « J'ai l'impression que tu ne respectes pas toujours mon opinion » vaut mieux que de dire « tu parles en permanence et tu ne me respectes pas » .
    • Écoutez autant que vous parlez. Il est possible que la personne aux idées arrêtées se mette en colère ou s'indigne que vous l'affrontiez. Si cela se produit, prenez une grande inspiration et assurez-vous de l'écouter et de ne pas lui couper la parole. Si vous devez partir avant que la conversation n'empire, n'hésitez pas à le faire.
    • Pratiquez l'écoute active . Si cette personne est sur la défensive et si elle essaie d'expliquer la situation depuis son point de vue, répétez ce qu'elle dit pour prouver que vous l'écoutez avec attention.
      • Vous pourriez dire par exemple : « j'ai entendu que tu ne veux pas m'offenser et que tu penses que je dramatise. Je suis quand même ennuyé par tes commentaires et j'aimerais beaucoup que tu penses aussi à ce que je ressens » .
  4. Montrez votre respect pendant la confrontation. Même si la personne aux idées arrêtées est un rigolo qui ne connait rien aux sujets dont il se vante, vous devez toujours la traiter comme un être humain pourvu de croyances et de sentiments sincères.
    • Vous montrez aussi votre respect en posant des questions. La personne aux idées arrêtées aura moins tendance à ne pas prendre en compte vos inquiétudes si vous lui donnez l'impression d'essayer de comprendre son point de vue.
      • Voici des exemples de questions que vous pouvez poser pendant la confrontation : « comment puis-je mieux communiquer avec toi ? » ou alors « comment penses-tu que nous pouvons améliorer le fonctionnement de notre relation ? »
    • Armez-vous de faits. Lorsque vous affrontez une personne aux idées arrêtées, il est important de lui montrer comment son comportement nuit aux autres, y compris à vous-même. Partagez des faits et des chiffres pour lui faire comprendre comment son comportement crée une mauvaise ambiance au travail ou comment votre amitié est ternie lorsqu'une des personnes ne peut pas se faire entendre .

Gérer une personne aux idées arrêtées

  1. Mordez-vous la langue et souriez. Dans certains cas, par exemple lorsqu'une personne aux idées arrêtées est votre supérieur hiérarchique, vous n'avez pas d'autres choix que de supporter la situation.
    • Redirigez la conversation loin de sujets qui vous mettent mal à l'aise. Si vous ne voulez pas discuter des sujets que cette personne aborde, décalez la conversation sur des sujets que vous trouvez plus intéressants. Posez-lui des questions à propos de sa famille ou de ses centres d'intérêt, n'importe quoi pour éviter qu'elle commence à parler de sujets qui la font monter au créneau.
  2. Trouvez une stratégie de sortie. Si vous savez que vous allez devoir passer du temps avec cette personne, préparez des plans pour réduire le temps que vous allez passer avec elle .
    • Au travail, cela peut signifier éviter les zones où cette personne peut se trouver ou préparer une réponse pour pouvoir vous excuser et quitter la pièce. Lors d'évènements familiaux, organisez des activités qui vont vous éviter les conversations en face à face.
  3. Mettez en place des limites. Si une personne aux idées arrêtées insiste à discuter de religion, de politique ou de sujets qui vous mettent mal à l'aise, essayez de lui dire en privé que vous n'aimez pas parler de ces sujets et que vous préfèreriez éviter ces conversations.
    • Soyez ferme. Si cette personne continue d'aborder ces sujets, rappelez-lui que vous ne voulez pas en parler.
    • Dites quelque chose comme : « je sais que tu ne veux pas m'offenser, mais ces sujets ne me mettent pas à l'aise, je ne veux vraiment pas en parler ».
    • Vous pouvez simplement détourner le sujet : « parlons d'un sujet plus banal, OK ? Dis-moi comment va ton bébé ».
  4. Faites preuve de tact . Si la personne aux idées arrêtées vous donne en permanence des conseils ou essaye de vous montrer une meilleure façon de faire les choses, répondez-lui simplement de manière respectueuse : « merci pour la suggestion » ou « j'apprécie ton conseil ». Si elle a raison, vous devriez suivre son conseil. Si elle n'a pas raison, ignorez-la simplement et faites ce que vous avez à faire.
    • Prenez conscience que vous allez surement vous prendre à réagir face à cette personne. Il va arriver des moments où cette personne sait vraiment de quoi elle parle, mais elle exprime ses opinions de manière énervante ou autoritaire. Dans ce genre de cas, vous pourriez être tenté d'ignorer son conseil, simplement parce que vous ne voulez pas l'écouter. Ne laissez pas la colère obscurcir votre jugement.
    • Résistez à la tentation d'une réponse passive agressive. Même si vous ne vous mettez pas à vous hurler l'un sur l'autre, vous pourriez être tenté de lever les yeux au ciel ou de marmonner des commentaires dans votre moustache. Cela ne va faire qu'augmenter la tension entre vous et cette personne.

Penser différemment à propos de la personne aux idées arrêtées

  1. Prenez conscience que les personnes aux idées arrêtées pourraient n'avoir aucune idée de leur comportement. Dans la plupart des cas, la personne aux idées arrêtées n'essaye pas de vous offenser et elle pourrait se demander pourquoi les autres l'évitent. Si vous lui offrez votre empathie au lieu de votre jugement, vous pourriez en fait l'aider à mieux comprendre la situation.
  2. Essayez d'apprendre à connaitre cette personne à un niveau plus profond. Si vous n'aimez pas déjà cette personne, il va être difficile de vouloir apprendre à mieux la connaitre. Même dans ce cas-là, essayez de la voir comme un être humain, avec une famille, des amis et une vie. Plus vous apprenez à la connaitre en tant que personne, plus il vous sera facile de lui montrer de l'empathie .
  3. Considérez la personne aux idées arrêtées comme une ressource potentielle. Puisqu'elle ne manque jamais d'avis à offrir, vous pourriez arriver à utiliser les connaissances qu'elle possède à votre avantage.
    • Par exemple, cette personne pourrait connaitre beaucoup de choses sur la dynamique de votre lieu de travail et elle pourrait être suffisamment ouverte pour vous donner des informations que personne d'autre ne vous donnerait. Si cette personne est un membre de votre famille, elle pourrait vous raconter des histoires que les autres sont trop gênés à vous raconter. Vous pourriez être surpris de ce que vous pourriez apprendre.
  4. Trouvez-vous des points communs . Même si vous trouvez cette personne énervante, il y a certainement des domaines pour lesquels vous partagez des intérêts communs. Si vous ne voulez pas parler de politique, vous partagez peut-être un intérêt pour la musique. Si vous ne voulez pas parler de sports, vous pourriez discuter de vos sorties en famille. Trouvez des sujets que vous avez en commun et concentrez-vous dessus.

Conseils

  • Apprenez à faire la différence entre des opinions et du harcèlement . Si un collègue de travail persiste à aborder des sujets qui touchent au sexe ou à des choses extrêmement privées, vous n'êtes pas obligé de répondre. Ce genre de commentaires peut créer une ambiance de travail hostile et vous avez le droit d'en parler avec la direction.
  • Si vous affrontez un collègue de bureau ou toute autre connaissance de travail à propos de ses idées extrêmement arrêtées et s'il ne vous écoute pas ou si son comportement empire, vous devriez aller en parler à un supérieur hiérarchique. Prenez la situation avec des pincettes. Une fois que vous l'avez fait, vous ne pouvez pas en prédire le résultat. Vous pourriez vous faire voir comme un fauteur de trouble et quelqu'un pourrait se faire rappeler à l'ordre ou même perdre son travail à cause de vous.
  • Si le stress que vous ressentez à cause des personnes aux idées arrêtées autour de vous devient ingérable, n'ayez pas peur d'en parler à un professionnel. Il peut être difficile de voir la situation de manière objective lorsque vous vous trouvez en plein dedans. Un témoin extérieur pourrait vous donner des points de vue que vous ne pouvez pas voir vous-même.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.