Comment se sentir à l'aise en compagnie d'inconnus

Vous vous sentez mal à l'aise avec les gens ? Vous ne pouvez pas vous empêcher d'être nerveux ? Lorsqu'on se sent gêné en présence d'inconnus, on peut avoir les mains qui tremblent, être incapable de regarder les gens dans les yeux et tenir des conversations bizarres. Il est normal de se sentir timide lorsqu'on rencontre des inconnus, mais cela ne doit pas forcément devenir un problème.

Entamer une conversation

  1. Lancez-vous. Parfois, le plus dur est de briser la glace et le reste se déroule sans problème. Par exemple, essayez d'être le premier à serrer la main à quelqu'un, à lui dire bonjour ou à vous présenter.
    • Il est normal d'avoir peur d'approcher une personne que vous ne connaissez pas, car vous pourriez l'importuner. Toutefois, les gens, qu'il s'agisse de la personne qui lance la conversation ou de celle qui se fait approcher, aiment souvent parler aux inconnus. Vous pourriez rendre une autre personne très heureuse !
  2. Souriez. Le sourire aide à éviter toute tension entre vous et la personne à laquelle vous parlez. Souriez de manière chaleureuse afin de paraitre ouvert et amical. Si vous vous sentez tendu ou nerveux, souriez et dites-vous que tout va bien se passer.
    • N'oubliez pas que la personne à laquelle vous vous adressez pourrait être aussi timide que vous. Si vous souriez, vous pourrez tous les deux vous sentir plus à l'aise.
  3. Présentez-vous. Il peut être un peu étrange d'approcher un inconnu dans le métro et de vous présenter, mais vous pouvez tout à fait vous présenter à quelqu'un lors d'une fête, d'une réunion de travail ou d'un autre évènement professionnel. Lorsque vous vous présentez, donnez quelques informations personnelles en accord avec l'évènement. Par exemple, si vous êtes à une fête, présentez-vous et dites quelles personnes vous connaissez. Si vous participez à un évènement professionnel, présentez-vous en disant pour quelle entreprise vous travaillez ou quel est votre domaine.
    • Si vous vous trouvez à une fête ou un évènement social, présentez-vous aux inconnus ou aux amis d'amis en disant : « Bonjour, je m'appelle Marie. Je suis une amie de Chloé. C'est aussi elle qui t'a invité ? »
    • Pour vous présenter à un collègue de travail, dites : « Bonjour, je m'appelle Marc. Je travaille dans le marketing. Dans quel service travaillez-vous ? »
  4. Faites un compliment à votre interlocuteur. En général, les gens adorent les compliments. Si vous voulez briser la glace tout en faisant plaisir à la personne, faites-lui un compliment. Faites des compliments sincères et ne soyez pas hypocrite simplement pour faire plaisir à quelqu'un. Si vous souhaitez lancer une conversation, vous pouvez ajouter quelque chose en rapport avec ce compliment, comme : « J'adore ta veste, où l'as-tu achetée ? », ou « Ce tableau est magnifique, c'est vous qui l'avez peint ? »
    • Bien que les compliments puissent être agréables, ils peuvent aussi devenir louches si vous insistez lourdement, les répétez de manière excessive ou en faites trop. Tenez-vous en à un seul compliment.
  5. Posez une question. Il s'agit toujours d'une bonne façon de lancer une conversation. Si vous venez de vous inscrire dans un centre sportif, demandez où se trouvent les casiers, où vous pouvez trouver une serviette ou quelle est la meilleure classe de fitness. Si vous achetez un cadeau pour quelqu'un, demandez à un inconnu son avis sur un objet. Même le fait de poser des questions banales à des personnes que vous ne connaissez pas peut vous aider à vous sentir moins gêné en présence d'inconnus. Vous pouvez également poser des questions pour apprendre à connaitre quelqu'un.
    • Lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois, vous pouvez lui demander d'où elle vient, quel est son métier, quelles études elle fait ou encore quels sont ses loisirs.
    • Pour vous aider à trouver davantage d'idées de questions à poser, consultez l'article sur comment poser des questions ouvertes.
  6. Trouvez un point commun avec votre interlocuteur. Il existe de nombreux facteurs qui peuvent créer des liens entre des personnes qui ne se connaissent pas. Elles peuvent travailler pour la même entreprise, être végétariennes, avoir un chat ou un chien ou encore vivre dans le même quartier. Servez-vous de ces éléments pour lancer une conversation. Il est agréable de discuter avec quelqu'un qui a des points communs avec vous et qui sait, peut-être vous ferez-vous un nouvel ami !
    • Si vous voyez une personne avec un chien alors que vous promenez le vôtre, vous pouvez vous arrêter et lui poser des questions sur son toutou. Souvent, les personnes qui aiment les animaux adorent parler de leur animal et discuter avec d'autres personnes qui ont des animaux de compagnie.
    • Vous pourriez voir une personne portant un t-shirt avec le nom de votre université ou bien un sweatshirt de l'équipe sportive que vous supportez. Demandez : « Quand êtes-vous allé à l'université ? », « Qu'avez-vous étudié ? » ou « Quels activités faisiez-vous à l'école ? » Les possibilités sont nombreuses.

Améliorer vos interactions

  1. Reproduisez les expressions faciales d'autres personnes. Vous n'êtes pas obligé de tout copier, mais observez les signes visuels qui expriment les émotions de vos interlocuteurs. Interprétez leur langage corporel afin de savoir s'ils sont nerveux, stressés, effrayés ou tranquilles. Il est probable que vous vous rendiez compte que de nombreuses personnes se sentent mal à l'aise en présence d'inconnus, tout comme vous.
    • Lorsque vous commencerez à observer le langage corporel des gens, vous pourrez commencer à vous comporter d'une manière adaptée à leur état d'esprit.
  2. Utilisez votre propre langage corporel. Il est important d'observer le langage corporel d'autres personnes, mais vous devez également être conscient du vôtre. Si vous restez dans un coin, tête baissée et bras croisés, il est peu probable que quelqu'un vienne entamer une conversation avec vous. Au contraire, si vous souriez, gardez la tête relevée et adoptez un langage corporel ouvert, les gens pourront se sentir plus à l'aise et avoir envie de discuter avec vous.
    • Gardez les mains posées sur les genoux de manière décontractée (si vous êtes assis) ou à vos côtés (si vous êtes debout) . Si vous agitez vos mains, vous pouvez paraitre nerveux ou ennuyé. Si vous ne savez pas quoi faire de vos bras ou de vos mains, tenez un verre ou une assiette de nourriture si on vous en donne.
    • Si vous êtes assis, ne croisez pas les jambes, mais ne les écartez pas trop non plus. Vous devez trouver un juste milieu de manière à paraitre facile à aborder sans pour autant avoir l'air négligé ou indifférent. Si vos jambes commencent à trembler, croisez-les de manière décontractée au niveau des chevilles.
  3. Apprenez à respecter des limites appropriées. Apprenez à respecter les limites qui sont socialement acceptables. Évitez de vous tenir trop près des gens, car ils se sentiraient mal à l'aise. Surveillez également le niveau d'intimité des conversations. Ne partagez pas trop d'informations personnelles et ne monopolisez pas la parole. Parlez et écoutez à tour de rôle.
    • Si vous vous rendez compte que vous parlez plus que vous n'écoutez, commencez à poser des questions ouvertes afin que l'autre personne puisse parler.
    • Ne partagez pas des informations trop personnelles. Cela ne pose pas de problème (et peut être amusant) avec vos amis, mais dans une conversation avec un inconnu, évitez les histoires sur le retrait d'une verrue, votre sœur « tarée » et tous les problèmes que vous avez eus dans votre vie.
  4. Avouez vos sentiments. Parfois, le fait d'avouer que vous vous sentez mal à l'aise peut être un brise-glace. Si vous sortez avec quelqu'un pour la première fois et que l'atmosphère est plutôt tendue, dites quelque chose comme « désolé si je suis bizarre, c'est jute que je me sens très nerveux en ce moment. » Parfois, cela peut être aussi soulageant pour vous que pour l'autre personne. Il est possible qu'elle dise : « Ouf ! Je suis rassuré de savoir que je ne suis pas le seul à être nerveux ! »
    • Si vous avouez ce que vous ressentez, votre interlocuteur et vous-même pouvez vous sentir plus à l'aise et la personne pourrait sentir qu'il est facile de parler avec vous.
  5. Concentrez-vous sur tout sauf vous. Lorsqu'on se sent mal à l'aise, on accorde souvent toute son attention à ses propres sentiments de malaise et on se laisse submerger par l'expérience gênante. Lorsque vous vous rendez compte que vous êtes complètement absorbé par votre gêne, portez votre attention sur ce qui vous entoure. Observez les lieux, regardez les personnes qui vous entourent et écoutez les conversations des autres. En vous concentrant sur des éléments extérieurs, qui ne font pas partie de vous, vous pourrez chasser les pensées négatives.
  6. Essayez de ne pas refuser de conversation. Si quelqu'un entame une conversation avec vous, essayez d'imaginer qu'il s'agit d'un de vos amis. Donnez-vous une chance d'interagir en acceptant la conversation avec l'autre personne, en lui posant des questions et en montrant que vous êtes intéressé. Si vous vous sentez vraiment mal à l'aise, terminez la conversation de manière aussi polie que possible.
    • Si vous devez mettre fin à la conversation, dites : « Merci pour cette conversation. Je dois partir, mais peut-être qu'on se reverra plus tard », ou « Merci de m'avoir accordé du temps. Au revoir. »

Changer vos sentiments

  1. Développez votre confiance en vous. Pour être à l'aise en compagnie d'autres personnes, vous devez également vous sentir bien en vous-même. Si vous manquez de confiance en vous, d'autres personnes le sentiront lorsque vous interagirez avec elles. Trouvez des activités qui pourront augmenter votre assurance ou vous permettre de la développer et sachez que vous pourrez reporter ces sentiments sur vos changes sociaux.
    • Peut-être que vous êtes très doué pour le ski nautique, la danse classique ou encore la construction de voitures miniatures. Si vous êtes nerveux ou gêné, faites appel à la confiance que vous inspirent vos activités afin de vous sentir plus à l'aise.
  2. Ayez des pensées positives sur vous-même. Si vous vous perdez dans des pensées négatives (« Je vais être tellement maladroit », « Je ne vais pas passer un bon moment », etc.), prenez conscience de ce fait et adoptez un autre point de vue. Vous pouvez vous dire : « Peut-être que je m'amuserai vraiment, et je m'autorise à passer un bon moment » ou « Je peux travailler sur ma sociabilité pour me sentir plus à l'aise. »
    • N'évitez pas les évènements sociaux simplement parce que vous vous sentez mal à l'aise. Dès que vous hésitez à vous rendre à un évènement, utilisez des pensées positives pour vous encourager à y aller. Dites-vous que ce sera une bonne expérience qui vous permettra vous aventurer hors de votre zone de confort.
    • N'oubliez pas que vous pouvez développer votre capacité à interagir dans les situations sociales : il ne s'agit pas d'un talent inné. Prenez le temps de vous y habituer et ayez des pensées positives sur vous-même.
    • Il est possible que vous envisagiez des scènes catastrophiques (« Ça va être horrible ! », « Je parie qu'il n'y aura personne et que je vais me retrouver tout seul et ne pas me sentir à ma place ! », etc.), mais vous devez apprendre à vaincre ces inquiétudes et à avoir des pensées plus positives.
  3. Évitez de vous juger en fonction des réactions des autres. Vous pouvez vous entendre à merveille avec certaines personnes tandis que le courant ne passe simplement pas avec d'autres. Si vous sentez que le courant ne passe pas avec quelqu'un, n'oubliez pas qu'il s'agit d'un cas parmi d'autres et que cela ne signifie pas forcément que vous êtes asocial, incapable d'avoir une bonne conversation ou que les gens ne vous aiment pas. Si vous avez peur de la réaction ou du jugement des autres, apprenez à ne pas accorder trop d'importance à l'opinion des gens.
    • Dites-vous que votre identité n'est pas définie par ce que les autres pensent de vous. Ces personnes ont le droit d'avoir leur opinion, mais vous aussi.
  4. Contrôlez votre respiration. Si vous commencez à vous sentir nerveux en présence d'inconnus, concentrez-vous sur votre corps, particulièrement sur votre respiration. Il est possible que votre respiration s'accélère ou que vous ayez du mal à respirer. Calmez votre respiration afin de calmer votre esprit.
    • Inspirez profondément et retenez votre respiration pendant quelques secondes avant d'expirer lentement. Répétez ce procédé autant que nécessaire.
  5. Détendez-vous. Apprenez à identifier les facteurs qui vous stressent et détendez-vous grâce à des techniques de relaxation. C'est particulièrement utile avant de vous retrouver dans une situation d'interaction sociale. Les techniques comme le yoga ou la méditation peuvent vous aider à vous détendre avant de rencontrer de nouvelles personnes.
    • Lorsque vous sentez que votre corps se tend avant un évènement social ou une réunion, prenez conscience de vos sentiments et apprenez à détendre votre corps. Sentez votre tension (dans vos épaules ou votre cou, par exemple) et relâchez-la consciemment.
    • Employez des techniques particulières avant de sortir et de rencontrer de nouvelles personnes. Si vous devez vous rendre à un évènement professionnel, passez un peu de temps à méditer ou à faire du yoga avant d'y aller. Planifiez votre journée de manière à pouvoir approcher la situation avec le meilleur état d'esprit possible.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.