Comment soutenir émotionnellement quelqu'un

Vous avez peut-être un penchant naturel à aider des gens qui traversent une période difficile. Toutefois, si vous ne faites pas attention, vous pourriez finir par dire ou faire quelque chose qui pourrait porter atteinte à l'autre. En tenant compte de cela, il s'avère bénéfique d'apprendre des techniques efficaces à utiliser lorsque vous apportez un soutien émotionnel aux autres.

Écouter attentivement l'autre

  1. Allez dans un espace privé. Il est important de s'assurer que la personne qui a besoin de votre aide soit sure que vous garderez en toute confidentialité son problème. Une salle vide est la meilleure option, si bien sûr elle est disponible. Cependant, un coin vide est suffisant si aucune pièce n'est disponible. Assurez-vous de parler à voix basse, surtout si vous êtes dans un endroit où d'autres personnes pourraient passer et vous entendre.
    • Évitez au maximum d'être distrait. Essayez de trouver un endroit calme où vous ne serez pas distrait par la télévision, la radio ou d'autres appareils électroniques. De plus, assurez-vous d'éviter de donner l'impression aux autres que vous envoyez des messages ou regardez dans votre portefeuille lorsqu'elles parlent.
    • Une alternative. Au lieu de vous assoir dans un endroit privé, vous pourriez faire une promenade et discuter. Plutôt que de vous assoir, vous pouvez faire une petite promenade tout en discutant. Cela permet parfois à la personne de se sentir plus à l'aise lorsqu'elle expose ses problèmes.
    • Vous pourriez aussi avoir cet échange au téléphone, mais il est important que vous teniez cette conversation à un moment où vous ne serez pas distrait.
  2. Posez des questions. Vous pouvez poser la question de savoir ce qui s'est passé ou demander à la personne comment elle se sent. La clé ici est de donner à la personne l'assurance que vous êtes là pour l'écouter. Il est important qu'elle ressente que vous êtes vraiment intéressé par ce qu'elle a à dire et que vous voulez véritablement la soutenir.
    • Posez des questions ouvertes pour aider à orienter la conversation et rendre la discussion plus excitante. Vous pouvez avoir un aperçu de ce que pense votre auditeur en posant les bonnes questions.
    • Vos questions devraient commencer par les mots « comment » et « pourquoi » et devraient susciter une discussion et non des réponses brèves.
    • Voici quelques exemples de questions ouvertes. Que s'est-il passé ? Que feras-tu ensuite ? Qu'as-tu ressenti ?
  3. Écoutez la réponse de la personne. Regardez-la pendant qu'elle vous parle et accordez-lui toute votre attention. Le fait d'avoir toute votre attention l'aidera à se sentir plus importante.
    • Le contact visuel est important pour que la personne sache que vous l'écoutez. Cependant, assurez-vous de ne pas rendre le contact visuel excessif. Faites attention à ne pas finir par vous dévisager.
    • Utilisez un langage corporel ouvert et d'autres répliques non verbales pour montrer que vous êtes à l'écoute. Essayez de hocher la tête de temps en temps et souriez au moment opportun. Aussi, gardez-vous de croiser les bras, car cela reflète une attitude défensive et votre interlocuteur pourrait ne pas aimer cette posture.
  4. Reformulez ce que dit la personne. Faire montre d'empathie est la clé pour ce qui est d'aider une personne à se sentir soutenue. Pour faire preuve d'un peu plus d'empathie, il est important que vous compreniez clairement le message que la personne essaie de faire passer. Elle se sentira également plus soutenue et mieux comprise.
    • Ne lui répétez pas les mêmes phrases qu'elle a sorti de façon robotique. Redites en d'autres termes ses propos pour avoir une approche plus conversationnelle. Assurez-vous simplement que lorsque vous reformulez ce que dit la personne, vous le faites en utilisant ses mots. Par exemple, vous pouvez dire des phrases comme : « on dirait que tu es en train de dire... » ou « si je comprends... » ou d'autres phrases similaires. Cela aide la personne à savoir que vous êtes vraiment à l'écoute.
    • N'interrompez pas la personne pendant qu'elle est en train de parler. Au lieu de cela, montrez-lui du soutien en lui donnant l'opportunité d'exprimer ce qu'elle pense et ressent sans la moindre interruption. Ne répondez que lorsqu'il y a un silence naturel dans la conversation ou lorsqu'il devient évident que votre auditeur attend votre réponse.
    • Ce n'est pas le moment de juger ni de se montrer critique. Écouter et montrer de l'empathie ne signifie pas que vous partagez forcement ce qu'a dit la personne. Cela montre plutôt que vous vous souciez d'elle et a ce qu'elle traverse comme situation. Évitez de dire des phrases comme : « je t'avais prévenu », « il n'y a pas de quoi en faire une histoire », « ça n'en vaut pas la peine », « tu exagères » ou d'autres critiques et commentaires atténuants. Votre rôle est de simplement montrer du soutien et de l'empathie.

Valider les émotions de votre auditeur

  1. Devinez ce que ressent la personne. Essayez de comprendre comment la personne se sent au moment où vous parlez. Certaines personnes s'efforcent de camoufler leurs émotions ou même de cacher leurs sentiments. Cela se produit souvent lorsque d'autres personnes ont critiqué leur sensibilité par le passé. D'autres encore peuvent être confus par rapport à ce qu'elles ressentent. Par exemple, quelqu'un pourrait confondre la frustration à la colère ou la joie à l'excitation. Aider la personne à identifier ce qu'elle ressent est la première étape pour l'aider à valider ses émotions.
    • Ne dites pas à la personne comment elle se sent. Faites plutôt des suggestions. Vous pourriez dire : « il semblerait que tu sois très déçu » ou « tu sembles très contrarié ».
    • Observez le langage corporel de la personne et les expressions faciales pendant qu'elle parle. Aussi, son ton pourrait vous donner une idée de ce qu'elle ressent.
    • Gardez à l'esprit que si vous vous trompez, elle vous corrigera. Ne rejetez pas cela. Acceptez le fait qu'elle soit l'unique personne qui est en mesure de décrire exactement ses émotions. Le fait d'accepter sa correction est aussi une façon de valider ses émotions.
  2. Faites tout pour comprendre la personne. Cela implique le fait de mettre de côté vos propres impressions ou préjugés sur la situation. Soyez vraiment présent et prêtez attention à ce qu'elle dit. Votre objectif ne devrait pas être de résoudre le problème ou de trouver des solutions. Au lieu de cela, cherchez plutôt à trouver un endroit sûr où la personne se sentira écoutée.
    • Évitez d'essayer de donner un conseil, à moins que cela ne vous soit demandé. Essayer de le faire pourrait donner l'impression à votre vis-à-vis que vous le critiquez.
    • N'essayez pas de tenir un discours en parlant des sentiments de la personne. Gardez à l'esprit qu'elle a le droit de se sentir ainsi. Montrer du soutien émotionnel implique le fait d'accepter qu'elle ait le droit d'éprouver ses émotions, quelles qu'elles soient.
  3. Rassurez la personne sur le fait que ses émotions sont normales. Il est important que la personne ressente qu'elle peut librement exprimer ses émotions. Ce n'est pas le moment d'être critique envers elle ou sur la situation. Votre mission est de faire en sorte qu'elle se sente soutenue et comprise. Les phrases simples et brèves sont les meilleures. Voici quelques exemples de phrases que vous pourriez utiliser.
    • Ça fait beaucoup de choses en même temps
    • Je suis désolé que cela se produise
    • Il semble que cela t'ait vraiment blessé
    • Je comprends
    • Cela me mettrait aussi en colère
  4. Observez votre propre langage corporel. La grande partie de la conversation se fait de façon gestuelle. Cela signifie que votre langage corporel est aussi important que votre langage verbal. Assurez-vous que votre langage corporel montre que vous êtes attentionné et que vous démontrez de l'empathie et non de la critique ou du rejet.
    • Hochez la tête, souriez et établissez un contact visuel pendant que vous écoutez. Des recherches ont montré que les personnes qui démontrent ce genre de comportements non verbaux sont souvent classées parmi les plus empathiques par les observateurs.
    • Le fait de sourire est surtout utile, car le cerveau humain est programmé pour reconnaitre les sourires. Ainsi, elle se sentira plus soutenue, mais cela vous réconfortera tous deux.

Apporter du soutien à l'autre

  1. Demandez à la personne ce qu'elle veut faire. Si la personne pense qu'elle a plus besoin d'un soutien émotionnel, sachez qu'il est fort probable que plus rien ne va dans sa vie. C'est une excellente occasion de l'aider à explorer les différentes mesures qu'elle peut prendre pour rétablir son équilibre émotionnel.
    • La personne pourrait ne pas avoir une réponse immédiate et c'est normal. Ne lui mettez pas la pression. Elle a peut-être besoin d'être écoutée et comprise en premier.
    • Posez des questions en « et si ». Ce genre de question aidera la personne à réfléchir sur les possibles actions qu'elle n'avait pas envisagées auparavant. Faire des propositions sous forme de questions est moins risqué et la personne n'aura pas l'impression de se faire dicter une conduite. Cette approche vous permet de lui faire des suggestions de façon à l'aider, sans pour autant toucher à son pouvoir décisionnel.
    • Gardez à l'esprit que vous n'êtes pas en train de régler le problème à la place de la personne. Vous lui apportez simplement du soutien pour l'aider à trouver une solution.
    • Par exemple, si votre ami a des difficultés financières, vous pouvez dire : « et si tu avais une discussion avec ton superviseur à propos d'une augmentation salariale ? » Peut-être que votre nièce est submergée par les responsabilités de son job et de la maison. Vous pouvez lui dire : « et si tu programmais des vacances entièrement relaxantes avec ta famille ? » Toute question adéquate en « et si » pourrait être utile.
  2. Identifiez les actions à mener et décrivez comment le faire. La personne pourrait ne pas avoir toutes les réponses en même temps, mais il est important de l'aider à prendre de petites dispositions pour résoudre la situation. Il est important de déterminer la prochaine étape, même s'il ne s'agit que de convaincre la personne d'avoir une autre discussion avec vous le jour suivant. Les gens ont tendance à se sentir plus soutenus lorsqu'ils ont des personnes fiables sur qui compter pour les aider à voir la situation dans son ensemble.
    • Continuez d'aider la personne à mener les actions qu'il faut jusqu'à ce que le problème soit résolu. La situation pourrait s'améliorer lentement, mais elle appréciera votre soutien.
    • Lorsqu'une personne est en deuil, il pourrait n'y avoir rien de spécifique à faire. Les gens réagissent différemment au deuil et cela peut durer jusqu'à un an ou plus. Lorsque vous soutenez une personne endeuillée, il est important que vous écoutiez les histoires qu'elle a envie de partager avec vous et que vous acceptiez ses sentiments sans minimiser sa perte.
    • Parfois, l'action peut être d'accepter l'aide d'un professionnel de la santé.
  3. Montrez votre soutien de façon concrète. Parfois, il pourrait être bien de dire des choses comme « je suis là si jamais tu as besoin de moi » ou « ne t'en fais pas, tout ira bien », au lieu de chercher en fait à faire quelque chose. Cependant, il est très important que vous montriez votre soutien au lieu de seulement lancer de belles paroles. Après avoir passé du temps à écouter la personne, vous aurez probablement des idées sur des choses spécifiques que vous pouvez faire pour l'aider à se sentir plus soutenue. Si vous avez du mal à vous y prendre, voici quelques lignes directrices pour vous aider.
    • Au lieu de dire « tout ira bien », vous pourriez faire quelque chose qui est en votre pouvoir pour aider à améliorer la situation. Par exemple, vous pouvez aider un ami malade à trouver un bon médecin ou des options thérapeutiques.
    • En plus de dire « je t'apprécie beaucoup », vous pourriez faire quelque chose que la personne aimera. Cela pourrait être le simple fait de lui offrir un cadeau, passer plus de temps avec elle ou l'amener à un endroit spécial pour l'aider à se détendre.
    • Au lieu de simplement dire « je suis là pour toi », vous pourriez amener la personne à un diner ou l'aider avec les tâches qu'elle doit accomplir dans le cadre de son plan d'action.
  4. Continuez de suivre votre proche. Chacun a son programme et les choses peuvent parfois devenir trépidantes, mais il est important que vous trouviez du temps pour aider votre proche. Il a probablement reçu beaucoup de soutien moral, mais ce niveau de soutien plus approfondi serait plus apprécié. Gardez à l'esprit que de petits gestes de gentillesse peuvent beaucoup apporter dans le soutien.

Conseils

  • Ne minimisez pas la situation que vit la personne. Cela pourrait ne pas signifier grand-chose pour vous, mais si elle est en état de détresse émotionnelle, sachez que la situation est plutôt dure pour elle.
  • Évitez de donner votre opinion à moins que cela ne vous soit directement demandé. Il y a un moment et un lieu pour donner des avis non sollicités, surtout dans des situations dangereuses. Cependant, si la situation nécessite juste que vous manifestiez votre soutien émotionnel, il est préférable que vous évitiez de donner votre opinion, à moins que cela ne vous soit demandé.
  • Sachez que le fait d'apporter du soutien ne veut pas dire que vous êtes en phase avec la personne. Si vous pensez que quelque chose est préjudiciable, vous n'avez pas à consentir cela pour montrer du soutien émotionnel.
  • Lorsque vous pensez aux différentes solutions, le fait d'utiliser des questions en « et si » est une excellente façon de suggérer des solutions plus adéquates sans paraitre envahissant.
  • Souvenez-vous que vous ne prenez pas la décision à la place de la personne. Votre rôle est de la soutenir et de l'assister dans la prise de ses propres décisions.
  • Assurez-vous de rester calme. Avant d'essayer de venir en aide à quelqu'un, assurez-vous d'être en bonne santé sur le plan affectif. Cela ne fera pas du bien à quiconque si vous êtes désespéré lorsque vous essayez d'apporter de l'aide.
  • Assurez-vous de faire exactement ce que vous vous êtes engagé à faire pour aider. Il vaut mieux se porter volontaire pour des choses dont vous êtes sûr de faire plutôt que de risquer de décevoir la personne en revenant plus tard sur ce que vous aviez dit.
  • Focalisez-vous sur l'autre. Soyez prudent lorsque vous parlez de vos expériences personnelles lorsque vous essayez d'apporter du soutien aux autres. Bien qu'il soit souvent efficace de faire part de vos propres expériences, cela peut dans d'autres circonstances, avoir l'effet inverse, surtout si la personne se rend compte que vous essayez de minimiser sa situation ou ses sentiments. Il est donc mieux de se focaliser sur sa situation.
  • L'intuition peut vous aider lorsque vous essayez de comprendre l'autre personne et de montrer de l'empathie. Il est bien de vous appuyer sur votre intuition lorsque vous essayez de faire des suggestions ou de deviner ce qu'une personne ressent. Cependant, si la personne vous corrige, acceptez cela. L'acceptation sans réserve est une grande étape dans le soutien émotionnel.

Avertissements

  • Si vous devez soutenir des gens en situation de crise, assurez-vous de bien observer votre environnement pour avoir la garantie que tout le monde est en sécurité. Si une assistance médicale est nécessaire, faites-en une priorité.
  • Des recherches ont prouvé que le contact physique est bon lorsque vous essayez d'apporter du soutien. Cependant, il est très important que vous limitiez le contact physique, à moins que vous connaissiez parfaitement la personne. Serrer une personne dans ses bras pourrait être bien si cette dernière est un ami, mais pour une simple connaissance, même ce simple geste peut causer un bouleversement. Assurez-vous donc de limiter le contact physique et de demander la permission avant de serrer une autre personne dans vos bras.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.