Comment réussir aux examens de fin d'année

Si vous êtes étudiant, les examens constituent une étape importante, non seulement dans n'importe quelle classe, mais aussi pour votre dernière année scolaire. Se préparer le long du semestre est le moyen le plus efficace de vous en sortir lors de vos examens de fin d'année. En fin de compte, il n'existe aucun raccourci pour accéder à la connaissance. Toutefois, même si vous êtes à la veille de votre examen de fin d'année et si vous ne vous sentez pas prêt, ne paniquez pas. Il y a des choses que vous pouvez faire qui peuvent vous aider à réussir vos examens.

Se préparer au cours du semestre

  1. Consultez les programmes. Au début de chaque semestre, les enseignants ou professeurs ont l'habitude de faire sortir un programme présentant les devoirs et les objectifs pour la classe en cours. Prenez soin de lire ce programme attentivement afin de savoir exactement ce que vous devez faire pour réussir l'année.
    • Prenez soin de prêter attention à la manière dont les devoirs, l'assiduité et les examens influencent votre niveau. Cela vous permettra de privilégier le sérieux avec lequel vous devez travailler et sur quoi vous devez diriger votre attention.
    • Si vous avez des questions concernant le programme, posez-les au professeur. Il est préférable de poser une question depuis le début que de vous y lancer sans avoir aucune idée de ce que vous êtes en train de faire.
  2. Soyez régulier aux cours. Vous ne pouvez pas réussir dans une classe ou à des examens si vous ne suivez pas les cours. Cela vous permettra de suivre des cours indispensables et de prendre des notes, aussi bien que de comprendre vos lectures du cours et vos devoirs.
    • La plupart des examens sont basés sur ce qui se fait en classe, ainsi il n'est jamais conseillé de sécher les cours. Certains professeurs pénalisent les absences, ce qui implique que vous ne pouvez même pas aller en classe supérieure si vous séchez les cours.
    • Les enseignants et les professeurs parlent d'habitude de ce que vous aurez à faire lors des examens pendant les cours, donc si vous n'êtes pas présent au cours, vous ne pourrez pas obtenir cette information cruciale.
    • Au cas où vous ne pouvez pas être présent au cours, informez votre professeur à l'avance. Demandez-lui ce que vous allez rater et s'il y a quelque chose que vous pouvez faire pour vous rattraper et vous procurer l'information.
    • Ne posez « pas » à votre enseignant ou à votre professeur des questions du genre : « ai-je raté quelque chose qui a été fait en classe hier ? » L'hypothèse est que tous les jours de cours sont censés vous fournir des informations importantes et de telles questions sont vues comme une sorte d'irrespect à l'égard de votre enseignant.
    • Ne vous mettez pas « hors zone ». Parfois, il vous arrive d'être tenté de jouer au solitaire ou de consulter votre téléphone pendant les cours au lieu d'écouter, spécialement si vous êtes en train de suivre un cours dans une matière que vous avez le sentiment de comprendre assez bien. Toutefois, vous pourriez rater quelque chose d'important si vous vous comportez ainsi.
  3. Prenez des notes. Les cours et les débats constituent des éléments principaux d'une séance de classe et fournissent des informations dont vous aurez besoin pour réussir à vos examens. En prêtant attention et en prenant des notes tout le long du semestre, vous bénéficierez d'un soutien scolaire solide qui vous permettra d'étudier de manière efficace sans peiner pour obtenir des informations supplémentaires.
    • Préparez-vous avant de venir. Utilisez un classeur ou un carnet de notes et apportez des bics ou des crayons en classe. Si vous avez à discuter sur un livre, apportez un marqueur également. Les enseignants disent souvent des choses comme : « ce passage est très important dans la compréhension en général » ou « prenez soin de comprendre les informations qui sont encadrées ». Si votre enseignant évoque quelque chose de spécifique en classe, marquez-le immédiatement.
    • La prise de notes est un acte délicat qui requiert un équilibre entre obtenir trop peu d'informations et en obtenir beaucoup. Ne cherchez pas à écrire tout ce que le professeur dit, mais seulement l'essentiel. Par exemple, il importe moins de savoir le type de bombardier qui a bombardé Dresden en février 1945 que de savoir pourquoi ce bombardement revêt une grande importance dans l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale.
    • Essayez d'utiliser des mots-clés au lieu de vouloir réécrire des phrases complètes. Le fait d'essayer de se faire dicter les phrases par le professeur pourrait impliquer que vous ne sachiez pas l'essentiel qui est vraiment à retenir. Essayez d'utiliser des phrases et des mots-clés au lieu de phrases complètes.
    • Prenez des notes à la main. Des études ont montré que les gens arrivent à retenir plus en prenant des notes à la main au lieu de les saisir sur un ordinateur ou de les enregistrer sur un appareil.
    • Recherchez des systèmes de prise de notes. Il existe un grand nombre de systèmes pour apprendre comment prendre des notes. Cal Poly fournit des détails sur plusieurs types, avec leur avantages et leurs inconvénients.
  4. Faites tous les devoirs de lecture. La plupart des professeurs et des enseignants assignent une lecture aux élèves pour le semestre et ensuite tirent des sujets de cette lecture pour composer les épreuves d'examen. En faisant la lecture qui vous a été assignée, vous serez capable non seulement de participer aux débats en classe, mais aussi d'avoir les informations dont vous avez besoin pour réussir à l'examen.
    • Prenez soin de prendre des notes sur les textes en les lisant. Juste de la manière dont vous prendrez des notes en suivant les cours, vous n'avez qu'à écrire les informations les plus importantes.
    • Faites à nouveau un parcours de vos lectures une fois après quelques semaines. Vous n'avez pas besoin de lire tout à fond, mais le fait de parcourir encore les points essentiels vous permettra de les « geler » dans votre mémoire, ainsi vous pouvez vous en souvenir plus tard lors des examens.
  5. Faites les devoirs écrits et les autres devoirs de classe. D'autant plus que les devoirs de classe sont généralement censés vous aider à apprendre une matière plus parfaitement, il est important que vous les fassiez. Ils peuvent même servir d'exemples pratiques traitant d'une question d'examen.
    • Les éléments que vous utilisez et les résultats que vous produisez pour toute sorte de devoirs doivent être reflétés à l'examen. Tout exercice, des problèmes mathématiques ou scientifiques jusqu'aux courts sujets de rédactions vous aideront à préparer et à réussir votre examen.
    • Le fait de participer aux débats en classe vous aidera également à réussir à un examen parce que cela vous donne l'occasion de vous exprimer et de partager vos réflexions avec les autres étudiants et le professeur.

Se préparer pour chaque examen

  1. Ayez connaissance de votre position en classe. Il est important le long du semestre, de connaitre votre niveau. Si vous gardez ce détail en tête, cela vous aidera à savoir combien de temps il vous faut consacrer pour réviser pour un examen.
    • Si vous ne connaissez pas avec assurance votre niveau, consultez votre programme de classe. La plupart des enseignants donnent du « poids » aux devoirs et à d'autres éléments du parcours de l'année scolaire (participation, etc.). Vous devez pouvoir avoir une idée générale de comment vous vous en sortez par rapport à tous ceux-là.
    • Si vous doutez toujours de votre performance, discutez avec votre enseignant.
  2. Cherchez à savoir sur quels chapitres portera l'examen et sous quelle forme. Les enseignants et les professeurs ont des manières différentes de composer et de formuler des épreuves d'examen de fin d'année. Certains vont composer les épreuves de manière qu'ils soient faciles à comprendre, tandis que d'autres vont uniquement vous tester sur une section donnée de la matière que vous avez vue en classe. Certaines épreuves d'examen sont des sujets de rédaction tandis que d'autres sont des questions à choix multiples. Le fait de trouver la partie sur laquelle portera l'examen et la forme de l'épreuve que vous aurez à traiter, peut vous permettre d'étudier de manière plus efficace.
    • Consultez le programme de classe pour voir si ces informations s'y trouvent. Soyez attentionné en classe. Cela vous aidera aussi, d'autant plus que la plupart des enseignants et des professeurs ont tendance à dire ce sur quoi portera l'examen.
    • Si vous n'avez pas bien suivi la séance d'une journée de classe ou que vous l'avez manquée, vous pouvez demander à votre enseignant ou à votre professeur, mais il est important de ne pas les ennuyer en leur demandant des détails de façon répétée et excessive. Posez-leur simplement la question : « s'il vous plait, pourriez-vous me dire les éléments du cours que je dois assimiler pour l'examen ? » C'est suffisant pour vous faire guider pour vos révisions.
  3. Essayez de comprendre de quelle manière vous arrivez à assimiler mieux les cours. Chaque individu a une méthode d'apprentissage propre à lui. Le fait de connaitre les conditions dans lesquelles vous arrivez à mieux apprendre vous aidera à apprendre et à retenir plus efficacement les informations nécessaires pour votre examen.
    • Par exemple, si vous savez que vous avez besoin de silence absolu pour pouvoir vous concentrer sur ce que vous êtes en train d'apprendre, vous pouvez étudier soit dans une bibliothèque ou dans une pièce calme à la maison. Il se peut aussi que vous soyez une personne qui a besoin d'un peu de bruit ou d'agitation pour arriver à se concentrer.
    • La « polyvalence » est un mythe. Pendant que vous pensez que vous êtes capable à la fois de regarder la télévision, d'envoyer des messages à vos amis et d'étudier pour les examens au même moment, votre cerveau ne peut simplement pas supporter ces nombreux flots d'informations concurrentes. Offrez-vous un moment calme, consacré aux études et réservez les autres choses pour vos moments de loisir.
  4. Privilégiez vos heures d'étude. Déterminez quelle est la matière qui revêt le plus d'importance et consacrez-y la plus grande partie de vos moments d'étude. En faisant cela, vous pourrez optimiser votre temps d'étude et garantir votre réussite à l'examen.
    • Si vous êtes au collège et que vous avez un examen à passer dans l'une de vos matières de base ou de vos matières facultatives, vous devez consacrer la grande partie de votre temps pour vous préparer pour cet examen au détriment des matières d'enseignement général, par exemple.
    • Si vous éprouvez des difficultés dans une classe, consacrez suffisamment de temps pour étudier à ce niveau afin de garantir votre passage en classe supérieure et de ne pas avoir à redoubler la classe.
  5. Commencez à étudier tôt. Il n'est jamais trop tôt pour commencer à se préparer pour un examen de fin d'année, néanmoins un mois avant la date de l'examen serait un moment propice pour commencer vos révisions.
    • Vous pouvez étudier simplement en révisant vos prises de notes pendant 20 à 30 minutes par jour. Si vous avez des questions, posez-les au professeur.
  6. Étudiez. Qu'importe la matière dans laquelle vous devez passer l'examen, de la matière la plus facile à la matière la plus difficile, vous devez juste étudier. Même s'il ne s'agit que de réviser vos prises de notes pendant 30 minutes, le fait de réviser ce que vous avez fait en classe vous sera bénéfique à l'examen de fin d'année.
    • Le fait d'étudier en révisant vos notes prises en classe, en repensant aux débats ou en allant étudier avec un groupe de travail, vous rappellera des informations que vous aviez oubliées au cours du semestre.
    • Il est important d'avoir l'assurance que vous réussirez. Cependant, faites attention à l'excès d'assurance, qui peut saboter votre aptitude à penser clairement de la portée que revêt un examen.
    • Essayez de faire des rapprochements personnels entre les informations que vous avez reçues et ce que vous connaissez. Vous pouvez également créer vous-même des solutions destinées à vous aider.
    • Cela peut vous aider également à confectionner des étiquettes sur lesquelles sont inscrites des informations que vous devez connaitre.
  7. Intégrez un groupe de travail ou une séance de travaux dirigés. Le fait de participer à un groupe de travail ou d'assister aux travaux dirigés peut vous être très utile dans la compréhension des éléments de cours pour la préparation de l'examen. L'important c'est que vous veilliez à y étudier et non à y faire des fréquentations.
    • Les groupes de travail que vous formez entre amis ou camarades de classe peuvent être des outils d'étude très utiles. Chaque personne possède sa propre capacité d'apprentissage et ce que vous n'arrivez pas à comprendre, quelqu'un d'autre peut le comprendre.
    • Les enseignants et les professeurs organisent parfois des travaux dirigés pour leurs élèves. Ce sont d'excellentes opportunités aussi bien pour apprendre ce qui est susceptible de figurer à l'examen que de poser toutes les questions pertinentes que vous avez.
  8. Variez vos lieux d'étude. En matière d'étude, la remarque est que le fait de changer d'environnement après avoir passé un long moment à étudier en un lieu peut vous permettre d'augmenter la capacité de votre cerveau à mémoriser. Le fait de disposer de quelques lieux d'études différents (votre chambre, un café calme, la bibliothèque) peut vous aider à booster votre mémoire.
  9. Faites-vous un examen test. Les examens tests constituent un moyen excellent, très efficace de réviser pour un examen. Ils vous permettront de vous détendre et de découvrir toute coquille devant laquelle vous pourriez vous retrouver le jour de l'examen. En effet, certaines études ont montré que l'examen test est une méthode de révision plus efficace que la mise en relief, la relecture ou le résumé.
    • Vous pouvez choisir n'importe quel sujet de rédaction ou n'importe quel problème et l'utiliser pour votre examen simulé.
    • Prenez soin de passer l'examen pour une même durée que celle qui s'attribue pour l'examen réel.
    • Si vous vous testez juste deux fois, vous vous souviendrez de 75 à 80 % du sujet de votre examen, deux semaines plus tard. Sans test, vous ne vous souviendrez que de 20 %.
  10. Arrêtez d'étudier. À un niveau donné, vous ne pouvez plus continuer à étudier sans vous stresser ou vous surmener. Quand il restera un jour pour l'examen, mettez de côté vos cours et soyez confiant que vous avez fait ce qu'il fallait.
    • Vous ne pourrez pas apprendre grand-chose de ce que vous ne connaissiez pas en l'espace des 24 heures avant l'examen.

Prendre soin de votre corps et de votre mémoire

  1. Reposez-vous suffisamment. Le fait de rester éveillé toute la nuit à bachoter semble être une bonne idée, pourtant sans le sommeil, votre cerveau ne pourra en aucun cas fonctionner. Presque tous les étudiants travaillent des nuits entières à un certain moment, cependant cela peut avoir des effets néfastes sur votre cerveau si vous veillez pendant plus de « quatre jours ».
    • Gardez votre cycle de sommeil normal autant que possible. Le fait de perturber votre programme de repos en restant éveillé trop tard dans la nuit ou en vous réveillant avant que votre organisme n'ait eu suffisamment de repos, interagit avec votre MOR (Mouvement oculaire rapide ou sommeil paradoxal), ce qui vous laissera une sensation de nonchalance et peut déranger votre mémoire.
    • Réservez un moment spécifique pour réviser pour l'examen et utilisez ce temps intelligemment. Ensuite, allez au lit ! 
    • Isolez au moins une journée entière chaque semaine pour offrir à votre organisme et à votre cerveau l'occasion de se reposer et de récupérer l'énergie dépensée pour étudier.
  2. Mangez bien. Si vous ne mangez pas correctement, votre cerveau ne sera pas capable de fonctionner comme il faudra. Le fait d'ingérer suffisamment de nutriments permettra à votre organisme et à votre cerveau de fonctionner de façon optimale le jour de l'examen et pendant que vous étudiez. Prenez soin de prendre vos repas à intervalles réguliers et ne grignotez pas n'importe comment.
    • Essayez d'entamer votre journée en mangeant des aliments contenant des glucides comme des flocons d'avoine et des céréales complètes. Les glucides complexes permettent à votre organisme de produire l'énergie dont a besoin votre cerveau pour fonctionner.. Du fait de la longue durée qu'il faut pour les digérer, il est moins probable que le taux de sucre dans votre sang augmente et que vous attrapiez des maladies, aussi.
    • Il se pourrait que vous ayez envie d'ajouter également des œufs à votre régime alimentaire. Les œufs contiennent de la choline, qui joue un rôle important dans la performance cognitive et dans la performance de la mémoire.
    • Les poissons gras qui contiennent des omégas 3, comme le saumon, sont aussi essentiels pour le bon fonctionnement du cerveau. Une croquette au saumon ne réussira pas votre test à votre place, mais les protéines et les nutriments qui s'y trouvent vous permettront en fin de compte de booster votre quotient intellectuel.
    • Évitez les glucides simples et le sucre transformé. Ces derniers vous donneront un plein d'énergie temporaire, mais ils causent plus tard des soucis de santé et de la fatigue. Si vous avez envie de prendre quelque chose de sucré, cherchez des fruits, spécialement ceux qui contiennent de la vitamine C qui pourra vous permettre d'améliorer votre santé mentale.. Ceux qui aiment les biscuits salés peuvent consommer de préférence des graines de potiron ou des noisettes, qui contiennent de la vitamine E et du zinc.
  3. Maintenez votre organisme en état d'hydratation. Vous pourrez être tenté de vous gaver de boissons contenant de la caféine lorsque vous étudiez pour les examens de fin d'année, néanmoins faites attention. La caféine est une substance diurétique, ce qui signifie qu'elle vous déshydratera. Elle peut aussi vous causer un sérieux problème de nervosité. La déshydratation peut entrainer la fatigue, donc buvez beaucoup d'eau pure, limpide.
    • Les adolescents (moins de 18 ans) doivent limiter leur consommation en caféine à une quantité d'environ 100 mg par jour.. En fonction de la variété, la quantité limite peut être aussi petite qu'une tasse de café ou que deux canettes de cola de 12 onces.. Les adultes doivent maintenir leur consommation en caféine entre 200 et 400 mg par jour.
    • Les hommes ont besoin de boire, en moyenne, 14 verres (3 litres) d'eau par jour. Les femmes ont besoin de boire environ 9 verres (2,2 litres) d'eau par jour.
    • Trouvez une bouteille d'eau. Préparez une bouteille que vous pouvez remplir d'eau à chaque fois. Il serait préférable pour vous de boire de l'eau dans une bouteille que dans un verre, spécialement si vous buvez souvent des boissons conditionnées en bouteilles plastiques.
    • Évitez de prendre de l'alcool, spécialement à la veille de votre examen. En plus de la gueule de bois et des autres effets désagréables de ce genre, l'alcool vous déshydrate, ce qui peut vous causer une fatigue générale le jour de l'examen.
  4. Utilisez la technique de la visualisation. Il existe plusieurs méthodes qui peuvent vous aider à vous sentir plus préparé pour un examen de fin d'année. Vous pouvez utiliser « les bénéfices et la technique de la visualisation » pour arriver à vous imaginer dans une situation dans laquelle vous atteignez votre objectif et la visualisation de relaxation pour arriver à vous débarrasser du stress.
    • Utilisez le résultat et le processus de visualisation. Faites-le pour pouvoir vous imaginer une scène dans laquelle vous avez atteint votre objectif. Imaginez ce que ça peut être pour vous de réussir votre examen de fin d'année. Imaginez ce succès avec tous les détails possibles. Ensuite, imaginez les étapes que vous devez passer pour atteindre votre objectif. Dans ce cas, les actions comme « prendre des notes », « aller au cours » et « étudier » sont des étapes évidentes que vous devez visualiser.
    • Utilisez la « méthode du palming » dans la visualisation pour pouvoir vous détendre. Fermez les yeux et couvrez-les avec la paume de vos mains. Ne touchez pas vos globes oculaires. Imaginez une scène qui vous détend beaucoup, comme une journée à la plage ou le fait d'être blotti dans votre lit avec un bon livre. Imaginez autant de détails possibles afin de rendre la scène réaliste et prenez une à deux minutes pour la savourer. Cette méthode vous permettra de trouver un « refuge » pour vous sentir calme et détendu avant de vous assoir à votre table d'examen.
  5. Diminuez votre anxiété. Ceci vous parait probablement paradoxal : vous n'auriez pas d'anxiété si vous ne vous faisiez pas de souci pour votre réussite à l'examen de fin d'année, pas vrai ? Toutefois, des recherches ont montré que l'anxiété bloque votre aptitude à vous concentrer, ce qui peut vraiment abimer vos aptitudes à pouvoir bien étudier et à bien passer le test.. Essayez des techniques de relaxation lorsque vous sentez que vous paniquez.
    • Quelques minutes de respiration profonde vous permettront d'oxygéner votre cerveau et de vous sentir relax et prêt à passer à l'action. Inspirez profondément du nez en comptant jusqu'à 4. Maintenez votre inspiration pendant 1 à 2 secondes, puis expirez lentement par la bouche en comptant jusqu'à 4. Répétez cela 6 à 8 fois par minute pendant 5 minutes environ.
    • Essayez de pratiquer les techniques du yoga. Il a été scientifiquement prouvé que la technique d'inspiration profonde et la méditation pratiquées en yoga diminuent l'anxiété.
    • Essayez « la méthode de contraction et décontraction ». Ceci implique la contraction et le relâchement de vos muscles à la fois. Posez vos pieds à même le sol pendant que vous êtes assis sur une chaise. Attrapez la chaise. Faites pression sur vos pieds et hissez-vous sur la chaise au même moment pendant 5 secondes. Détendez-vous pendant 5 secondes, puis répétez l'opération 2 à 3 fois.
  6. Faites de l'exercice. Il a été prouvé que l'exercice physique réduit le stress. Il vous permet aussi de pouvoir mieux dormir, améliore votre vivacité et votre concentration et peut même améliorer le fonctionnement de votre cerveau.. Le fait de faire de l'aérobic régulièrement peut même augmenter votre capacité d'apprentissage et de mémorisation ! 
    • Faites au moins 2 heures et demie par semaine d'activité physique à intensité modérée, comme le jogging ou la marche rapide.
    • Essayez de faire des activités qui accélèrent le rythme de battement de votre cœur comme la natation, le jogging, les arts martiaux ou même la danse.
    • Un minimum vaut mieux que rien. Même 20 minutes d'exercice cardiovasculaire par jour peut booster votre mémoire.
  7. Prenez des pauses régulières. Il est très important de faire des pauses lors de vos révisions pour plusieurs raisons. Il y a une limite à ce que votre cerveau peut supporter à chaque séance de révision. Essayer de lui faire dépasser cette limite sans lui donner aucun moment pour se reprendre ne fera que vous fatiguer.
    • Votre cerveau consomme du glucose lorsque vous étudiez. Prenez une petite pause (6 minutes environ) toutes les heures. Étirez-vous, marchez un peu ou prenez un casse-croute revigorant pour votre cerveau comme un fruit ou une amande. Cela donne à votre corps le temps de renouveler votre réserve de glucose.

S'appliquer le jour de l'examen

  1. Bachotez pour aller à l'examen. Si vous n'aviez pas eu le temps de vous préparer pour votre examen, vous devrez bachoter ou étudier autant que possible dans un délai court, pour l'examen. Ce n'est pas une méthode très efficace pour étudier, mais c'est mieux que de ne pas se préparer du tout.
    • Parcourez vos prises de notes au matin de l'examen. Vérifiez s'il y a des sujets quelconques sur lesquels le professeur a insisté pendant les cours et focalisez-vous sur ces sujets.
    • Si vous n'avez lu aucun livre, essayez de lire les introductions et les conclusions de n'importe quel écrit et n'importe quel livre. Cela vous permettra d'avoir les arguments et les informations les plus importantes sur un sujet.
    • Formez un groupe de travail avec vos amis à la veille de l'examen si vous le pouvez. Discutez de tout point que vous ne comprenez pas.
    • Révisez ce qui vous semble plus compliqué. Faites-le juste avant d'aller au lit à la veille de votre examen. Cela peut vous aider à vous en souvenir plus facilement à l'heure de l'épreuve.
  2. Restez calme. Vous serez probablement un peu nerveux le jour de l'examen et il est important de rester aussi calme que possible afin de pouvoir passer efficacement l'épreuve. Il y a différents moyens d'arriver à se calmer, y compris le fait de prendre un bon petit-déjeuner et le fait de pratiquer de la marche.
    • Un bon repas donnera l'énergie nécessaire à votre organisme et à votre cerveau pour jouer au mieux leur rôle pendant l'examen.
  3. Mangez et buvez pour rester éveillé. Vous devez veiller à ce que votre corps et votre cerveau restent suffisamment éveillés avant et pendant l'examen. Le fait de manger et de boire les aliments et les boissons appropriées vous permettra de vous assurer non seulement d'être en état d'éveil, mais aussi de rester attentif pour passer votre examen.
    • Ne prenez pas des repas lourds avant l'examen, car ils risquent de détourner votre sang de votre cerveau pour s'occuper de la digestion. Une soupe ou de la salade contenant quelques protéines sont des choix de repas appropriés, légers qui vous donneront de l'énergie sans pour autant peser sur vous.
    • Assurez-vous que vous êtes hydraté avant l'examen. L'un des symptômes de déshydratation est la fatigue, donc portez sur vous une bouteille d'eau.
    • Vous pouvez boire une tasse de café ou de thé si vous le voulez. La prise d'une ou de deux tasses peut augmenter temporairement votre vivacité.. Néanmoins, l'effet se dissipe assez vite et le fait d'en prendre plus de deux tasses peut réellement vous affaiblir, donc consommez-en avec modération.
    • Le fait de croquer des bonbons à la menthe ou de mâcher du chewing-gum à la menthe pourra également vous aider à rester éveillé. Des études ont montré que des bonbons ou du chewing-gum à la menthe permettent d'augmenter la vivacité, d'accentuer la promptitude à réagir et d'améliorer la manière dont les gens assimilent les informations.
    • Ne vous empiffrez pas de sucre juste avant un test. Si vous avez envie de prendre quelque chose de sucré, essayez de manger des fruits noirs (prunes, myrtilles, etc.) ou une petite barre de chocolat noir.
  4. Ayez de l'assurance. Si vous avez assisté aux cours, pris des notes, fait vos devoirs et étudié, vous pourrez avoir l'assurance d'être prêt à passer l'examen. Le fait d'avoir cette assurance et de vous visualiser en train de vivre votre réussite à cet examen, vous mènera au succès.
    • Si vous avez suivi les cours, fait votre travail et étudié, vous pourrez avoir l'assurance de réussir a l'examen.
    • Si vous avez pris le temps d'aller à une séance de révision ou de discuter de l'examen et de votre position en classe avec votre professeur, vous pourrez avoir l'assurance de votre capacité à réussir à l'examen.
    • Le fait de savoir que vous avez formulé un plan pour finir toutes les sections des épreuves implantera également de l'assurance en vous.
  5. Arrivez sur les lieux avant le début de l'examen. Afin de pouvoir rester serein, veillez à être présent dans la salle d'examen avant que l'épreuve ne commence. Cela ne vous permettra pas seulement de vous détendre, mais vous garantira aussi que vous pouvez vous y installer pour passer l'épreuve.
    • Veillez à connaitre d'avance votre salle d'examen et notez le lieu à un endroit que vous pouvez facilement retrouver.
    • Programmez une alarme afin de pouvoir arriver à temps. En préparant quelques alarmes, vous pourrez vous sentir plus à l'aise.
  6. Soyez rapide. Vous disposez seulement d'une durée définie pour finir une épreuve, alors soyez rapide dans votre travail. Cela garantira le fait que vous arriverez à traiter toutes les sections de l'épreuve.
    • Avant d'entamer l'épreuve, lisez toute l'épreuve et identifiez les sections les plus faciles, les plus difficiles et celles qui vous prendront le plus de temps.
    • Faites une répartition du temps par section. Par exemple, si vous disposez de deux heures pour finir deux sujets de rédaction, vous pouvez prendre une heure pour rédiger chacune d'elles. Ou bien s'il y a un sujet de rédaction et huit sujets de rédaction courte et d'identification, vous pouvez organiser ces derniers aussi bien selon le temps que selon vos forces et faiblesses.
    • Choisissez la meilleure stratégie de travail qui s'adapte à vous. Après avoir lu l'épreuve, définissez la meilleure stratégie de travail en vous basant sur vos forces et vos faiblesses.
  7. Abordez l'épreuve de manière stratégique. Après avoir fait une lecture générale de l'épreuve, faites-en une approche stratégique. Cela vous permettra de maximiser votre connaissance et d'éviter de vous retrouver bloqué sur des choses parce que vous les ignorez.
    • Traitez d'abord les exercices faciles. Non seulement vous vous libèrerez d'eux en le faisant, mais cela peut aussi vous aider à booster votre confiance en soi pour affronter les exercices les plus difficiles.
    • Éliminez toute réponse qui apparait fausse de manière évidente. Si vous le pouvez, faites une croix devant chaque réponse qui apparait fausse de manière évidente. Même si vous ne connaissez pas la réponse juste, vous augmentez ainsi vos chances de pouvoir deviner la réponse correcte.
    • Concernant les questions les plus faciles, faites un brouillon avant de rédiger la rédaction elle-même. Notez votre argument ou votre thèse principale en plus des principaux points que vous voulez aborder. Cela vous permettra de suivre la bonne démarche pendant que vous rédigez votre réponse.
    • Relisez vos réponses avant de soumettre votre épreuve traitée. Vérifiez s'il y a une réponse incomplète ou manquante, des erreurs, etc.
  8. Ne trichez pas. Vous pouvez faire n'importe quoi pour réussir votre examen, mais ne trichez pas. Le fait de jeter un coup d'œil dans vos cours, de noter des informations dans votre main et de recopier ce qui est sur la feuille d'une autre personne sont toutes des formes de tricherie.
    • Le fait de tricher vous garantit non seulement l'échec, mais pourrait causer des conséquences graves comme l'expulsion.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.