Comment arrêter de dépenser trop d’argent

Remarquez-vous que vous dépensez votre allocation ou votre salaire aussitôt que vous le recevez ? Dès que vous commencez à dépenser, il peut être difficile de vous arrêter. Mais si vous faites des dépenses excessives, vous pourriez être surendetté et n’avoir aucune épargne. Éviter de dépenser peut être difficile, mais en ayant les bonnes approches, il est possible d’éviter de dépenser de l’argent et de l’épargner plutôt.

Évaluer ses habitudes de dépenses

  1. Pensez aux hobbies, activités, ou articles pour lesquels vous avez l’habitude de dépenser chaque mois. Peut-être que vous souffrez d’une addiction aux chaussures, peut-être que vous aimez manger dehors, ou peut-être que vous ne pouvez pas vous empêcher de souscrire à des magazines de sport ou de beauté. Il est bon de vous faire plaisir en vous offrant certains produits ou en vivant certaines expériences tant que vous pouvez payer. Faites une liste des articles et produits pour lesquels vous aimez dépenser de l’argent chaque mois. Considérez-les comme des dépenses discrétionnaires mensuelles.
    • Posez-vous cette question : « Suis-je en train de dépenser trop d’argent dans ces dépenses discrétionnaires ? » Contrairement aux dépenses fixes (les frais essentiels comme le loyer, les factures et d’autres paiements) qui ne changent pas d’un mois à l’autre, les dépenses discrétionnaires ne sont pas essentielles et peuvent être facilement réduites.
  2. Revoyez les dépenses que vous avez eu à effectuer au cours des trimestres passés (période de trois mois). Jetez un coup d’œil à votre carte de crédit, à votre relevé bancaire et à vos dépenses en espèces pour savoir où est passé votre argent. Prenez même note des choses les plus insignifiantes, comme le café, les timbres-poste, ou encore les repas que vous prenez sur le chemin du travail.
    • Vous serez surpris par la manière dont vous arrêterez de dépenser au bout d’une semaine ou d’un mois.
    • Si possible, analysez toutes les dépenses que vous avez effectuées au bout d’un an. La majorité des conseillers financiers parcourront à nouveau toutes les dépenses que vous avez effectuées en une année avant de vous proposer des solutions.
    • Les dépenses discrétionnaires pourraient finir par occuper une majeure partie de votre salaire ou votre allocation. Le fait de les écrire pourrait vous permettre de savoir comment réduire vos dépenses.
    • Prenez note du montant que vous dépensez pour satisfaire vos besoins par rapport au montant que vous dépensez pour combler vos désirs (par exemple, boire dans un bar et faire des courses pour la semaine).
    • Découvrez le pourcentage de vos dépenses qui sont fixes ainsi que le pourcentage de vos dépenses discrétionnaires. Les dépenses fixes restent les mêmes durant chaque mois alors que les dépenses discrétionnaires sont malléables.
  3. Gardez vos reçus. C'est la meilleure manière de contrôler le montant que vous avez dépensé sur certaines choses chaque jour. Au lieu de jeter vos reçus, gardez-les jalousement afin de pouvoir noter le montant exact que vous avez dépensé sur un produit ou un repas. De cette façon, si vous finissez par faire une dépense excessive au bout du mois, vous serez en mesure d’indiquer précisément quand et où vous avez dépensé votre argent.
    • Essayez de payer le moins possible en espèce, utilisez plutôt les cartes de crédit ou de débit. Les soldes des cartes de crédit devraient être payés en totalité à la fin de chaque mois.
  4. Servez-vous d’un planificateur de budget pour évaluer vos dépenses. Un planificateur de budget est un programme qui permet de savoir à combien s’élèvent vos dépenses et votre revenu annuel. Il vous permet ainsi de savoir le montant que vous pouvez dépenser durant une année en vous basant sur vos dépenses.
    • Dites-vous : « Ai-je dépensé plus que mon revenue ? ». Si vous prélevez chaque mois de l’argent dans votre épargne pour payer votre loyer, ou si vous utilisez votre carte de crédit pour payer vos achats chaque mois, vous dépensez plus que vous ne gagnez. Cela pourrait augmenter sensiblement vos dettes et diminuer votre épargne. Soyez honnête avec vos dépenses chaque mois et assurez-vous de ne dépenser que ce que vous gagnez. Cela signifie que vous devez chaque mois déterminer vos dépenses et votre épargne.
    • Vous pouvez aussi utiliser des applications de conception et de suivi budgétaire qui vous aideront à suivre l’évolution de vos dépenses chaque jour. Téléchargez une de ces applications sur votre téléphone et notez vos achats aussitôt que vous les effectuez.

Ajuster ses habitudes de dépenses

  1. Créez un budget et respectez-le. Déterminez à combien s’élèveront vos dépenses élémentaires chaque mois afin de vous assurer de ne pas dépenser l’argent que vous n’avez pas. Il s’agit entre autres :
    • du loyer et des services publics. Selon votre condition de vie, vous pouvez partager ses dépenses avec un partenaire ou un colocataire. Votre propriétaire pourrait également vous payer le chauffage ou vous pouvez payer vos frais d’électricité tous les mois
    • du transport. Allez-vous au travail à pied ou à vélo chaque jour ? Où allez-vous au travailler chaque jour en bus ou en voiture ?
    • de la nourriture. Déterminez en moyenne le montant que vous dépensez pour la nourriture chaque semaine
    • des soins de santé. Il est important que vous disposiez d’une assurance maladie pour vous couvrir en cas d’incident ou d’accident, étant donné que vous aurez à dépenser plus si vous deviez payer vous-même de votre poche. Faites quelques recherches en ligne afin de trouver les meilleurs taux d’assurance
    • d’autres dépenses. Si vous avez un animal domestique, cela pourrait être le bon moment de savoir à combien s’élèvera son alimentation par an. Si votre partenaire et vous avez l’habitude de diner en amoureux une fois par mois, notez cela comme une dépense. Tenez compte de toutes les dépenses auxquelles vous pouvez penser afin de ne plus dépenser de l’argent sans savoir exactement où il va.
    • Si vous avez un remboursement de dette à faire, ajoutez-le à votre budget dans la catégorie des dépenses nécessaires.
  2. Faites vos courses en poursuivant un objectif. L’objectif pourrait être d’acheter de nouvelles chaussettes pour remplacer les anciennes déjà trouées, ou de remplacer votre téléphone gâté. Avoir un objectif lorsque vous faites des achats spécialement pour les articles discrétionnaires vous empêchera de faire des achats spontanés. Le fait de se concentrer sur l’achat d’un seul article essentiel au moment de faire vos courses vous permet également d’avoir un budget clair.
    • Lorsque vous faites vos emplettes de nourriture, consultez les reçus avant tout et dressez une liste des articles à acheter. De cette façon, lorsque vous serez dans le magasin, vous pourrez respecter la liste et savoir exactement comment utiliser chacun des ingrédients que vous achetez.
    • Si vous avez du mal à respecter votre liste, essayez de faire vos courses en ligne. Cela vous permettra de connaitre le total cumulé de vos achats et de savoir exactement combien vous dépensez.
  3. Ne vous laissez pas piégé par les ventes. Il s’agit bel et bien de l’appât irrésistible de la vente. Les détaillants font tout pour que leurs clients se laissent appâter par les présentoirs de ventes. Il est important de pouvoir résister à la tentation d’acheter un produit simplement parce qu’il est en solde. Même les réductions les plus grandes pourraient être une grosse dépense. Au lieu de cela, vous devez vous poser ces deux questions lorsque vous faites vos emplettes : « Ai-je besoin de cet article ? » et « cet article est-il pris en compte dans mon budget ? ».
    • Si la réponse est non pour ces deux questions, il serait sage de laisser le produit dans le magasin et de dépenser votre argent sur un article dont vous avez réellement besoin au lieu d’un produit dont vous avez envie même s’il est en solde.
  4. Laissez vos cartes de crédit à la maison. Afin de surmonter la semaine, ne prenez que du liquide en vous basant sur votre budget. De cette façon, vous vous éloignerez des articles dont vous n’avez pas besoin une fois que vous aurez déjà dépensé tout ce que vous avez comme argent sur vous.
    • Si vous finissez par prendre votre carte de crédit avec vous, considérez-le comme s’il s’agissait d’une carte de débit. De cette façon, chaque centime que vous aurez dépensé sur votre carte de crédit sera considéré comme un montant que vous devriez rembourser à la fin de chaque mois. Autrement, vous ne serez pas pressé de l’utiliser pour chaque achat.
  5. Mangez à la maison et amenez votre déjeuner au travail. Manger dehors pourrait être très couteux, surtout si vous dépensez entre 10 et 15 € par jour, et ce, 3 à 4 fois par semaine. Limitez cette habitude à une fois par semaine, puis progressivement à une fois par mois. Vous remarquerez le montant que vous aurez réussi à épargner lorsque vous serez en mesure de faire vos courses et préparer pour vous-même. Vous apprécierez encore plus un bon repas dehors lors d’une occasion spéciale.
    • Amenez chaque jour votre déjeuner au travail au lieu de devoir débourser de l’argent pour le déjeuner. Prenez 10 minutes la nuit avant de vous coucher ou 10 minutes le matin avant de vous rendre au boulot pour faire un bon sandwich ou un repas léger. Vous verrez que vous aurez vite épargné un montant non négligeable simplement en amenant votre déjeuner au service.
  6. Privez-vous de certains achats. Mettez à l’épreuve vos habitudes de dépenses en n’achetant pendant un mois que les choses dont vous avez besoin. Voyez à quel point vous pouvez réduire vos dépenses en un mois en vous concentrant uniquement sur l’achat des choses dont vous avez besoin, plutôt que sur les choses que vous voulez.
    • Cela vous permettra de connaitre les dépenses que vous jugez nécessaires et celles que vous considérez comme purs plaisirs. Au-delà des dépenses importantes telles que le loyer et la nourriture, vous pouvez vous dire que faire partir d’une équipe de gymnastique est une nécessité parce que cela vous permet de garder la forme et vous sentir bien, ou qu’un massage par semaine vous guérira de votre mal de dos. Vous pouvez toujours dépenser de l’argent dans ces choses si tant est que votre budget vous le permette et que vous avez suffisamment de ressources pour y faire face.
  7. Faites du « Do It Yourself ». Le Do It Yourself, dont une traduction littérale en français serait « Faites-le vous-même » est un excellent moyen d’acquérir de nouvelles compétences et d’épargner de l’argent. Il existe plusieurs blogs et livres sur cette pratique et qui vous permettent de recréer avec un budget très limité un produit très cher. Au lieu de dépenser votre argent pour l’achat d’un objet d’art ou de décoration qui coûte très cher, vous pouvez le faire vous-même. Cela vous permet de concevoir des articles personnalisés et de respecter votre budget.
    • Les sites comme Pinterest et Lemeilleurdudiy et Makemylemonade disposent tous de bonnes idées de DIY pour créer des produits de tout genre. Vous apprendrez également à recycler les articles dont vous disposez déjà pour en faire de nouvelles, au lieu de dépenser de l’argent pour en acheter.
    • Essayez de faire vous-même vos travaux domestiques. Nettoyez vos allées vous-même au lieu de payer quelqu’un d’autre pour le faire. Amenez toute votre famille à participer aux tâches ménagères, comme l’entretient de la pelouse ou le nettoyage de la piscine.
    • Concevez vos propres outils de nettoyage et des produits de beauté. Vous pouvez les faire avec de simples articles que vous pouvez acheter dans votre supermarché local ou dans un magasin d’aliments naturels. Vous pouvez tout faire à la main et sans trop dépenser, que ce soit du détergent pour lessive, des nettoyants tout-usage et même du savon.
  8. Mettez de l’argent de côté pour concrétiser un but dans votre vie. Essayez de concrétiser l’un de vos rêves, comme voyager en Afrique pour faire du safari ou acheter une maison. Pour y arriver, vous pouvez mettre de côté un montant fixe dans votre compte d’épargne chaque mois. N’oubliez pas que l’argent que vous épargnez en évitant d’acheter des vêtements ou en évitant de faire des sorties chaque semaine vous permettra d’atteindre un objectif plus grand.

Obtenir de l’aide

  1. Apprenez-en davantage sur l'oniomanie (trouble lié à l'achat compulsif). Les acheteurs compulsifs n’arrivent souvent pas à contrôler leurs dépenses et font généralement des achats sous l’effet de l’émotion. Ils achètent jusqu’à épuisement et continuent même de le faire dans cet état. Au lieu de se sentir bien, ces personnes se sentent très mal.
    • Les femmes souffrent plus de ce trouble que les hommes. Les femmes qui souffrent de l’oniomanie conservent souvent des vêtements munis de leurs étiquettes. En fait, elles vont dans un centre commercial avec l’intention d’acheter un article, mais rentreront avec des sacs de vêtements.
    • L’oniomanie peut être l’expression d’une consolation saisonnière de la dépression, de l’anxiété, et d’une solitude pendant la période des fêtes. Ce trouble peut apparaitre lorsqu’une personne est déprimée, seule, ou en colère.
  2. Reconnaissez les symptômes de l’oniomanie. Avez-vous l’habitude de faire des folies de dépenses de façon hebdomadaire ? Continuez-vous à dépenser plus que vous ne le pouvez?
    • Êtes-vous tout excité lors de vos achats ? Vous pourriez ressentir une ivre de joie lorsque vous achetez beaucoup de choses en une semaine.
    • Sachez si vous êtes surendetté sur votre carte de crédit ou sur plusieurs cartes de crédit.
    • Vous pourriez également cacher vos achats aux membres de votre famille ou à votre partenaire. Ou encore, vous pourriez essayer de dissimuler vos dépenses en trouvant un travail à temps partiel pour renforcer vos habitudes de dépense.
    • Les personnes qui souffrent de l’oniomanie ont tendance à être dans le déni et ont du mal à admettre leur problème.
  3. Discutez avec un thérapeute. L’oniomanie est considérée comme étant une forme d’addiction. Alors, le fait d’en discuter avec un thérapeute professionnel ou de s’inscrire dans un groupe de soutien composé uniquement de personnes souffrant de ce trouble est un moyen très efficace pour résoudre le problème.
    • Au cours de la thérapie, vous pourriez identifier les problèmes qui sont à l’origine de votre addiction et reconnaitre les dangers liés à cela. La thérapie peut aussi vous fournir des alternatives saines pour faire face à vos problèmes d’ordre émotionnel.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.