Comment demander à quelqu'un de vous laisser tranquille

Si vous souhaitez apprendre à demander à quelqu'un de vous laisser tranquille, c'est que cette situation vous apporte son lot de douleur et de frustration. Bien que ça ne soit jamais facile ni agréable de demander à quelqu'un de vous laisser seul, que ce soit un camarade de classe, une personne qui vous harcèle ou qui a le béguin pour vous, plus tôt vous coupez les ponts, mieux c'est. Le plus important : restez calme et soyez direct. Si vous n'arrivez pas à vos fins par la conversation, vous aurez peut-être besoin de l'aide de vos amis, professeurs ou parents.

Demander aimablement à quelqu'un de vous laisser tranquille

  1. Faites-le au bon endroit et au bon moment. Si la personne en question n'a que de bonnes intentions, mieux vaut trouver un endroit agréable et au calme. Que la personne en question ait le béguin pour vous ou que ce soit un camarade ennuyeux, si elle ne vous met pas mal à l'aise, autant essayer de lui parler dans un endroit où vous pourrez être tranquilles, sans risquer que quelqu'un débarque et demande ce qu'il se passe. Choisissez un moment où la personne n'est pas distraite, occupée ou stressée, afin que la discussion se déroule au mieux.
    • Bien qu'il vaille mieux trouver un bon endroit et un bon moment pour éviter de blesser la personne, n'attendez pas non plus le moment parfait pendant une éternité. Vous devez vous faire comprendre rapidement, afin que vous et l'autre personne puissiez passer à autre chose.
    • Si vous préférez avoir un ami avec vous à ce moment, c'est possible. Ne vous mettez pas mal à l'aise inutilement, si vous ne souhaitez pas être seul avec la personne.
  2. Expliquez pourquoi vous voulez qu'on vous laisse tranquille. Une fois face à la personne, soyez clair et honnête avec elle pour qu'il n'y ait pas de doutes possibles. Si la personne a le béguin pour vous, mais que ce n'est pas réciproque, dites-le. Si c'est votre voisin ou un élève de votre classe qui veut toujours vous voir et que ça ne vous intéresse pas, soyez sincère. Exprimez votre pensée haut et fort afin que ce soit clair que vous ne souhaitez plus voir cette personne.
    • Par exemple, s'il s'agit d'une fille qui craque pour vous, dites : « Désolé, je ne partage pas tes sentiments. Je suis flatté, mais je préférerais être seul. »
    • Si c'est quelqu'un d'ennuyeux qui veut sans arrêt vous voir dites : « Désolé, mais je n'ai pas spécialement envie de passer du temps avec toi. Je préférais te le dire. »
    • S'il vous a déjà agacé, mené la vie dure ou que vous lui avez déjà laissé plusieurs chances, précisez-le afin de rendre votre message plus clair.
    • Si vous êtes nerveux et que vous ne savez pas quoi dire, entraînez-vous en avance.
  3. Restez calme. Dans ce genre de circonstances, c'est normal d'être un peu – voire très - stressé. Mais si vous voulez faire passer le message efficacement, mieux vaut rester calme et être prêt à réagir rapidement. Si vous sentez l'émotion monter, respirez profondément et prenez le temps de vous calmer. Si vous restez serein, l'autre personne comprendra qu'il faut vous prendre au sérieux.
    • Montrez que vous savez ce que vous faites. Si vous ressentez le besoin de respirer profondément ou même de vous éloigner quelques instants pour mieux faire passer le message, n'hésitez pas.
    • Si la personne en face s'énerve et qu'elle tente de vous blesser ou de vous agacer, ne vous laissez pas atteindre. Ne vous rabaissez pas à son niveau en répondant à ses piques.
  4. N'inventez pas de fausses excuses. Vous pensez peut-être que la pilule sera plus facile à avaler si vous donnez une explication comme « Ce n'est pas le bon moment » ou « Je ne suis pas prêt à me mettre en couple maintenant, mais je t'apprécie beaucoup » : mais en disant cela, vous donneriez de faux espoirs à la personne. En étant franc la personne saisira le message et vous laissera tranquille. De plus, vous lui ferez moins de mal de cette façon.
    • Bien sûr, sur le moment, c'est tentant d'inventer une excuse plutôt que d'être sincère. Mais si vous faites ça, le message ne passera pas bien et la personne reviendra vers vous.
    • Si quelqu'un est désagréable envers vous, dites : « Je ne veux plus passer du temps avec toi, tu finis toujours par te moquer de moi. Ça ne me plaît pas et j'aimerais que tu me laisses tranquille. »
  5. Soyez honnête, mais pas blessant. Si la personne n'est pas désagréable, ne la blessez pas plus que nécessaire. Ce n'est pas évident de trouver l'équilibre entre le message que vous voulez faire passer et la volonté de ne pas blesser, mais soyez clair sur vos sentiments sans être insultant. Vous valez mieux que ça ! De plus, vous souhaitez clore la relation quelle qu'elle soit et non pas l'alimenter en conduisant la personne à vous ennuyer encore plus longtemps.
    • Si une fille vous aime bien et que ça n'est pas réciproque, vous pouvez lui dire qu'elle n'est pas votre genre sans lui expliquer que vous préférez les filles plus grandes ou que vous la trouvez ennuyeuse.
    • S'il s'agit d'un membre de votre famille plus jeune que vous, même si vous ne pouvez pas vous en débarrasser définitivement, vous pouvez lui dire quelque chose du genre « Moi et mes amis, on aimerait bien être un peu tranquilles. Tu es dans nos pattes, là. »
  6. Laissez parler la personne. Si vous la respectez et qu'elle éprouve le besoin de dire quelque chose, alors écoutez-la. Tant qu'elle est stable émotionnellement et qu'elle vous apprécie simplement beaucoup, elle voudra peut-être vous parler un peu aussi. Soyez sympa et laissez-la parler en prêtant attention à ce qu'elle dit. Cela ne doit pas durer plus de quelques minutes, mais si vous respectez la personne, alors prenez ce temps.
    • Ne l'interrompez pas et ne donnez pas votre avis de façon intempestive. Attendez que la personne ait fini, répondez aussi gentiment que possible et terminez la conversation.
  7. Vérifiez qu'elle a bien compris ce que vous demandez. Avant de clore la conversation, n'oubliez pas de demander si vous avez été clair. L'effet de vos paroles doit être durable, sans aucun malentendu possible. Vous pouvez même demander à la personne de répéter après vous qu'elle va vous laisser tranquille, afin qu'elle comprenne à quel point la situation est sérieuse.
    • Avant de vous en aller, vérifiez que la personne a compris qu'elle doit vous laisser seul.
  8. Remerciez la personne d'avoir accepté de vous parler. Si cela s'est relativement bien passé, autant finir sur une bonne note. Remerciez la personne de vous avoir écouté et d'avoir compris que vous préférez qu'elle vous laisse tranquille. C'est une conversation qui n'est évidente ni pour l'un ni pour l'autre et il est plus facile de l'enrober de bonnes manières, étant donné la situation. Évidemment, l'enthousiasme n'est pas forcément de mise, mais essayez de vous montrer aussi sympathique que possible.
    • Vous n'avez peut-être pas très envie de dire merci, mais c'est la base de la politesse et de cette façon vous ne partirez pas en trop mauvais termes avec l'autre personne.

Demander fermement à quelqu'un de vous laisser tranquille

  1. Prenez des renforts si vous en ressentez le besoin. Si la personne vous a réellement ennuyé et que vous ne voulez pas vous retrouver seul avec elle, vous pouvez demander à des amis, un grand frère ou une grande sœur ou même à un de vos parents ou un professeur de vous accompagner. Si vous craignez pour votre sécurité, ne restez pas seul avec la personne, afin de vous sentir confiant et en sécurité.
    • Si la personne vous a harcelé, la présence d'amis peut être bénéfique pour votre confiance. Bien que vous puissiez essayer de régler la situation seul, si ça ne marche pas, vos amis peuvent faire la différence.
    • Vos amis ou frères et sœurs peuvent être là pour vous offrir leur support, mais c'est à vous de parler, autant que possible, afin de montrer que vous êtes capable d'agir pour vous-même.
  2. Dites que vous voulez être laissé tranquille d'entrée de jeu. Si la situation exige d'être ferme, ne tournez pas autour du pot et allez à l'essentiel sans tarder. Dites simplement « Laisse-moi tranquille » ou « S'il te plaît, laisse-moi tranquille à partir de maintenant ». Ça ne sera pas agréable, mais plus vite vous faites passer le message, mieux c'est. Si vous avez vraiment besoin d'être ferme avec cette personne, inutile de perdre du temps en bavardages.
    • Regardez la personne dans les yeux et montrez que vous n'avez pas peur. Si vos yeux restent fixés par terre, vous aurez l'air intimidé.
    • Parlez lentement en articulant bien. Vos mots doivent être entendus clairement.
  3. Soyez direct. Attention à ne pas utiliser de termes vagues. Ne dites pas « va-t-en », « pas maintenant » ou « je suis occupé », il faut que votre volonté d'être laissé tranquille pour de bon soit claire. Même si ce n'est jamais agréable à dire, cela vaut mieux que de rester vague et que la personne ait l'impression que vous aurez envie de la revoir un de ces quatre. Si vous avez du mal à être direct, vos amis peuvent vous aider à faire passer le message.
    • L'affaire devrait être classée rapidement. En quelques phrases claires et nettes, vous pouvez vous faire comprendre. Si la personne en question vous harcèle ou qu'elle ne mérite pas que vous gaspilliez votre temps, inutile d'expliquer pourquoi vous voulez qu'elle vous laisse tranquille : c'est évident.
  4. N'écoutez pas les excuses. La personne aura peut-être quelques raisons pour lesquelles elle ne souhaite pas vous laisser seul ; elle pensait qu'elle ne faisait que vous aider ou bien qu'au fond, vous l'appréciez réellement. Si vous voulez vraiment être laissé tranquille, précisez clairement que vous n'acceptez pas ces raisons et que vous ne souhaitez pas en débattre. Vous avez pris votre décision et vous voulez passer à autre chose.
    • Si la personne est un voyou qui ne cesse de vous insulter, allez-vous-en. Inutile d'écouter cela.
  5. Assurez l'autre personne que si elle ne coopère pas, des conséquences suivront. Si vous avez l'impression qu'elle ne comprend pas bien, passez aux menaces. Dites que vous en parlerez à vos parents, à ses parents, aux professeurs, au directeur ou même à la police si elle continue à s'entêter. Elle doit comprendre qu'elle ne peut continuer à vous ennuyer plus longtemps et que vous êtes mortellement sérieux.
    • Plus vous êtes précis, mieux c'est. Si vous pouvez nommer des professeurs ou des membres de l'administration vous impressionnerez plus efficacement la personne. Si vous pensez prévenir vos parents, dites que vous pouvez les appeler à leur travail dès maintenant. Montrez que vous avez planifié la conversation et que ce ne sont pas des paroles en l'air et la personne prendra peur.

Que faire si on ne vous laisse pas tranquille

  1. Parlez à vos parents. Si la personne ne vous lâche pas, parlez-en à vos parents. Dites-leur que vous vous sentez menacé ou bien que cette personne vous dérange vraiment, vraiment beaucoup. Vous serez peut-être un peu gêné si la personne en question craque complètement pour vous, mais vos parents peuvent vous aider à régler le problème. Vous vous sentirez plus en sécurité et ils peuvent même prendre des mesures plus poussées pour limiter vos contacts avec la personne.
    • Vos parents sauront quoi faire : vous pouvez vous en remettre à eux. Ça leur fera plaisir que vous soyez venu vers eux et ils se sentiront responsables de vous.
    • N'attendez pas l'occasion idéale pour leur en parler. Il suffit qu'ils ne soient pas trop occupés ni sur le point de partir au travail. Si ça ne peut vraiment pas attendre, dites-leur directement.
  2. Demandez de l'aide à vos amis. C'est dans ce genre de situation qu'ils peuvent vous aider ! Ils peuvent non seulement être là quand vous craignez la présence de celui qui ne veut pas vous lâcher, mais ils peuvent aussi vous aider à faire passer votre message et même décourager la personne de vous suivre ici et là.
    • Vos vrais amis sont là pour vous pour le meilleur et pour le pire et ils comprendront vite dans quel piège vous êtes fourré. Ils feront en sorte d'être plus souvent avec vous et de ne jamais vous laisser seul si vous vous sentez menacé.
    • Si vos amis sont toujours avec vous, vous présenterez moins d'intérêt pour la personne, qu'elle ait le béguin pour vous ou qu'elle veuille vous chahuter.
    • Vos amis peuvent vous donner de bons conseils. Si la personne qui vous ennuie est un caïd, ils vous diront qu'il est nécessaire de trouver une aide plus sérieuse et qu'eux-mêmes ne suffiront pas.
  3. Évitez de raconter des histoires sur cette personne. Si vous alimentez les ragots ou que vous ne cessez de parler de la façon dont elle ne vous laisse pas tranquille, elle le saura. Cela pourrait l'énerver ou la rendre encore plus collante et elle pourrait même se dire que finalement vous l'aimez bien et que vous avez envie de la voir. Si ce n'était pas le cas, pourquoi continuerez-vous à parler d'elle ? Si vous voulez que votre volonté d'être laissé tranquille soit visible, ne ramenez pas le sujet sur le tapis trop souvent.
    • Vous pouvez vous confier à vos amis proches et leur demander conseil, mais n'exposez pas la situation à n'importe qui ou la personne en question finira par le savoir.
  4. Parlez à un professeur ou à quelqu'un de l'administration. Si la personne est vraiment insistante et vous suit où que vous alliez, il est temps de mettre quelqu'un de responsable dans le coup. Dites-leur que la situation est incontrôlable et voyez quelles mesures sont prises afin de vous protéger de la personne. L'implication d'un adulte prouve que vos menaces ne sont pas vaines et vous serez pris plus au sérieux.
    • Ne soyez pas nerveux, surtout si celui en face est un petit dur. Rapportez la situation aux figures d'autorité de votre école aussi vite que possible afin que des mesures soient prises.
    • Si la personne est un petit caïd, il vous menacera et dira que si vous rapportez, vous aurez des problèmes. Ce sont des menaces en l'air. Pour votre sécurité, il est bien plus efficace de ne pas rester silencieux.
  5. Modifiez vos habitudes autant que possible pour éviter la personne. Si vous avez tout essayé et que vous avez même parlé à vos parents et professeurs, alors peut-être que vous pouvez changer vos habitudes afin d'éviter un peu la personne. Même si vous ne devez pas bouleverser vos habitudes de vie pour cette personne, si vous n'avez plus d'idées, alors vous pouvez essayer d'éviter les endroits où cette personne risque de se trouver. Par exemple, traîner dans un autre parc, fréquenter un cinéma différent ou découvrir un nouveau restaurant avec vos amis. Au fur et à mesure que la personne perdra de son intérêt pour vous, vous pourrez réintégrer votre vieille routine.
    • Ne changez pas toutes vos habitudes. Mais si le fait d'aller à l'école par un autre chemin vous permet d'éviter la personne qui vous ennuie, ça vaut peut-être le coup.
  6. Ignorez la personne en espérant qu'elle comprenne. Bien qu'ignorer quelqu'un ne soit pas la façon la plus mature d'être laissé tranquille, si vous avez essayé la discussion, que vous en avez parlé à d'autres personnes et que vous avez même voulu l'éviter, cela vaut la peine d'essayer. Si la personne vient vers vous, qu'elle vous dise quelque chose de méchant ou qu'elle vous sourie, faites comme si elle n'existait pas. Si elle réussit à rejoindre une discussion de groupe, éloignez-vous. Si vous vous retrouvez dans le même café, partez sans faire d'histoires. Même si ce n'est pas agréable, ça peut être efficace.
    • Si la personne remarque que sa présence et ses paroles ne vous affectent pas ou vous énervent et que vous ne prêtez aucune attention à ce qu'elle vous dit, elle se désintéressera. Et si vous partez chaque fois qu'elle arrive, ça finira par l'ennuyer, ce qui est exactement le but recherché.
  7. Restez en sécurité. Si la personne qui ne veut pas vous lâcher est menaçante, le plus important pour vous est de rester en sécurité. Au-delà d'être simplement agaçante la personne est peut-être instable, donc faites en sorte d'être en sécurité à chaque instant. Bien sûr, ne restez pas cloîtré chez vous par peur de la croiser, mais prenez les mesures nécessaires à votre sécurité. Même si cela signifie contacter les autorités.
    • Cela ne vaut pas le coup de se mettre en danger par fierté. Si vous vous sentez vraiment en danger, parlez-en au plus tôt.

Conseils

  • N'utilisez pas d'intermédiaire. Si vous ne vous sentez pas courageux, cela ne vous empêche pas d'agir courageusement.
  • N'ennuyez ni ne harcelez ceux qui vous entourent.
  • Parlez poliment et soyez aimable quand vous vous exprimez ou vous aurez l'air d'un imbécile.
  • Soyez compréhensif si la personne qui vous ennuie a traversé des épreuves difficiles. Ménagez-la et redirigez-la vers quelqu'un qui pourra mieux l'aider.
  • Essayez de vous entendre. Peut-être que cette personne peut devenir votre amie, après tout ; ou bien vous pouvez l'aider à s'en faire, si elle se sent seule.
  • Dites honnêtement, « Je pense le plus grand bien de toi, mais je ne souhaite pas t'avoir dans mon entourage ».

Avertissements

  • Si vous êtes harcelé, ne faites pas face seul. Entourez-vous d'amis.
    • Le message devient soudainement plus limpide quand le caïd se retrouve face à un groupe !
    • Si vous avez peur, parlez-en à un adulte. Allez voir quelqu'un de confiance et dites-lui ce qu'il se passe. Les adultes peuvent aider. Si quelqu'un vous blesse ou vous effraie, ce n'est pas cafter.
  • N'ayez jamais recours à la violence ou aux menaces, sous peine de harceler vous-même les autres.
  • Si quelqu'un vous fait peur de quelque façon que ce soit, vous réclame de l'argent ou vous menace, parlez-en à un adulte de confiance.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.