Comment communiquer avec les animaux

Vous êtes-vous déjà demandé ce que votre animal de compagnie pense ou ressent ? Avez-vous déjà essayé de comprendre ce qu'il essaye de vous dire ? Ne souhaitez-vous pas parfois que votre animal puisse vous parler avec des mots ? Si vous avez répondu oui à l'une de ces questions, vous recherchez probablement des façons de comprendre ce que vous dit votre animal, mais aussi de pouvoir communiquer avec lui. Les animaux (comme les êtres humains) utilisent leur corps et leurs cordes vocales de différentes façons pour exprimer leurs pensées et leurs sentiments. En apprenant à communiquer avec votre animal domestique, vous arriverez à renforcer le lien et la relation qui vous unissent.

Observer son animal domestique

  1. Observez la façon dont votre animal utilise ses yeux, ses oreilles et sa face. Les animaux utilisent de nombreuses parties de leur corps pour exprimer différents sentiments. En observant comment votre animal utilise son corps, vous arriverez à comprendre s'il est joueur, malade ou seulement en colère. Par exemple, les yeux du cheval peuvent indiquer s'il est alerte (lorsqu'ils sont complètement ouverts), s'il est léthargique (à moitié ouverts) ou s'il a des problèmes avec un œil (l'œil en question est fermé).
    • Votre chien pourrait plisser des yeux et vous fixer du regard pour vous indiquer qu'il est agressif. Il pourrait aussi éviter de vous regarder dans les yeux pour vous montrer sa soumission ou son respect envers vous.
    • Les oreilles de votre chat pourraient se tourner en arrière s'il se sent particulièrement anxieux à cause de quelque chose.
    • Les chiens et les chevaux vont tendre les oreilles en l'air et les pencher légèrement en avant pour indiquer qu'ils sont concentrés.
    • Votre chien pourrait garder le museau légèrement entrouvert, sans montrer les dents, pour indiquer qu'il se sent détendu, mais alerte.
  2. Observez la façon dont votre animal utilise ses pattes et sa queue (s'il en a une). Tout comme les yeux, les oreilles et la face, les pattes et la queue de votre animal domestique peuvent vous donner des indices utiles pour comprendre ce qu'il ressent. Par exemple, votre cheval pourrait battre lentement de la queue pour chasser les mouches, mais il pourrait l'agiter plus vivement pour montrer qu'il est en colère ou ennuyé. Comme les chevaux, les chats agitent leur queue pour montrer qu'ils sont en colère.
    • Lorsque votre chien tient la queue au même niveau que son corps ou légèrement plus bas, il vous indique un comportement amical.
    • Le cheval peut utiliser ses pattes pour donner une ruade et vous montrer qu'il a envie de jouer. Cependant, la ruade peut aussi indiquer une certaine incertitude.
  3. Observez la posture de votre animal. Votre animal peut communiquer avec vous à travers sa posture et les mouvements de son corps. Par exemple, si votre chien arrête d'un seul coup de bouger et si son corps se tend, il pourrait indiquer qu'il n'est pas sûr de quelque chose ou qu'il se prépare à une attaque. Si votre cheval a l'air tendu en marchant, il pourrait être stressé, nerveux ou souffrir de douleurs.
    • Si vous avez un animal domestique de petite taille comme un cochon d'Inde, vous pourriez remarquer qu'il s'agite beaucoup lorsqu'il se sent irrité ou anxieux.
    • Si votre chat se couche sur le dos, il pourrait vous indiquer deux choses différentes : il se détend (ce qui s'accompagne généralement d'un ronronnement) ou il a peur (ce qui s'accompagne généralement d'un grognement).

Écouter les bruits de son animal

  1. Écoutez les vocalisations de votre cheval. Le cheval est capable de produire des sons différents. En apprenant à faire la différence entre ces sons, vous pourrez déterminer ce que votre cheval ressent. Il va hennir pour de nombreuses raisons, y compris pour faire connaître sa présence ou pour exprimer son anxiété. en plus des hennissements, il pourrait aussi crier lorsqu'il rencontre un autre cheval pour la première fois.
    • Votre cheval pourrait aussi soupirer, ce qui indique un sentiment de soulagement et de relaxation.
    • Les chevaux plus jeunes (comme les poulains) peuvent claquer des dents en présence des chevaux plus âgés pour que ceux-ci ne leur fassent pas de mal.
  2. Écoutez les sons que fait votre chat. Le miaulement est un son très commun chez les chats. Le chat va miauler pour de nombreuses raisons. Il pourrait miauler pour vous accueillir, pour indiquer qu'il a faim ou soif ou pour désapprouver quelque chose que vous faites. Si le chat commence à grogner ou à siffler, il vaudrait mieux pour vous que vous le laissiez tranquille. Cela signifie que quelque chose l'a beaucoup dérangé.
    • Vous pourriez aussi entendre votre chat ronronner, ce qui signifie en général qu'il se sent détendu et satisfait. Cependant, les ronronnements pourraient aussi être une façon de se réconforter tout seul.
    • Votre chat pourrait hurler ou feuler s'il est en détresse, par exemple s'il est coincé quelque part. Si c'est un chat plus âgé atteint de démence, il pourrait faire ce genre de bruit s'il se retrouve désorienté.
  3. Écoutez les vocalisations de votre chien. Les vocalisations les plus fréquentes chez le chien sont les aboiements, les grognements et les hurlements. Si votre chien est agressif ou territorial, ses aboiements vont être rapides, forts et produits sur un ton élevé. D'un autre côté, des aboiements sur un ton bas pourraient aussi indiquer que votre chien est amical ou joueur, ils peuvent alors être accompagnés de jappements ou de gémissements.
    • Les grognements sont souvent la façon utilisée par votre chien pour vous faire savoir que vous devez garder vos distances. Cependant, ils peuvent aussi être un signe de satisfaction, comme les ronronnements du chat. Observez le langage corporel de votre chien pour comprendre ce que ses grognements veulent dire.
    • Votre chien pourrait hurler pendant une période prolongée s'il se sent seul ou s'il souffre d'anxiété à cause de la séparation. En plus, il pourrait hurler plus que d'habitude s'il est blessé ou s'il ne sent pas bien.
  4. Identifiez les vocalisations de votre cochon d'Inde. Les cochons d'Inde ont tendance à être des animaux très expressifs. Le vôtre pourrait produire des sons sur un ton élevé, comme des cris et des sifflements pour indiquer qu'il est excité ou qu'il attend avec impatience un événement (par exemple son repas, l'heure de jouer, etc.) Les ronronnements chez les cochons d'Inde peuvent indiquer plusieurs émotions différentes : la satisfaction (un ronronnement profond et détendu), l'agitation (un ronronnement sur un ton élevé) ou la peur (un ronronnement court qui dénote une certaine anxiété).
    • Votre cochon d'Inde pourrait commencer à gazouiller pour indiquer un sentiment d'agression ou sa colère. Donnez-lui de l'espace s'il se met à gazouiller pendant que vous jouez avec lui.

Communiquer avec son animal

  1. Parlez à votre animal. Même s'il ne peut pas comprendre exactement les mots que vous lui dites, il peut comprendre le sujet général en observant le ton de votre voix et votre langage corporel. Par exemple, si vous lui parlez d'une voix sévère, il pourrait comprendre que vous êtes mécontent en observant votre comportement. En lui parlant de façon autoritaire lorsque vous lui donnez un ordre, il va comprendre qu'il doit suivre ce que vous lui demandez.
    • En parlant avec votre animal, vous arriverez à l'apaiser lorsqu'il se sent anxieux ou apeuré.
    • Il est aussi très utile de le féliciter verbalement lorsque vous le dressez.
  2. Utilisez aussi la communication non verbale avec votre animal. La communication non verbale est tout aussi importante que la communication verbale. Vous l'utilisez souvent pour dresser votre animal à faire une certaine activité. Par exemple, si vous êtes assis sur votre cheval, vous devriez utiliser vos jambes et vos mains pour lui indiquer qu'il doit tourner. Lorsque vous apprenez à votre chien à s'asseoir, vous allez combiner la communication verbale et non verbale (des signes de la main) pour lui indiquer qu'il doit s'asseoir.
    • En vous levant et en vous éloignant de votre chat sans rien lui dire, vous lui faites comprendre que vous n'êtes pas d'accord avec son comportement.
    • Prenez conscience des communications non verbales que votre animal peut ne pas aimer. Par exemple, votre chien pourrait ne pas aimer que vous lui frottiez le ventre. S'il grogne ou s'il s'éloigne, donnez-lui de l'espace.
  3. Évitez de punir votre animal. Les punitions verbales ou physiques sur un animal ne sont jamais une bonne idée. Les punitions peuvent apprendre à votre animal à avoir peur de vous, ce qui pourrait diminuer la confiance et le respect qu'il a envers vous. En plus, certaines espèces comme les chats ne font pas nécessairement le lien entre la punition et le comportement pour lequel vous les punissez.
    • Vous pouvez le plus souvent changer son comportement en rendant les comportements nuisibles indésirables et en les comportements voulus plus désirables. Par exemple, si votre chat fait ses griffes sur vos meubles, installez du ruban adhésif double-face pour qu'il n'ait plus envie de le faire. En frottant de l'herbe à chat sur la planche où il doit se faire les griffes, vous la rendrez plus attirante pour le chat.

Conseils

  • Les animaux peuvent communiquer de tellement de façons différentes qu'il est difficile de les mettre toutes dans un seul article. Rendez-vous dans une bibliothèque ou une animalerie pour vous faire recommander des livres qui abordent le sujet de la communication et du comportement animal plus en profondeur.
  • La communication avec votre animal domestique se fait dans les deux sens, il doit comprendre votre langage corporel et vos sons autant que vous devez comprendre les siens.
  • Il va vous falloir du temps pour apprendre comment communiquer avec votre animal domestique ou avec tout autre animal. Ne vous précipitez pas.
  • Discutez avec un vétérinaire ou un spécialiste du comportement animal si vous n'êtes pas sûr de la façon d'interpréter ce que communique votre animal.

Avertissements

  • N'essayez pas de vous approcher d'un animal sauvage et de communiquer avec lui, surtout si vous n'êtes pas familier avec son langage corporel ou ses vocalisations.
  • Si votre animal domestique siffle, grogne ou essaye de vous griffer, vous devez lui donner de l'espace.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.