Comment se débarrasser naturellement de l’anxiété avec des plantes

Vous avez certainement déjà ressenti de l'anxiété modérée sous une forme ou une autre dans votre quotidien. Néanmoins, ceux qui souffrent de troubles de l'anxiété éprouvent souvent des craintes et des inquiétudes excessives, intenses et persistantes par rapport aux situations de chaque jour. Ces sentiments d'angoisse qui peuvent déjà apparaitre très tôt dans l'existence d'une personne et se prolonger jusqu'à l'âge adulte affectent vos activités journalières. Utiliser des remèdes à base de plantes tout en opérant des changements dans votre style de vie, en trouvant de l'assistance et en pratiquant la relaxothérapie peut vous aider à mieux gérer l'anxiété.

Se faire diagnostiquer

  1. Apprenez en plus sur les différents symptômes de l'anxiété. La toute première chose que vous devriez faire pour mieux gérer votre stress et aider votre docteur à déterminer si vous avez un quelconque trouble lié à l'anxiété est d'identifier les symptômes. Certaines catégories de personnes sont particulièrement plus susceptibles d'avoir des problèmes d'anxiété. Il s'agit entre autres des femmes, des personnes qui ont vécu des évènements traumatisants, des personnes qui sont sujettes au stress extrême ou à des troubles mentaux, sans oublier celles qui ont des antécédents d'alcoolisme ou d'abus de drogues. Au nombre des symptômes habituels, il y a :
    • la nervosité
    • le sentiment de danger ou l'impression qu'un évènement dramatique va forcément se produire
    • un rythme cardiaque élevé
    • une période d'hyperventilation, de sueur et de tremblements
    • une sensation de faiblesse ou de fatigue sans aucune cause apparente
    • une incapacité ou des difficultés à être attentif ou à se focaliser sur autre chose qu'aux angoisses actuelles.
  2. Apprenez-en davantage sur les types d'anxiété. Plusieurs types de troubles sont liés à l'anxiété. Même si la plupart d'entre eux peuvent se manifester sous multiples formes, ces troubles se développent le plus souvent en raison de différents évènements en rapport à votre quotidien. Parmi les troubles d'angoisse d'ordre général, il y a les inquiétudes superflues et persistantes à propos de la vie quotidienne, les activités ou évènements habituels comme la dépression, qui peuvent porter atteinte à votre concentration et laisser place à d'autres problèmes.
    • Vous pourriez aussi souffrir d'agoraphobie, une angoisse irrationnelle et intense correspondant à la peur des lieux publics ou des évènements qui peuvent causer l'anxiété, l'embarras ou encore le désespoir.
    • La phobie sociale est un autre type de trouble anxieux qui implique des niveaux plus sévères d'anxiété. Les personnes qui en souffrent évitent aussi les situations sociales à cause de l'embarras, de la gêne et parce qu'ils craignent d'être mal vus des autres.
    • Le mutisme sélectif fait également partie des types de trouble anxieux et il implique une longue et constante incapacité à discuter dans certaines situations telles qu'à l'école, au travail, lors d'évènements sociaux, quand bien même vous parleriez normalement dans toute autre situation. Le mutisme sélectif peut nuire à la vie scolaire, au travail et à la vie sociale.
    • Le trouble de panique est aussi un problème d'anxiété commun, lequel implique plusieurs évènements de phobie, d'anxiété ou de terreur. Ces épisodes sont qualifiés de crises de panique. Comme autres symptômes de ce trouble d'anxiété, on note une sensation de désastre imminent, des difficultés à respirer, des battements de cœur ou des douleurs à la poitrine.
    • L'angoisse de la séparation survient souvent durant l'enfance lorsqu'un enfant est séparé de ses parents ou de ses tuteurs. Cette peur est caractérisée par des angoisses inutiles.
    • Si vous êtes un toxicomane, vous pourriez souffrir d'un trouble anxieux induit par la substance que vous consommez, ce qui peut se traduire par des troubles de panique et de l'anxiété due à la consommation de stupéfiants. Ce trouble mental peut aussi être causé par la consommation de médicaments, de substances toxiques ou par la privation de drogue ou d'alcool.
    • Sachez qu'il y a certaines phobies qui peuvent aggraver l'anxiété en présence d'un objet ou d'une situation précise et peuvent provoquer chez certaines personnes des crises de panique.
  3. Établissez le diagnostic des causes. Des évènements traumatisants, un changement excessif, des facteurs génétiques ou un stress intense peuvent causer des troubles anxieux. Parfois, l'anxiété peut survenir en tant que signe avertisseur ou effet secondaire d'un problème de santé latent. Cela est très probable si aucun membre de votre famille ne souffre d'anxiété, si vous n'en avez jamais souffert pendant votre enfance ou si vous avez une soudaine poussée d'angoisse qui n'aurait aucun rapport à votre quotidien.
    • L'anxiété peut également être déclenchée par un facteur secondaire en raison de la consommation de certains comprimés.
    • Si votre docteur suspecte que votre trouble a une origine médicale, il pourrait vous suggérer de faire des examens pour vérifier s'il y a un problème.
    • Les maladies habituellement liées à l'anxiété sont le diabète, les affections cardiaques, les problèmes thyroïdiens, l'asthme, l'abus ou le sevrage d'alcool et de drogue, le syndrome du côlon irritable ou encore prémenstruel et parfois les tumeurs.
  4. Consultez votre docteur. L'anxiété pourrait ne pas disparaitre d'elle-même. Elle peut aussi s'empirer avec le temps au cas où vous ne réclamez pas une aide médicale. Il est plus facile de traiter l'anxiété si vous recherchez de l'aide dès l'apparition des premiers symptômes. Faites une analyse médicale qui vous donnera une idée sur la gravité ou non de votre trouble.
    • Ne prenez jamais des traitements à base de plantes, des compléments alimentaires ou des médicaments contre l'anxiété sans l'avis de votre docteur. En effet, certaines personnes peuvent présenter quelques effets secondaires. Vous êtes donc tenu de consulter votre médecin ou de requérir immédiatement des soins médicaux si votre problème interfère avec votre travail, vos relations ou vos activités quotidiennes. Il est aussi recommandé de parler à votre docteur si vous avez souvent des crises de panique, si votre anxiété induit de la fatigue ou du stress, si vous vous sentez déprimé, si vous avez des problèmes d'alcool ou de drogue, si vous avez d'autres problèmes d'ordre psychologique ou si vous pensez que l'anxiété pourrait conduire à un problème de santé.
    • Recherchez immédiatement de l'aide médicale ou appelez le 112 si vous avez des pensées de suicide ou des comportements qui peuvent y amener.

Utiliser des remèdes à base de plantes

  1. Utilisez le gingembre. Il s'agit d'une racine que vous pouvez utiliser pour réduire les symptômes d'anxiété ainsi que la nausée. L'extrait de gingembre est en vente sous forme de gélule alimentaire ou d'huile que vous pouvez retrouver chez plusieurs revendeurs de compléments nutritifs. Le gingembre peut être corsé et c'est la raison pour laquelle la dose recommandée par jour est de 4 grammes au plus. Cette quantité inclut toute forme de gingembre que vous pourriez ingérer, que ce soit par nourriture, via des boissons ou à travers les compléments nutritionnels ou les huiles que vous utilisez.
    • Il est recommandé que les femmes enceintes ne consomment pas plus d'un gramme de cette racine par jour. N'en prenez pas si vous avez des troubles hémorragiques ou si vous prenez des anticoagulants comme l'aspirine.
    • Il est aussi bon d'ajouter des racines de gingembre à vos recettes. Vous pouvez par exemple l'inclure dans les sautés, les marinades ou d'autres recettes afin d'en avoir plus dans votre régime. Suivez les mêmes consignes de dosage qu'avec les compléments.
  2. Buvez du thé à base de fleurs de camomille. La camomille peut être utilisée pour aider à soulager l'anxiété, le stress et l'insomnie. Elle peut être très efficace pour ceux qui souffrent d'un léger trouble anxieux. Pour préparer ce thé spécial, versez un verre d'eau bouillante sur 2 à 3 cuillères à café de fleurs séchées, puis laissez infuser pendant 10 à 15 minutes. Buvez-en au moins 2 à 3 fois au quotidien, principalement avant d'aller vous coucher.
    • Ne donnez pas de la camomille aux enfants sans avoir consulté un docteur ou un pédiatre au préalable.
    • Évitez cette plante si vous prenez déjà des somnifères, des anticoagulants, des pilules contraceptives, des statines contre le cholestérol ou des médicaments pour la tension ou le diabète.
  3. Utilisez de la mélisse. Cette plante est souvent utilisée pour soulager le stress et l'anxiété, pour favoriser le sommeil et pour améliorer l'appétit. Elle est aussi souvent combinée avec d'autres herbes apaisantes et calmantes, telles que la valériane et la camomille pour aider à détendre. Il existe certaines substances phytochimiques dans la mélisse comme les tanins, lesquels produisent un effet antifongique et antiviral, ainsi que l'eugénol qui arrête les spasmes musculaires tout en tuant les bactéries nuisibles. Les huiles essentielles qui sont fabriquées à partir des feuilles de mélisse renferment une substance nommée terpène qui favorise la relaxation et lutte contre les virus.
    • La mélisse est disponible sous forme de complément alimentaire en capsule et il est recommandé d'en consommer entre 300 et 500 mg, jusqu'à 3 fois par jour.
    • Les femmes enceintes ou celles qui allaitent devraient consulter un docteur avant d'utiliser de la mélisse.
  4. Utilisez le millepertuis. Cette plante est utilisée pour traiter l'anxiété et la dépression modérée. Elle est disponible sous forme d'extrait liquide, de comprimés, de capsules et de thé commercial. Demandez à votre praticien quelle formule sera la mieux adaptée pour vous. Les compléments sont standardisés à 0,3 % d'hypéricine, l'un des composés actifs de la plante, et doivent être consommés trois fois par jour à des doses de 300 mg. Cela peut prendre entre trois à quatre semaines avant que des améliorations significatives ne puissent apparaitre. Ne cessez donc pas de prendre le millepertuis de façon subite, cela peut entrainer des effets secondaires. Diminuez progressivement la dose pendant une durée donnée.
    • Si vous sentez le moindre mal de tête après avoir utilisé la plante, arrêtez d'en prendre.
    • Ceux qui souffrent de troubles de déficit de l'attention (TDAH) ou de trouble bipolaire ne devraient pas consommer cette plante.
    • Si vous prenez des comprimés comme des antidépresseurs, des sédatifs, des pilules contraceptives ou des antiallergiques, ne prenez pas du millepertuis.
    • Les femmes enceintes ou allaitantes ne devraient pas non plus consommer du millepertuis.
  5. Optez pour la lavande. Il s'agit d'une plante puissante, au parfum agréable connue pour ses vertus calmantes. Elle est largement utilisée en aromathérapie pour favoriser la détente. Des études ont monté que l'odeur de la lavande a des effets calmants et apaisants qui peuvent aider à atténuer l'insomnie, l'anxiété et la dépression. Cette plante est disponible sous forme d'huile essentielle, de gels de bain, d'extraits, d'infusions, de lotion, de savon, de thé, de teinture mère et de fleurs séchées entières.
    • Ajoutez 2 à 4 gouttes d'huile essentielle de lavande dans un récipient contenant 2 à 3 tasses d'eau bouillante pour faire une inhalation de vapeur afin de réduire les maux de tête, l'insomnie, l'anxiété et la dépression. Il est fortement recommandé de consulter son médecin avant de recourir aux inhalations si vous avez des problèmes respiratoires ou si vous avez les poumons ou les yeux irrités.
    • Pour faire une infusion de thé, trempez ½ cuillère à café de fleurs séchées de lavande dans un verre d'eau bouillante. Filtrez et buvez-en jusqu'à deux fois par jour ou selon la posologie prescrite par votre docteur. N'ajoutez PAS de l'huile de lavande aux infusions de thé ou aux aliments. L'huile essentielle de cette plante est toxique lorsqu'elle est consommée par voie orale.
    • Il est recommandé de ne pas donner de la lavande aux garçons n'ayant pas encore atteint la phase de la puberté, étant donné que cela occasionne des bouleversements hormonaux. Pour toute inquiétude, discutez-en avec votre docteur avant de donner des produits à base de lavande à votre enfant.
  6. Essayez la valériane. Les recherches suggèrent que la valériane aide à soulager l'anxiété, l'insomnie et l'agitation nerveuse. Cette plante est aussi en vente sous forme de teinture mère, d'extrait liquide, de poudre séchée ou de thé dans les magasins d'alimentation et pharmacies. Essayez de boire du thé de valériane une à deux heures avant d'aller vous coucher. Faites macérer 1 cuillère à café de la racine séchée de valériane dans 1 tasse d'eau bouillante, cela devrait vous permettre de mieux dormir et de réduire l'anxiété. Il vous faudra peut-être une à deux semaines pour que vous puissiez profiter entièrement des vertus de cette plante.
    • N'utilisez pas la valériane sur une période excédant un mois sans l'approbation de votre médecin.
    • Étant donné que la racine de cette plante a une forte odeur, vous pourriez la mélanger avec d'autres plantes apaisantes comme la passiflore, la mélisse ou le houblon pour masquer l'odeur.
    • Ne prenez pas la valériane pendant la journée avant de conduire des engins lourds ou de faire d'autres activités qui nécessitent que vous soyez vigilant. N'en donnez pas à un enfant sans consulter votre docteur ou pédiatre.
    • Évitez de consommer cette plante avant une opération chirurgicale ou quand vous prenez des comprimés comme des sédatifs, des statines ou des antihistaminiques.
  7. Utilisez la passiflore. La passiflore est une plante aux propriétés sédatives qui peut vous procurer une sensation de tranquillité et vous aider à dormir plus facilement. Elle est souvent utilisée pour traiter l'insomnie liée à l'anxiété. La passiflore est utilisée pour maitriser le sentiment d'avoir des reflux d'estomac liés à l'anxiété, de même que les nausées. Cette plante est aussi utilisée pour traiter les troubles d'anxiété ou des formes plus graves d'anxiété.
    • Pour les femmes enceintes, il est interdit de prendre de la passiflore. Cette plante pourrait être dangereuse pour ces femmes, étant donné qu'elle contient quelques substances chimiques qui pourraient occasionner des contractions au niveau de l'utérus.
  8. Pensez à utiliser la L-théanine. Il s'agit d'un acide aminé souvent trouvé dans le thé vert ainsi que dans certains compléments. Il a été démontré que la L-théanine réduit le stress physique et mental et peut induire des sensations de relaxation sans somnolence.
    • Prenez conseil auprès de votre docteur avant d'utiliser la théanine ou d'en donner à un enfant, notamment si vous prenez d'autres médicaments ou des compléments contre l'anxiété ou si vous suivez des traitements à base de plantes.
  9. Évitez les extraits de kava. Le kava était auparavant considéré comme un excellent traitement contre l'anxiété, mais les nouvelles recherches ont montré que cette plante peut causer de graves lésions hépatiques, même après un usage à court terme. Même si la Food and Drug Administration (FDA, « Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux ») a fait des mises en garde concernant le kava, cette plante est toujours disponible dans certains magasins alimentaires aux États-Unis.
    • Évitez le kava surtout si vous souffrez d'un problème hépatique ou si vous prenez des comprimés qui pourraient porter atteinte à votre foie.

Se reposer suffisamment

  1. Dormez suffisamment. Avoir suffisamment d'heures de sommeil pourrait vous aider à gérer convenablement votre trouble. Certaines études ont montré que le manque de sommeil augmente la production d'hormones de stress, augmente l'anxiété et peut aussi affaiblir votre système immunitaire. Il est recommandé d'éviter de prendre la caféine, la nicotine, l'alcool et les boissons sucrées quatre à six heures avant d'aller vous coucher. Ces substances peuvent avoir un effet stimulant pour vous tenir éveillé. La dépendance à l'alcool a aussi été associée à un risque plus élevé d'anxiété et l'anxiété peut mener à l'abus d'alcool. Par conséquent, vous devez diminuer votre consommation quotidienne à un verre dans la journée.
    • Évitez les activités comme le travail ou la pratique d'un quelconque exercice trois à quatre heures avant d'aller vous coucher. Les activités stressantes aussi bien sur le plan physique que psychologique peuvent amener le corps à produire le cortisol, qui n'est autre que l'hormone du stress associée à une augmentation de la vigilance.
  2. Établissez un horaire de sommeil. Cela vous aidera à garantir un sommeil cohérent et de meilleure qualité. Suivez une routine en allant vous coucher tôt et en vous réveillant très tôt pour définir l'horloge interne de votre organisme. Par exemple, prévoyez de vous lever à 8 heures chaque matin et d'aller vous coucher à 23 heures chaque soir.
    • Respectez ces horaires chaque jour pour aider votre corps à s'habituer à être réveillé à des moments donnés et à dormir à une période précise.
  3. Tamisez les lumières. Il est recommandé avant d'aller vous coucher, d'éteindre les lumières pour assombrir votre pièce et pour la rendre propice pour le sommeil. Créez un environnement qui vous permettra de mieux vous endormir. Réduisez autant que possible la quantité de lumière et de bruit qui pénètre dans votre chambre. Fermez également vos rideaux ou les stores pour assombrir votre pièce. Essayez aussi de porter si possible un masque pour vos yeux afin de bloquer la lumière au cas où vous n'aimeriez pas limiter l'éclairage entier. Lorsque vous vous trouvez dans une pièce sombre, votre corps sécrète de la mélatonine, l'hormone régulatrice du sommeil.
    • Maintenez aussi la température à un niveau modérément confortable entre 18 et 24 °C. Essayez également de veiller à ce que l'air circule dans votre chambre afin d'éviter qu'elle ne soit confinée.
  4. Essayez de vous détendre. Si vous avez des difficultés à dormir, sachez qu'il existe des techniques de relaxation qui peuvent aider à évacuer le stress aussi bien physique que psychologique. Les activités qui stressent peuvent amener le corps à produire du cortisol, l'hormone du stress associée à l'anxiété et à la vigilance. Identifiez tout ce qui vous aide à vous détendre et incluez-les dans un rituel du coucher. La lecture, la musique douce ou la pratique d'exercices de respiration est une forme de relaxation.
    • Avoir des difficultés à s'endormir peut créer de la frustration. Si vous avez des difficultés à vous endormir durant une longue période de temps, changez d'endroit. Essayez de faire quelque chose qui vous détendra, puis revenez au lit.
  5. Évitez d'utiliser des gadgets avant d'aller vous coucher. En effet, la lumière provenant des appareils électroniques peut diminuer la quantité de mélatonine sécrétée par votre cerveau. Ce déficit de mélatonine a pour conséquence de vous empêcher de dormir facilement.
    • Les gadgets électroniques desquels vous devez vous éloigner au moins deux heures avant d'aller dormir comprennent les cellulaires, les smartphones, les télévisions ainsi que les ordinateurs.

Essayer des techniques de relaxation

  1. Évitez le stress. Le stress extrême ou l'incapacité à gérer les situations stressantes peut souvent mener à l'anxiété, à la dépression et à diverses autres maladies. À mesure que vous prenez de l'âge, il devient de plus en plus difficile d'obtenir une réponse de relaxation après un évènement stressant. Pour éviter le stress, prenez le temps pour vous divertir, faites des exercices de respiration profonde et basse dans un environnement calme, concentrez-vous sur des pensées positives, restructurez vos priorités et éliminez les tâches inutiles.
    • Essayez l'humour comme technique de relaxation. Les recherches ont montré que l'humour peut être efficace pour lutter contre le stress aigu.
  2. Faites du yoga. Cela peut aider à favoriser la relaxation et à réduire le stress et l'anxiété. Le yoga améliore également votre condition physique, votre santé et votre confiance en soi. Ceux qui pratiquent le yoga ont tendance à avoir une bonne posture, une bonne amplitude de mouvements, de la souplesse, de la concentration, de bonnes habitudes de sommeil et une bonne digestion. Vous pouvez apprendre le yoga en suivant des DVD à la maison ou en prenant un cours en groupe avec un instructeur expérimenté. Ces sessions peuvent généralement durer 45 à 90 minutes.
    • Une fois que vous apprenez les mouvements pendant les cours de yoga, vous pouvez également les pratiquer par vous-même chez vous. Faites du yoga pendant environ 10 à 15 minutes au quotidien pour en tirer un maximum d'avantages.
    • Si vous voulez suivre des cours, assurez-vous que votre instructeur est compétent pour vous apprendre le yoga, avant d'y participer.
  3. Pratiquez du taïchi. Le taïchi est un exercice de discipline inspiré d'arts martiaux. La plupart des mouvements du taïchi sont lents et délibérés, ce qui favorise la méditation. Afin de produire un effet apaisant, vous pouvez effectuer des mouvements tout en respirant profondément. Le taïchi améliore aussi votre santé, votre fitness et votre bienêtre général. N'importe qui peut apprendre cet art martial, que ce soit en suivant une vidéo à la maison ou en suivant des cours. Si vous prenez des cours de taïchi, ce qui se fera seulement pendant quelques fois par semaine, prêtez attention aux mouvements de sorte à pouvoir les reproduire une fois à la maison. Essayez de pratiquer le taïchi pendant 15 à 20 minutes au quotidien afin de vous détendre et réduire l'anxiété.
    • Les exercices musculaires aident à procurer à votre corps une sensation générale de calme. La respiration contribue à cette relaxation, mais augmente aussi votre taux d'oxygène et favorise la circulation sanguine.

Rechercher de l'aide médicale

  1. Informez-vous à propos des médicaments auprès de votre médecin. Votre médecin peut vous recommander un traitement médicamenteux pour vous aider à gérer votre anxiété. Informez votre médecin de tout aliment, complément, de toute herbe et d'autres médicaments que vous prenez actuellement. Ces derniers peuvent entrainer des effets secondaires lorsqu'ils sont pris conjointement avec des médicaments qui luttent contre l'anxiété. Si vous pensez que vos symptômes s'aggravent ou que vous éprouvez des symptômes, qui selon vous, peuvent être liés à l'utilisation de médicaments contre l'anxiété, informez-en votre médecin immédiatement. Au nombre des médicaments contre l'anxiété, il y a :
    • les antidépresseurs tels que la fluoxétine, l'imipramine, la paroxétine, la sertraline et la venlafaxine qui influent sur l'activité des substances chimiques cérébrales, appelées neurotransmetteurs, pour aider à contrôler l'anxiété et la dépression. Certains antidépresseurs comme le citalopram ou l'escitalopram ne doivent pas être pris à des doses excédant 20 mg par jour,
    • la Buspirone, un anxiolytique qui fonctionne de façon similaire aux antidépresseurs, mais qui peut prendre jusqu'à plusieurs semaines avant de devenir pleinement efficace,
    • en de rares circonstances, votre médecin peut vous prescrire des benzodiazépines, des sédatifs qui soulagent l'anxiété à court terme. Ceux qui ont des antécédents de toxicomanie devraient éviter les benzodiazépines. Ces substances peuvent en fait créer une addiction.
  2. Consultez un thérapeute. Votre praticien peut vous orienter vers un spécialiste accrédité pour une psychothérapie, aussi appelée thérapie d'entretien ou soutien psychologique. Cela peut être un traitement efficace contre l'anxiété. La thérapie comportementale et cognitive fait partie des formes les plus efficaces de la thérapeutique psychologique contre les troubles de l'anxiété. Les psychiatres et psychologues utilisent souvent cette thérapie qui vise à vous fournir des compétences spécifiques pour reprendre progressivement des activités que vous avez cessé de faire en raison de votre trouble. Grâce à cela, votre état s'améliore au fur et à mesure que vous vous appuyez sur votre succès de départ.
    • Si vous n'arrivez pas à trouver un psychiatre ou un psychologue, recherchez l'aide auprès d'une infirmière psychiatrique, d'un travailleur social clinicien agréé, d'un thérapeute conjugal et familial ou d'un conseiller professionnel accrédité dans votre région.
  3. Faites régulièrement de l'exercice. Votre instructeur de conditionnement physique ou prestataire de soins de santé peut contribuer dans l'élaboration d'un plan de rétablissement personnalisé qui vous aidera à mieux gérer l'anxiété. Selon les recherches, faire régulièrement de l'exercice peut aider à réduire au fil du temps les symptômes de l'anxiété et de la dépression et ceux qui font régulièrement du sport présentent moins de risques d'éprouver de ces troubles psychologiques. Une séance intense d'exercices physiques peut vous aider à atténuer les symptômes pendant quelques heures. De même, un programme régulier peut réduire considérablement les symptômes dans votre quotidienne. Essayez de faire ne serait que deux heures et demie d'exercices d'intensité modérée par semaine. Essayez par exemple de marcher rapidement ou de faire du jogging ou alors faites une séance d'entrainement à une intensité élevée durant 75 minutes, comme de la musculation ou du sport.
    • Faites au moins 30 minutes d'exercice modéré au minimum cinq fois par semaine. Il peut s'agir de faire de la marche rapide, du jogging, de la natation ou toute autre activité que vous aimez faire et qui peut accélérer votre rythme cardiaque. Répartissez vos exercices en de petites séances d'entrainement pendant la journée si c'est trop dur pour vous de faire le tout en une fois.
    • Fixez-vous des objectifs journaliers et cherchez à être constant chaque jour. Marcher pendant un court moment chaque jour est préférable au fait d'essayer de pratiquer tout l'exercice en une fois, un ou deux jours vers la fin du weekend, et ce, peu importe la durée de la session.
    • Trouvez-vous un copain d'entrainement. Il est bien plus facile de respecter un programme si vous avez quelqu'un d'autre pour vous aider à vous motiver. En outre, cela rend l'exercice plus amusant.
    • Écoutez de la musique, un podcast ou encore un livre audio lorsque vous travaillez. Cela vous aidera à vous motiver et à vous empêcher de penser à la façon dont vous travaillez dur.
  4. Sortez. Il est de plus en plus avéré que la proximité à un environnement naturel est excellente pour la santé. Une étude a montré que vivre dans un environnement verdoyant vous aide à rester en bonne forme, à réduire le stress et à gérer les symptômes d'anxiété. Il a également été prouvé que l'exposition à la pollution était plus élevée dans les maisons et dans les bureaux qu'en extérieur. Des activités comme la randonnée, le jardinage et une partie de tennis en plein air peuvent vous aider à évacuer le stress et à promouvoir le bienêtre global.
    • Prenez du temps pour mener des activités de détente en extérieur pendant au moins une heure par semaine.
  5. Essayez la rétroaction biologique. La rétroaction biologique est une méthode de contrôle du corps, avec laquelle vous apprenez à réguler les processus biologiques usuels de votre organisme. Cela inclut votre rythme cardiaque, la température du corps, la raideur musculaire et parfois la tension artérielle. Vous pouvez suivre tout cela grâce à des électrodes fixées à votre corps et cela vous permet de surveiller la façon dont vous régulez vos propres processus biologiques. Si vous voulez apprendre à faire cela, vous serez probablement orienté vers un thérapeute de rétroaction biologique qui vous aidera à bien apprendre comment réguler chacun de ces processus biologiques. Il a été démontré que cette technique aide à réduire l'anxiété, la dépression, de même que la douleur chronique et les maux de tête.
    • Les psychiatres, les psychologues et les médecins peuvent être des praticiens qualifiés pour la thérapie de rétroaction biologique.
  6. Essayez l'acuponcture. L'acuponcture permet de stimuler des points spécifiques du corps par l'insertion de petites aiguilles fines à travers la peau. Certaines études ont montré que l'acuponcture peut aider à soulager l'anxiété, réduire les maux de tête et évacuer le stress. L'acuponcture n'a généralement pas d'effets secondaires lorsqu'elle est effectuée par un praticien expérimenté, quoique l'utilisation inappropriée des aiguilles peut entrainer des effets secondaires pouvant être dangereux.
    • Assurez-vous que votre praticien soit autorisé à pratiquer une thérapie d'acuponcture.
    • Il est préférable d'éviter les repas lourds, toute activité physique intense, la consommation d'alcool ou toute activité sexuelle pendant environ 8 heures après un traitement.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.