Comment ne pas être maladroit en société

Vous aurez l'air maladroit en société si vous n'apparaissez pas « normal » aux yeux des autres. Cette maladresse sociale est générée par nos propres peurs et inquiétudes à propos de ce que les autres peuvent penser de nous et à propos de nos attentes sociales. Elle vous évite alors de communiquer au maximum avec les autres de peur d'avoir l'air ridicule ou d'être mis de côté par vos pairs. Une fois que vous réalisez que tout le monde a peur d'avoir l'air maladroit et qu'il existe des façons de dépasser les situations gênantes avec grâce et confiance, vous arriverez à profiter au maximum de vos interactions sociales au lieu de les craindre.

Ajuster son état d'esprit

  1. Réalisez que vous n'êtes pas seul. Vous pourriez croire que toutes les personnes qui se trouvent autour de vous se sentent à l'aise dans une situation de communication sociale, mais la plupart des gens se soucient de leur maladresse en public. Ils se demandent si vous allez les aimer, s'ils vont faire bonne impression ou s'ils ne vont pas paraitre ennuyants.
    • Vous pourriez penser que certaines personnes de votre entourage transpirent l'assurance et qu'elles n'ont jamais peur d'avoir l'air maladroites, mais tout le monde ressent un peu de manque d'assurance à propos de certains aspects de l'interaction sociale. Tout le monde veut être aimé et avoir des amis.
  2. Demandez-vous d'où viennent vos sentiments de maladresse. Pour de nombreuses personnes qui se sentent maladroites en société, ce sentiment provient de leur anxiété, de leur peur, de leur manque d'assurance et de leur mauvaise estime de soi. Chacun de ces facteurs peut être surmonté si vous voulez bien repousser vos limites, un petit peu à chaque fois, pour trouver des façons d'avoir plus confiance en vous. Dans chaque cas, essayez d'identifier la racine du problème pour pouvoir le résoudre directement. En comprenant le plus tôt possible quelle est la cause du problème, vous arriverez à le résoudre plus rapidement.
    • Il existe de nombreuses raisons de se sentir complexé, par exemple si vous avez eu une mauvaise expérience dans le passé, si vous pensez ne pas être compris, si vous ressentez une pression qui vous force à interagir lors de ces situations (par exemple une pression venant de votre travail, de vos pairs, de vos parents, etc.) ou si vous vous sentez troublé par les motivations et les actes des personnes autour de vous.
  3. Faites des efforts pour dépasser votre timidité. La timidité peut vraiment restreindre vos interactions sociales. La timidité peut vous amener à vous sentir timide en présence d'autres personnes ou simplement dans certains groupes. Vous pourriez éviter les interactions de peur de vous sentir gêné . Vous pouvez faire des efforts pour vous sentir plus détendu pendant vos interactions sociales et pour sortir plus souvent de votre carapace.
    • Si vous êtes timide, vous pourriez vouloir participer à des évènements sociaux, mais vous pourriez avoir peur de vous sentir gêné ou de vous faire rejeter.
    • Consulter comment surmonter la timidité pour obtenir plus d'informations et réaliser que la timidité est quelque chose que vous pouvez gérer.
  4. Arrêtez de vous soucier de ce que les autres peuvent penser de vous. Même si cela est plus facile à dire qu'à faire, une des techniques principales pour éviter la maladresse sociale est d'arrêter de penser à la façon dont les autres vous voient. La plupart des gens se font du souci à propos de ce que les autres pensent d'eux et vous devriez vous en souvenir lorsque vous commencez à vous faire du souci à propos de ce que les autres pensent de vous . Si vous êtes trop occupé par votre inquiétude à propos de ce que la personne avec laquelle vous parlez pense de vous, vous ne pourrez pas vous détendre et profiter de votre interaction sociale. Une fois que vous avez perdu cette inquiétude, vous vous rendrez compte qu'il est plus facile d'être vous-même et de parler calmement et naturellement.
    • Souvenez-vous des opinions qui comptent vraiment. Il y a peut-être eu une personne qui ne vous a pas aimé, mais allez-vous revoir cette personne ? Vos vrais amis vont continuer de rester vos amis, même si vous faites des gaffes de temps en temps.
  5. Sachez si vous êtes atteint d'anxiété sociale. L'anxiété sociale est un trouble qui empêche une personne de fonctionner normalement dans la vie de tous les jours, y compris à l'école, au travail ou lors d'évènements sociaux. Une personne qui souffre d'anxiété sociale a tendance à rester proche de sa famille et des amis en qui elle a confiance et à éviter toute relation publique. L'anxiété sociale tire son origine dans la peur constante de la personne qui en souffre d'être observée par les autres afin de pouvoir mieux l'humilier ou la mettre dans l'embarras .
    • Pour obtenir plus d'informations à propos de l'anxiété sociale et de ses traitements, consultez comment surmonter son anxiété sociale.
  6. Sachez reconnaitre vos peurs. Prenez conscience des moments où vous vous sentez maladroit. En prenant mieux conscience des sensations corporelles qui apparaissent lorsque vous vous sentez maladroit ou anxieux, vous pouvez reconnaitre de manière consciente que votre adrénaline contrôle ce que vous ressentez et qu'elle vous donne envie de vous enfuir ou de vous cacher.
    • Prenez conscience de sensations corporelles, par exemple si vous avez chaud, si vous transpirez, si vous êtes agité, si vous vous sentez mal à l'aise ou si vous ressentez trop de choses à la fois. Surveillez ce que vous pensez et demandez-vous si vos pensées critiquent de façon trop dure vos performances sociales. Vous devez aussi observer vos émotions, que vous vous sentiez désespéré ou inefficace. Acceptez ces sensations pour apprendre à mieux les identifier.

Utiliser des techniques pour se détendre

  1. Utilisez l'autosuggestion. L'autosuggestion peut vous aider à arrêter de vous concentrer sur ce que les autres pensent de vous afin de vous calmer pour projeter aux autres votre calme . Voici plusieurs phrases qui peuvent vous aider à surmonter les moments d'anxiété sociale.
    • « Je vais aller bien. Mes émotions ne sont pas toujours rationnelles, c'est pourquoi je peux me détendre et me calmer ».
    • « Je prête trop d'attention aux émotions négatives que je ressens ».
    • « Les gens sont gentils et je m'amuse beaucoup en leur compagnie ».
    • « Je suis là pour m'amuser ».
  2. Apprenez à vous détendre. Cet apprentissage devrait commencer à la maison où vous vous sentez le plus à l'aise. En vous relaxant avant d'entrer dans une situation sociale, vous arriverez à mieux vous ouvrir, à être plus honnête avec les autres et à baisser un peu plus votre garde. Si vous ne vous sentez pas tendu, vous avez aussi beaucoup plus de chances de profiter des situations sociales au lieu de les craindre. En plus, cette relaxation vous aidera à calmer l'anxiété que vous pourriez ressentir .
    • Entrainez-vous à respirer profondément pour surmonter les moments d'anxiété.
    • Consultez des articles sur Internet qui abordent le sujet de la méditation consciente ou consultez comment méditer pour avoir plus d'idées.
  3. Relativisez les choses. Il se passe toujours des choses désagréables et vraiment embarrassantes dans la vie. Essayez de relativiser et de voir le côté positif de ces moments gênants. Cela va non seulement vous aider à avoir un meilleur point de vue sur ces évènements, mais l'humour aide aussi à briser la tension, ce qui permet aux gens de rire avec vous et pas à vos dépens. Une des meilleures choses à faire pour éviter d'être maladroit en société est d'arrêter de vous prendre trop au sérieux. Cela va soulager un peu la pression que vous ressentez et vous aider à vous détendre.
    • Souvent, vous n'aurez pas de contrôle sur les situations gênantes, par exemple lors d'un long silence pendant une conversation, un pet peu élégant et bruyant au moment où vous vous y attendez le moins et un pli dans le tapis qui vous fait tomber pendant que vous montez sur scène pour recevoir une récompense. Choisissez plutôt d'en rire.
  4. Concentrez-vous sur les choses positives. Même si les moments de maladresse sociale ont tendance à vous faire porter toute votre attention sur les choses qui ne vont pas, il est utile de vous concentrer de manière consciente sur les choses positives. Quelles sont les choses positives qui se passent autour de vous ? En trouvant plusieurs choses positives, vous arriverez à comprendre que votre moment de maladresse se perd dans un océan de choses positives .
    • Faites attention de ne pas exagérer l'impact d'un seul moment négatif et appliquez cette technique à l'impression générale de vos interactions sociales. Concentrez-vous le plus possible sur toutes les interactions sociales que vous avez appréciées et qui se sont bien passées.
  5. Augmentez votre assurance en vous. Même si vous ne vous sentez pas sûr de vous, vous pouvez faire semblant jusqu'à ce que cela devienne naturel ou vous pouvez vous souvenir d'avoir l'air amical le plus souvent possible. Il est certain qu'il est difficile de se sentir sûr de soi dans des situations qui vous font peur, qui vous angoissent, qui vous font paniquer ou qui vous donnent envie de vous enfuir et de vous cacher .
    • Commencez par vous demander quelle est la pire des choses qui peut se produire et par faire au moins une chose qui vous met en contact avec les personnes autour de vous. Il y a de bonnes chances que la pire des choses à laquelle vous pensez ne va pas se produire !
    • Lisez comment bâtir sa confiance en soi pour avoir des conseils afin d'améliorer votre confiance en vous-même.
  6. Soyez gentil avec vous-même. La maladresse sociale n'est pas un état permanent, c'est un état temporaire. Vous allez « surmonter » n'importe quel évènement et vous allez passer par des moments beaucoup plus positifs ensuite. Tout le monde fait des erreurs et tout le monde passe par des expériences horriblement gênantes qu'il est impossible d'oublier. Vous vous démontrez de la gentillesse à vous-même si vous arrivez à vous souvenir de ces moments en souriant et à réaliser qu'ils ne vous ont pas démoli, mais qu'ils sont maintenant devenus des blagues que vous pouvez raconter pendant les diners.

Améliorer vos compétences sociales

  1. Apprenez à écouter les autres. Si vous ne vous sentez pas prêt à sauter dans la conversation avec une anecdote pleine d'esprit, il existe d'autres façons de vous connecter aux autres. Vous pouvez par exemple devenir un interlocuteur actif. Cela vous permet de vous soulager de la pression des interactions sociales, car vous ne vous sentez plus obligé de vous soucier d'avoir l'air intelligent ou intéressant, vous devez simplement écouter attentivement et poser des questions. Souvenez-vous que les gens aiment parler d'eux-mêmes, surtout si l'autre est vraiment passionné par le sujet .
    • Lorsque vous écoutez activement, montrez à l'autre que vous êtes impliqué dans la conversation en paraphrasant ce qu'il dit et en le répétant. Vous pourriez par exemple dire : « on dirait que tu insinues que ... »
    • Posez des questions en rapport avec ce qu'il vient de dire. Ces questions ne doivent pas être inappropriées ou trop personnelles, mais continuez de lui poser des questions à cette personne ou de lui demander son avis .
    • Montrez à l'autre que vous l'écoutez en hochant de la tête, en le regardant dans les yeux et en faisant des sons ou en disant des mots qui montrent que vous l'écoutez (par exemple « han-han » ou « bien sûr »).
  2. Utilisez un langage corporel social. N'ayez pas l'air fermé sur vous-même, invitez les autres en leur montrant que vous êtes ouvert et accueillant. Le corps permet de le communiquer facilement. En croisant vos bras et vos jambes, vous avez l'air de ne pas vous intéresser aux interactions sociales. Si vous évitez le contact visuel avec les autres, vous aurez aussi l'air de ne pas vous intéresser à ce qu'ils disent. Faites attention de ne pas refermer votre corps, de ne pas vous avachir ou de pencher la tête vers le bas. Essayez plutôt de regarder l'autre dans les yeux et de garder une posture ouverte .
  3. Parlez de choses et d'autres. Les conversations à propos de banalités peuvent aider les gens à s'ouvrir et peuvent vous aider à entamer la conversation avec des personnes que vous venez de rencontrer .
    • Demandez aux autres comment ils vont et comment se passe leur journée.
    • Trouvez des points communs. Trouvez des façons désinvoltes de demander à l'autre quelle est son équipe sportive préférée, son émission télévisée préférée ou quels sont les animaux de compagnie qu'il a chez lui.
    • Utilisez votre environnement pour vous aider. Si vous rencontrez cette personne dans un café, demandez-lui si elle a essayé leurs pâtisseries. Si vous êtes dehors et s'il fait beau, demandez à cette personne si elle va profiter du beau temps pour faire quelque chose qui lui plait.
  4. Soyez agréable. En supposant que quelqu'un veut interagir avec vous, vous vous permettez d'être plus ouvert et agréable envers les autres. Cependant, même s'il est vrai que certaines personnes répondent toujours de manière froide aux personnes les plus amicales, ce n'est pas une raison pour vous enfuir ou pour culpabiliser. Après tout, vous n'êtes pas responsable du comportement des autres. Ils pourraient avoir un passé difficile ou passer une mauvaise journée. Dans tous les cas, cela n'indique en rien quel genre de personnes vous êtes. En étant agréable avec les autres, vous allez les mettre à l'aise, vous allez trouver des moyens de briser la glace et vous leur donnerez la liberté de s'ouvrir à vous et de se sentir moins vulnérables en votre présence.
  5. Racontez une blague. En racontant une blague à un moment inopportun, vous pourriez vous discréditer totalement et vous allez avoir l'air maladroit. Cependant, en racontant une blague au bon moment avec le bon ton, vous pourriez surmonter avec classe les moments les plus tendus.
    • Prenez la température de la situation. Si la situation devient un peu trop lourde, vous pouvez l'alléger en racontant une blague appropriée. Si les autres discutent de choses vraiment sérieuses, par exemple le décès de leurs grands-parents, vous devriez vous retenir de raconter des blagues jusqu'à ce que le ton de la conversation soit plus léger.
  6. Faites des compliments. Lorsque vous souhaitez faire des compliments, la chose la plus importante est de faire en sorte qu'ils soient sincères et de les faire au bon moment. Si vous n'êtes pas sincère, ne faites pas de compliments. Si vous êtes débutant dans l'art de faire des compliments, regardez comment les autres font et imitez-les. Vous pouvez faire des compliments à propos des bijoux, des vêtements ou de la nouvelle coiffure de quelqu'un avant de lui faire des compliments plus personnels au fur et à mesure que vous apprenez à la connaitre.
    • Faites un compliment à propos de l'un des aspects de sa personnalité, par exemple en disant à l'un de vos amis qu'il a un excellent sens de l'humour ou qu'il sait comment parler aux autres. Cette personne se sentira plus spéciale que si vous faisiez un compliment à propos de son apparence physique.
    • Si vous faites un compliment à propos de son physique, assurez-vous que cela ne crée pas de malentendu. Si vous faites un compliment à propos de l'apparence d'une femme, faites-le à propos de son visage ou de ses cheveux et évitez de faire un compliment à propos de son corps, car votre compliment pourrait avoir l'air beaucoup plus osé que ce que vous vouliez.
  7. Sachez qu'il y a des choses à éviter. Même si chaque situation sociale est différente, il existe plusieurs choses que vous devriez éviter lorsque vous voulez vous faire bien voir en société. Il existe certains commentaires et gestes qui ont tendance à vous faire voir comme une personne maladroite et que vous devriez éviter si vous voulez vous sentir à l'air avec les autres. Voici plusieurs choses auxquelles vous devez faire attention.
    • Évitez de dire que vous êtes maladroit. Vous pouvez deviner ce qu'il va se passer.
    • Évitez de poser aux autres des questions trop personnelles si vous ne les connaissez pas bien, par exemple s'ils sont en relation ou s'ils ont pris du poids.
    • Même s'il n'est pas nécessaire de rester éloigné à plusieurs mètres, donnez suffisamment d'espace aux autres.
  8. Améliorez votre étiquette. Si vous ne connaissez pas les normes sociales du groupe avec lequel vous passez du temps, faites un effort pour les apprendre. Vous allez paraitre socialement maladroit si vous ne connaissez pas ces règles. C'est un conseil d'autant plus important si vous vous rendez dans une région différente de votre pays ou dans un pays complètement différent. Faites preuve de bonnes manières et n'oubliez pas de dire « s'il vous plait » et « merci » .
  9. Sortez. En restant à la maison, derrière l'écran de votre ordinateur, caché derrière votre bureau ou en refusant les invitations de vos collègues, vous n'allez pas arriver à éviter les moments de maladresse sociale. Si vous passez la plus grande partie de votre temps à la maison ou devant l'ordinateur de peur d'interagir avec les autres, vous ne pourrez jamais améliorer vos compétences sociales.
    • Prenez conscience que certaines personnes sont snobs ou froides. Elles ne représentent pas la majorité et elles ne constituent pas une raison de vous cacher. Vous devez apprendre à vous détacher de ce genre de personnes avec dignité, par exemple en hochant rapidement de la tête ou en lui disant que vous avez été enchanté de faire sa connaissance avant de vous en éloigner.
    • Apprenez à mettre fin à une conversation. Pour de nombreuses personnes, le sentiment de maladresse apparait le plus souvent lorsqu'il faut mettre fin à une conversation qui ne va nulle part ou qui est extrêmement ennuyeuse, car elles ont peur d'avoir l'air mal élevées ou insensibles.

Conseils

  • De nombreuses personnes exagèrent leur sentiment de maladresse sociale. La maladresse sociale est plus répandue chez les adolescents et les jeunes adultes. Au fur et à mesure que les gens vieillissent, ils ont tendance à trouver une façon de surmonter cette maladresse qui occupait auparavant une grande place dans leur vie.

Avertissements

  • Évitez de vous vanter pour essayer de vous connecter ou d'impressionner les autres. Si vous vous rendez compte que vous vous vantez de vos exploits ou des choses que vous possédez, arrêtez-vous et excusez-vous ou posez une question à l'autre.
  • Ne vous inquiétez pas et surtout n'analysez pas trop la situation. Plus vous rendez vos interactions sociales simples et mieux vous vous sentirez.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.