Comment critiquer un article

La critique d'un article est une analyse objective d'un article littéraire ou scientifique qui met l'accent sur le fait que l'auteur ait ou non soutenu le sujet développé dans son texte avec des arguments sensés basés sur des faits. Il est facile de se retrouver à énumérer certains aspects d'un article sans les analyser ni pousser le raisonnement plus loin. Une bonne critique expose vos impressions de l'article tout en fournissant des preuves à l'appui de vos thèses. Suivez les suggestions ci-dessous pour apprendre à écrire une critique nourrie et argumentée.

Devenez un lecteur performant

  1. Lisez l'article attentivement au moins une fois pour en l'idée majeure. La première fois que vous lisez consciencieusement un article, vous devriez simplement tâcher de comprendre le propos général de l'auteur. Remarquez quelle est sa théorie.
  2. Relisez bien l'article une deuxième fois, en annotant le texte pendant que vous lisez. Il est parfois utile de se servir d'un crayon rouge pour faire apparaître ce qui vous interpelle. Posez-vous les questions suivantes quand vous relisez le texte :
    • Quelle est la thèse de l'auteur ?
    • Dans quel but l'auteur s'oppose-t-il à une thèse ?
    • Quel est le public visé ? Cet article peut-il toucher efficacement ce public ?
    • L'auteur a-t-il des preuves solides de ce qu'il avance ?
    • Il y a-t-il des lacunes dans la critique de l'auteur ?
    • L'auteur a-t-il déformé une preuve ou émis un parti pris par rapport à une preuve ?
    • L'auteur parvient-il à être concluant ?
  3. Créez un code pour vos annotations. Créez une marque distincte pour différencier les passages du texte qui pourraient être vagues, importants ou en contradiction avec le reste.
    • Vous pourriez, par exemple, souligner des passages importants, encercler ceux qui sont déroutants et mettre une étoile à côté de ceux qui sont contradictoires.
    • Vous pouvez annoter rapidement un article en créant un code personnel avec des signes. Bien que vous puissiez mettre un peu de temps à reconnaître vos propres signes, ces derniers seront mémorisés rapidement et vous permettront de naviguer bien plus vite au cœur d'un article que si vous n'en aviez pas.
  4. Prenez des notes quand vous relisez le texte à deux ou trois reprises. En plus d'un code de signes, il est utile de prendre des notes quand il vous vient des réflexions élaborées à la lecture du texte. Si vous vous rendez compte, par exemple, que les déclarations d'un auteur peuvent être contestées par une étude dont vous aviez pris connaissance plus tôt, notez-le dans les marges, sur une feuille de papier à part ou sur un ordinateur afin que vous puissiez revenir à votre idée.
    • Ne soyez pas téméraire au point de croire que vous allez vous souvenir de votre idée quand viendra le moment de rédiger votre critique.
    • Prenez le temps nécessaire pour écrire vos observations pendant que vous lisez ; vous serez content de l'avoir fait quand vient le moment d'introduire vos remarques dans le cadre d'un papier parfaitement analysé.
  5. Formez-vous une opinion d'ensemble. Voyez quel est l'argument général de l'auteur après que vous ayez lu l'article deux ou trois fois et noté vos premières impressions du texte.
  6. Faites une première liste d'endroits à consulter pour trouver des preuves. Faites appel à votre mémoire pour vous rappeler tout livre ou documentaire qui pourrait être utile pour évaluer un article.

Rassemblez des preuves

  1. Demandez-vous si le message de l'auteur est logique. Testez son hypothèse et comparez-la à des exemples similaires.
    • Analysez le message véhiculé sous l'angle de son aspect pratique et son usage dans la réalité, même si l'auteur a fait des recherches sérieuses et cité des experts reconnus.
  2. Voyez comment l'auteur introduit et conclut son texte pour vous assurer qu'ils soient cohérents avec le contenu.
  3. Cherchez dans l'article tout parti pris fait au nom de l'auteur. Si l'auteur a quelque chose à gagner en tirant les conclusions auxquelles il a abouti dans son article, il est possible qu'il s'agisse d'un parti pris délibéré.
    • Les partis pris consistent à ignorer des preuves contraires, à fournir des preuves inappropriées afin de travestir une conclusion et à communiquer des opinions personnelles infondées à propos d'un texte. Des opinions de source sûre sont les bienvenues, mais celles qui sont dépourvues de références sérieuses doivent être examinées avec un esprit très critique.
    • Les partis pris peuvent aussi provenir de préjugés. Notez tout parti pris en relation avec une race, une ethnie, un entre, une classe sociale ou un parti politique.
  4. Vérifiez l'interprétation faite par l'auteur d'autres textes universitaires. Si un auteur fait une déclaration à propos d'un autre travail universitaire, lisez l'œuvre originale que mentionne l'auteur pour voir si vous êtes d'accord avec l'analyse qui en a été faite.
    • Les lecteurs interprètent souvent très différemment les idées des autres. Notez toutes incohérences entre votre interprétation d'un texte et celle que fait l'auteur du texte.
    • Voyez ce qu'en pensent d'autres universitaires. Si plusieurs universitaires de différentes origines ont la même opinion au sujet d'un texte, on devrait donner plus de poids à cette opinion qu'à celle qui ne trouve pas beaucoup de soutien.
  5. Remarquez si l'auteur cite des preuves peu dignes de confiance. L'auteur cite-t-il un texte hors de propos datant d'il y a cinquante ans qui n'a plus aucun intérêt dans le domaine qui est concerné ? Si un auteur cite une source qui n'est pas sûre, cela décrédibilise grandement l'auteur de l'article.
  6. Lisez l'article à la loupe. Le contenu de l'article est probablement l'aspect le plus important quand on écrit une critique littéraire, mais ne négligez pas pour autant le style – classique ou plus technique – utilisé par l'auteur. Soyez attentif à des choix de mots bizarres et au ton de l'auteur tout le long de l'article. Ceci est particulièrement indiqué pour des articles non scientifiques qui s'occupent de questions littéraires, par exemple.
    • Ces aspects d'un article peuvent dévoiler des problèmes d'argumentation sous-jacents bien plus graves. Par exemple, un article écrit sur un ton enflammé et fiévreux peut vouloir ignorer ou refuser toute preuve opposée à son analyse.
    • Vérifiez toujours la définition des mots dont vous ne comprenez pas le sens. La définition d'un mot peut complètement changer le sens d'une phrase, surtout si un mot peut avoir plusieurs définitions. Demandez-vous pourquoi un auteur a choisi un mot bien précis plutôt qu'un autre, cela pourrait dévoiler quelque chose sur son argumentaire.
  7. Interrogez-vous à propos des méthodes utilisées dans des articles scientifiques. Si vous critiquez un article contenant une théorie scientifique, assurez-vous de vérifier les méthodes de recherches en amont de l'expérience. Posez-vous les questions suivantes :
    • L'auteur a-t-il bien détaillé la méthode ?
    • L'étude a-t-elle été conçue sans défauts majeurs ?
    • La taille des échantillons fournis pose-t-elle problème ?
    • A-t-on utilisé un groupe de contrôle en guise de comparaison ?
    • Les calculs statistiques sont-ils justes ?
    • D'autres personnes pourraient-elles reproduire l'expérience en question ?
    • L'expérience est-elle significative pour ce champ de recherches particulier ?
  8. Creusez bien la question. Servez-vous de vos connaissances, des opinions formées par vos études et de toutes recherches que vous pouvez rassembler soit pour soutenir ou vous opposer à l'article de l'auteur. Produisez des arguments empiriques susceptibles de soutenir votre propos.
    • Tandis que rien ne vaut de bonnes preuves, il serait tout aussi problématique de fournir trop de références si vos arguments deviennent répétitifs. Assurez-vous que chaque référence apporte quelque chose d'unique à votre critique.
    • De plus, ne vous autorisez pas à vous servir de vos références dans le but de conforter votre propre opinion et votre argumentation.
  9. Souvenez-vous qu'une critique ne doit pas être totalement positive ou négative. En fait, les critiques littéraires sont souvent plus intéressantes quand elles ne sont pas simplement en désaccord avec l'auteur, mais se fondent ou développent l'idée d'un auteur en y apportant de nouvelles preuves.
    • Néanmoins, si vous êtes tout à fait d'accord avec un auteur, assurez-vous d'enrichir son argumentaire soit en produisant de nouvelles preuves, soit en développant l'idée de l'auteur.
    • Vous pouvez produire des preuves contraires à un argument tout en reconnaissant la justesse d'un point de vue particulier.

Construisez votre critique

  1. Commencez par une introduction qui souligne votre point de vue. L'introduction ne devrait pas dépasser deux paragraphes et devrait poser les bases de votre critique. Introduisez votre propos en remarquant l'endroit où l'article en question se trompe lourdement ou est très réussi et pourquoi.
    • N'oubliez pas de nommer dans votre (ou vos) paragraphe(s) d'introduction l'auteur, le titre de l'article, le journal ou la publication où l'article est paru, la date de la publication et une déclaration concernant la thèse développée par l'article.
    • L'introduction n'est pas le lieu indiqué pour produire des preuves de vos opinions. Vos preuves vont entrer dans la partie centrale de votre critique.
    • Faites preuve d'audace dans vos déclarations préliminaires et annoncez tout de suite la couleur. Tourner autour du pot ou ne pas vous engager à fond pour vos idées réduit votre crédibilité.
  2. Produisez des preuves de vos affirmations dans le corps central de votre critique. Chaque paragraphe devrait développer une nouvelle idée ou bien ouvrir votre argumentaire dans une nouvelle direction.
    • Commencez chaque paragraphe de votre texte avec une phrase qui introduit le sujet et résume le contenu du paragraphe à venir. Ne vous sentez cependant pas obligé de résumer tout le paragraphe dans la phrase d'introduction. Il s'agit simplement d'une transition pour introduire une idée nouvelle ou un peu plus nuancée.
    • Terminez chaque paragraphe du corps central du texte qui donne un indice du contenu du paragraphe suivant, bien que cela ne doive pas être trop explicite non plus. Vous pourriez écrire, par exemple : « Tandis que John Doe montre que le nombre d'enfants obèses ne cesse d'augmenter aux États-Unis, il existe des exemples de villes américaines où ce nombre a chuté. » Votre paragraphe suivant va donc fournir des exemples concrets de villes hors normes dont vous venez d'affirmer l'existence.
  3. Développez votre argument vers la fin de la critique. Il existe au moins un moyen spectaculaire de délivrer un argument massue ou de pousser un peu plus loin votre raisonnement et suggérer de possibles conséquences, quelle que soit la solidité de votre argumentaire. Faites-le dans le dernier paragraphe avant votre conclusion, afin de laisser le lecteur sur une dernière impression mémorable.
  4. Présentez vos arguments sur un ton objectif et sensé. Évitez de vous exprimer sur un ton fiévreux ou trop passionné, car cela pourrait rebuter bien des lecteurs. Laissez transparaître votre passion à travers votre capacité à faire des recherches approfondies et à vous exprimer avec efficacité.
  5. Concluez votre critique en résumant votre argumentaire et en suggérant d'éventuelles conséquences ou solutions. Il est important de fournir un récapitulatif de vos points les plus importants évoqués tout le long de l'article, mais vous avez aussi besoin de dire au lecteur ce que signifie votre critique pour le domaine dont il est question.
    • Existe-t-il d'importantes conséquences pour le champ d'études qui a été évalué ou bien votre critique se contente-t-elle de déboulonner le mauvais travail d'un autre chercheur ?
    • Faites de votre mieux pour laisser dans votre conclusion une impression durable à votre lecteur en utilisant un langage assuré pour démontrer l'importance de votre travail critique.

Conseils

  • Ne cherchez pas à résumer l'article à tout prix. Il vaut mieux écrire une critique courte plutôt que de tenter de tirer à la ligne pour remplir les blancs avec des résumés ennuyeux.
  • Évitez des critiques qui comprennent des remarques telles que : « J'ai bien aimé ça » ou bien « C'était très mal écrit. » Concentrez-vous plutôt sur le contenu de l'article.

Avertissements

  • Rédigez votre critique à la troisième personne et au présent, sauf si le style l'exige autrement. Write your critique in the third person and present tense, unless the style indicates another preference. Revoyez toujours les lignes directrices de l'article avant de commencer à écrire le vôtre.
  • Relisez toujours votre prose au moins une fois avant de la rendre à un professeur, un patron ou un rédacteur en chef de journal.
  • Rédigez avec assurance et avec des affirmations bien fermes.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.