Comment masquer une odeur de cannabis

En raison de l’explosion spectaculaire de consommateurs de cannabis aux États-Unis, au Royaume-Uni mais aussi en Europe, bien des gens font le choix de faire pousser leurs propres plantes, car c’est moins cher. Ce choix peut cependant causer rapidement une nuisance chez vos voisins, en raison de l’odeur assez âcre dégagée par la plante. Il existe heureusement bien des moyens de limiter l’odeur de votre jardin de cannabis.

Réduire les odeurs

  1. Optez pour des variétés de cannabis moins odorantes. Vous pouvez faire votre choix parmi plusieurs espèces idéales en intérieur, quand il est nécessaire d’en maîtriser les émanations. Essayez-en différentes sortes et voyez ce qui vous convient le mieux en matière d’odeur et d’effets. Sachez cependant que l’usage d’une variété qui ne sent pas fort ne va pas résoudre complètement le problème. Vous pourriez probablement employer aussi l’une des variantes énumérées ci dessous.
    • Blue Mystic
    • Northern Lights
    • Papaye
    • Durban Poison
    • Shark's Breath
    • Polar Express
  2. Essayez un neutralisateur d’odeurs pour un petit jardin. C’est un moyen simple et abordable d’éliminer les odeurs d’une culture modeste à base de quelques plantes.
    • Il existe des tas de gels pour neutraliser les odeurs dans le commerce, notamment ceux qui ont été conçus pour les stations d’épuration.
    • Il vous suffit de déposer un récipient ouvert à proximité de votre plantation. C’est tout ce que vous avez besoin de faire pour réduire les odeurs dans votre espace vital.
    • Changez régulièrement votre neutralisateur d’odeurs. Un récipient devrait vous tenir environ six semaines. Notez-le sur votre calendrier et sachez quand vous devez en acheter un autre.
    • Ne mettez pas de neutralisateur d’odeurs au même endroit que vos plantes. Ces produits ont la réputation de changer ou de réduire l’odeur des plants de cannabis, vous devriez donc les éloigner de la pièce où ils poussent.
    • Ces neutralisateurs n’agissent que sur de petits jardins. Ils peuvent faire l’affaire pour quelques plants, mais ne seront sans doute pas aptes à combattre une plus grande culture.
  3. Laissez tomber des produits qui masquent l’odeur de cannabis. Cela comprend les bougies parfumées, l’encens et les désodorisants d’ambiance. Ils peuvent masquer l’odeur de façon temporaire mais ne sont pas de bons choix à long terme.
    • Ils peuvent avoir une mauvaise influence sur l’odeur des plantes en elles-mêmes si on s’en sert dans les parages de votre jardin.
    • Pire encore, les parfums d’ambiance contiennent souvent des produits chimiques nocifs. Il est préférable de les éviter.
  4. Laissez aussi tomber les purificateurs d’air. Ces produits peuvent éliminer certaines odeurs présentes dans l’air, mais ils ne sont pas assez efficaces pour supprimer l’odeur du cannabis.
  5. N’utilisez pas de générateurs d’ozone. Ce type de produit est reconnu pour ses effets nocifs sur la santé. L’ozone irrite les poumons, ce qui risque de vous rendre malade si vous en inhalez régulièrement.

Filtrer les odeurs avec un filtre à charbon

  1. Achetez un filtre à charbon. C’est un produit hautement recommandé pour des jardins d’intérieur de toutes tailles. Le charbon actif qu’il contient neutralise les odeurs dans l’air qui passe dedans. Vous devriez l’insérer dans le système d’évacuation de l’air de la pièce où vous cultivez vos plantes, où un ventilateur interne pousse l’air à travers le filtre avant de l’expulser à l’extérieur.
    • Il existe deux sortes de filtres à charbon, sous forme de granulés ou de bloc. Le bloc est généralement plus efficace, avec une surface de charbon plus grande et une plus grande densité pour filtrer l’air plus lentement et plus en profondeur. Les filtres à granulés peuvent être efficaces pour de petites zones de culture.
    • Choisissez la taille du filtre suivant la quantité d’air que vous devez évacuer, laquelle est mesurée en mètres cubes à la minute. Le ventilateur à l’intérieur de votre système de ventilation devrait comporter un taux d’évacuation au mètre cube à l’arrière de l’appareil. Assurez-vous que la taille du filtre soit similaire à celle du ventilateur afin que ce dernier soit suffisamment puissant pour évacuer l’air à travers le filtre. De même, chacun de ces éléments devrait avoir un diamètre de conduit identique (15 cm est un diamètre standard, mais vérifiez chez vous, au cas où).
    • Vous pourriez songer à vous procurer un ventilateur séparé, si vous n’en avez pas, ou combiner un filtre et un ventilateur.
  2. Posez le filtre à charbon dans votre système d’évacuation de l’air.
    • Raccordez le filtre au ventilateur du côté de l’aspiration à l’aide d’un serre-joint étanche. Vous pouvez aussi vous servir de ruban adhésif métallique pour cette étape.
    • Enrobez le filtre et le ventilateur de ruban adhésif et fixez-les sur le plafond en vous servant de deux crochets. Montez l’ensemble au plafond en tirant sur les cordes.
    • Tâchez d’aligner le conduit du filtre et du ventilateur, lesquels devraient être plus ou moins parallèles au plafond et se plaquer au mur.
    • Rattachez le tuyau d’évacuation du ventilateur au conduit.
    • Certaines personnes trouvent plus efficace d’installer le filtre à charbon à l’autre bout du système d’évacuation de l’air du ventilateur. Dans ce cas, rattachez le filtre au bout ou à l’arrière du système. Atteignez le plafond en vous servant des cordes, comme mentionné plus haut.
  3. Faites tourner votre filtre jour et nuit. Les plantes produisent des odeurs à n’importe quelle heure, vous devriez donc gérer cela constamment.
  4. Gardez une humidité inférieure à 70 %. Les filtres au charbon sont moins efficaces dans un environnement trop humide.
    • Envisagez de raccorder le ventilateur d’expulsion à un régulateur de la vitesse de ventilation, lequel mesure aussi les taux d’humidité et de gaz carbonique, pour vous permettre de gérer à toute heure l’état de la pièce où vous faites pousser vos plantes.
  5. Changez régulièrement le filtre à charbon. Ce type de filtre perd de son efficacité avec le temps et les odeurs vont revenir. Suivant le type de filtre, il peut avoir une durée de vie entre neuf et douze mois. Notez la date à laquelle vous l’avez changé pour la dernière fois et prévoyez-en un autre à l’avance, pour éviter des périodes intermédiaires trop odorantes.

Conseils

  • Mettez, si possible, le filtre à charbon dans votre système d’évacuation de l’air avant de préparer votre jardin. Vous avez ce faisant suffisamment de place pour opérer sans être encombré par les plantes (ou les piétiner).
  • Le fait de trop enfermer vos plantes va les étouffer. N’oubliez pas qu’un bon système de contrôle des odeurs a besoin d’intégrer une bonne ventilation.
  • Mettez votre extracteur d’air le plus haut possible, de préférence bien au-dessus de la tête.
  • Installez votre extracteur de telle sorte qu’il souffle de l’air chez vous et non pas des émanations en direction des voisins ou des passants.
  • Des fertilisants spécifiques peuvent aussi réduire les odeurs dégagées par les plantes.

Avertissements

  • Quand vous vous servez d’un système de ventilation électrique, faites attention si vous l’utilisez sur une longue période de temps. Vous pouvez provoquer un court-circuit et favoriser un incendie.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.