Comment tenir une conversation

L’art de la conversation vient facilement à certaines personnes et non à tout le monde. Les rapports humains constituent un facteur important de survie, et font partie des meilleurs moyens d’entrer en contact avec les autres. Il se pourrait que vous ayez la facilité à communiquer en ligne ou en privé, mais que vous ayez de la peine à vous en sortir lors des soirées ou lors des rendez-vous professionnels. Vous rencontrez également des difficultés de communication même à un rencard. Trouver une stratégie facile pour réussir vos conversations en toute circonstance vous permettra d’élargir votre relation avec le monde et les autres.

Gérer une conversation sociale

  1. Engagez une conversation avec une simple phrase comme, Salut, comment vas-tu ? En fonction de la réponse que donnera la personne, vous saurez si elle se sent confortable à vous parler. Si cette personne veut discutez avec vous, posez-lui de petites questions telles que Vers quelle destination voyages-tu aujourd’hui ? Pendant combien de temps y resteras-tu ?
    • Si la conversation doit continuer, vous pouvez lui poser plus de questions personnelles. À mesure qu’elle vous donne plus d’informations sur elle-même, faites la même chose. Ceci améliorera la qualité de votre interaction.
    • Posez-lui des questions comme, Comment c’était de grandir en Californie du Sud ? As-tu passé plus de temps à la plage ou à faire du sport ?
    • Si vous voyez qu’elle en a marre de la conversation, dites simplement une chose comme, Eh bien, ce fut un grand plaisir de discuter avec toi. Je te laisse vaquer à ce que tu faisais. Vous saurez si cette personne s’ennuie si pendant que vous lui parliez, elle avait ses regards ailleurs, vérifie sa montre, ou si elle semble souvent être distraite ou pressée.
  2. Utilisez les conversations pour déterminer s’il y a une compatibilité. Les conversations qui se tiennent à des rencards nécessitent plus de pression que la plupart des autres types de conversations. L’unique moyen pour réussir à connaitre quelqu’un est de discuter avec ce dernier des sujets qui impliquent vos intérêts communs, vos valeurs, vos idéaux ainsi que vos niveaux d’études. Vous devrez trouver quelqu’un avec qui vous êtes compatible, et seule la conversation peut vous aider à y parvenir.
  3. Soyez ouvert à répondre aux questions. Les conversations ouvertes exigent que vous soyez vulnérable. Concentrez-vous sur les avantages que vous aurez du fait de connaitre quelqu’un. Ceci pourrait vous aider à vous ouvrir, car il se pourrait que vous vouliez sortir avec la personne, ou faire des affaires avec elle ou lui demander d’être votre mentor.
    • Remerciez la personne d’avoir été ouverte et pour avoir répondu à vos questions.
    • Commencez par de simples questions et évoluez vers des questions pertinentes. Vous devrez sans aucun doute lui demander l’université où elle a fait ses études avant de lui poser des questions à propos de sa relation avec son père.
    • Si vous voyez que la personne se sent gênée de discuter de certains sujets, ne continuez pas dans ce sens, changez de thème. Les indices pour savoir si une personne est gênée comprennent : les regards fixés vers le bas, le trémoussement, l’air pâle, les mâchoires serrées ou le souris forcé.
  4. Soyez un auditeur actif. Montrez à la personne que vous l’écoutez en répétant ce qu’elle dit d’une autre manière ou à un autre point au cours de la conversation. Les gens aiment qu’on les écoute et surtout qu’on les comprenne lorsqu’ils parlent.
    • Par exemple, lorsque quelqu’un vous parle, ayez vos regards fixés sur lui et hochez par moment la tête pour le rassurer que vous le suiviez. Attendez qu’il finisse d’abord avant de placer un commentaire comme waouh ou ouais, je vois ce que tu dis. Vous pouvez également poser une autre question qui a directement trait à ce qu’il disait.
  5. Demandez un second rendez-vous. Si vous vous retrouvez à un rencard et que vous dites par la suite, Je pense que les choses s’étaient bien passées ce soir, pas vrai ? J’aimerais revivre cela. Si celle à qui vous le dites donne une réponse positive, planifiez un second rencard ou dites-lui au moins à quel moment vous l’écrirez ou l’appellerez. Veillez à honorer votre intention.
  6. Prenez en compte les différences d’âge lorsque vous discutez avec quelqu’un. Tout individu, quel que soit son âge, est plus heureux lorsqu’il se rend compte que sa vie est comblée de conversations pertinentes et sérieuses. Toutefois, il importe de tenir compte de l’âge de la personne avec qui vous discutez.
    • N’intimidez et ne vous immiscez pas dans la vie privée d’un enfant lorsque vous discutez avec lui. Posez de simples questions à l’enfant et permettez-lui de répondre. Les enfants résistent d’habitude aux questions difficiles ayant une portée sociale. Si l’enfant n’a pas envie de discuter avec vous, permettez-lui donc de se retenir.
    • Maintenez un niveau de ton normal lorsque vous discutez avec une personne âgée, à moins que cette dernière vous demande de hausser la voix. Ne prétendez pas que toutes les personnes âgées ont du mal à bien entendre. Le fait de dire Salut, comment allez-vous aujourd’hui ? suffit pour engager une conversation. Apprenez autant de choses que possible des personnes âgées. Ils ont appris beaucoup de choses de la vie et sont disposés à les partager avec vous.
    • Ce ne sont pas toutes les personnes âgées qui aiment qu’on les appelle par des hypocoristiques.
    • Soyez aimable et comprenez qu’il est possible que vous soyez le seul à qui cette personne parle à tout moment. Une vie heureuse implique une conversation sérieuse.
  7. Focalisez-vous sur les relations pour votre développement personnel et celui de vos affaires. Vous pourriez être à un rassemblement local ou à une réunion nationale avec des gens que vous ne connaissez pas. Le dialogue est important si vous envisagez de faire des affaires avec quelqu’un ou si quelqu’un veut vous solliciter.
    • Brisez la glace avec des compliments tels que, C’est une jolie cravate, ou Votre montre est magnifique, ou Ces paires de chaussures sont impressionnantes.
    • Gérez l’humour avec prudence. Nous n’avons pas tous les mêmes sens d’humour.
    • Sauvegardez vos données de contacts afin d’élargir votre liste d’adresses.
  8. Trouvez des points communs qui vous lient à cette personne ou aux gens qui sont dans l’assemblée. L’être humain a naturellement tendance à chercher les moyens pour s’entendre avec les autres. On se sent réconforté lorsqu’on a l’impression de ne pas être seul dans une assemblée. Le fait d’engager des conversations vous aidera à tisser des liens.
    • Si vous êtes à un mariage et assis à la même table avec des gens que vous ne connaissez pas, vous avez le choix. Vous pouvez soit y rester pour manger calmement votre repas ou vous enclenchez une conversation pour tuer le temps. Certaines personnes ont en fait rencontré leur future épouse à des mariages. Cela ne serait jamais arrivé sans une conversation.
    • Demandez à la personne ou à ceux avec qui vous êtes le lien qu’ils ont avec le marié ou la mariée.
    • Attelez-vous aux sujets qui ne présentent pas de risque et évitez de parler de la politique, de la religion et du sexe. Vous devriez éviter une discorde, au moins jusqu’au moment de la coupure du gâteau.
    • Parlez du repas qui est en train d’être servi et assurez-vous que tout se passe bien.
    • Si la conversation devenait embourbée, excusez-vous pour aller à la toilette ou allez à une autre table où vous pourriez connaitre quelqu’un. Les mariages ont toujours lieu à des endroits magnifiques. Profitez donc de cela et trouvez un bel endroit où vous resterez le long de la célébration. Le bar peut être un meilleur endroit.
  9. Mettez fin à une conversation avec douceur. Il peut arriver que vous ayez envie de mettre fin à une conversation lors d’un rencard, à la fin d’une réunion, ou lorsque vous êtes épuisé. Vous avez le plein droit de faire ainsi si vous le voulez ou si vous en avez besoin. Soyez gentil et dites, Je suis très content que vous ayez pris du temps pour me rencontrer aujourd’hui. Je pense que je vais prendre congé de vous. Une sortie en douceur doit être votre objectif.

Avoir une discussion en privée

  1. Organisez vos idées avant d’entamer une conversation. Si vous êtes sur le point d’avoir une discussion privée avec quelqu’un, il importe donc que vous soyez psychologiquement préparé. Déterminez un objectif précis et le résultat que vous désirez obtenir. Les conversations privées ont toujours lieu pour une raison donnée. Pensez à ce que vous voudrez dire et à la façon dont vous répondrez à des éventuelles questions.
    • Si vous voulez dire à quelqu’un que vous ressentez quelque chose pour lui, dites clairement à la personne ce que vous ressentez. Êtes-vous prêt à avoir une relation ou voulez-vous simplement vous amuser ? Quelles sont vos attentes ? Voulez-vous juste un lien amical ?
    • Si vous voulez demander une augmentation au service, pensez à vos actes qui peuvent favoriser votre requête. Avez-vous été un meilleur employé ? Preniez-vous souvent l’initiative d’accomplir des tâches ?
  2. Prenez note de tout ce que vous voulez dire avant de parler. Ceci vous permettra de comprendre clairement vos pensées et vos attentes. Le fait de prendre note vous aidera à vous concentrer sur les aspects que votre discussion doit couvrir. Une conversation bien organisée est beaucoup plus productive.
    • Exercez-vous à dire ce que vous aviez noté, car cela peut vous soulager du stress que vous pourriez ressentir.
  3. Exercez-vous avant de parler à la personne. Cela amoindrira votre inquiétude et vous apaisera. Choisissez quelque chose que vous aimez faire et concentrez-vous à bien vous exercer. Vous serez plus lucide lorsque vous entamerez la conversation.
    • Le fait d’être sensible dans vos actions et communications envers la personne pour qui vous avez des sentiments est le secret pour entretenir une bonne relation.
  4. Fixez une date et une heure pour discuter. Étant donné que la plupart des gens sont souvent occupés, il peut être donc bénéfique de fixer une heure pour la discussion. Il y aura des moments où vous n’auriez rien prévu et que vous aurez donc à prendre une décision à coup de tête. Si vous êtes préparé, vous serez capable de vous en sortir en son temps.
  5. Pratiquez des techniques de relaxation. La préparation d’une importante conversation peut être pleine de nervosité. Trouvez un moyen de contrôler votre peur. Respirez profondément, fermez les yeux et dites-vous, Je vais y arriver. Je tiens vraiment à cela et je dois le faire.
  6. Donnez-vous un coup de pouce. Parfois, on a juste besoin d’un coup de pouce pour que les choses marchent. Donnez-vous un coup de pouce, car il s’agit d’un fait important et vous êtes résolu à prendre le risque. La probabilité pour qu’il y ait un résultat satisfaisant est directement liée aux actions que vous mènerez. Cela n’arrivera pas sans que vous ne fassiez rien.
    • Une fois avec la personne, respirez profondément et dites-vous 1, 2,3 c’est parti !, puis dites ce que vous avez à dire : Salut, je voudrais te dire quelque chose qui est tout nouveau pour moi. Je crois que c’est pareil chez toi. J’ai vraiment aimé le moment que nous avions passé ensemble l’autre fois et je voudrais en passer autant avec toi. Qu’en penses-tu ? Ces phrases constitueront un excellent point de départ. Laissez sa réponse vous servir de repère.
    • Préparez-vous en conséquence, dans la mesure où elle ne sentirait pas la même chose. Conduire la conversation avec une certaine ambiguïté vous donnera la certitude et la liberté de l’interrompre ou de la rediriger davantage.
  7. Continuez toute conversation en posant autant de questions que possible. Il est préférable de poser des questions ouvertes, mais vous pouvez également poser celles qui sont fermées, ainsi que des questions en oui ou en non. Une question ouverte est formulée pour susciter une réponse circonstanciée. Si vous vous êtes préparé pour la conversation, vous n’aurez donc pas de problème à trouver de questions à poser.
    • Un exemple de question ouverte peut être ceci, Parle-moi un peu de ton vécu en Arizona. Une telle question pourrait vous conduire vers les détails familiaux, les études et d’autres sujets intéressants.
    • Un exemple de question fermée peut être ceci, As-tu trouvé un bon endroit où garer ? Même si ceci suscitait une réponse de oui ou non, elle peut bien conduire à une conversation plus détaillée concernant la situation de stationnement dans le quartier, et peut même déboucher vers d’autres sujets.
    • Une discussion sérieuse implique les deux types de questions. Ne permettez donc pas que la pression que vous essayez de maitriser fasse flétrir la conversation et y mettre un terme.
  8. Maintenez un bon contact visuel. Fixer une personne du regard lorsqu’elle vous parle prouve que vous avez de respect pour elle. Si votre regard se promène vers d’autres parties de son corps ou vers d’autres gens qui passent, cette personne le saura et ainsi elle s’énervera ou perdra le gout de vous parler. Si la personne vous fixe lorsque vous parlez, essayez de faire pareil à votre tour.
    • Il y a différentes cultures qui nous font croire que détourner son regard de quelqu’un qui nous parle est un signe de respect. Vous êtes assez responsable pour savoir d’avance si les différences culturelles affecteront ou non votre conversation.
  9. Laissez votre téléphone portable à une certaine distance. Les téléphones portables gardés dans votre entourage peuvent vous divertir inutilement. La distraction des portables détourne votre attention de la conversation et de celui qui vous parle. Voyez si la conversation requiert une attention particulière de votre part. Plus le sujet dont vous discutez est sérieux, plus vous aurez besoin d’éviter toute distraction.
  10. Soyez un auditeur actif. Si vous posez de question à quelqu’un, vous devez être attentif pour écouter sa réponse sans l’interrompre. Lorsque cette dernière aura fini, vous pourrez poser une autre question ou interrogation pour refléter, clarifier et faire un renvoi d’émotion à la personne. Lorsqu’une personne sait que vous l’écoutez, la discussion devient plus facile et vous pourrez ainsi poser des questions pertinentes et intimes.
  11. Soyez gentil et courageux lorsque vous annoncez une triste nouvelle. Il n’est pas facile d’annoncer à quelqu’un une mauvaise nouvelle, qu’il s’agit de le virer de son poste, ou de lui annoncer la mort d’un bien-aimé, ou de rompre avec lui. Il est tout à fait normal de se sentir nerveux par rapport à cela et de se tortiller à l’éviter. Malheureusement dans la vie, il y a des moments où de telles choses ne sont pas faciles à éviter et vous avez besoin du courage pour les faire.
    • Servez-vous de la technique de sandwich. Cette technique consiste à dire quelque chose de positif concernant la personne en profitant pour lui annoncer la triste nouvelle et finir avec une affirmation positive. Ceci permettra d’atténuer le coup de la nouvelle. Selon l’ampleur de ce que vous avez à annoncer à la personne, tout moyen pour détendre la situation peut s’avérer utile.
    • Par exemple, vous pourriez dire ceci, Tu te comportes bien avec les gens et je peux t’avouer que tout le monde t’apprécie. Malheureusement, nous avons décidé de ne plus occuper le poste après tout. Je suis certain qu’un autre employeur sera heureux de bénéficier d’un employé aussi génial comme toi.
  12. Rendez la situation moins douloureuse que possible. Vous ne devrez pas prolonger l’inévitable, et pour cela, allez droit au but aussi vite que possible. C’est la chose la plus compatissante à faire. Si vous enclenchez une conversation qui finit mal, vous risquez de susciter une réaction négative.
    • Commencez la conversation en disant, Regarde, j’ai une triste nouvelle pour toi et cela risque de te faire mal, mais je m’en vais te le dire. J’ai reçu un appel. Ta mère est décédée. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour t’aider ?
    • Écouter une personne lorsqu’elle exprime ses sentiments et ses inquiétudes constitue un aspect important de la conversation.
    • Partagez les mêmes expériences avec cette personne en disant, Je sais que la mort de ma mère fut l’une des choses les plus difficiles. Je suis désolé que ceci t’arrive.
  13. Pratiquez votre approche. Plus vous appliquez votre approche aux différents types de conversations, mieux vous vous sentirez. Lorsque le moment viendra, il vous sera moins difficile. Développez des techniques pour supporter des gens tels que les réparateurs de véhicule, les prestataires, les magasiniers et ceux que vous rencontrez dans le bus ou dans le métro.
    • Par exemple, si vous avez souvent des problèmes avec les entrepreneurs qui travaillent chez vous, ayez d’abord une discussion avec eux en disant, Je recherche quelqu’un qui puisse honorer ses paroles et non celui qui fera plus de promesses, mais qui produira moins. Je préfère qu’on ait une discussion honnête plutôt que de me sentir mal par rapport à la situation lorsque mes attentes ne seront pas comblées. Ils vous feront savoir s’ils peuvent relever le défi. Ceci vous garantit une attente qui vous aidera au cas où des difficultés surgiraient à l’avenir.
  14. Préparez-vous lorsque vous devez annoncer une bonne nouvelle. C’est une chose merveilleuse dans la vie lorsque l’on doit annoncer une bonne nouvelle à quelqu’un. Il y a des moments où vous aurez besoin d’être bien préparé plutôt que d’aller simplement lâcher la nouvelle. Si vous envisagez de parler du fait d’avoir un bébé, de vous marier, ou d’obtenir un emploi de rêve à Paris, vous devez vous y préparer.
    • Prévoyez la réaction de tout le monde et apprêtez-vous en conséquence. Si vous savez que votre mère panique lorsqu’elle apprend des nouvelles excitantes, identifiez donc un endroit approprié où vous lui annoncerez la nouvelle.
    • Anticipez sur les questions qu’on peut vous poser lors de la conversation. Par exemple, si vous êtes enceinte, les gens pourraient vous demander la date à laquelle vous accoucherez, si vous avez déjà choisi les noms du bébé, et la manière dont vous vous sentez.
    • Soyez ouvert à répondre aux questions et sachez que l’autre personne est contente pour vous.
    • Si vous demandez quelqu’un en mariage, décidez de l’endroit où cela aura lieu, l’heure, et ce que vous direz. Que vous le fassiez au sommet d’une montagne au crépuscule ou sur des planches à bras dans la matinée, les paroles précédant ou suivant votre proposition peuvent exciter la personne. Sachez que ces moments sont spéciaux et vous devez prendre de grandes précautions pour ne pas être déçu.

Mener une discussion en ligne

  1. Rédigez et répondez aux courriels comme s’ils vous représentaient. Les discussions en ligne deviennent de plus en plus un aspect important des expériences quotidiennes notamment tous les types d’éducations auxquelles on assiste de nos jours. Vos paroles reflètent votre personnalité et votre propre vision, ce qui fait qu’il est donc important que vous donniez le meilleur de vous-même. Si vous n’avez pas la chance d’avoir une conversation en tête à tête, sachez que votre image est représentée par ce que vous écrivez lors de la discussion en ligne.
  2. Faites usage d’un bon ton dans les messages et les courriels. Soyez conscient du fait que vos messages et vos courriels peuvent perdre leurs tons. Les conversations électroniques sont unidimensionnelles et peuvent être ainsi mal comprises. Vous n’avez pas la chance de voir l’interlocuteur en personne pour examiner le langage corporel, l’intonation et l’émotion que suscite la discussion.
    • Faites montre de politesse dans le choix des mots.
    • Évitez d’utiliser uniquement des lettres majuscules le long du message ou du courriel. Ceci risque d’être vu comme de la vocifération.
    • Utilisez les émoticônes, un petit symbole facial qui décrit une émotion, pour exprimer le caractère affectif de vos paroles et vos conversations.
  3. Commencez et finissez une communication en ligne de façon personnelle et professionnelle. Par exemple, insérez toujours une salutation telle que, Cher____, j’étais très content d’avoir reçu votre courriel aujourd’hui et j’ai pensé à vous répondre. Terminez en disant, Merci de m’avoir donné le privilège d’expliquer ma situation. J’attends votre réponse avec impatience. Respectueusement soumis, _____.
  4. Soyez explicite et allez droit au but. Si vous avez une question, pensez à vite la poser. Compte tenu du destinataire, il se peut que vous n’ayez pas plus que quelques secondes seulement pour attirer l’attention de la personne.
  5. Soyez cordial. Traitez les autres de la façon dont vous aimeriez être traité. Même si vous devez exprimer un mécontentement ou une contradiction, faites l’effort de maintenir un comportement professionnel. Par exemple, dites Cher____, il a été porté à mon attention qu’une erreur a été faite par votre entreprise. Je vous contacte aujourd’hui pour régler le problème et j’espère que la situation peut être résolue sans que d’autres mesures ne soient prises.
  6. Faites preuve de discrétion lorsque vous discutez sur les réseaux sociaux. Que vous passiez une heure par jour ou par mois sur Internet, tout le monde a une réputation en ligne. La force des actions positives et les méfaits d’un dégât en ligne peuvent changer vos circonstances en un battement cardiaque. Chaque commentaire que vous placez sur réseau social peut marquer soit un bon début de conversation ou peut être une réponse pouvant prolonger la conversation.
  7. Exprimez-vous sans être abrasif. Par exemple, vous pouvez dire, Je comprends la raison pour laquelle vous vous énervez et je voudrais vous dire les raisons pour lesquelles je le suis également. Faites une pause avant de faire un quelconque commentaire. Demandez-vous, Ceci sera-t-il un acte offensif, humiliant ou susceptible de me créer des ennuis lors de mes interactions à l’avenir ? Faites pause deux fois avant de cliquer sur Envoyer. Souvenez-vous qu’une fois vous envoyez quelque chose, vous ne pouvez plus revenir en arrière.
  8. Évitez de contrarier la communauté. La nature anonyme des commentaires en ligne est susceptible de déchainer la réaction d’un groupe. Si vous vous engagez dans une discussion sur un réseau social et que quelqu’un n’apprécie pas votre commentaire, une horde d’ennemis risque de se ruer vers vous. Des personnes raisonnables peuvent facilement se monter irresponsables envers vous parce qu’elles savent que personne ne peut les arrêter ni les punir.
  9. Ne répondez pas aux conversations qui vous irriteront ou qui vous attireront davantage des sentiments négatifs. Si quelqu’un vous dit quelque chose de mauvais, ne répliquez pas. Les avis positifs sont ceux qui provoquent des réponses positives. Attelez-vous à ces types de commentaires et chaque conversation que vous tiendrez en ligne sera positive.
  10. Utilisez des textes pour converser avec les autres. Les messages textuels vous permettent de rester en contact avec les gens que vous aimez. Certaines tranches d’âge l’utilisent mieux que d’autres, et certains en abusent jusqu’à se créer des problèmes de santé. Les messages textuels sont de très bons moyens de communication de nos jours. Lorsque vous êtes très occupé, vous n’avez pas toujours le temps d’appeler ou de parler à vos proches.
  11. Faites montre de courtoisie lorsque vous rédigez des messages textuels. Si quelqu’un vous écrit, ne tardez pas à lui répondre. Dans une conversation par messagerie, témoignez de la même courtoisie dont vous ferez preuve dans une conversation en tête à tête.
    • Si vous envoyez un message et que vous ne recevez aucune réponse, ne vous plaignez pas. Renvoyez un second message et demandez à la personne si elle l’a reçu.
    • Si vous vous sentez gêné du fait que quelqu’un n’a pas pu répondu à votre message, vous pouvez lui écrire ceci, Salut, peux-tu me rendre un service en répondant tout au moins avec la lettre K lorsque je t’écris ? Cela me donne au moins la certitude que tu as reçu mon message et m’empêche de m’en inquiéter.
  12. Soyez en contact avec la famille. Si vos grands-parents sont habitués aux messages et courriels, envoyez-les des messages textuels pour leur faire savoir que vous les aimez et tenez à eux. Les grands-parents se sentent ignorés parfois, et seront heureux d’avoir de vos nouvelles. S’ils en sont intéressés et se sentent encore capables, sachez qu’ils ne sont donc pas trop âgés pour apprendre quelque chose de nouveau.

Conseils

  • Soyez ouvert à répondre aux questions.
  • Faites preuve de bravoure dans les situations sociales. Partagez vos idées et vos opinions même si elles sont un peu incommodes.
  • Reconnaissez le fait que certaines personnes n’aiment pas parler lorsqu’elles sont en avion, ou dans d’autres situations.
  • Un salut amical et souriant suffira pour briser la glace dans la plupart des situations.
  • Si vous ne souhaitez pas vous engager dans une conversation, dites Je ne me sens pas en mesure d’avoir une conversation tout de suite. Merci de bien vouloir me donner un peu d’espace.
  • Tout le monde ne peut être bon causeur, mais si vous connaissez les principes de base, vous vous en sortirez dans toutes les situations.
  • Le silence est très important pour tout le monde. Respectez quiconque le veut.
  • Lors d’une conversation, ne dites pas à votre interlocuteur que vous l’aimez sans être certain. Si vous le dites trop tôt, cela peut remettre en cause votre crédibilité.

Avertissements

  • Soyez conscient du fait qu’il y ait des trolls sur les réseaux sociaux qui ciblent les personnes naïves pour les contrarier ou les brimer. La plupart des réseaux sociaux ont des moyens pour bloquer les commentaires indésirables et harcelants. La situation peut nécessiter que vous supprimiez vos comptes.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.