Comment jouer le rôle d'un méchant

Опубликовал Admin
Vous devez vous préparer à jouer un rôle de méchant ? Vous en avez marre d’agir comme un héros ? Vous pouvez voir dans les films et les BD que les gentils triomphent toujours des méchants, mais le méchant est toujours plus fascinant et cool. Ce n’est pas toujours facile de sortir de sa coquille de « gentil », mais en prenant une apparence de méchant et en agissant comme tel, vous pourrez en devenir un.

Étapes

  1. Habillez-vous en agent du mal. Les couleurs qui représentent le mal sont traditionnellement le rouge et le noir. Les représentants du mal sont généralement tapis dans des coins sombres et surprennent leurs victimes par derrière. Les vêtements rouge et noir aident le méchant à rester camouflé tout en guettant leurs victimes. Ces couleurs font aussi ressortir visuellement leur côté sombre.
  2. Connaissez les raisons cachées derrière vos motifs maléfiques. Les méchants sont souvent maléfiques car il leur est arrivé de dures choses dans leur passé. Le méchant le devient pour certaines raisons et dans la plupart des BD et films leurs faiblesses définissent leur besoin de pouvoir. Prenons par exemple la série des Harry Potter : Lord Voldemort apprend la prophétie selon laquelle il ne continuera pas à vivre si (ou du moins c’est ce qu’il pense) Harry Potter survit. À cause de cette prophétie, Voldemort décide de tuer Harry pour ne pas être tué à son tour, pensant ainsi devenir le sorcier le plus puissant au monde.
    • En comprenant pourquoi votre personnage (celui que vous incarnez) est devenu méchant, vous aurez plus de facilités à le jouer.
    • « Le Joker, dans « The Killing Joke » paru en 1988, dit : « Des fois je m'en souviens d’une certaine manière et des fois d’une autre… si je veux avoir un passé, je préfère l’avoir avec de multiples choix ! »
  3. Ayez plus d’un tour dans votre sac. Un méchant cherche à détruire/tuer/amputer le héros dans la plupart des films ou des BD, et ce, sans états d’âme. Les méchants sont ingénieux et cultivés sur beaucoup de sujets. Ils s’en sortent souvent avec un tour ou deux avant de disparaitre pour aller préparer leur mauvais coup suivant. Pour être ingénieux et concevoir quelques tours, faites ce qui suit.
    • Observez et étudiez votre opposant puis contrecarrez ses actions.
    • Écoutez ce qu’il dit et répondez-lui sur un ton moqueur qui montre votre puissance et votre culture.
    • Soyez sarcastique et cynique avec de courtes phrases comme le fait Loki dans cet extrait de The Avengers : « Je suis Loki, d’Asgard. Et mon fardeau est d’avoir des desseins glorieux ».
  4. Ayez un esprit brillant et machiavélique. La plupart des méchants sont très rusés et manipulateurs. Ils en savent beaucoup sur les armes, les gadgets, l’esprit et la société dans laquelle ils vivent. Les méchants déforment la vérité avec leurs mensonges complètement tordus. Ils prennent ce qu’ils savent et avec leur esprit brillant transforment la vérité en une version obscure qui leur permet de manipuler totalement les autres.
    • Prenez Khan dans Star Trek Into Darkness (en fait... dans tous les épisodes de Star Trek). Khan explique au capitaine Kirk que l’amiral est en fait un méchant et il utilise son intelligence surhumaine pour construire des armes. Après avoir découvert que ce qu’il disait était vrai, le capitaine Kirk s’allie à Khan pour se venger de l’amiral (après que Khan ait promis une trêve). Après avoir gagné la confiance du capitaine Kirk, Khan met son plan en action menaçant le destin de « l’Enterprise ».
  5. Soyez sournois et restez à l’écart. Les méchants sont souvent très sournois et cherchent à manipuler des personnes naïves pour obtenir du pouvoir, s’enrichir, avoir des relations sexuelles, etc. Même si certains méchants ont une cour, la plupart sont introvertis et gardent leurs plans diaboliques pour eux. Pour faire ressortir dans votre jeu le côté sournois du méchant, faites ce qui suit.
    • Restez tapi dans l’ombre et aux aguets.
    • N’ayez que peu d’interactions avec les gens ou la société en général.
    • Faites la plupart des choses seul et ne vous confiez à personne.
  6. Souvenez-vous que les méchants n’ont pas d’amis mais des disciples. Il est rare, mais pas impossible, de trouver un personnage de méchant dépeint comme un individu centré sur lui-même faisant son sale boulot par lui-même (sauf si vous jouez un psychopathe ou un sociopathe comme dans « Psychose » ou V pour Vendetta, mais on s’égare !). Ils ont souvent une armée de sbires ou de gardes du corps totalement dévoués au mal qui s’occupent des basses besognes de leur plan.
    • Donnez vos ordres à vos disciples (si vous en avez) mais gardez secrets vos motifs et vos actions futures dans votre quête pour détruire le bien.
    • Montrez fréquemment votre puissance. Vos disciples verront ainsi qui les contrôle et qui a la situation en main et qu’ils ne sont pas vos amis.
  7. Inventez-vous un rictus et un regard maléfique. La plupart des méchants ont des rictus maléfiques qui se combinent souvent avec une expression malveillante. Traditionnellement, la théâtralité est très importante dans l’art de faire des films. Cependant, certains réalisateurs demandent à leurs méchants de ne montrer aucune expression. Par exemple dans Le diable s’habille en Prada où Meryl Streep lance ses ordres élégamment avec une voix douce monocorde sans montrer d’expressions tout en étant sincère. Mais en général, le méchant aime montrer combien il jouit de la situation machiavélique présente comme le fait le personnage de Jack Torrance dans Shining joué par Jack Nicholson.
  8. Choisissez une compétence et servez-vous-en. Assurez-vous que le méchant que vous jouez possède une compétence particulièrement destructrice comme le jeu de mots, le maniement de l’épée, des armes, la technologie nucléaire ou le pouvoir politique. Le méchant pourra utiliser n’importe quelle compétence à son avantage en combattant ses ennemis.

Conseils

  • Ne copiez pas ce qui a déjà été fait, soyez original.
  • Assurez-vous d’avoir une cachette secrète. Les méchants ont des bases souterraines, une tour ou même une cachette dans les bois. À vous de décider où il vit. Parfois, surtout dans les thrillers et les films à suspense, les méchants « œuvrent » en plein jour, aux yeux de tous. La plupart des réalisateurs occidentaux ont abandonné le concept du « repère du méchant » mais certains continuent de l’utiliser.
  • Parlez en exagérant le ton de votre voix : votre ton peut-être extrêmement sérieux ou au contraire comique mais il n’est pas supposé être normal. Cette technique marche très bien pour interpréter un méchant. Elle n’est pas nécessaire pour tous les types de méchants, parfois le méchant devra agir normalement dans les thrillers ou les films à suspense.
  • Faites attention à ce que votre méchant n’utilise pas deux fois le même tour. Le public va se lasser si vous utilisez toujours le même tour. Assurez-vous que votre méchant a plusieurs tours pour piéger le héros. Souvenez-vous que si l’on montre trop souvent le vampire à l’écran, les gens vont avoir moins peur de lui.
  • N’oubliez pas un des traits iconiques qui fait le méchant... son rire maléfique !
  • Maquillez-vous le visage avec de la poudre blanche pour apparaître plus effrayant et mortel. Ne le faites pas si votre méchant n’est pas supposé avoir l’air de faire peur. Souvenez-vous que certains méchants sont tout autant terrifiants sans porter de maquillage.
  • Les méchants portent parfois des capes, donc pourquoi ne pas en mettre une ?
  • Donnez un motif à votre méchant ! La plupart des méchants ont des motifs diaboliques comme le besoin de gagner plus d’argent, les besoins charnels ou celui de diriger le monde. Donnez-leur un motif !
  • Ayez confiance en vous

Avertissements

  • Votre méchant ne doit pas trop l’être. Si le méchant gagne tout le temps et que le héros ne lui donne jamais de coups, l’histoire sera trop prévisible.
Теги: