Comment éliminer les crampes dans les jambes la nuit

Опубликовал Admin
Les crampes dans les jambes la nuit sont un problème courant chez plusieurs personnes. Elles sont causées par différents facteurs et concernent notamment les femmes enceintes et les personnes âgées, mais aussi les personnes qui s’adonnent à certaines activités sportives ou qui prennent des médicaments spécifiques. Les crampes dans les jambes sont un phénomène malheureusement répandu, mais il reste possible de les traiter soi-même. Toutefois, si vos crampes deviennent gênantes ou si elles ne guérissent pas avec quelques étirements et un massage doux, rendez-vous le plus vite possible chez un médecin.

Soulager les crampes avec des étirements

  1. Étirez les muscles de vos mollets avec une serviette. En position assise, tendez votre jambe crampée devant vous et enroulez une serviette autour de la plante de votre pied. Saisissez les 2 extrémités de la serviette et tirez-la vers vous jusqu'à ressentir une tension à l’arrière de votre jambe. Gardez cette position 30 secondes et recommencez 3 fois.
    • Cette méthode permet de comprimer et de masser efficacement votre jambe.
    • Attention à ne pas trop étirer votre jambe au risque de causer une blessure plus grave. Si votre mollet commence à vous faire mal, arrêtez tout de suite.
  2. Étirez l’intérieur de vos mollets. Asseyez-vous par terre, la jambe crampée tendue devant vous et l’autre pliée. Penchez-vous en avant pour rapprocher votre poitrine de votre genou, saisissez les orteils de la jambe tendue et ramenez-les autant que possible vers vous.
    • Si vous n’arrivez pas à réaliser cet étirement tel quel, penchez-vous simplement en avant et tendez vos mains vers vos orteils en allant aussi loin que vous le pourrez sans ressentir de douleur.
  3. Appuyez-vous contre un mur. Tendez vos bras en avant et appuyez-vous contre un mur. Avancez la jambe non crampée et étirez l’autre derrière vous. Avec les orteils et la plante du pied arrière à plat sur le sol, transférez lentement votre poids sur la jambe avant jusqu’à ce que le mollet crampé commence à s’étirer. Gardez cette position pendant 15 à 30 secondes.
    • Recommencez cet étirement jusqu’à ce que la crampe dans votre mollet commence à disparaitre.
    • Pour prévenir les crampes dans les jambes durant le sommeil, il est également possible de réaliser cet étirement avant de se coucher.
  4. Étirez vos ischiojambiers. En position couchée sur le dos, pliez votre jambe non crampée et posez votre pied à plat sur le sol. Levez l’autre jambe en l’air et tirez-la vers vous sans plier le genou. Gardez cette position durant 10 à 15 secondes.
    • Pour être sûr d’étirer correctement vos ischiojambiers, tirez votre jambe depuis l’arrière de votre cuisse plutôt que depuis le genou.
    • Si vous n’arrivez pas à tendre complètement votre jambe crampée, étirez-la simplement aussi loin que vous le pourrez jusqu’à ce qu’une tension se fasse ressentir.

Utiliser des remèdes maison

  1. Ne dormez pas dans des draps trop serrés. Dormir dans des draps ou des couvertures trop serrés peut vous pousser à pointer inconsciemment vos orteils vers le bas toute la nuit. Cela favorise les crampes aux mollets. Pour ne pas bloquer vos pieds dans une même position trop longtemps et pour prévenir les crampes, dormez toujours dans des draps lâches.
    • Vous pouvez également suspendre vos pieds au-dessus des pieds du lit pour ne pas déformer vos orteils quand vous dormez. Dans cette position, vos orteils pointent vers le sol.
  2. Appliquez une compresse chaude sur la partie crampée. La chaleur appliquée sur la partie crampée de votre jambe peut détendre les muscles tendus et soulager la douleur. Un coussin chauffant électrique, une serviette chaude ou même une bouteille d’eau chaude enveloppée dans un tissu feront parfaitement l’affaire.
    • Pour prévenir tous risques d’incendie, attention à ne pas vous endormir avec le coussin chauffant électrique allumé si vous choisissez d’utiliser cette méthode. Assurez-vous qu’il soit équipé d’une fonction d’arrêt automatique.
    • Pour soulager les crampes avec la chaleur, vous pouvez également prendre un bain chaud ou diriger le jet d’eau chaude de la douche vers votre jambe.
    • Avant de faire quoi que soit, assurez-vous que votre jambe ne gonfle pas. Si c’est le cas et qu’elle vous fait mal en plus d’être crampée, ça peut être le signe d’un caillot sanguin ou d’une thrombose veineuse profonde. Rendez-vous immédiatement chez un médecin et n’utilisez pas de coussin chauffant.
  3. Portez des chaussures bien ajustées. Les crampes dans les jambes sont parfois causées par des chaussures mal ajustées, notamment chez les personnes ayant des pieds plats ou d’autres problèmes structurels. Pour prévenir ce genre de phénomène, portez uniquement des chaussures bien ajustées et conçues pour compenser les problèmes structurels que vous pouvez avoir aux pieds.
    • Il est possible que vous deviez acheter une paire de chaussures spécialement ajustées et conçues par un podiatre. Elles vous couteront plus cher que des chaussures classiques, mais elles seront aussi plus efficaces contre vos crampes dans les jambes. L’utilisation d’inserts de semelle ne vous sera d’aucune utilité.
    • Les personnes atteintes de crampes dans les jambes durant leur sommeil doivent également éviter les talons hauts, car ces chaussures favoriseraient ce genre de problèmes.

Modifier son alimentation

  1. Buvez 250 ml d’eau tonique. Si les étirements n’ont rien donné, essayez de boire 250 ml d’eau tonique. Cette eau contient de la quinine qui, selon certaines personnes, permettrait de combattre les crampes dans les jambes durant le sommeil. Notez cependant que la quinine n’est pas officiellement reconnue comme traitement contre ce genre de crampes et l’eau tonique n’en contient qu’une petite quantité.
    • La quinine n’est présente qu’en très petite quantité dans l’eau tonique et les risques d’effets secondaires sont quasiment nuls.
  2. Mangez plus de potassium, de calcium et de magnésium. Certaines personnes affirment que les crampes dans les jambes durant la nuit sont causées par des carences nutritionnelles, notamment en potassium, en calcium et en magnésium, et les athlètes seraient plus souvent concernés. Pour prévenir tous risques de carence, mangez suffisamment d’aliments qui contiennent ces minéraux ou prenez des suppléments de potassium, de calcium et de magnésium.
    • Ces minéraux sont naturellement présents dans le lait, les bananes, les oranges, les abricots, les raisins, les choux, les brocolis, les patates douces, les yaourts et les poissons de mer.
    • Sachez que les recherches sur le lien de causalité entre les carences en minéraux et les crampes dans les jambes ne sont pas entièrement satisfaisantes. Augmenter la consommation de ces minéraux ne vous aidera peut-être pas à soulager les crampes dans vos jambes durant la nuit. Il est préférable d’adopter une alimentation équilibrée pour les obtenir en quantité suffisante plutôt que de modifier drastiquement votre alimentation.
  3. Renseignez-vous sur les suppléments au magnésium. En cas de grossesse, renseignez-vous sur la possibilité de prendre des suppléments au magnésium. Les femmes enceintes sont généralement plus exposées au risque de crampes dans les jambes, notamment durant les deuxième et troisième trimestres. Pour savoir si vous pouvez prendre des suppléments au magnésium pour traiter vos crampes durant la grossesse, demandez l’avis de votre médecin.
    • Les suppléments au magnésium sont particulièrement recommandés durant la grossesse, car indispensables au bon fonctionnement du corps. Chez les personnes âgées et les femmes non allaitantes, les études se sont avérées moins concluantes.
    • Attendez l’approbation de votre médecin avant de prendre un quelconque supplément, notamment en cas de grossesse. Votre consommation de magnésium peut être ajustée uniquement à travers l’alimentation.
  4. Buvez au moins 2 litres d’eau par jour. Pour prévenir la déshydratation, buvez au moins 2 litres d’eau par jour. La déshydratation est parfois responsable des crampes dans les jambes durant la nuit. Si vous êtes une femme, essayez de boire au moins 2 litres d’eau par jour et 3 litres d’eau par jour si vous êtes un homme.
    • Pour savoir si vous buvez suffisamment d’eau par jour, observez la transparence de votre urine. Si elle est claire, ça signifie que vous êtes bien hydraté. Si elle est jaune ou si vous n’urinez que rarement, ça veut dire que vous ne buvez pas suffisamment d’eau.
    • Ne buvez pas trop d’alcool. En quantité élevée, l’alcool déshydrate le corps et peut aggraver les crampes dans les jambes.
  5. Demandez à votre médecin si vous devez prendre des inhibiteurs calciques. Les inhibiteurs calciques empêchent le calcium de pénétrer les différentes cellules et les parois des vaisseaux sanguins du corps. Ils servent essentiellement à traiter l’hypertension artérielle, mais ils sont également efficaces contre les crampes dans les jambes durant le sommeil. Si vous décidez de prendre ce médicament, vous devrez mesurer régulièrement votre tension artérielle.
    • Si votre médecin juge nécessaire la consommation d’inhibiteurs calciques, il vous donnera une ordonnance avec des consignes de dosage spécifiques.
    • Les inhibiteurs calciques peuvent avoir des effets secondaires allant de la somnolence à l’augmentation de l’appétit en passant par la prise de poids et les difficultés respiratoires (ces effets seront visibles dès les premières doses en cas d’allergie au médicament).
    • Notez également que durant le traitement aux inhibiteurs calciques, vous devrez éviter les raisins, les jus de raison et l’alcool.

Éviter les médicaments qui causent les crampes dans les jambes

  1. Méfiez-vous des diurétiques. Les diurétiques utilisés contre l’hypertension artérielle permettent également de se débarrasser de l’excès d’eau dans le corps. Malheureusement, cela favorise la déshydratation qui est une des principales causes des crampes dans les jambes durant la nuit.
    • Rendez-vous immédiatement chez un médecin si vous prenez un diurétique et ressentez des crampes dans les jambes durant la nuit.
  2. Évitez certains médicaments contre l’hypertension. Certains médicaments contre l’hypertension augmentent le risque de crampes. Par exemple, les diurétiques thiazidiques, utilisés pour traiter l’hypertension artérielle et l’insuffisance cardiaque, peuvent épuiser les électrolytes importants dans le corps, favorisant ainsi les crampes. Les inhibiteurs de l’ECA (pour enzyme de conversion de l’angiotensine) peuvent également causer un déséquilibre en électrolyte, augmentant le risque de crampes musculaires.
    • En cas de tension artérielle anormale durant la prise d’un médicament contre l’hypertension, rendez-vous immédiatement chez un médecin. Il est possible qu’il vous recommande un autre dosage ou qu’il arrête tout simplement de vous en donner.
  3. Remplacez les statines et les fibrates par d’autres médicaments. Les statines et les fibrates sont prescrits en cas de taux de cholestérol élevé, cependant ils peuvent affecter la croissance musculaire et causer une baisse d’énergie dans les muscles. Pour savoir s’il est possible de les remplacer par de la vitamine B12, de l’acide folique et de la vitamine B6, demandez l’avis de votre médecin. Cette option peut être envisageable si votre taux de cholestérol est encore sous contrôle et non élevé.
    • Si vos crampes dans les jambes surviennent après la prise d’un nouveau médicament, dites-le à votre médecin. La plupart du temps, il vous recommandera un autre traitement contre le taux de cholestérol élevé.
    • Demandez à votre médecin s’il est possible de contrôler votre taux de cholestérol avec l’alimentation. Si vous devez également prendre un médicament pour contrôler votre cholestérol, veillez à n’en prendre qu’un seul.
    • Les statines couramment prescrites sont l’atorvastatine, la fluvastatine et la rosuvastatine. Les fibrates couramment prescrits sont le bézafibrate, le fénofibrate et le gemfibrozil.
  4. Consultez un psychiatre. Si vous ressentez des crampes dans les jambes durant la prise d’antipsychotiques, rendez-vous tout de suite chez un psychiatre. Les médicaments qui permettent de traiter la dépression, la schizophrénie et les autres troubles mentaux peuvent causer de la fatigue, de la léthargie et de l’impuissance, augmentant parfois le risque de crampes dans les jambes. Si vous pensez que vos crampes sont dues à la consommation d’antipsychotiques, parlez-en à votre médecin et voyez s’il peut vous prescrire un autre médicament.
    • Cette classe de médicaments comprend l’aripiprazole, la chlorpromazine et la rispéridone.
    • Certains médicaments antipsychotiques peuvent causer de graves effets secondaires. Prévenez immédiatement votre médecin si vous ressentez des spasmes musculaires ou d’autres effets négatifs sur vos mouvements (comme des contractions ou des difficultés à marcher) après en avoir pris.

Conseils

  • Contre les crampes, essayez de placer un pain de savon sous la partie crampée de votre jambe ou appliquez directement du savon liquide hypoallergénique au milieu de la zone crampée. Aucune étude scientifique ne permet de confirmer l’efficacité de cette méthode, mais certaines personnes disent qu’elle serait efficace contre les crampes dans les jambes.
  • Bien que les essais cliniques n’aient pas donné de résultats probants, certaines personnes pensent que d’autres suppléments permettent de soulager les crampes dans les jambes. Demandez à votre médecin si la consommation régulière d’huile d’onagre ou de levure de bière pourrait vous aider à résoudre votre problème.

Avertissements

  • Des crampes fréquentes dans les jambes (plus de 2 ou 4 fois par nuit) peuvent indiquer un grave problème de santé. Si vous souffrez de crampes chroniques dans les jambes ou si la crampe est localisée dans une jambe ou autour du mollet, faites-vous examiner par un médecin.
Теги: