Comment traiter le TDAH

Опубликовал Admin
27-09-2016, 15:45
579
0
Plusieurs importantes personnalités se sont colletées avec le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Il s’agit des inventeurs Alexander Graham Bell et de Thomas Edison. Le physicien Albert Einstein, le dessinateur Walt Disney ont aussi souffert du TDAH. Les compositeurs Wolfgang Amadeus Mozart et Ludwig van Beethoven n’y ont pas échappé non plus, ainsi que le président Dwight D. Eisenhower et le père fondateur Benjamin Franklin. Chacune de ces personnalités est considérée comme une figure importante de l’histoire. Chacun a accompli de grandes choses à une époque où le TDAH n’était pas encore bien compris. Si vous ou vos proches souffrez de ce mal souvent frustrant, prenez courage. Il existe plusieurs actions que vous pouvez mener pour vous assurer que ce trouble ne sera pas un obstacle à une vie heureuse.

S’informer sur le TDAH

  1. Observez attentivement les difficultés. Il existe deux sortes de symptômes du TDAH. Chez les enfants de moins de 17 ans, au moins six de ces symptômes doivent être présents pour diagnostiquer un TDAH. Chez les personnes plus âgées, il en faut juste cinq. La première catégorie de symptômes se rapporte aux problèmes d’attention ou de concentration. Il s’agit de :
    • faire des fautes d’inattention, ne pas être attentif aux détails
    • avoir du mal à prêter attention (tâches, jeux)
    • ne pas sembler prêter attention à ce que quelqu’un dit
    • ne pas achever les devoirs de maison, les travaux domestiques ou autres, détourner facilement l’attention
    • être mis au défi sur le plan de l’organisation
    • éviter les tâches qui demandent une attention prolongée
    • ne pas se rappeler ou perdre les objets comme les clés, les lunettes et autres
    • être facilement distrait
    • oublier vite les choses
  2. Cherchez les symptômes de l’hyperactivité. L’autre catégorie des symptômes du TDAH se rapporte à l’hyperactivité ou à un manque du contrôle des impulsions. Recherchez les éléments suivants :
    • trémoussement ou tortillement, tapotement des mains ou des pieds
    • être agité, courir ou grimper de façon inopportune
    • avoir du mal à rester tranquille
    • trop parler
    • se jeter sur les réponses avant même que les questions ne soient posées
    • avoir du mal à attendre son tour
    • interrompre les autres
  3. Apprenez les causes du TDAH. Le cerveau d’une personne atteinte du TDAH est légèrement différent de celui des autres. Deux structures ont tendance à être particulièrement plus petites : les noyaux gris centraux et le cortex préfrontal.
    • Les noyaux gris centraux contrôlent le mouvement des muscles. Ils signalent quel muscle est en mouvement et quel muscle est au repos à un moment donné.
    • Par exemple, si un enfant est assis sur la table à l’école, les noyaux gris centraux devraient envoyer un message à ses pieds leur demandant de rester tranquille. En cas de TDAH, les pieds pourraient ne pas recevoir le message. Ainsi, ils peuvent demeurer en mouvement. Une défaillance des noyaux gris centraux peut également provoquer quelquefois des mouvements d’agitation des mains. Par exemple, les personnes atteintes du TDAH peuvent taper un crayon sur la table, ou tapoter leurs doigts.
    • Le cortex préfrontal a son importance dans l’exécution de tâches plus importantes. C’est le lieu où se retrouvent la mémoire, le savoir et la régulation de l’attention. Cet endroit est nécessaire aux fonctions intellectuelles.
    • Le cortex préfrontal joue un rôle important dans la régulation du neurotransmetteur (dopamine). La dopamine altère votre aptitude à vous concentrer et est souvent à un plus faible niveau chez les personnes atteintes du TDAH.
    • La sérotonine est un autre neurotransmetteur lié au cortex préfrontal. Elle affecte le sommeil, l’appétit et l’humeur. Lorsque le taux de sérotonine est trop bas, cela crée l’anxiété et la dépression.
    • Un niveau trop faible en dopamine et en sérotonine peut rendre la concentration plus difficile. Par conséquent, les personnes atteintes du TDAH se battent pour se concentrer sur une chose à la fois et sont facilement distraites.
  4. Faites attention aux pathologies associées. Le TDAH survient souvent avec d’autres problèmes mentaux. Cela est appelé la comorbidité.
    • Une personne sur cinq atteinte du TDAH souffre également d’autres troubles graves. Le trouble bipolaire et la dépression sont les plus fréquents.
    • Un enfant sur trois atteint du TDAH souffre aussi du trouble du comportement. Il s’agit du trouble des conduites et les troubles oppositionnels.
    • Les difficultés à apprendre et l’anxiété apparaissent également souvent avec le TDAH.
  5. Allez voir le docteur pour faire un diagnostic. Si vous ou l’un de vos proches présentez plusieurs de ces traits, vous devriez aller voir un docteur pour avoir l’avis d’un professionnel. Si vous savez que le TDAH pourrait être la cause de ces difficultés, vous serez en mesure d’adopter le traitement adéquat.

Traiter le TDAH

  1. Faites-vous prescrire le médicament adéquat. Pour la plupart des personnes atteintes du TDAH, les médicaments ont un rôle important dans le traitement. Il existe deux catégories de médicaments pour le TDAH à savoir : les stimulants (comme l’amphétamine et le méthylphénidate) et les non-stimulants comme (comme l’atomosétine et la guanfacine).
    • L’utilisation des stimulants pour le traitement du TDAH peut sembler dénuée de sens. Toutefois, les parties du cerveau qu’ils stimulent sont responsables du contrôle de l’impulsion et de la concentration. Les médicaments stimulants comme Adderall, Concerta, Ritalin peuvent vous aider à régler les neurotransmetteurs comme la dopamine et la norépinephrine.
    • Les médicaments antidépresseurs non stimulants utilisés pour traiter le TDAH règlent aussi les mêmes neurotransmetteurs. Cependant, ils le font moyennant un autre procédé chimique. Les médecins peuvent les prescrire en cas d’inefficacité des stimulants ou l’apparition d’effets secondaires indésirables de ces derniers.
    • Le choix du médicament adéquat peut être difficile. Les gens réagissent différemment à divers médicaments. L’efficacité de certains médicaments peut aussi changer au cours des poussées de croissance, des fluctuations hormonales, des changements de régime alimentaire et de poids, et au fur et à mesure que le temps passe. Le meilleur moyen pour choisir le médicament qu’il faut, c’est d’en discuter avec votre docteur. Souvenez-vous que si quelque chose ne semble pas bien marcher, vous pouvez discuter avec votre docteur de la possibilité d’essayer une autre option.
    • Certains médicaments sont disponibles en des variétés à libération prolongée. Ils produisent progressivement des ingrédients actifs au cours de la journée. Cela élimine le besoin de prendre d’autres doses à l’école ou au travail.
  2. Adoptez un régime alimentaire qui combat le TDAH. Certains aliments peuvent réduire les effets des insuffisances hormonales qui font souvent partie du TDAH. Voici quelques suggestions.
    • Les glucides complexes peuvent augmenter les taux de sérotonine. Cela peut signifier une amélioration du sommeil, de l’appétit et de l’humeur. Faites l’effort de consommer des aliments comme les céréales complètes, les légumes verts, les légumes amidonnés et les haricots. Ces aliments produisent peu à peu l’énergie. Évitez les glucides simples comme le miel, les sucres, le soda, des bonbons, la gelée et plus encore. Ils peuvent sécréter une élévation du taux de sérotonine à court terme, mais font plus de mal que de bien à la longue.
    • Une alimentation riche en protéine peut améliorer la capacité de concentration. Essayez de consommer plusieurs protéines au cours de la journée pour maintenir un niveau élevé de dopamine. Comme bonnes sources de protéine, nous avons : la viande, le poisson, les noix, les légumes et les haricots.
    • Consommez du zinc. Ce dernier facilite la réduction des niveaux d’hyperactivité et d’impulsivité. Consommez des produits de mer, de la volaille, des céréales renforcées et d’autres aliments riches en zinc, ou prenez du zinc comme suppléments.
    • La consommation de certaines espèces peut aussi aider. Le safran peut contrer l’effet de la dépression, alors que la cannelle peut aider la concentration et l’attention.
  3. Évitez les aliments qui aggravent le TDAH. Certains aliments peuvent empirer le mal. Par exemple :
    • évitez les mauvais gras comme les graisses transformées et celles qu’on retrouve dans les burgers, la pizza et les aliments frits. Préférez les aliments riches en acides gras oméga 3. Il y a de bonnes sources comme les avocats, les noix et le saumon. Ces derniers peuvent aider à réduire l’hyperactivité et améliorer les compétences organisationnelles
    • évitez les aliments avec des colorations et des colorants alimentaires. Des études ont montré la possibilité d’un lien entre les colorants alimentaires et les symptômes du TDAH. Les colorants rouges peuvent représenter particulièrement un danger
    • réduisez la consommation du blé et des produits laitiers, du sucre, des aliments transformés et des additifs. Ces aliments peuvent avoir un impact négatif sur les symptômes du TDAH
  4. Suivez une thérapie pour le TDAH. Un bon thérapeute peut vous aider ainsi que vos proches à faire face aux défis du TDAH. La thérapie commence souvent par une analyse de la structure familiale. Le thérapeute suggère généralement des changements pour créer un environnement qui concorde avec les fonctions mentales de la personne atteinte du TDAH.
    • La thérapie donne aussi l’occasion aux membres de la famille de décharger leurs frustrations de façon saine. C’est le lieu pour le règlement des différends sous la direction d’un professionnel.
    • Les experts recommandent habituellement que les enfants de la maternelle qui sont atteints du TDAH bénéficient d’une thérapie comportementale. Cette approche enseigne aux gens la façon dont ils peuvent changer leur comportement et contrôler leurs impulsions.
    • Les adultes atteints du TDAH tirent généralement profit de la psychothérapie. Cela les aide à accepter leur personnalité tout en cherchant à améliorer leur situation.
    • Les personnes atteintes du TDAH ont beaucoup à gagner en apprenant plus sur leur mal. La thérapie les aide à comprendre qu’ils ne sont pas seuls dans leur lutte.
  5. Faites beaucoup d'exercices physiques. L’exercice stimule la production de plusieurs des mêmes neurotransmetteurs que les médicaments du TDAH. De bonnes séances de fitness constituent un excellent moyen pour régler votre chimie cérébrale, mais une trentaine de minutes de marche par semaine peut juste faire une grande différence.
    • De façon spécifique, l’exercice physique stimule la production de la dopamine, de la norépinephrine et de la sérotonine. Tout cela peut aider à booster votre capacité d’attention et de concentration.

Utiliser des méthodes de tous les jours pour s’en sortir

  1. Arrangez l’environnement. Les personnes atteintes du TDAH essayent constamment de prendre conscience de leur environnement. L’organisation de la maison constitue un excellent moyen pour commencer.
    • Les personnes atteintes du TDAH ont souvent du mal à se souvenir de l’endroit où ils ont déposé des choses. Désigner les poubelles, les baignoires, les étagères, ou des agrafes pour différents types d’articles peut rendre la vie plus facile.
    • Cela est particulièrement important pour les enfants, qui tirent profit des chambres à coucher et des aires de jeux bien organisées.
    • Aidez les enfants à rester organisés en leur fournissant des poubelles et des baignoires codées. Vous pouvez également les étiqueter avec des images ou des mots décrivant les types d’articles qu’ils contiennent.
    • Des techniques organisationnelles similaires peuvent également aider les adultes dans leur lieu de travail.
  2. Réduisez les distractions. Les personnes atteintes du TDAH ont aussi du mal à éliminer les distractions qu’il y a dans un environnement. Voici quelques conseils pour réduire les distractions à la maison et au travail.
    • Éteignez la télévision ou la chaîne stéréo lorsque vous ne regardez ou n’écoutez rien. Ils peuvent être tous deux gênants. Cela est surtout important lorsque la personne atteinte du TDAH essaie de se concentrer ou lorsque vous essayez de communiquer avec les enfants.
    • Ajustez la luminosité. L’éclairage qui crée des zones d’ombre ou des motifs inhabituels peut gênant les personnes atteintes du TDAH. Faites en sorte que l’éclairage dans votre maison soit consistant et remplacez immédiatement les ampoules tremblotantes. Évitez l’éclairage fluorescent, car le bourdonnement des ampoules peut empêcher de se concentrer.
    • Évitez les senteurs fortes. Les odeurs distinctives peuvent aussi rendre la concentration difficile pour une personne atteinte du TDAH. Évitez les désodorisants parfumés, ainsi que les parfums et les eaux de Cologne.
  3. Établissez une routine. Les personnes atteintes du TDAH font des programmes bien consistants. Faire la même chose au même moment et au même endroit chaque jour aide à se souvenir et à se concentrer plus facilement sur les tâches importantes.
    • Pour les enfants, le fait d’avoir un temps spécifique réservé au devoir de maison et aux travaux domestiques est d’une grande utilité. Cela peut aussi réduire les disputes sur ces sujets.
    • Répartir les tâches en de petites parties faciles à gérer peut aussi aider. Les personnes atteintes du TDAH ont du mal à garder en tête plusieurs instructions à la fois. Même les choses apparemment simples peuvent être simplifiées. Par exemple, le remplissage du lave-vaisselle peut être réparti en trois étapes à savoir : le remplissage du support supérieur, le remplissage du support inférieur, et celui de l’argenterie.
    • Pour les jeunes qui souffrent du TDAH, les éloges et les petites récompenses de temps à autre peuvent aider à renforcer l’ensemble. en ce qui concerne les variations, une discipline immédiate et consistante peut aussi aider. Veillez à ce que les conséquences des mauvais comportements soient les mêmes à chaque fois et qu’ils surviennent rapidement après le comportement.
    • La création de structures au cours des congés scolaires est surtout très importante pour les enfants et les adolescents. Encouragez-les à prendre part aux activités organisées qui impliquent des réunions régulières. À titre d’exemples, nous avons les jeux d’animation d’été, les équipes sportives ou les clubs.
  4. Utilisez un agenda. Avoir un agenda ou un calendrier peut beaucoup aider ceux qui souffrent du TDAH. Cela peut servir de lieu où rapporter la routine quotidienne, ainsi que des tâches spécifiques comme les devoirs de maison ou les réunions de travail.
    • Un agenda peut être encore plus utile si vous le consultez et le mettez à jour fréquemment.
    • Vous pouvez utiliser des applications ou des agendas en ligne avec des mémentos visibles et audibles pour vous assurer de ne pas oublier les rendez-vous ou les tâches planifiées.
    • Pour les enfants, c’est une bonne idée de demander aux enseignants d’instaurer l’agenda chaque jour pour s’assurer que l’apprenant a bien noté le devoir de maison.

Chercher de l’aide à l’école ou au travail

  1. Obtenez de l’aide à l’école. Les écoles rendent beaucoup de services aux enfants qui souffrent du TDAH. Ces services vont des temps supplémentaires au cours des examens aux salles de classe autonomes avec des professeurs spécialement entrainés et des supports de cours.
    • Discutez avec les professeurs pour vous assurer qu’ils comprennent la nature du mal dont souffre l’enfant. Certains professeurs prennent le TDAH pour de l’insubordination ou de l’attitude négative.
    • Demandez une évaluation d’éducation spécialisée. Cela vous permettra de travailler de concert avec l’école afin de créer un Plan d’Éducation Individualisé (PEI) pour l’apprenant. Ce document définit les objectifs pour l’enfant, ainsi que des stratégies et des interventions pour atteindre ces objectifs. Veillez à soumettre votre demande d’évaluation par écrit.
    • Le PEI sera élaboré en collaboration avec les autorités scolaires. Ne laissez pas l’école vous mettre la pression pour que vous signiez un PEI passe-partout. Il doit être adapté aux besoins individuels de l’apprenant.
  2. Obtenez de l’aide en cherchant du travail. Il y a aussi des services disponibles aux personnes atteintes du TDAH qui sont à la recherche d’emploi. Ces services sont disponibles dans les écoles, les agences nationales et au sein des organisations à but non lucratif.
    • Une kyrielle de services de transition est disponible pour aider les enfants en âge d’aller à l’école à s’inscrire à l’université, dans une école de commerce, ou postuler à un emploi. Il s’agit de l’aide à remplir les demandes, les interviews, les entretiens et l’autonomie de vie. Les services de transition devraient constituer le point central des Plans d’Éducation Individualisé des apprenants de moins de 16 ans.
    • La plupart des villes offrent des services de réinsertion professionnelle. Il s’agit des services pour les handicapés qui ont besoin d’aide pour chercher ou garder un emploi. Les conseillers en réinsertion professionnelle peuvent parfois apporter des aides financières à une université ou une école de formation professionnelle. Par exemple, un programme de réinsertion professionnelle pourrait financer des cours de conduite de véhicules poids lourds pour obtenir un permis de routier professionnel. Consultez le site des institutions compétentes pour voir les services disponibles.
    • Il peut y avoir d’autres services comme la formation en compétences informatiques destinées à l’emploi. Un programme de réinsertion professionnelle peut fournir des supports audio ou d’autres technologies d’adaptation. Il peut aussi aider à rédiger les demandes ou créer des curriculum vitæ et s’entrainer aux interviews.
  3. Obtenez de l’aide pour conserver votre emploi. Les personnes atteintes du TDAH ont généralement du mal à conserver des emplois. Les problèmes avec la concentration, la gestion du temps, et parfois, les capacités sociales font obstacle à un emploi rémunéré. Voici quelques conseils pour obtenir de l’aide :
    • parlez avec les superviseurs et vos collèges de travail sur les limites du TDAH. S’ils connaissent le mal, il y a de fortes chances qu’ils fassent preuve de compassion et de tolérance
    • les services de réinsertion professionnelle proposent aussi des formations qui permettent de fonctionner plus facilement au travail. Ils peuvent aider en matière de compétences relatives à l’emploi et à l’organisation. Une fois encore, consultez le site de l’institution compétente pour voir les services qui sont disponibles
    • vous avez la possibilité de solliciter les services d’un coach professionnel qui suivra votre journée de travail avec vous. Le coach recherchera les problèmes et vous fera des recommandations ainsi qu’à votre patron afin de rendre votre travail plus efficace et plus productif. Les services de réinsertion professionnelle offrent habituellement ou engagent le coaching professionnel. Les organisations à but non lucratif de votre localité peuvent aussi offrir ce service

Conseils

  • En fait, vous pourriez arrêter la prise des médicaments et les réserver à un usage occasionnel. Par exemple, une personne peut cesser de prendre les médicaments parce qu’elle arrive à contrôler ses symptômes. Toutefois, dans une situation particulièrement stressante, comme les examens d’entrée à l’université ou un entretien d’embauche, elle peut décider de prendre les médicaments pour calmer son anxiété.
  • Plusieurs groupes d’assistance sont disponibles pour ceux qui souffrent du TDAH. Ces organisations peuvent vous aider ou vos proches à affronter les défis quotidiens de ce trouble. Parmi ces groupes nous avons l’Association Hypersupers TDAH France.
  • Il existe aussi quelques ressources internationales vers lesquelles vous pouvez vous tourner. Par exemple, ADDitude Magazine est une ressource en ligne gratuite qui fournit des informations, des stratégies et de l’assistance pour les adultes, les enfants et les parents des personnes qui souffrent du TDAH. ADHD & You offre aussi des ressources aux adultes, aux parents des enfants qui souffrent du TDAH, aux enseignants et aux professionnels de la santé qui s’occupent des personnes qui souffrent de ce trouble. Il dispose aussi d’une section de vidéos en ligne pour les enseignants et des lignes directives au personnel scolaire pour mieux réussir à s’en sortir avec les apprenants atteints du TDAH.

Avertissements

  • Avant d’adopter un quelconque changement alimentaire, surtout ceux qui impliquent des suppléments, parlez-en à votre docteur.
  • Les médicaments stimulants peuvent avoir des effets secondaires comme le manque d’appétit et l’insomnie. Cette dernière peut parfois être résolue en réduisant le dosage ou en ajoutant une prescription pour améliorer le sommeil comme la mélatonine ou la clonidine.
Теги:
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.