Comment être stoïque

Опубликовал Admin
597
0
Que vous soyez intéressé par le stoïcisme ou que vous vouliez être stoïque selon la définition du dictionnaire, essayez de travailler sur le contrôle et la conscience que vous avez de vous-même. N’oubliez pas que vous pouvez contrôler vos actions et vos jugements, mais la plupart des choses échappent à votre contrôle et ne méritent pas que vous vous en inquiétiez. Être stoïque ne signifie pas que vous devez être froid et distant, mais plutôt que vous devez penser avant de parler au lieu de ne pas parler du tout. En plus de faire des efforts pour être stoïque dans votre vie de tous les jours, vous pouvez creuser plus loin dans le stoïcisme en essayant de faire de la méditation au quotidien ou de réfléchir à des citations philosophiques.

Développer un état d’esprit stoïque

  1. Acceptez ce que vous ne pouvez pas changer. Certaines choses, par exemple des évènements à l’échelle mondiale ou des catastrophes naturelles, échappent à votre contrôle et il n’y a aucune raison de vous en vouloir pour les choses que vous ne pouvez pas changer. Concentrez-vous plutôt sur celles que vous pouvez changer, par exemple, vos propres choix et jugements .
    • Imaginez un match de tennis. Vous ne pouvez pas contrôler certaines choses comme les compétences de votre adversaire, les réactions de l’arbitre ou les coups de vent qui peuvent affecter la trajectoire de la balle. Cependant, vous pouvez décider de l’entrainement que vous voulez suivre avant le match, du repos que vous voulez vous accorder en évitant de passer la nuit précédente à faire la fête.
  2. Réfléchissez avant de parler et de réagir. Travaillez à un meilleur contrôle et une meilleure conscience de vous-même. Pour être stoïque, il ne faut pas arrêter de parler. Il est plus important de penser avant de parler, que vous soyez intéressé par le stoïcisme en tant que philosophie ou par la définition du dictionnaire .
    • Par exemple, si quelqu’un vous insulte, vous ne devez pas vous mettre en colère et l’insulter. Ne vous engagez pas dans un combat émotionnel, mais demandez-vous s’il y a du vrai dans ce qu’il vous dit, et réfléchissez à une manière de vous améliorer.
    • Si vous sentez que vous vous énervez et que vous ne pouvez pas vous concentrer sur les faits de la situation, essayez de visualiser un environnement agréable, de chanter une chanson dans votre tête ou de vous répéter un mantra stoïque comme : « si je ne peux pas le contrôler, je n’ai pas à m’en inquiéter ».
  3. Ne vous inquiétez pas des autres. Il n’y a pas de mal à parler avec les autres, mais essayez de ne pas être nerveux et de ne pas discuter de choses sans importance. Vous ne pouvez pas contrôler les autres, c’est pourquoi il n’y a aucune raison d’être nerveux. Vous ne devriez pas non plus avoir l’impression de devoir vous conformer aux standards des autres, surtout si cela signifie changer vos valeurs morales .
  4. Restez humble et ouvert aux nouvelles connaissances. Essayez d’apprendre en toute occasion, mais ne croyez pas que vous savez tout. Vous ne pouvez pas apprendre si vous croyez que vous savez déjà tout. La sagesse est au cœur du système stoïque et pour cultiver votre sagesse, vous allez devoir reconnaitre que vous avez encore beaucoup de choses à apprendre .
    • Étoffez vos connaissances chaque fois que vous le pouvez en lisant des livres, en écoutant des podcasts, en regardant des documentaires et (évidemment) en lisant des articles de wikiHow  !
    • Vous pouvez écouter des podcasts par exemple par TEDTalks, RadioLab ou StarTalk Radio. Consultez Netflix ou un service similaire pour trouver des documentaires à propos de la nature, des technologies et de l’art.
    • Si vous voulez en lire plus à propos du stoïcisme, vous devriez essayer de lire William B. Irvine. Ses écrits sont accessibles et il n’utilise pas trop de jargon philosophique .
  5. Concentrez-vous sur la justice. Un vrai stoïque n’est pas intéressé par les conflits émotionnels, les punitions, la vengeance ou la rancune. Cela ne veut pas dire que vous devez devenir un grincheux froid, distant et isolé. Si quelqu’un vous fait du tort, vous pouvez toujours faire preuve d’empathie même si vous ne vous engagez pas dans le conflit émotionnel .
    • Par exemple, si quelqu’un de proche s’en prend à vous, vous ne devez pas l’ignorer. Vous pouvez lui dire : « je ne pense pas qu’il soit sage de s’insulter l’un l’autre. Prenons un peu de temps pour nous calmer afin de gérer cette situation de manière plus rationnelle ».
    • Dans la philosophie stoïque, il n’y a pas de concept de rancune ou de vengeance. Si vous êtes un manageur qui doit réprimander un employé, vous devez trouver une manière juste de le faire au lieu de le punir aveuglément.

Appliquer des principes stoïques à sa vie

  1. Ne perdez pas votre temps avec des distractions. Votre temps est précieux, c’est pourquoi vous devez essayer de ne pas le perdre dans des distractions inutiles. Cela pourrait être difficile dans le monde d’aujourd’hui, mais concentrez-vous sur ce que vous faites pendant que vous le faites. Même si vous êtes simplement assis à discuter avec un ami, vous devez vous concentrer sur le moment au lieu de regarder votre téléphone toutes les dix secondes .
    • En plus, vous devez essayer de ne pas passer trop de temps sur certaines distractions comme l’actualité, les évènements actuels ou les catastrophes. Vous pouvez vous informer de ce qu’il se passe dans le monde, mais vous ne devez pas vous stresser ou paniquer à propos de choses que vous ne pouvez pas contrôler .
  2. Profitez du moment. Il n’est pas nécessaire d’être complètement froid pour savoir vous contrôler et vous concentrer sur le moment présent. Vous pouvez quand même profiter de distractions, des plaisirs de la vie et de la beauté de la nature .
    • Par exemple, lorsqu’on donne un verre d’un bon vin à une personne stoïque, elle pourrait le déguster et se demander : « et si c’était le dernier verre de vin que je bois ? » Cela ne veut pas dire qu’elle pense à la mort, mais plutôt qu’elle apprécie un moment unique de plaisir.
  3. Ne vous en faites pas trop. Voyez les grands défis de la vie comme des occasions de devenir plus sage et plus fort. Lorsque vous êtes confronté à de petites choses ennuyeuses, par exemple si vous avez renversé du lait ou si vous avez perdu cinq euros, vous devez essayer de garder votre calme et de passer à autre chose .
    • Votre paix intérieure est plus importante que le stress que vous allez vous provoquer à cause de quelque chose qui a peu de valeur. Comme le philosophe stoïque Épictète l’a dit : « un peu d’huile renversée, un peu de vin volé, répète-toi que pour un prix aussi mince, tu achètes ta tranquillité ».
  4. Entourez-vous de personnes que vous respectez. Pour être stoïque, il ne fait pas s’isoler des autres. Cependant, vous devez essayer de passer votre temps précieux avec des gens qui veulent devenir plus sages, prendre de meilleures décisions ou vous aider à devenir une meilleure personne .
    • Vous ne voulez pas devenir un snob élitiste, vous devez prendre en compte vos amis et vos connaissances. Surveillent-ils vos actions, vous encouragent-ils à apprendre et vous motivent-ils à vous améliorer ? Connaissez-vous quelqu’un de mesquin, d’accusateur, d’opportuniste ou de vicieux ?
  5. Placez la morale au-dessus des gains matériels et des louanges. La force de votre caractère est beaucoup plus importante que votre richesse, vos récompenses et vos succès. Prenez des décisions en vous basant sur vos valeurs morales plutôt que de faire quelque chose d’immoral pour améliorer votre statut .
    • Par exemple, vous ne devez pas aider quelqu’un parce que vous voulez une récompense ou des félicitations. Vous devez l’aider parce que c’est la chose juste à faire, ne vous en vantez pas et ne cherchez pas à attirer l’attention.
    • Imaginons que vous pourriez obtenir une promotion en mentant à propos d’un collègue de bureau. Un vrai stoïque ne ferait pas quelque chose d’immoral seulement pour obtenir une augmentation.

Essayer la méditation stoïque

  1. Visualisez votre place dans l’univers. Le cercle d’Hiéroclès est un exercice de visualisation stoïque qui vous aide à réfléchir à votre place dans le grand agencement des choses. Commencez par vous visualiser, puis imaginez votre famille et vos amis dans un cercle autour de vous. Visualisez les gens que vous connaissez, vos voisins et vos collègues de travail dans le cercle suivant, votre ville dans le suivant et éventuellement, le reste de l’humanité, de la nature et de tout ce qui existe .
    • Prenez environ dix minutes pour faire cet exercice. Si cela peut vous aider à vous concentrer, vous pouvez vous assoir dans un lieu tranquille, fermer les yeux et inspirer lentement et profondément.
    • Votre but est de comprendre que tout est lié. Vous faites partie de l’humanité et au bout du compte, vous êtes relié au reste de l’univers.
  2. Essayez d’imaginer une grande perte. La « premeditatio malorum » est une méditation stoïque pendant laquelle vous imaginez perdre quelque chose qui vous est très important, par exemple votre travail ou un proche. Imaginez un scénario négatif dans votre tête pendant quelques secondes. Cela semble dérangeant, mais le but est d’accepter le caractère éphémère des choses, de se préparer aux obstacles, de réfléchir aux côtés positifs de la vie et de surmonter vos peurs .
    • La visualisation négative peut vous aider à améliorer votre résistance psychologique face aux obstacles que vous ne pouvez pas contrôler. Cela signifie que lorsque vous subissez un revers, il vous sera plus facile de le gérer si vous l’avez déjà imaginé .
  3. Lisez une citation tous les jours pour y réfléchir. Tous les jours, vous devriez lire une citation d’un philosophe stoïque. Répétez-la plusieurs fois et réfléchissez à sa signification. Même si elle a été écrite il y a plus de deux-mille ans, vous pouvez réfléchir à la manière dont vous pouvez l’appliquer à votre propre vie .
    • Vous pouvez faire une recherche en ligne pour trouver des citations de penseurs comme Épictète, Sénèque ou Marc Aurèle. Vous pouvez faire des recherches dans des encyclopédies de philosophie en ligne pour trouver des auteurs ou des citations intéressantes.
    • Vous pouvez aussi consulter un regard stoïcien pour y trouver plus de matière.
  4. Écrivez une pensée dans votre journal à la fin de la journée. Notez-y les défis que vous avez dû relever et les décisions que vous avez prises. Réfléchissez à une mauvaise habitude pour laquelle vous avez fait un effort afin de vous améliorer. Réfléchissez à la manière dont vous auriez pu faire un meilleur choix ou gérer une situation de manière différente .
    • Par exemple, vous pourriez écrire : « aujourd’hui Sam ne s’est pas bien comporté avec moi. J’ai commencé à lui répondre, mais je me suis rattrapé avant de perdre le contrôle. J’arrive de mieux en mieux à ne pas laisser les autres m’énerver, mais j’ai encore du travail à faire ».
Теги: