Comment gérer un ex petit ami qui veut plus d'espace

Опубликовал Admin
30-09-2016, 02:40
473
0
Ce n’est pas vous, c’est lui. Lorsque quelqu’un vous dit qu’il a besoin de plus d’espace, cela peut marquer le début d’un bouleversement émotionnel. Il est possible que vous ne sachiez pas quoi faire, quoi dire, de quelle façon vous comporter ou dans quel sens regarder. Il se peut que la communication ne fût pas aussi claire que vous l’aviez espéré. D’un côté, vous voudriez accorder à votre ex-petit ami sa place, mais de l’autre, vous voulez continuer à vivre votre vie. Ce n’est jamais facile de comprendre les comportements des autres. Toutefois, si vous pouvez mettre en place des stratégies pour contrôler vos propres pensées, sentiments et actes, vous serez équipé pour faire face à toutes les difficultés qui se présenteront à vous au cours de votre vie.

Établir des limites

  1. Respectez ses souhaits. Avant toute chose, vous devez respecter les désirs de votre ex-petit ami. Pour une raison ou une autre, il vous a demandé de lui donner de l’espace et vous devez obéir. Ce ne sera pas facile, mais vous devez lui permettre de se distancier de votre relation. Vous devez trouver la force intérieure pour prendre du recul à votre tour.
    • Souvenez-vous que vous n’êtes pas seule. Plusieurs personnes dans la même situation.
    • Lorsqu’il vous dit qu’il a besoin d’espace et cela vous irrite, vous pouvez dire Ceci me rend très contrariée, mais si ton souhait est d’avoir de l’espace, je trouverai un moyen de m’y conformer. Cela m’aiderait si tu pouvais m’expliquer tes raisons, mais il se peut que tu ne les connaisses pas vraiment.
    • Cela pourrait le conduire à vous donner des explications ou à vous dire Je ne sais pas vraiment. Il se peut qu’il ne le sache pas, et vous pourriez ne jamais le savoir. Vous ne pouvez pas exiger de lui des explications.
    • La situation et le temps pourraient ne pas vous permettre de discuter de tout ce dont vous voudriez en parler. Demandez-lui, Cette situation donne la matière à réflexion et je me sens un peu débordée. Cela te gênerait-il si on en parle plus tard ? Je sais que j’aurais des questions, et peut-être que tu as aussi besoin de réfléchir. Il peut être d’accord comme il peut ne pas l’être. Vous avez le droit de demander ce que vous voulez, tout comme lui.
  2. Définissez les règles concernant le téléphone et d’autres moyens de communication électroniques. Le téléphone a certainement été très important dans toutes vos communications et vous devez contrôler la durée et la fréquence de votre contact. Vous pourriez couper toutes les communications si c’est ce qu’il souhaite. Des messages par moment peuvent être permis. S’il n’a pas exprimé ses souhaits, contactez-le donc pour mettre les choses au clair.
    • Il peut dire qu’il ne veut pas écrire, mais le fait quand même tard dans la nuit ou quand il prend de l’alcool. Vous pouvez décider d’ignorer les messages, ou lui expliquer que vous vous sentez confuse et menée par ce comportement et que cela vous blesse. Demandez-lui d’expliquer son comportement et de prendre ses responsabilités.
  3. Développez des approches pour les interactions sociales. Il peut être contrariant de rencontrer quelqu’un dans une situation inattendue. Vous pouvez lui demander, Comment veux-tu qu’on gère les situations sociales si on arrivait à se rencontrer ? Veux-tu qu’on ait toute sorte de contact ? Préfères-tu qu’on garde nos distances ? Il est important que vous exprimiez aussi vos souhaits. Ne jouez pas au cache-cache, à moins que vous le vouliez.
  4. Trouvez un terrain d’entente. Vous devez respecter vos souhaits mutuels en trouvant un terrain d’entente sur la manière de se comporter l’un envers l’autre à l’école, dans des situations professionnelles ou lors d’autres événements. Après avoir établi les règles concernant le téléphone et le contact électronique, et développé des approches pour vos interactions sociales, vous devez tomber d’accord sur ces objectifs comportementaux.
    • Vous pouvez dire, Bien, juste pour que les choses soient claires et qu’on se mette d’accord, on ne va pas s’écrire, s’envoyer des messages, des courriels ou communiquer via n’importe quel autre moyen de communication des réseaux sociaux. De plus, on peut se saluer pour être poli, mais ce sera tout pour la communication. Tout ceci me convient, et toi ?
  5. Empêchez les accès de colère. Évitez les situations qui risquent de dégénérer. La frustration peut prendre le dessus, et pour cela ne prenez pas le risque de vous confronter. Bien que vous ne pouvez toujours pas prédire ce que vous ressentirez face à chaque situation, soyez réaliste sur les choses qu’il pourrait faire et qui déclencheraient une réaction négative en vous.
    • Par exemple, si à une fête et que vous le voyez parler avec une personne qui pourrait l’intéresser, n’approchez pas pour dire des choses qui pourraient l’embarrasser, vous ou la personne avec laquelle il parle.

Déterminer la réalité

  1. Examinez les raisons qui sous-tendent ses comportements. Si vous continuez à échanger avec votre ancien copain, vous avez le droit de discuter des raisons pour lesquelles il se comporte de cette façon. Votre ex-petit ami peut être incapable d’expliquer ce qui justifie ses décisions. Il pourrait vous cacher des informations dans le but de vous éviter encore plus de souffrance. Une partie de vous voudrait connaitre la vérité, mais parfois, ce n’est pas la meilleure option qu’il vous faut.
    • Si vous arrivez à le rencontrer, dites-lui, Je ne voudrais pas avoir l’air bizarre et gênante, mais serait-il possible que tu m’expliques les raisons pour lesquelles tu voudrais d’espace ? Cette question lancera la conversation. Soyez prête à entendre les bonnes comme les mauvaises. Dites-vous que vous êtes capable d’encaisser.
    • S’il refuse de vous rencontrer, ne le forcez pas. Il est votre ex, ce qui veut dire que vous le connaissez certainement très bien et vous vous doutiez de sa réaction. Fiez-vous à votre instinct.
    • Vous pourriez ne jamais savoir les raisons à cela. Focalisez-vous sur vos propres besoins et souhaits et mettez-vous sur un chemin plus positif.
  2. Clarifiez la finalité. Vous devez savoir s’il a l’intention de vous revenir. Soyez résolue dans vos propos et votre conduite et demandez-lui, Je sais que tu ne veux pas me laisser dans l’attente parce que cela serait carrément cruel, est-ce donc la fin ? Tu ne reviendras donc jamais ? J’ai besoin de le savoir pour mon propre bien-être. J’ai besoin d’une réponse exacte même si cela peut faire mal.
  3. Prenez en compte la compatibilité. Il se peut que vous ne soyez simplement pas compatible. Faites l’inventaire des qualités qui vous attirent chez l’autre personne. Il ne s’agit pas simplement des caractères physiques. La liste comprend entre autres les valeurs, l’éthique, la progéniture, la gestion de l’argent, la consommation de la drogue et de l’alcool, les ambitions, la gentillesse, et la façon dont il se comporte envers sa mère.
    • Une fois que le choc immédiat de la situation s’est amoindri, listez les qualités que vous recherchez chez la personne avec laquelle vous pourriez avoir une relation.
    • Faites revoir la liste par un ami ou un proche en qui vous avez confiance pour déterminer si vous êtes réaliste. Une dose de réalité pourrait venir à point nommé.
  4. Défoulez-vous. Il y a beaucoup de stress qui s’est accumulé et vous devez vous décharger un peu pour pouvoir gérer vos émotions. Les activités comme les exercices physiques, la dance, la rédaction, la natation et le cerf-volant permettront de réduire votre stress.
    • Si vous choisissez un moyen malsain pour vous défouler, pardonnez-vous et passez à autre chose.
    • Concentrez-vous sur votre sécurité et soyez gentil envers vous-même. Vous traversez déjà un moment difficile, inutile d’en rajouter.

Pleurer la perte

  1. Travaillez le processus. On apprend à la plupart des gens de quelle manière acquérir les choses, mais très peu sont ceux qui apprennent à les perdre. Le chagrin est une émotion complexe qui se manifeste sous diverses formes. Il n’existe pas une bonne ou mauvaise façon pour pleurer une perte importante, comme la séparation d’une relation.
    • Le chagrin est un voyage individuel. Chacun y va à son gré.
    • Ne vous précipitez pas et ne laissez pas les autres vous mettre la pression dans votre chagrin.
    • Le fait de fixer une date limite pour pleurer peut s’avérer utile. Cela ne devrait pas viser à vous rendre coupable de vos émotions, mais vous aider à comprendre que la vie ne s’arrête pas après une perte, et que vous vous en remettrez.
  2. Déterminez le besoin émotionnel qu’il comblait. Il y a des besoins élémentaires qui s’imposent à la plupart des gens, notamment le besoin d’aimer, d’être aimé et celui d’appartenir à quelqu’un. Votre ex-petit ami comblait certains de ces besoins, mais il n’est pas et ne sera pas la seule personne qui les comblera.
    • Est-ce qu’il vous faisait vous sentir belle ? Est-ce qu’il vous aidait à ne pas vous sentir toute seule dans le monde ? Est-ce qu’il vous faisait rire ? Essayez de trouver une alternative pour combler ces vides.
    • L’introspection est un processus qui consiste à accéder directement à ses changements internes. Cherchez à savoir la raison et la manière dont vous réagissez envers les autres et les choses qui vous entourent, et vous serez en mesure de vous aider à régler plusieurs conflits personnels. Vous êtes la seule personne qui puisse faire l’effort de répondre à ces questions.
  3. Appréciez les qualités positives et les expériences d’apprentissage. Certaines personnes pensent que les autres viennent dans votre vie pour vous apprendre quelque chose. Chaque expérience nous amène à être plus intelligent et plus en adéquation avec ce que nous voulons de la vie.
    • Asseyez-vous et faites une liste des choses que vous avez apprises de votre ex.
    • Écrivez aussi sur les choses positives qui vous sont arrivées. Il est facile de ne voir que le côté négatif lorsqu’on est encore dans la douleur, mais aucune relation n’est entièrement mauvaise.
  4. Dites au revoir. Les cérémonies qu’on fait à la fin de quelque chose ont une signification. La remise de diplôme, les funérailles et les cérémonies de clôture ont toutes un point final. Ils nous permettent de boucler la boucle et d’avoir une résolution émotionnelle pour quelque chose qu’on a eu à traverser. Une cérémonie d’adieu vous aidera à achever votre relation avec la douleur.
    • Rédigez une lettre à la personne, mais ne la lui envoyez pas. Incluez toutes les expériences émotionnelles significatives que vous avez partagées. Remerciez-le pour les bons et mauvais moments. Exprimez votre colère. Dites-lui, Je n’ai plus besoin de la douleur que je ressens, je te la renvoie donc. Adieu.
    • Lisez la lettre à haute voix pour vous-même, à un ami ou parenté en qui vous avez confiance, puis brulez-la dans un endroit sûr. Le feu est un moyen de nettoyage et il peut permettre de changer l’énergie de votre trouble.
    • Si vous décidez de l’accepter à nouveau dans votre vie, le travail émotionnel que vous faites aura toujours sa valeur. Vous pouvez vous servir de ces compétences pour le reste de votre vie.
  5. Prenez du recul. Il est indispensable que vous gardiez les choses en perspective. Personne ne voudrait se sentir petit, diminué ou ignoré par son ex-petit ami ou par n’importe qui d’ailleurs. Une fois que vous avez compris qu’il y a une vie après la séparation ou la rupture, vous serez en mesure de libérer les sentiments de chagrin pour des sentiments de soulagement. Vous pouvez lâcher prise et redéfinir vos priorités.
    • Si vous essayez de lâcher quelque chose, mais il continue de vous ronger, il vous faudra donc exprimer plus d’émotions. Il peut s’agir de discuter avec un ami ou un proche en qui vous avez confiance, écrire, ou faire de la randonnée pour régler vos problèmes émotionnels de façon physique.
    • Cela peut être contrariant si quelqu’un vous demande de laisser tomber alors que vous n’avez pas encore résolu votre problème. Respirez profondément et dites-lui, J’essaie de lâcher prise, mais je n’y suis pas encore parvenu.
    • Lorsque vous vous serez habitué au sentiment de perspective équilibrée, vous comprendrez que certaines choses méritent de vous contrarier, alors que d’autres n’en valent pas la peine.

Enrichir son présent

  1. Combattez les incertitudes. Le rejet est ardu. Il vous amène à vous remettre en question de manières nuisibles. Vous pourriez avoir l’impression que quelque chose ne va pas bien chez vous, que personne ne vous aime et vous êtes débile. Vous pouvez rapidement vous rendre inutile et invisible. Bien que ces pensées pourraient être quelque peu normales, vous devriez trouver le moyen de les arrêter.
    • Si vous vous surprenez à penser des choses du genre, arrêtez-vous et dites, Ces pensées surviennent parce que je viens d’être blessé. Tout va bien chez moi. Je suis une bonne et gentille personne que les autres aiment.
    • Faites une liste mentale de vos bons côtés. Souvenez-vous de vos prouesses et laissez ces pensées remplir votre esprit et débarrassez-vous des pensées négatives.
  2. Augmentez votre estime de soi à travers certaines situations. Soyez réfléchi. Trouvez ce en quoi vous excellez. Si vous êtes bon au tennis, jouez-le. Si vous êtes un bon cuisinier, trouvez une recette. Toutes les choses que vous aimez faire et trouvez satisfaisantes vous aideront à bâtir votre croyance en vous-même.
    • Évitez de mener des activités qui vous font vous sentir inférieure. Si les jeux de casse-tête vous donnent l’impression de ne pas être assez intelligente, ne les jouez pas. Si vous détestez le sentiment que le shopping d’un maillot de bain vous donne, attendez pour l’acheter plus tard.
    • Restez focalisée et engagée dans tout ce qu’il y a de positif pour le moment.
  3. Étudiez vos options. Les gens vous diront Un de perdu, dix de retrouvés. Ce n’est pas grave si vous n’avez pas envie de tenter une nouvelle relation, mais essayez de mener de nouvelles activités. Vous aviez peut-être reporté des cours de yoga, d’équitation, de surf, parce que vous étiez occupée ou préoccupée par un dilemme en cours. Voici le meilleur moment pour vous y lancer.
  4. Cherchez l’aide d’un professionnel. Vous pourriez avoir besoin d’aide pour identifier les comportements que vous voudriez changer, si vous avez du mal à le faire vous-même. Vous trouverez dans votre région des psychiatres et des psychologues et ceux-ci peuvent être joints à travers la Fédération Française de Psychologues et de Psychologie (FFPP) et le Syndicat des Psychiatres Français (Association Française de Psychiatrie).

Créer son avenir

  1. Renouvelez votre conviction dans les relations saines. Lorsque vous vous sentez prêt pour le faire, réaffirmez que vous croyez en la possibilité d’avoir une relation saine. Il se peut que ce ne soit pas nécessairement tout de suite. Une fois que vous avez été rejeté par votre partenaire et que cette douleur s’est dissipée, vous pouvez maintenant vous focaliser sur vos véritables attentes de la prochaine relation.
    • Regardez cela comme un hommage que vous rendez à vous vous-même et à vos désirs. Cela vous permettra d’affirmer que vous valez quelque chose.
  2. Laissez libre cours aux moments de tristesse. Ressentez-les. Vivez-les. Libérez-les. Ils peuvent surgir de nulle part lorsque vous marchez dans l’allée de l’épicerie, vous roulez dans la rue ou lorsqu’on joue un son qui provoque chez vous un bouleversement émotionnel. Ces moments arrivent plus fréquemment au début, mais se dissipent avec le temps. Vous avez subi une expérience traumatisante et ces sentiments doivent être exprimés.
    • La suppression des sentiments peut créer d’autres problèmes de santé, et pour cela exprimez-les donc.
  3. Rappelez au monde. Vous êtes ici pour vivre et profiter de la vie. En vous défendant, vous vous souvenez que vous méritez d’être heureux, et le monde le remarquera. Lorsque vous atteignez un niveau de rétablissement après une mauvaise expérience, les autres percevront le changement.
    • Les gens pourraient dire des choses comme, As-tu fait quelque chose d’autre ? Tu as l’air génial. Vous pouvez répondre en disant, Merci. Oui, j’ai décidé d’être heureuse et ça me réussit bien.
  4. Reprenez-le avec des conditions. Si vous décidez d’accepter votre ex-copain dans votre vie une fois encore, dites clairement vos souhaits. Vous avez eu assez de temps pour réfléchir sur vos souhaits, vos espoirs et désirs. Vous devez discuter de ces priorités. Vous devriez être capable de trouver un arrangement avec lui s’il est vraiment prêt à s’engager dans une relation avec vous.
    • S’il vous semble hésitant ou trompeur, prenez du recul et évaluez si vous voulez vraiment prendre le risque d’un nouveau chagrin d’amour avec cette personne. Vous avez le droit de refuser.
  5. Soyez autonome. Le bonheur est un travail en interne et c’est à vous de le créer. Vous savez ce qui vous rend heureuse, prenez donc part à des activités qui construisent une réserve de sentiments positifs. Il est plus facile de gérer des personnes négatives et difficiles si vous êtes rempli de bonnes vibrations. Un vous plus heureux peut rendre meilleure n’importe quelle relation.

Conseils

  • Essayez d’être calme et positive.
  • Cherchez des amis et parents en qui vous avez confiance, si vous avez besoin de discuter.
  • Pratiquez le discours intérieur et souvenez-vous que vous valez la peine.
  • Vous devez vous dire que c’est lui qui perd, et non vous.
  • Lorsque vous parlez à votre ex-copain, soyez respectueux et traitez-le comme vous voudriez qu’il vous traite. Agissez en adulte.
  • Vous allez vous sentir mal pendant un moment, mais en travaillant et en développant ces stratégies, vous arriverez à une destination positive. Tenez-vous-en.
  • N’encombrez pas un gars qui a demandé de l’espace. Cela va certainement l’éloigner encore plus. Toutefois, cela vous apprendra quelque chose sur lui qui vous aidera à prendre des décisions à l’avenir.

Avertissements

  • Veillez à vous apprêter pour un potentiel chagrin d’amour.
  • Au moment où il vous dit son besoin d’espace, il y avait peut-être réfléchi et estimé que cela était impossible. Malheureusement, il a décidé de vous laisser en dehors d’une conversation qui vous affectera de façon négative.
Теги:
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.