Comment éviter une infection urinaire chez un chien

Опубликовал Admin
Il se produit une infection urinaire chez un chien quand des bactéries contaminent son système immunitaire. Dans bien des cas, on ne peut pas détecter ce type d’infection chez les chiens car il n’existe aucun symptôme visible. L’infection peut toutefois causer des douleurs pendant l’urination et conduire à d’autres problèmes de santé éventuels. Tâchez d’éviter d’emblée ces infections urinaires pour empêcher que votre chien ne souffre et ne soit indisposé.

Empêcher une infection urinaire

  1. Gardez le chien bien propre. Vous devriez garder l’arrière-train de votre animal aussi propre que possible. Les infections urinaires sont plus courantes chez les femelles que chez les mâles parce que leur vulve est très proche de l’anus. Cette voie est une bonne porte d’entrée pour les contaminations fécales à partir de l’anus, en raison de sa grande taille.
    • Coupez les poils autour de l’arrière-train et des parties génitales du chien, que ce soit un mâle ou une femelle. Cela diminue la possibilité pour les selles ou les bactéries provenant de la boue de se coller sur les organes sexuels.
    • Donnez un bon bain au chien, s’il est très sale, en vous assurant de bien nettoyer ses parties génitales.
  2. Encouragez des mictions régulières. Plus longtemps l’urine stagne dans la vessie et plus les bactéries ont la possibilité de se multiplier. Des urinations régulières évacuent les bactéries de la vessie et diminuent la probabilité d’une infection. Votre chien devrait idéalement vider sa vessie au moins toutes les quatre heures.
    • Un chien adulte peut se retenir d’uriner pendant huit à dix heures, mais ce n’est pas une très bonne idée. Offrez à votre chien suffisamment d’occasions de faire des pauses pipi.
    • Sortez le chien avant de vous coucher et au lever pour réduire le temps où le chien doit se retenir la nuit.
  3. Offrez-lui beaucoup d’eau potable fraîche. Les bactéries forment des toxines qui enflamment les parois de la vessie, ce qui leur permet de se fixer et d’envahir la zone. L’eau dilue ces toxines si votre chien boit beaucoup, ce qui diminue la probabilité d’avoir une infection.
    • Assurez-vous de proposer des gamelles d’eau suffisamment grandes, profondes et propres.
    • Faites en sorte qu’il y ait toujours de l‘eau dans sa gamelle. N’oubliez jamais de la remplir ! #*Lavez la gamelle tous les jours et remplacez l’eau.
    • Offrez à un chien âgé ou un peu raide une gamelle d’eau dans chaque pièce.
  4. Ne donnez pas au chien du jus d’orange ou autres liquides acidifiants. Vous pourriez avoir entendu que ce sont de bons remèdes maison pour combattre une infection urinaire. En théorie, ces boissons améliorent l’équilibre acido-basique dans l’urine et éliminent l’infection. Vous courez cependant le risque de trop élever le taux d’acidité, ce qui cause des calculs dans la vessie au lieu d’une infection urinaire.
    • Tenez-vous à l’alimentation prescrite pour le chien. Voyez un vétérinaire pour avoir des conseils sur la manière de procéder, plutôt que d’employer des remèdes maison.
  5. Donnez au chien une alimentation spécifique. Vous pourriez envisager de demander au vétérinaire de vous prescrire une alimentation spéciale, s’il a tendance à faire des infections urinaires. L’équilibre acido-basique idéal pour l’urine d’un chien est entre 6,2 et 6,4. Une alimentation prescrite est tout spécialement conçue pour produire ce niveau acido-basique.
    • Encouragez le chien à boire de l’eau en lui laissant des gamelles en libre service à des endroits différents, si on lui prescrit des croquettes.
    • Les boîtes sous prescription seront plus humides que les croquettes et vont mieux hydrater le chien. Ces boîtes pour chiens prennent néanmoins beaucoup de place et ce type d’aliments produit généralement des selles plus nauséabondes.

Reconnaître les signes d’une infection urinaire

  1. Observez un plus grand besoin d’uriner. Cela peut vouloir dire que le chien veut sortir plus souvent. Il peut aussi se montrer plus pressant, comme si chaque pipi était une urgence. Un besoin d’uriner plus pressant est un signe annonciateur d’infection urinaire.
    • Vous pourriez aussi remarquer chez le chien un comportement qui indique le besoin de faire pipi (il lève la patte ou s’accroupit) sans produire d’urine. Le chien peut ressentir le besoin d’uriner mais peut être incapable de le faire quand il est dehors.
  2. Voyez s’il y a du sang dans les urines. Cela peut être difficile à déceler, étant donné que les chiens font habituellement pipi sur l’herbe. Néanmoins, si vous soupçonnez votre chien d’avoir une infection urinaire, observez l’urine qui jaillit avant qu’elle n’atteigne le sol. Emmenez immédiatement le chien chez le vétérinaire s’il semble que l’urine contient du sang.
  3. Faites examiner régulièrement un chien plus âgé. Les chiens seniors avec des problèmes de santé tels qu’une maladie rénale ou un diabète ont tendance à boire plus d’eau pour gérer leur état de santé. Cela peut conduire à une infection asymptomatique en raison des mictions plus fréquentes. Des bactéries sont bien présentes, mais insuffisantes pour causer des signes visibles d’inconfort.
    • Le seul moyen d’examiner le chien pour une infection asymptomatique est de procéder à une analyse d’urine. Certains vétérinaires recommandent de le faire dans le cadre des examens de routine chez un vieux chien.
    • Si votre chien a des antécédents d’infections asymptomatiques, faites faire une analyse des urines tous les trois à six mois.
  4. Emmenez le chien chez le vétérinaire si vous soupçonnez une infection urinaire. Cette infection implique la présence d’agents infectieux tels que des bactéries. Cette pathologie exige un traitement médical. Vous devriez donc emmener votre animal chez le vétérinaire le plus tôt possible. Emportez avec vous, si vous le pouvez, un échantillon de l’urine du chien, ce qui peut accélérer le diagnostic.
  5. Faites corriger des infections répétées par un vétérinaire. Il peut y avoir un problème de santé sous-jacent si vous prenez des mesures pour éviter une infection urinaire et si le chien continue à en faire. Il peut s’agir d’un affaiblissement du système immunitaire du chien ou des parois de la vessie, ce qui conduit à des infections récurrentes. Vous réduisez la probabilité d’une nouvelle infection en identifiant et en traitant le problème. Demandez au vétérinaire de procéder à une série d’examens pour identifier des causes de problèmes éventuels chez votre chien. Ces examens peuvent être les suivants.
    • Une analyse sanguine : le vétérinaire peut vérifier la présence de pathologies qui peuvent faire boire le chien davantage et produire une urine plus faible (comme une maladie des reins, du foie ou un diabète).
    • Un scanner : des ultrasons peuvent vérifier la présence de polypes, d’un cancer de la vessie, de calculs et autres éléments qui peuvent toucher les parois de la vessie.
    • Un examen des sédiments d’urine : le vétérinaire examine les sédiments d’urine au microscope à la recherche de cristaux qui pourraient expliquer les problèmes du chien.

Conseils

  • Les bactéries peuvent toucher plus volontiers un chien si c’est une femelle stérile, car son urètre est plus court. Vous pourriez nettoyer ses organes génitaux avec une serviette en papier après son pipi pour éviter une infection urinaire.
Теги: