Comment devenir autonome

Опубликовал Admin
7-11-2016, 17:43
532
0
Une relation intense peut transformer votre existence, mais si vous ne pouvez pas vivre sans l'aide de quelqu'un, vous risquez de vous trouver en face d'un problème relationnel sérieux, par exemple une dépendance affective . Il s'agit d'un trouble évolutif dans lequel la relation peut commencer normalement. Par la suite, l'un des partenaires prend de l'ascendant sur l'autre ou devient entièrement dépendant de l'autre, ce qui aboutit généralement à une relation déséquilibrée et malsaine. D'un autre côté, le développement personnel est nécessaire à la croissance individuelle et constitue un élément primordial qui motive notre comportement . En général, les personnes indépendantes et autonomes ont nettement plus de chances de survivre et de réussir socialement que celles qui dépendent des autres pour leur bonheur et leur équilibre. En prenant le contrôle des tâches élémentaires de la vie quotidienne, vous serez en mesure non seulement de prendre en charge votre propre existence, mais aussi d'être plus heureux.

Créer des habitudes d'indépendance

  1. Prenez-vous en charge. Une personne devient autonome, si elle prend certaines responsabilités qui vont dans ce sens. Il s'agit de faire des choses simples comme payer vos factures à temps, maintenir votre environnement propre et se présenter au travail ou à l'école à l'heure. En effet, ces actes très simples renforceront votre sens de la responsabilité et votre autonomie.
    • Si vous n'avez pas d'emploi, pensez à chercher du travail ou une formation professionnelle ou bien lancez votre propre entreprise.
  2. Informez-vous . L'information est synonyme de pouvoir. En effet, si vous possédez l'information appropriée, vous serez en mesure de décider vous-même et de manifester votre indépendance. Efforcez-vous de garder votre équilibre et de vous informer au sujet des évènements qui se déroulent sur votre lieu de travail, à l'école, dans votre ville, votre région, votre pays et dans le monde.
    • Par exemple, supposez qu'une loi locale, qui vise à interdire l'élevage des poulets domestiques, sera soumise au vote bientôt. Vous pourrez vous mobiliser, afin de faire modifier la loi pour continuer à élever vos poulets à la maison et déguster des œufs frais.
  3. Sachez où vous allez. Efforcez-vous d'avoir le sens de l'orientation . En d'autres termes, ayez des motivations et des repères. Par exemple, si vous fréquentez l'université, efforcez-vous d'avoir au moins une idée sur les études que vous voulez entreprendre et sur le métier que vous exercerez après vos études. Essayez aussi de définir vos objectifs à court terme, à moyen terme et à long terme et soyez réaliste concernant les moyens qui vous permettront de les atteindre.
    • Consultez un conseiller en orientation, si vous êtes incertain concernant votre avenir. Il y a des moyens en ligne qui vous aideront à choisir votre carrière ou obtenir des conseils. Pour avoir une idée, cliquez sur ce lien ou bien celui-ci .
    • La plupart des universités mettent à la disposition de leurs étudiants un centre d'orientation professionnelle ou un conseiller en orientation. Pensez à ces moyens pour déterminer votre avenir.
  4. Prenez vos décisions vous-mêmes. Si vous laissez quelqu'un d'autre décider à votre place, vous abandonnerez votre indépendance et votre autonomie . N'hésitez pas à vous affirmer et prenez vos décisions vous-même en tenant compte de vos objectifs et de votre vision. Bien sûr, il est important d'être prévenant envers d'autres personnes, mais cela n'implique pas l'abandon de votre pouvoir de décision.
    • Par exemple, si vous cherchez un logement avec votre colocataire, assurez-vous de prendre des décisions fondées sur vos intérêts. Si vous préférez louer une maison au lieu d'un appartement pour avoir un peu plus de liberté, tenez bon à votre préférence et ne changez pas d'avis pour plaire à votre colocataire.
    • Certaines personnes permettent facilement à leur conjoint ou à leurs proches de prendre toutes les décisions, en commençant par le choix du restaurant jusqu'au lieu de résidence et au genre de voiture à acheter. Un changement dans une telle relation peut la compromettre, mais si vous tenez un rôle actif dans la prise des décisions au quotidien et à long terme, vous aurez davantage de contrôle sur votre existence.

Gérer l'autonomie financière

  1. Apprenez à gérer votre argent. Si vous confiez cette tâche à quelqu'un, vous risquerez d'avoir des dettes indésirables ou de perdre le sens des affaires ainsi que la liberté d'utiliser votre argent comme bon vous semble.
    • Cette situation pourrait accentuer votre dépendance par rapport à la personne chargée de gérer votre argent à votre place. Vous aurez des difficultés pour rompre une mauvaise relation, mais aussi vous risquerez de vous trouver dans une situation délicate, si la personne en question devient incapable de s'acquitter de sa tâche, par exemple en raison d'une maladie grave ou d'un décès.
  2. Mettez fin à votre endettement. Selon les experts, le montant total des paiements d'une dette à long terme ne doit pas excéder 36 % de votre revenu mensuel brut, soit avant la déduction des impôts et des primes d'assurance maladie . La dette à long terme comprend votre hypothèque, le crédit voiture, les prêts étudiants et bien sûr, les dettes de vos cartes de crédit.
    • Si vos paiements dépassent 36 % de votre revenu mensuel brut, mettez sur pied un plan de remboursement de votre dette, en commençant par les lignes de crédit ayant un taux d'intérêt élevé.
    • Vous pouvez aussi transférer le solde d'une ligne de crédit vers une autre dont le taux d'intérêt est inférieur, redéfinir votre budget mensuel pour réserver davantage d'argent au paiement de votre dette ou consolider vos dettes en un seul paiement dont le taux d'intérêt est faible. Par exemple, si vous êtes propriétaire de votre maison et si vous pouvez refinancer, vous avez la possibilité d'utiliser la valeur nette de votre maison pour payer vos dettes, sans ouvrir une ligne de crédit supplémentaire.
  3. Payez comptant au lieu d'utiliser votre carte de crédit. Lorsque vous remboursez les dettes de vos cartes de crédit, résistez à la tentation d'augmenter les plafonds. La seule façon de sortir de l'endettement est de mettre fin à vos dettes antérieures. Pendant le remboursement de vos dettes, ne faites pas un achat si vous n'avez pas de liquidités suffisantes pour payer.
  4. Ayez en permanence de l'argent liquide sous la main. Ainsi, vous pourrez payer au comptant plus facilement. Cependant, assurez-vous de garder votre argent dans un endroit sûr. De même, efforcez-vous de faire des économies substantielles pour faire face aux dépenses imprévues. Ainsi, vous payerez en prélevant de l'argent sur vos économies au lieu de vous endetter davantage.
    • Considérez l'épargne comme un moyen d'accorder un prêt à vous-même à un taux d'intérêt de 0 %. Pour cette raison, il est parfois plus intéressant d'épargner que de rembourser une dette.
  5. Possédez une maison. Devenir propriétaire d'un bien immobilier a toujours été l'une des meilleures façons d'être autonome et de créer de la richesse . Les baux risquent de vous entrainer dans une situation intolérable et les propriétaires peuvent changer les termes du bail lors du renouvèlement, vous obligeant ainsi à déménager contre votre gré.
    • En achetant une propriété, choisissez une maison ou un appartement qui correspond à votre budget. Autrement dit, vous devez éviter une hypothèque dont le remboursement dépasse 28 % de votre revenu mensuel.
  6. Vivez selon vos moyens. Créez un budget mensuel et appliquez-le. Cette démarche est possible, si vous êtes réaliste concernant vos dépenses et si vous réservez de l'argent pour couvrir les dépenses imprévues . Si vous n'avez pas une idée précise sur vos dépenses mensuelles, passez en revue vos frais de subsistance, c'est-à-dire votre loyer ou votre hypothèque, l'électricité, les assurances, les impôts. Tenez compte des sommes nécessaires pour vous divertir, aller au restaurant et acheter du carburant pour votre véhicule.
    • Voici un exemple d'un budget mensuel moyen.
      • Remboursement de l'hypothèque ou loyer : 1 000 €
      • Remboursement du prêt voiture : 400 €
      • Électricité et gaz : 200 €
      • Eau : 30 €
      • Frais du téléphone cellulaire : 100 €
      • Abonnements de télévision et d'Internet : 100 €
      • Nourriture : 800 €
      • Activités de loisir : 150 €
      • Assurance logement : 300 €
      • Assurance maladie : 300 €
      • Assurance voiture : 100 €
      • Carburant : 200 €
      • Garde des enfants : 600 €
      • Paiements par carte de crédit : 200 €
      • Vous pouvez inclure d'autres dépenses, comme les pensions alimentaires, les activités ou la formation, les taxes foncières, les services d'utilité, par exemple l'enlèvement des ordures et les frais de ligne téléphonique fixe.
    • L'examen sur papier de vos dépenses mensuelles vous permettra de déterminer plus facilement vos limites, compte tenu de votre revenu mensuel.
    • Vous pourrez discuter de cette question avec votre partenaire et définir votre budget. Ainsi, vous vous impliquerez davantage et vous renforcerez votre autonomie.

Vivre en autonomie

  1. Préparez vos propres repas. Si vous comptez sur les autres pour préparer vos repas ou si vous achetez des plats prêts à être consommés, vous dépendrez d'autrui pour votre nourriture tout en compromettant votre autonomie . Préparez vos repas vous-même pour économiser de l'argent , vous nourrir plus sainement et renforcer votre confiance en vous-même.
    • Suivez une formation ou apprenez à cuisiner en ligne ou en regardant la télévision. Si vous avez du mal à faire la cuisine, pensez à suivre une formation élémentaire dans un établissement local ou regardez régulièrement les émissions produites par un chef cuisinier sur l'une des chaines spécialisées dans la nutrition et l'alimentation. Plusieurs chefs cuisiniers célèbres animent des émissions pour présenter des recettes simples qui peuvent être exécutées par un débutant.
    • Demandez à un parent de vous apprendre à cuisiner. Cette idée est excellente, car elle vous permettra aussi de mieux connaitre votre parent et même d'apprendre des recettes familiales transmises de génération en génération.
  2. Cultivez un jardin. Une façon amusante de renforcer votre indépendance consiste à produire votre propre nourriture . Un jardin permet de produire des fruits et des légumes régulièrement et à moindre prix. Ceci peut vous procurer une satisfaction plus grande, lorsque vous passez à table.
    • Si vous habitez en zone urbaine, vous aurez des difficultés pour cultiver un vrai jardin, mais cela ne vous empêchera pas d'avoir un plant de tomate sur un balcon ou de cultiver des herbes aromatiques pour relever la saveur de vos plats. Certaines localités offrent même des jardins collectifs ou des jardins suspendus que vous pouvez utiliser.
    • Quelques collectivités louent des outils de jardinage ou organisent des cours élémentaires de jardinage à la bibliothèque. Ces moyens peuvent vous faciliter la tâche, si vous débutez dans l'activité.
  3. Familiarisez-vous avec les notions de base de la santé d'urgence. La connaissance des mesures à prendre en cas d'urgence médicale peut vous aider éventuellement à sauver une vie et renforcer ainsi votre confiance en vous-même et votre sentiment d'indépendance.
    • Suivez une formation en matière de réanimation cardiopulmonaire (RCP). En plus de la Croix-Rouge, les collectivités locales et les hôpitaux offrent des cours de secourisme et de RCP, qui peuvent vous aider à faire face aux situations d'urgence en cas d'étouffement ou de perte de connaissance.
    • Familiarisez-vous avec les mesures à prendre en cas d'urgence. Qu'allez-vous faire si votre ami est mordu par un serpent, alors que vous campez en pleine nature ? Si vous savez comment conduire des scénarios de simulation, vous aurez de fortes chances de faire partie des personnes de contact en cas d'urgence. La Croix-Rouge offre une application gratuite pour les périphériques portables, qui propose des instructions sur la façon de gérer un large éventail de situations critiques.
    • Familiarisez-vous avec l'équipement médical. Vous serez en situation inconfortable, si vous devez suivre un traitement médical continu comme une injection intramusculaire ou intraveineuse, qui doit être faite par un professionnel des soins de santé. Demandez à une infirmière de vous apprendre à utiliser certains appareils à domicile, afin d'avoir la situation en mains. Ceci renforcera votre indépendance ou celle de vos proches.
  4. Apprenez à faire des réparations élémentaires en mécanique automobile. Si vous avez une crevaison, ne soyez pas cette demoiselle en détresse sur le bas-côté de la route. L'attente d'une assistance peut vous placer dans une situation dangereuse. « YouTube » est un moyen précieux pour apprendre à faire certaines réparations. Pour les interventions élémentaires, vous aurez la possibilité de trouver une vidéo qui correspond à la marque et au modèle exact de votre véhicule, surtout s'il s'agit d'une méthode spéciale de réparation.
    • Apprenez à remplacer un pneu. C'est une opération qui peut être réalisée par toute personne ayant les connaissances et les compétences appropriées. La procédure de base consiste à desserrer les écrous de roue, soulever le véhicule avec un cric, retirer les écrous, déposer la roue, placer la roue de secours, remettre les écrous, abaisser la voiture et serrer les écrous de roue. Consultez votre manuel technique ou demandez à un professionnel qualifié de vous faire une démonstration.
    • Familiarisez-vous avec le mode de fonctionnement d'un moteur et des courroies. Vous gagnerez du temps et de l'argent, si vous pouvez examiner une courroie et voir qu'elle risque de se rompre ou si vous anticipez un problème de moteur. En outre, le remplacement d'une courroie est une tâche simple, dans laquelle le cout de la main-d'œuvre dépasse largement celui de la courroie elle-même. Prenez le temps de faire le travail vous-même pour réaliser des économies substantielles.
    • Apprenez à faire une vidange et à remplacer les fluides du moteur et de ses auxiliaires. L'huile du moteur et les fluides doivent être changés régulièrement. Vous pouvez faire une simple vidange chez vous, à condition d'avoir le matériel et les connaissances nécessaires. Chaque système possède ses particularités. Généralement, votre manuel technique vous indique les kilométrages au bout desquels vous devez réaliser certaines tâches d'entretien.
  5. Prenez soin de votre santé. Restez en bonne santé aussi longtemps que possible et libérez-vous des médicaments et des consultations médicales fréquentes pour n'importe quel petit malaise.
    • Faites de l'exercice régulièrement. L'association américaine du cœur (The American Heart Association) conseille de faire trois à quatre exercices physiques par semaine, pour réduire le cholestérol et la pression artérielle . Gardez une bonne circulation sanguine et des tissus musculaires sains en faisant régulièrement des exercices cardiovasculaires et de la danse aérobique.
    • Consommez une nourriture propre et saine . Respectez votre organisme en mangeant des produits cultivés biologiquement. Pour rester en bonne santé, bannissez de votre menu la nourriture industrielle, les frites sous emballage, les boissons et les aliments sucrés.
  6. Sachez quand il est nécessaire d'aller chez votre médecin. Il est tentant de décider de contrôler votre santé vous-même et de ne plus voir votre médecin. Toutefois, ce n'est pas toujours la meilleure approche. En effet, l'assistance médicale est nécessaire dans certains cas.
    • Si vous consultez régulièrement votre médecin en raison d'une maladie chronique, vous pourrez arrêter vos visites, si vous adoptez un régime alimentaire sain et si vous faites de l'exercice régulièrement. Toutefois, pour une détection précoce, vous devez contrôler régulièrement votre santé et faire les analyses de routine, en fonction de votre âge et des facteurs de risque.
    • Déterminez si vous risquez d'avoir des maladies précises en raison de votre état de santé, de vos antécédents familiaux et de votre mode de vie.
    • Familiarisez-vous avec les signes précurseurs des maladies létales  comme les maladies du cœur, les accidents vasculaires cérébraux, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), les maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, le cancer et plus précisément le cancer du poumon, le syndrome d'immunodéficience acquise (VIH-sida), les maladies diarrhéiques et le diabète.
    • Il y a aussi d'autres maladies mortelles. Cela dépend des pays. Aux États-Unis, il s'agit de la maladie d'Alzheimer, de la grippe et de la pneumonie, des maladies du rein et du suicide  ou des maladies susceptibles de provoquer une incapacité importante, comme l'arthrite , les troubles dépressifs et les affections en relation avec les substances psychoactives.
  7. Soyez autonome. Si vous cherchez vraiment à affirmer votre indépendance, essayez d'abord de vivre dans un endroit isolé. Économisez de l'argent sur les dépenses énergétiques en habitant loin des agglomérations et démontrez que vous êtes vraiment capable de vivre sans aide.
    • Pensez à produire toutes vos provisions. Depuis la culture d'un jardin, jusqu'à la cueillette des baies et des champignons, découvrez les différents types de produits que vous pouvez cultiver ou manger à l'état sauvage. Soyez extrêmement prudent quand il s'agit de manger des fruits ou des légumes cueillis dans la nature, car ils peuvent être dangereux pour la santé . Vous pouvez aussi chasser pour vous procurer de la viande, mais assurez-vous de respecter les règlements de chasse locaux.
    • Familiarisez-vous avec les énergies nouvelles. Adhérez à l'initiative verte et familiarisez-vous avec les nouvelles sources d'énergie disponibles actuellement . Vous économiserez de l'argent et vous réduirez vos émissions carboniques en appliquant quelques mesures simples. Assurez-vous seulement de ne pas vous endetter ou d'accepter un contrat de location contraire à vos avantages financiers.
    • Essayez avant d'acheter. Si vous n'êtes pas sûr de pouvoir survivre en étant loin de tout, pensez à passer vos vacances sur un site éloigné, comme dans une région, sur une ile ou dans une forêt isolée et transformez vos vacances en une mission d'exploration du type Indiana Jones.

Se sentir émotionnellement autonome

  1. Apprenez à prendre en charge vos propres sentiments et vos émotions. L'autonomie affective signifie que vous pouvez assumer vos propres émotions sans l'intervention d'une autre personne pour endosser la responsabilité à votre place. Pour connaitre vos propres sentiments et vos émotions, vous avez besoin d'être introspectif pour trouver des raisons moins évidentes qui ont créé vos sentiments, au lieu de ne considérer que des facteurs apparents.
    • Cette démarche peut vous conduire à identifier les raisons profondes de vos sentiments et de vos comportements, vous permettant ainsi d'éviter les attitudes négatives.
    • Les méthodes d'introspection et de méditation comprennent la thérapie professionnelle, l'étude du développement personnel et certains enseignements religieux, par exemple l'enseignement bouddhiste sur l'identité et la façon dont elle peut contribuer à la souffrance.
  2. Renforcez vos sentiments d'indépendance. Si vous êtes déjà autonome dans une relation, vous pourrez renforcer ce sentiment, même dans la perspective d'un changement majeur, comme la naissance d'un bébé.
  3. Évitez les triangles émotionnels lorsque cela est possible. Souvent, les individus réagissent à un préjudice moral en sollicitant l'aide des autres pour faire face à une situation difficile. De plus, ils évitent de parler avec la personne qui les persécute directement . Le psychologue Murray Bowen désigne ces situations par le terme « triangles ».
  4. Exprimez vos angoisses d'une façon appropriée. Si votre relation devient intolérable, exprimez vos inquiétudes et partagez vos expériences sans donner la possibilité à d'autres personnes d'aggraver votre anxiété, de la rendre chronique ou de résoudre la difficulté à votre place.
    • Autrement dit, les gens doivent s'entraider au lieu d'envenimer la situation et ils devraient s'abstenir de réfléchir à la place d'une autre personne.
  5. Partagez les responsabilités équitablement. Dans l'exercice d'une responsabilité partagée, les partenaires doivent chercher à être autonomes en exerçant honnêtement leur part de responsabilité.
    • Ils doivent également exercer leurs responsabilités individuelles, sans pour autant négliger les responsabilités partagées.
    • Dans une relation, chacun doit avoir confiance dans la loyauté et l'engagement de son partenaire, ainsi que dans sa capacité à s'acquitter entièrement de ses responsabilités.
    • Par exemple, les parents d'un enfant partageront certaines responsabilités en tant que parents, mais ils auront des responsabilités individuelles en tant qu'employés ou en tant que prestataires de soins primaires. Si l'un des parents reste à la maison pour prendre soin de l'enfant, l'autre ira au travail et aura ses propres responsabilités et ses préoccupations. Il en sera de même pour la personne qui reste au foyer, qui aura également ses propres responsabilités et ses préoccupations.
  6. Demandez de l'aide lorsque vous en avez besoin. Efforcez-vous de faire la différence entre les problèmes que vous pouvez maitriser par vos propres moyens et ceux que vous ne pouvez régler qu'avec l'aide d'autrui.
    • Si vous n'êtes pas suffisamment motivé pour faire appel à quelqu'un, votre entourage peut se sentir découragé, manquer d'intérêt et être réticent à vous aider. Vous risquez également de vous trouver en situation de dépendance par rapport aux autres.
    • Si votre motivation est trop forte, vous risquez de ressentir de la rancœur et de penser que les autres personnes sont égoïstes, insouciantes et indifférentes. Vous pouvez aussi ne pas obtenir l'aide souhaitée.
    • Demander l'aide des autres est acceptable dans la mesure où le demandeur ne développe pas de dépendance à l'égard de son partenaire et que celui-ci ne pense pas que le demandeur a perdu sa loyauté et son engagement.
  7. Déterminez si les nouveaux défis sont partagés ou s'ils font partie des responsabilités individuelles. Au fur et à mesure que la relation se développe, certaines questions et certaines responsabilités resteront du ressort de l'un des partenaires. En revanche, d'autres seront partagées.
    • Au cours de l'examen, les partenaires doivent décider si la question ou la responsabilité est individuelle ou partagée et chaque partenaire doit mettre à contribution l'autre et au besoin engager d'autres ressources.
    • Pensez à un président ou un autre chef d'État qui discute d'une question vitale avec ses principaux conseillers. Un individu doit avoir confiance en lui-même et aussi faire confiance à ses conseillers pour être vraiment autonome. Il ou elle doit également savoir quand la décision devrait être partagée et s'assurer que son partenaire sent que ses avis sont écoutés et qu'il s'implique dans le processus.
    • Par exemple, quand l'enfant d'un couple grandit, chaque parent doit définir sa propre relation avec l'enfant et mettre au point son propre style dans le cadre d'un partage de la responsabilité parentale, surtout sur les grandes questions qui nécessitent la collaboration des parents, comme l'inscription à l'université. Les partenaires doivent prendre soin de leurs propres responsabilités et de leurs sentiments, tout en reconnaissant le droit à l'autre de faire les choses différemment.
  8. Gérez vos émotions en tenant un journal intime. Ce procédé vous aidera à garder la trace de votre progression affective dans une relation. Un journal intime est fondamentalement un rapport quotidien sur vos activités, mais il est différent d'un journal ordinaire, en ce sens qu'il contient des réflexions faites dans un style introspectif . Par exemple, au lieu de dire simplement que vous êtes sorti avec votre partenaire pour choisir un meuble pour enfant, orientez votre discours sur les pensées qui ont traversé votre esprit pendant le trajet, en tenant compte des évènements de la journée pour organiser votre récit. La rédaction d'un journal intime dépend entièrement de la personne concernée et elle n'obéit pas à des règles ou des procédures particulières, mais voici quelques conseils qui peuvent vous aider à rédiger le vôtre.
    • Trouvez un lieu propre, confortable et calme. Vous devez également pouvoir fréquenter cet endroit souvent. Si vous donnez beaucoup d'importance à votre vie privée, efforcez-vous de choisir un endroit qui sauvegarde votre intimité.
    • Avant de commencer votre rédaction, prenez le temps de vous détendre et de réfléchir. Écoutez de la musique pour stimuler vos émotions.
    • Quand vous êtes prêt, il suffit de commencer à écrire. Ne vous inquiétez pas concernant la grammaire, l'orthographe ou le choix des mots. Ne pensez pas à l'avis d'un lecteur potentiel ou sur la façon dont votre texte peut affecter son opinion. Considérez votre journal comme étant un espace secret où vous vous exprimez librement.
  9. Soyez persévérant en rédigeant votre journal. Si vous avez des difficultés de rédaction, vous pouvez faire appel à une émotion. Pour décider par quelle émotion commencer, prenez celle qui vous passe par la tête ou consultez un dictionnaire pour en trouver une qui vous convient. Ne perdez pas de temps pour choisir un mot, il suffit de prendre le premier que vous trouvez. Utilisez ce mot, là où vous lisez [émotion] dans le texte ci-dessous. Si vous donnez une importance particulière à l'émotion en question, consacrez une semaine pour écrire en suivant les suggestions proposées et réservez le septième jour pour lire ce que vous avez rédigé.
    • Écrivez [émotion] en haut de la page, puis inscrivez vos associations d'idées jusqu'à vider complètement votre esprit et être en paix avec vous-même.
    • Quels sentiments éprouvez-vous lorsque vous êtes sous l'effet de cette [émotion] ?
    • Quand avez-vous ressenti cette [émotion] avec le plus d'acuité ? Est-ce que cette [émotion] affecte vos relations avec autrui ?
    • Quand avez-vous ressenti cette [émotion] à un niveau moindre ? Est-ce que vos relations avec autrui sont affectées si vous ne ressentez pas cette [émotion] ?
    • Comment réagissez-vous à une [émotion] d'une autre personne ? Quelles sont les causes de votre réaction ?
    • Commentez une citation concernant cette [émotion]. Pour trouver des citations sur les émotions, faites une recherche en ligne ou consultez ce site.
  10. Relisez votre journal. Au fur et à mesure de la progression de votre journal, relisez régulièrement vos textes, en vous concentrant sur l'évolution de vos relations et de votre autonomie.
    • Là où il y a de la place pour une plus grande autonomie, réfléchissez aux moyens nécessaires qui vous permettront d'assumer une responsabilité, de rester informé, de savoir où vous allez et de prendre vos décisions vous-même.
  11. Demandez des conseils s'il le faut. Bien que cela semble s'opposer à l'intuition, recevoir l'aide d'un bon thérapeute peut améliorer votre sens de l'autonomie. La tenue d'un journal peut vous révéler des émotions difficiles à traiter par vos propres moyens. Pensez à solliciter une assistance si vous êtes très inquiet ou déprimé.

Conseils

  • Apprenez de nouvelles connaissances chaque année. Qu'il s'agisse du tressage des paniers en osier ou de la manière d'administrer une intraveineuse à votre chien, l'apprentissage d'une nouvelle compétence ajoutera une corde à votre arc.
  • Rencontrez des personnes de tous les horizons et de toutes les disciplines. Ainsi, vous pourrez apprendre beaucoup au contact des autres. Donc, cherchez à cultiver des relations véritables, à connaitre des gens intéressants qui appartiennent à des horizons divers et qui ont des compétences variées.
  • Ayez une trousse d'urgence à la maison, qui contient suffisamment d'eau en bouteille pour tous les membres de votre famille pour tenir deux ou trois jours, des aliments non périssables, des lampes de poche, une radio et une trousse de premiers soins.
  • Restez fidèle à vous-même. N'essayez pas de changer votre personnalité pour vous adapter aux comportements des autres. Tenez bon à vos objectifs et à vos principes pour rester indépendant.

Avertissements

  • N'hésitez pas à demander de l'aide, même si une vie indépendante peut créer un climat de confiance et de paix intérieure. Parfois, particulièrement dans une situation d'urgence, vous êtes obligé de demander une assistance ou de faire appel à un professionnel pour prendre le relai, si vous n'êtes pas suffisamment équipé.
Теги:
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.