Comment entretenir votre voiture

Опубликовал Admin
On pense toujours à la somme qu’il faut débourser pour l'achat d'une voiture, plus rarement à celle nécessaire pour l'entretien annuel. Les voitures d'aujourd'hui sont composées de plus de 75 000 pièces qui toutes peuvent avoir une défaillance à un moment donné. Ainsi, entretenir sa voiture permet de rouler dans de bonnes conditions, de prolonger la vie de votre véhicule et, éventuellement, de la revendre à un bon prix.

Étapes

  1. Faites votre entretien de façon logique. Il existe une méthode qui consiste à vérifier dans l'ordre : les pneus, l'huile, les optiques et les surfaces vitrées, les freins, l'intérieur et enfin, les différents fluides. Consultez le manuel d'entretien qui vous a été donné lors de l'achat du véhicule afin d'établir votre propre plan d'entretien.
  2. Vérifiez les pneus. Ils doivent être constamment gonflés conformément aux spécifications du fabricant. Cette opération peut se faire avec une jauge de pression des pneus dont le cout est faible et l'usage facile. Les pneus doivent être remplacés lorsque les témoins d'usure sont entamés. Si vous n'êtes pas très porté sur la mécanique, montrez vos pneus à un spécialiste qui vous indiquera le niveau d'usure. Vérifiez régulièrement vos pneumatiques, tant pour la pression que pour l'usure, toutes les semaines. Dès que les témoins d'usure sont au niveau de la bande de roulement, il est alors temps de changer vos pneus.
  3. Vérifiez l'huile. Elle est un peu le « sang » du moteur : sans elle, vous n'iriez pas loin ! Lors d'une révision, demandez à votre garagiste attitré de vous montrer comment on vérifie un niveau d'huile. Vidangez votre voiture tous les 5 000 à 6 000 km. Les fabricants d'huile affirment que leurs huiles conservent leurs qualités pendant au moins 15 000 km. Il vaut mieux la changer avant cette limite (10 000 km) si vous voulez tirer le meilleur de votre moteur et le faire durer plus longtemps. Vérifiez régulièrement le niveau d'huile (une fois par mois), et vidangez ou faites vidanger votre véhicule tous les 10 à 15 000 km, ou tous les ans.
  4. Contrôlez les parties vitrées. Vos vitres, vos rétroviseurs et vos optiques doivent être propres. Ils doivent être exempts de fêlures, ou pire, cassés. Si c'est le cas, remplacez-les . Pour ce qui est du parebrise, rendez-vous chez un spécialiste qui vous dira rapidement si telle fissure est réparable ou s'il faut le changer. Vérifiez régulièrement ces éléments à la recherche de fêlures, d'impacts ou de tout autre dommage.
    • Quand vous roulez, conservez une bonne distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède, on ne sait jamais, un objet pourrait être lancé ou perdu par ce véhicule. Un simple gravillon qui s'échapperait de la benne d'un camion roulant devant vous pourrait joliment étoiler votre parebrise.
  5. Contrôlez les freins, les courroies et la batterie.
    • Les différents éléments des systèmes de freinage d'aujourd'hui doivent être périodiquement contrôlés et remplacés pour être sûr de disposer d'un freinage parfait. Si vous remarquez un quelconque problème de freinage, rendez-vous immédiatement chez votre garagiste ou faites-le intervenir. Sans freins, vous risquez votre vie… et celle des autres !
    • Vérifiez régulièrement toutes les courroies pour voir si elles sont à la bonne tension et ne présentent aucune usure anormale. Les courroies détendues font un bruit caractéristique : elles couinent, car elles patinent. Faites-les tendre ou changez-les.
    • La batterie se doit d'être vérifiée à intervalles réguliers (une fois par mois). Nettoyez ou faites nettoyer les cosses si nécessaire. Évitez de trop tirer sur votre batterie. Même si vous recourez à un démarrage avec une autre batterie, la vôtre sera également très sollicitée. Les batteries ont une durée de vie moyenne d'environ 5 ans. Si vous êtes amené à changer la batterie, n'oubliez pas de vérifier également l'alternateur et l'allumeur pour vous assurer qu'ils fonctionnent bien.
  6. Inspectez l'intérieur. Passez l'aspirateur et nettoyez l'intérieur s'il en a besoin. Sachez que lors d'une revente, les clients potentiels s'intéressent souvent peu à la mécanique, mais se font vite une idée du véhicule en inspectant l'intérieur. À tort ou à raison, ils n'achètent pas si l'autoradio ne fonctionne pas ou si l'intérieur est sale. Pour eux, la valeur du véhicule est en grande partie dictée par l'aspect de l'intérieur. Aussi, tout euro que vous dépenserez en nettoyage de l'habitacle vous sera largement remboursé lors de la revente du véhicule.
  7. Vérifiez tous les fluides. Outre l'huile et le carburant, il est d'autres fluides qui aident à la bonne marche d'une voiture. Il y a le liquide de refroidissement, les deux fluides de transmission et de direction assistée, le liquide de freinage, celui du lave-glace… Les niveaux et l'état de ces fluides doivent être régulièrement contrôlés, toutes les semaines, tous les mois, cela dépend ! Demandez à votre garagiste de vous montrer comment on fait.
  8. Contrôlez le bon fonctionnement de vos feux. Ce travail de vérification peut être fait par vos soins, il est préférable d'être deux pour une meilleure vérification. Testez toutes vos optiques : phares avant, feux arrières, feux de recul et clignotants.
    • Vos feux avant doivent être bien réglés. Vous pouvez le faire vous-même ou confier la tâche à un garagiste. Le faisceau lumineux doit être dirigé vers le bas et vers l'extérieur de la route, et non pas vers le haut, droit vers l'avant ou vers le centre de la chaussée. Vous devez pouvoir voir les bandes blanches des deux côtés de votre voie. Outre qu'ils éclaireront mal la chaussée, des feux mal réglés peuvent aveugler les usagers venant en face ou de côté.
  9. Contrôlez vos essuie-glaces. Il est assez simple de remplacer vous-même des balais d'essuie-glaces quand ils sont usés. Pensez à les changer une fois par an avant la mauvaise saison. Si nécessaire, changez tous les essuie-glaces (à l'avant comme à l'arrière). Si vous conduisez beaucoup par mauvais temps, sachez qu'il existe pour les parebrises des traitements antipluie, à base de rayons X.
  10. Faites contrôler les gaz d'échappement. Pratiquement, tous les pays développés ont mis en place des normes, et donc des contrôles réguliers, en matière de gaz d'échappement. En France, le test antipollution s'effectue lors du contrôle technique des deux ans. Seul un spécialiste peut régler votre véhicule. Il contrôlera les capteurs à oxygène et les valves RGE .

Conseils

  • Il est bon d'avoir en permanence dans son coffre (ou ailleurs dans la voiture) un ou deux chiffons pour pouvoir vérifier les niveaux, une jauge de pression des pneus et une lampe pour pouvoir voir dans les coins sombres du véhicule.
  • Si quelque chose vous semble anormal (à l'arrêt comme en roulant), n'attendez pas ! Voyez ce dont il retourne. Si vous sentez une odeur bizarre, un nouveau bruit, une vibration anormale ou plus grave, un témoin lumineux qui apparait au tableau de bord, vous devez réparer ou faire réparer. En tant que conducteur, vous êtes responsable de votre véhicule, pour votre sécurité d'abord, puis pour celle des autres usagers avec qui vous partagez la route.
  • Surveillez attentivement votre consommation de carburant. Au fil du temps, vous avez appris à économiser le carburant en conduisant sagement, mais il peut arriver que la consommation augmente alors que vous n'avez rien changé à votre conduite. Toute surconsommation de carburant est signe qu'il y a un problème sur votre véhicule. Voyez aussi si vous êtes à jour de vos vidanges.
  • Avant toute intervention, consultez le manuel livré avec votre véhicule. Vous y trouverez toutes les informations utiles.
  • N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre garagiste ! Il a l'habitude et surtout, il est de bon conseil. Si, au contraire, il est du genre à ne pas avoir le temps, demandez-lui s'il en aurait à vous consacrer pour faire l'entretien régulier. Il comprendra vite l'allusion !
Теги: