Comment travailler dur

Опубликовал Admin
Personne ne nait prêt à travailler dur. On associe certaines qualités et certains traits de personnalité aux personnes qui travaillent dur, en particulier la constance et la persévérance. Même si certains d'entre vous pourraient être prédisposés à ces qualités, ce n'est qu'avec des efforts et du dévouement que vous pourrez devenir un travailleur acharné qui utilise au maximum son potentiel.

Prendre de bonnes habitudes

  1. Entrainez-vous à être positif. En apprenant à être optimiste, vous aurez un peu moins d'efforts à faire pour travailler dur. Les gens optimistes voient les évènements négatifs comme des instants passagers qui ont peu d'emprise. Adoptez la manière des optimistes à les expliquer pour voir les évènements positifs et négatifs sous une lumière plus optimiste .
    • Décrivez des évènements négatifs, par exemple une présentation difficile, sous un jour plus positif. Par exemple, au lieu de vous plaindre de votre responsabilité, vous pouvez l'accepter et la voir comme une chance de montrer votre dévouement et votre éthique de travail à votre chef.
    • Décrivez les choses positives de votre vie comme permanentes et quotidiennes. Cela vous aidera à sentir du soutien pendant que vous essayez d'améliorer vos compétences au travail.
    • Il a aussi été démontré que les optimistes ont des résultats plus élevés aux tests conçus pour mesurer la chance et la perception de sa propre personne . Plus vous avez conscience de vous-même, plus vous êtes capable d'éliminer vos faiblesses.
  2. Identifiez et réfutez les pensées irrationnelles. Remarquez les moments où vous ne voyez que le pire des résultats possibles (ce qu'on appelle le catastrophisme), lorsque vous sous-estimez vos qualités et vos contributions ou lorsque vous pensez en noir et blanc . Les petits succès restent des succès et vous devez vous donner la permission de vous sentir fier de ce que vous accomplissez.
  3. Voyez les problèmes comme des leçons. Le recadrage positif va permettre de renforcer les aspects positifs de votre situation et vous empêcher de vous sentir dépassé . Cela vous encouragera aussi à aborder la situation d'un point de vue plus ouvert. En gardant l'esprit ouvert, vous arriverez à trouver plus facilement des solutions à vos problèmes et le sentiment de contrôler ce qu'il se passe au travail vous aidera à atteindre la paix de l'esprit, ce qui rendra votre travail plus facile sur le long terme.
  4. Ne faites pas plusieurs choses à la fois. De nombreuses recherches ont montré que même si vous pensez arriver efficacement à faire plusieurs choses à la fois, il y a toujours des côtés négatifs à essayer de le faire .
    • Cette technique diminue vos performances générales, même si vous avez l'impression d'en faire beaucoup, vous ratez en fait des informations importantes.
    • En étant distrait en permanence par de multiples tâches, vous empêchez la partie de votre cerveau responsable de la résolution des problèmes et de la créativité de fonctionner de manière optimale .
  5. Ne vous plaignez pas. Les hommes se plaignent, c'est naturel et vous avez peu de chance d'arriver un jour à éliminer complètement ce comportement de votre vie. Ceci étant dit, si vous vous plaignez sans but ou sans avoir une solution à proposer, vous entrez dans un cycle négatif qui contribue à la dépression, à une mauvaise image de vous-même et au stress . Cela va vous empêcher de faire le nécessaire pour prendre le temps et faire les efforts indispensables pour devenir un meilleur travailleur.
  6. Devenez plus social. En vous ouvrant intentionnellement aux autres et en essayant de vous connecter avec vos collègues, vous développerez plus d'empathie. C'est une composante essentielle à la résolution de conflits, à la collaboration, aux compromis, à l'écoute attentive et à la prise de décisions . En développant votre sociabilité et votre empathie, vous vous permettez de travailler plus dur avec vos collègues et vous resterez plus responsable envers vos objectifs.
    • Des recherches suggèrent que ce que les scientifiques appellent « l'empathie voulue » ou la visualisation de la souffrance des autres active une réponse à la douleur dans le cerveau similaire à celle qui se produit naturellement avec l'empathie .
    • Reconnaissez les limites de votre compréhension et posez des questions pour créer des conditions où vous pouvez ressentir et pratiquer votre empathie.

Étendre sa responsabilité

  1. Faites des heures supplémentaires si nécessaire. Même si vous aimeriez surement faire autre chose, vous pouvez vous entrainer à la diligence pendant les heures plus chargées et montrer à vos collègues votre dévouement en vous retroussant les manches lorsque cela est nécessaire. Évaluez le travail à faire en vérifiant auprès de votre superviseur et en lui demandant comment se déroulent les différents projets.
    • Faites attention de ne pas trop en faire. Le travail trop acharné peut avoir des effets secondaires graves sur votre santé .
  2. Devenez plus responsable. Vous n'arriverez jamais à vous occuper de vos problèmes si vous n'êtes pas prêt à leur faire face. Il peut être difficile de prendre la responsabilité de vos actes, mais une résolution complète et en heure des conflits n'est pas possible si vous ne vous occupez pas honnêtement de la racine du problème.
    • Évitez de vous justifier ou de vous expliquer. En général, c'est une perte de temps, car il y a toujours des facteurs supplémentaires que vous pouvez exposer pour expliquer vos actes .
  3. Développez votre potentiel. Améliorez vos faiblesses, évitez de sous-estimer vos succès, même les plus petits et identifiez les domaines dans lesquels vous pourriez vous améliorer.
    • Continuez d'améliorer vos compétences en participant à des séminaires, en suivant des cours ou en faisant du bénévolat dans des secteurs où vous pouvez les utiliser.
    • Vous pouvez vous occuper de vos faiblesses en mettant fin aux modèles négatifs de pensée et en faisant autre chose, par exemple en allant vous promener, en reconnaissant que vous n'êtes qu'humain et que vous n'atteindrez jamais la perfection ou en vous trouvant un mentor pour vous guider et vous soutenir.
    • Faites des changements spécifiques pour vous aider à rester responsable. Vous pourriez demander à votre superviseur de vous parler de problèmes liés à vos performances en privé si vous êtes timide.
  4. Prenez des initiatives. Il faut beaucoup d'assurance pour sauter sur une occasion lorsqu'elle se présente et vous pouvez développer cette qualité en vous attaquant à de petits objectifs pour commencer avant d'augmenter la difficulté et prendre plus de responsabilités .
    • Avant de faire des suggestions, faites une pause et réfléchissez à la façon de mettre en pratique efficacement votre idée. Il peut être facile de vous mettre sur la défensive à propos de vos propres idées, mais vous pourriez vous sentir moins complexé en écartant certaines suggestions peu probables.
  5. Mettez en place un réseau de soutien sain. Les êtres humains sont des créatures sociales. Même si vous pensez être plutôt solitaire, un réseau de soutien sain vous aidera à améliorer la qualité de votre travail, à tenir vos résolutions et à réduire l'impression d'être empêtré dans ce que vous avez à faire .
    • Utilisez votre système de soutien pour obtenir des conseils lorsque vous recherchez un nouvel emploi ou lorsque vous allez demander une promotion.
    • Collaborez avec vos collègues. Vous ne pouvez jamais savoir à quel moment vous allez avoir besoin de leur aide.
    • Évitez la compétition. Cela peut être difficile, surtout lorsque votre superviseur voudrait s'en servir pour encourager les performances, mais en vous comparant en permanence à vos collègues, vous pourriez vous sentir déçu et inadapté .

Rester persévérant

  1. Entrainez-vous aux autosuggestions positives. Entrainez-vous à utiliser des phrases qui vous parlent. L'autosuggestion permet d'affirmer positivement vos succès pour vous aider à atteindre votre potentiel maximal .
    • Utilisez des phrases au présent pour vous entrainer aux autosuggestions afin d'éliminer l'inquiétude du futur dans vos affirmations.
    • Persuadez-vous du fondement erroné de vos peurs en vous demandant quelle en est la source et comment vous pouvez les corriger.
  2. Entrainez votre volonté. Plus vous renforcez votre volonté en l'entrainant, plus elle devient forte. Prenez un point de vue sûr de vous pour aborder le sujet de la volonté. Si vous croyez que votre volonté est limitée, vous allez en ressentir un manque plus souvent .
    • Vous pouvez faire de l'exercice pour entrainer votre volonté et rester en bonne santé. Cette augmentation de votre activité physique vous aidera aussi à garder un esprit plus actif .
  3. Imaginez le processus. Réfléchissez à ce que vous allez ressentir pendant que vous travaillez à vos objectifs et lorsque vous les atteignez. Visualisez-vous dans votre travail et trouvez-y de l'harmonie, un épanouissement et de la fierté, des caractéristiques communes à toutes les personnes qui réussissent .
  4. Faites de la méditation. De nombreux chercheurs sur le sujet de la volonté et de la persévérance ont remarqué l'influence positive de la méditation sur l'endurance, la concentration et l'apprentissage . En prenant dix minutes pour calmer votre esprit, pour respirer profondément et pour vous concentrer sur le moment présent, vous arriverez à vous reconcentrer et à vous sauver.
  5. Évaluez vos progrès. En notant vos succès passés, vous arriverez à comprendre votre progression et votre développement dans votre carrière . Cette évaluation permet aussi d'encourager des discussions productives à propos de vos performances, de vos priorités et de vos défis .
  6. Recommencez lorsque vous échouez. La douleur de l'échec est toujours difficile à encaisser, même pour les gens qui ont trouvé le succès, ne vous sentez pas complexé lorsque vous vous remettez en selle après un échec. Utilisez l'autosuggestion pour réduire les sentiments négatifs et commencez à organiser une nouvelle façon d'aborder votre objectif.

Conseils

  • Concentrez-vous sur une chose que vous voulez faire à la fois.
  • N'intériorisez pas la négativité des autres. N'oubliez pas qu'ils pourraient faire beaucoup d'efforts pour vous décourager, par exemple si vous représentez une concurrence ou s'ils sont jaloux.
  • Apprenez de vos erreurs et ne les refaites pas.
  • Si vous avez une compétence que vous pensez être le seul à avoir, faites-le savoir à votre employeur. Montrez toujours le meilleur de ce que vous avez à offrir tout en restant humble et en sachant que le talent inné n'est que le résultat du hasard.
  • Donnez des exemples de vos succès passés au moment d'un entretien d'embauche. Cela pourrait être une des qualités que recherche votre employeur.
  • Enseignez aux autres à travailler dur. Grâce à la gratitude et au soutien des autres, votre environnement de travail va s'améliorer.
  • Demandez de l'aide si vous en avez besoin. De nombreuses personnes seront heureuses de vous aider.
  • Travaillez au mieux de votre niveau en donnant tout ce que vous avez. Ensuite, ajoutez-en un peu plus à votre travail ou votre objectif. Notez la façon dont vous avez fait des progrès en ajoutant un peu plus de travail, petit à petit. Avancez lentement pour travailler plus dur et avant de vous en rendre compte, cela sera devenu complètement naturel.

Avertissements

  • Ne dépendez pas seulement de votre talent. N'oubliez pas que le travail acharné bat le talent sur le long terme. Si vous dépendiez seulement sur votre talent, vous allez devenir négligent et vous allez perdre vos compétences.
  • Ne soyez pas arrogant. Une fois que vous arrivez à travailler dur, sachez reconnaitre les efforts que vous avez faits et ne laissez pas votre attitude vous empêcher de continuer à vous améliorer.
Теги: