Comment réussir un test d'émissions

Опубликовал Admin
Dans certaines régions, des tests sont effectués régulièrement pour mesurer les émissions des véhicules afin d'essayer de réduire leur empreinte de carbone. Les tests obligatoires peuvent paraître un peu effrayants pour les gens qui conduisent quotidiennement. Mais vous pourrez réduire ce stress en apprenant quels sont les critères d'émission légaux dans votre pays, comment prendre rendez-vous pour un contrôle technique et comment réussir au mieux ce test. Si vous êtes propriétaire d'un véhicule, vous devriez apprendre à passer ces tests d'émissions.

Apprendre les standards d'émissions autorisés

  1. Vérifiez les critères standards et les procédures à respecter concernant les taux d'émissions dans votre pays. Si vous vivez à l'étranger, aux États-Unis par exemple, sachez que de nombreux états exigent que des tests d'émissions soient effectués régulièrement afin de vous assurer que votre voiture est aussi propre que possible et ne contribue pas à la pollution ambiante excessive. Les chiffres concernant les émissions sont nombreux et complexes et n'intéresseront probablement pas le conducteur ou le propriétaire de véhicule moyen, mais pour les pays européens, vous pourrez obtenir ces informations ici. Si vous vivez au Canada, vous trouverez ces informations ici.
    • Il n'est pas indispensable de connaître les standards pour faire tester votre véhicule. Tout ce que vous avez à faire, c'est de trouver un centre de contrôle technique près de chez vous et de prendre rendez-vous. Ils vous diront si votre véhicule respecte les standards et vous indiqueront comment le mettre aux normes si ce n'est pas le cas.
  2. Trouvez à quel groupe de véhicules appartient votre voiture. Les tests d'émissions sont différents selon le type de véhicule testé et sont obligatoires pour qu'un véhicule soit autorisé à rouler légalement dans de nombreux pays. Les motos doivent aussi passer le test dans certains pays, mais dans d'autres ce n'est pas obligatoire. Vérifiez si c'est le cas là où vous vivez afin de savoir si votre véhicule doit ou non être testé. En France, les exceptions les plus courantes concernent les véhicules suivants :
    • Les véhicules essence fabriqués avant 1972 ;
    • Les véhicules diesel fabriqués avant 1979.
  3. Renseignez-vous sur les causes des échecs aux tests d'émissions. La cause la plus probable est généralement le résultat d'un problème de performance courant concernant votre véhicule. Une fois que vous aurez pris rendez-vous, vous aurez plus de chances de réussir le test si vous apprenez à anticiper et à corriger ce type de problème. Les défaillances les plus communes sont les suivantes :
    • Un système de dosage de carburant non conforme : Cela pourrait être dû au processeur, si votre dispositif de dosage en comprend un ou au système d'injection et de carburation.
    • Des bougies d'allumage usées : Cela peut être à l'origine de pics d'hydrocarbures pendant l'examen.
    • Des fuites d'air : Cela peut se produire lorsque le capteur MAP montre des dysfonctionnements ou que les flexibles sont défectueux.
    • Un dysfonctionnement du système d'injection et du contrôle des émissions de vapeurs d'essence : Si le système d'injection du moteur est défectueux, il ne pourra pas contrôler correctement les émissions d'hydrocarbures et de monoxyde de carbone.

Passer l'inspection au contrôle technique

  1. Prenez rendez-vous pour un contrôle technique. Faites vérifier votre voiture par un technicien afin qu'il repère tout ce que vous avez peut-être raté ou négligé. Typiquement, vous pouvez vous rendre dans une station-service ou un garage pour cela. Trouvez-en un près de chez vous et prenez rendez-vous.
    • Ce n'est pas parce que votre voiture roule correctement et ne montre aucun signe de « problème » que cela signifie forcément qu'elle va réussir aux tests d'émissions. De nombreux véhicules peuvent continuer à fonctionner bien qu'ils n'aient pas passé les critères du gouvernement.
  2. Assurez-vous que le voyant d'anomalie (la lumière sur le tableau de bord) soit désactivé. Si votre témoin d'anomalie est allumé, vous raterez automatiquement le test d'émissions. Si vous ne savez pas quel est le problème, vous pouvez demander à un garage spécialisé dans les tests d'émissions de diagnostiquer le problème et de le régler.
    • Votre voiture doit être testée en l'état, ce qui signifie que même si le technicien repère un problème qui va forcément vous faire échouer au test, le véhicule doit être recalé. Par exemple, si vous savez que votre pompe à vide montre une fuite ou que votre voyant d'anomalie est allumé, vous devrez faire réparer ces détails au garage ou les réparer vous-même avant de passer le test.
  3. Faites chauffer votre moteur avant de commencer le test. Conduisez votre voiture pendant au moins 20 minutes avant d'arriver à la station de test d'émissions. Cela donnera à votre véhicule suffisamment de temps pour atteindre la température optimale pour le liquide de refroidissement et les huiles, ainsi que la pression optimale pour le pot catalytique, afin de vous assurer que vous obtiendrez les résultats corrects.
  4. Vos pneus doivent posséder la pression adéquate. Une bonne pression dans vos pneus demandera moins d'efforts au moteur de votre voiture, ce qui augmentera vos chances de réussir le test.
  5. Passez le test un jour où il ne pleut pas. Parce que le test comprend l'utilisation d'un dynamomètre, le fait de rouler sur du goudron glissant peut vous faire perdre de l'adhérence, ce qui pourra en retour affecter l'efficacité de votre moteur. Cela peut-être suffisant pour échouer au test. Pour vous donner le maximum de chances de réussir le test haut la main, prenez rendez-vous un jour de grand soleil, avec un beau temps et de bonnes conditions pour conduire .

Entretenir votre véhicule

  1. Changez régulièrement votre huile de moteur. Si vous n'avez pas changé votre huile depuis 8000 km, c'est presque une obligation. Si vous avez déjà changé votre huile depuis les derniers 8000 km, cela peut quand même être une bonne idée de la changer à nouveau. Prenez rendez-vous pour faire changer l'huile ou alors faites-le vous-même.
  2. Remplacez votre filtre à air régulièrement. Les filtres à essence et à air doivent être changés régulièrement pour que votre moteur soit aussi efficace que possible et pour que l'impact des émissions de votre véhicule soit aussi faible que possible. Cherchez dans votre manuel d'utilisateur les instructions concernant le kilométrage et organisez-vous pour remplacer les pièces régulièrement.
  3. Ajoutez des additifs s'ils sont compatibles avec votre véhicule. Lisez votre manuel d'utilisateur pour déterminer si le fait d'utiliser du supercarburant est compatible ou non avec le modèle de véhicule que vous possédez. Les autres additifs, comme Clean Sky par exemple, peuvent être ajoutés au moment de faire le plein pour purger les dépôts de carbone du moteur durant son fonctionnement.
  4. Ajustez le ratio air/carburant de votre carburateur. Un mélange trop riche peut avoir des effets à long terme sur la capacité de votre moteur à traiter les hydrocarbures et les émissions de CO2. C'est une bonne idée de vérifier régulièrement la richesse de votre mélange pour vous assurer que vous vous trouvez dans les critères spécifiques et pour que votre moteur continue à fonctionner correctement.

Conseils

  • Évitez de passer votre test par temps humide. L'humidité et la pluie peuvent affecter la température de votre véhicule et le faire fonctionner de façon non optimale. Il est tout à fait possible de passer le test un jour de pluie, mais ce sera simplement plus difficile.
  • Ne prenez pas rendez-vous pour un test d'émissions si votre voiture ne fonctionne pas correctement. Les voitures qui ne montrent pas de problème apparent peuvent déjà échouer au test d'émissions, alors il est quasi impossible de réussir le test si votre voiture présente déjà des problèmes visibles.
  • Utilisez des additifs dans votre carburant pour réduire les taux d'émissions. Les additifs sont typiquement versés dans le réservoir à essence au moment de les remplir de carburant à la station. Ils aident à nettoyer le système interne du véhicule, ce qui permet un usage plus efficace du carburant et d'améliorer les performances globales du véhicule.
Теги: