Comment agir pour réduire le réchauffement climatique

Опубликовал Admin
Quoique l'Humanité soit aujourd'hui en mesure de détruire sa propre planète, nous pouvons également contribuer à la protéger et en prendre soin. Le réchauffement climatique est un problème trop important pour être résolu par une seule personne, mais vous pouvez cependant créer un changement bénéfique en faisant des choix personnels en accord avec votre conscience environnementale, et en inspirant ainsi d'autres personnes pour de futures mesures collectives. Cet article décrit certains moyens grâce auxquels vous pouvez éviter que le réchauffement climatique ne s'aggrave davantage.

L'engagement politique

  1. Soyez bien documenté sur le réchauffement climatique. Le réchauffement climatique bouleverse déjà des millions de vies au quotidien, sous la forme de climats destructeurs et en faisant disparaître certains habitats naturels. Être bien informé sur le sujet est la première étape importante pour pouvoir agir. Personnellement, vous serez plus apte à modifier votre mode de vie si vous connaissez la vérité. Au niveau politique, vous serez plus à même d'informer les autres et d'inspirer le changement si vous étudiez d'abord le problème.
    • Sir John Houghton, coprésident du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat et climatologue, examine des catastrophes telles que les vagues de chaleurs, les inondations, la sécheresse et les orages dévastateurs qui nous frappent déjà lourdement. Ce qui est en train d'arriver n'est que la partie visible de l'iceberg, et ce seront donc nos enfants et petits-enfants qui subiront les plus grosses conséquences du réchauffement climatique. Des centaines de millions de personnes pourraient alors souffrir de la famine, du manque d'eau, de conditions climatiques extrêmes, et d'une perte de 20 à 30 % des espèces animales et végétales si nous ne réduisons pas le réchauffement climatique et l'émission de gaz à effet de serre.
    • D'un autre côté, des hivers plus chauds rallongent la durée des périodes de pousse sous les climats tempérés et polaires, permettant parfois à une culture supplémentaire d'être semée et récoltée dans l'année, ou simplement en rendant les cultures existantes plus productives. Connaître les différentes facettes du problème fera de vous un meilleur porte-parole pour votre cause.
  2. Parlez du problème du réchauffement climatique autour de vous. Rallier d'autres personnes à votre cause est un bon moyen d'élargir votre propre impact. Plus vous exposerez de faits scientifiques, plus il vous sera facile de persuader des gens de réaliser de petits changements dans leur vie de tous les jours. Les méthodes d'économie d'énergie sont soit initialement coûteuses (par exemple les panneaux solaires), soit demandent du temps supplémentaire (comme le recyclage). C'est pourquoi beaucoup de gens demandent à être convaincus que leurs efforts comptent.
    • Démontrez les bénéfices de ces mesures et insistez sur la manière dont chacun peut jouer un rôle crucial pour réduire le réchauffement climatique. Utilisez des exemples qui montrent ce qui arrivera si ces mesures ne sont pas prises.
    • Ayez conscience que l'opinion publique réagit plutôt mal à une remontrance d'ordre moral. Éduquez pour éclairer, non pour effrayer.
  3. Influencez votre gouvernement. Votez pour des candidats dont la priorité est de trouver des solutions au réchauffement climatique. Faites connaître votre opinion aux dirigeants par le biais du téléphone, de courriels, et de courriers. Assistez à des réunions avec vos représentants politiques.
    • Apprenez tout ce que vous pouvez à propos des pratiques que vous défendez avant de faire cela ; résoudre un problème en crée souvent un nouveau. Par exemple, remplacer les ampoules à incandescence classiques par des ampoules fluorescentes à basse consommation (LFC) a fait augmenter le risque de contamination au mercure dans les foyers et les décharges. Les ampoules fluorescentes à basse consommation sont pourtant préférables aux ampoules à incandescence (voir plus bas), mais on doit faire attention de bien les recycler et non de les casser, sans quoi de petites quantités de mercure sont libérées dans la nature. De même, la culture de maïs destiné à la production de l'éthanol a contribué à hausser les prix des denrées alimentaires en n'économisant qu'assez peu d'énergie, voire pas du tout.
    • Sachez que les pratiques désastreuses des entreprises sont plus nuisibles à notre Terre que les actions individuelles. Dans le but de stopper le réchauffement climatique, il est nécessaire de persuader ces entreprises d'adopter des moyens de production et de distribution plus doux pour l'environnement.

Changer ses habitudes de consommation

  1. Optez pour des menus végétariens ou végétaliens. Le bétail est responsable d'une production plus importante de gaz à effets de serre que les transports. Cela est dû aux grandes quantités de pétrole utilisé pour produire des engrais au nitrate d'ammonium (pour le maïs dont on nourrit les bêtes), auxquelles s'ajoutent les coûts de l'expédition de ce maïs au bétail puis du transport de ce bétail vers l'abattoir ou les commerces. Choisir de manger végétarien contribue à réduire de manière significative l'utilisation d'eau dans l'agriculture ainsi que la culture des terres, ce qui est favorable à la biodiversité.
    • Quand vous mangez de la viande, assurez-vous qu'elle est issue d'une production locale. Elle n'aura donc pas traversé des centaines de kilomètres pour arriver dans votre assiette.
    • Essayez de consommer des légumes et de la viande issus de petites exploitations plutôt que de grandes fermes industrielles, qui emploient des méthodes nuisibles à l'environnement.
  2. Réutilisez et recyclez. Employez des poubelles différentes pour le verre, le plastique, le papier, le carton, et les autres produits recyclables. Encouragez vos voisins, vos supérieurs, vos collègues et les gens avec qui vous faites des affaires à vous imiter (15 à 25 % des gens ne pratiquent pas le recyclage).
    • Utilisez des sacs en tissu pour faire vos courses à la place des sacs en papier ou en plastique.
    • Compostez vos restes et vos épluchures au lieu de les mettre à la poubelle.
  3. Utilisez des recharges. Essayez de remplir de nouveau vos bouteilles et vos bocaux au lieu d'en acheter de nouveaux à chaque fois. Cela réduit votre consommation et se révèle également moins cher.
  4. Achetez des denrées avec le moins d'emballages possible. Cela pourrait vous permettre de réduire vos déchets de manière radicale, en préservant 600 kilos de dioxyde de carbone et plus de 700 euros par an. Si vous considérez que l'emballage d'un produit est excessif, renvoyez-le à la compagnie en leur demandant de réduire cet emballage ; faites-leur part de vos idées si vous en avez.
  5. Réduisez votre consommation de papier. Demandez-vous si quelque chose vaut vraiment la peine d'être imprimé avant de cliquer sur "Imprimer". Créez une signature à la fin de vos courriels afin que le lecteur y pense à deux fois avant d'imprimer votre message.
    • Utilisez des chutes de papier ou des brouillons pour dresser vos listes de course, vos pense-bêtes, vos albums, vos messages téléphoniques, ou prendre des notes en classe, etc. Recyclez le papier uniquement lorsqu'il a été complètement utilisé !
    • Quand vous imprimez quelque chose, assurez-vous de vous servir de papier 100 % recyclé. Économisez plus de 2 kilos de dioxyde de carbone par rame de papier.
  6. Achetez des produits fabriqués ou élevés localement. Achetez localement pour réduire la dépense d'énergie nécessaire au transport des denrées. Les produit de consommation que nous achetons tous représentent plus de la moitié des émissions de carbone moyennes d'une famille.
    • Si vous encouragez vos voisins à acheter localement avec succès, les commerçants seront à leur tour encouragés à se fournir en produits locaux.
    • Faites vos courses au marché ou dans une épicerie locale plutôt que dans les grandes chaînes de distribution.
    • Allez dans les petits commerces au lieu du supermarché.
    • Optez pour des restaurants tenus par des commerçants locaux plutôt que des chaînes de restaurant ou de fast-food.
  7. Suivez de près votre consommation de carbone. Utilisez un calculateur d'empreinte carbone pour connaître votre bilan carbone. Ces outils permettent de calculer votre impact personnel en ajoutant les émissions de carbone liées à vos activités.
    • Ce genre de compteur est disponible dans différents pays ; utilisez votre moteur de recherche afin d'en trouver un. Un compteur international est proposé par le World Resources Institute.
    • Il existe au Canada et aux États-Unis un logo appelé Carbon Counted et que les compagnies peuvent apposer à leurs produits, qui témoigne ainsi de leur bilan carbone. Les produits qui possèdent un faible bilan carbone Carbon Counted donnent donc aux consommateurs le moyen d'influencer et de soutenir les compagnies qui réduisent les émissions durant la fabrication de leurs produits.

Réduire sa consommation d'énergie

  1. Utilisez des ampoules fluorescentes compactes à basse consommation (LFC) ou à diode électroluminescentes (DEL). Remplacez trois ampoules à incandescence courantes avec des ampoules à basse consommation ; vous économiserez plus de 130 kilos de dioxyde de carbone et au moins 40 euros par an. Une ampoule fluorescente standard préserve l'environnement du tiers d'une tonne de gaz à effet de serre, sans compter le coût pour vous de 6 ampoules à incandescence classiques, ou plus.
    • Souvenez-vous que les ampoules LFC contiennent de petites quantités de mercure, qui est toxique. Par conséquent, des mesures adaptées (recyclage) sont nécessaires afin d'éviter la contamination supplémentaire des lieux de décharge.
    • Vous pouvez également cherchez des ampoules à DEL qui ont commencé à se développer récemment -- elles sont encore plus efficaces, durent plus longtemps, et ne contiennent pas de mercure !
    • Envisagez de vous procurer le plus d'ampoules à basse consommation possible, et offrez-les à votre famille et vos amis. Faites un don à une association de charité locale pour rééquiper leurs locaux.
  2. Remplissez votre lave-vaisselle. Mettez-le en marche seulement lorsqu'il est complètement plein. Économisez 50 kg de dioxyde de carbone et 30 euros par an, ou bien faites votre vaisselle à la main en utilisant le minimum d'eau.
  3. Soutenez les producteurs d'énergies renouvelables. Incitez le marché de l'énergie renouvelable. En Grande-Bretagne, il est possible de profiter à 100% d'énergie renouvelable, en privilégiant des fournisseurs tels qu’Ecotricity ou Good Energy Ltd. Vous pouvez aussi financer la construction d'éoliennes, vous procurer des produits labellisés, ou acheter des actions chez des fournisseurs d'énergies renouvelables. Beaucoup de ces entreprises sont récentes et modestes, et leurs actions sont bon marché. Ces compagnies offrent la possibilité de revenus intéressants si elles se révèlent rentables. Cependant, donnez la priorité à vos habitudes personnelles avant d'investir ailleurs.
  4. Isolez votre maison. Vous devez isoler tout ce qui emploie une quelconque énergie, afin que la température à l'intérieur ne soit modifiée par celle de l'environnement extérieur.
    • Isolez votre chauffe-eau et économisez 500 kg de dioxyde de carbone et 30 euros par an. Si vous optez pour un modèle qui ne comprend pas de voyant lumineux permanent, vous économiserez une trentaine d'euros et 200 kg de gaz à effet de serre en plus par an. Utilisez surtout moins d'eau chaude. Par exemple, si votre douche est trop froide, diminuez l'eau froide au lieu d'augmenter l'eau chaude.
    • Économisez de l'énergie en isolant votre maison entièrement, et diminuez les coûts de chauffage et de climatisation. Si votre isolation est vieille ou inefficace, faites-vous une faveur et remplacez-la. Cela ne réduira pas seulement vos émissions de gaz, mais réduira également vos factures de manière considérable. Étudiez les possibilités dans votre grenier, les faux-plafonds, les fondations, les murs et le toit. Si certains endroits sont difficiles d'accès, sachez qu'un professionnel peut très bien y injecter de la cellulose ou de la fibre de verre.
    • Calfeutrez votre maison. Calfeutrer vos portes, vos fenêtres et la climatisation. Économisez 800 kg de dioxyde de carbone et 200 euros par an. Vous découvrirez que les coûts du calfeutrage sont vite compensés par les économies en fuel, et qu'ils rehaussent le confort de votre logement.
  5. Remplacez les vieux appareils et réduisez votre dépendance vis-à-vis d'eux. Des appareils inefficaces (comme les réfrigérateurs, les machines à laver et les climatiseurs) gaspillent de l'énergie. Économisez des centaines de kilos de dioxyde de carbone et des centaines d'euros en les remplaçant (et en les recyclant, ou en les stockant correctement).
    • Beaucoup de pays possèdent des indices "énergie" sur les nouveaux appareils, qui vous permettent d'évaluer la consommation d'énergie de l'appareil. Renseignez-vous sur internet avant de faire un achat pour gagner du temps, ou vérifiez au moins les joints de votre réfrigérateur et de votre congélateur pour les remplacer aussitôt qu'ils montrent des signes d'usure.
    • Pendant que vous y êtes, réexaminez l'utilité d'appareils dont vous n'avez pas vraiment besoin de vous servir, comme un désodorisant électrique. Essayez plutôt d'ouvrir les fenêtres (et de jeter cette coupe de fruits pourris) et de remplacer l'appareil par un désodorisant naturel. Cela compte également pour les nombreux robots ménagers qui trônent dans votre cuisine.
  6. Débranchez les appareils électroniques lorsque vous ne vous en servez pas. Même lorsque les appareils électroniques sont éteints, ils gaspillent de l'énergie. Économisez près de 500 kg de dioxyde de carbone et environ 200 euros par an en les débranchant ou en coupant le courant directement au niveau de la prise grâce à un parasurtenseur (parfois appelé parafoudre). Prenez l'habitude de tout éteindre avant d'aller vous coucher.
  7. Utilisez une tondeuse à lames hélicoïdales pour tondre le gazon. Utilisez vos muscles plutôt que des énergies fossiles, et taillez-vous une silhouette de rêve. Vous préserverez l'environnement de près de 40 kg de dioxyde de carbone par an.

Se déplacer de manière plus écologique

  1. Prenez les transports en commun. Prendre le bus, le train, le métro ou toute autre type de transport en commun atténue le trafic et réduit les émissions de gaz à effet de serre par individu de 700 kg par an. Prendre les transports en commun vous libère du stress de longs trajets et vous offre la possiblité de lire, réfléchir, et vous relaxer. Vous économisez également l'argent du parking et le temps passé à chercher cette fameuse place.
  2. Faites du vélo. Prendre votre vélo plutôt que votre voiture est une solution très simple. Vous pourriez rencontrer des problèmes comme l'inexistence de pistes cyclables, vous faufiler dans les bouchons ou parcourir un terrain accidenté, mais ce sont des défis que vous pouvez facilement surmonter avec un peu de détermination.
    • Demandez à votre municipalité de développer les pistes cyclables et de s'assurer que les cyclistes sont en sécurité, de la même manière que les piétons le sont. Demandez son soutien à votre communauté - quelques voisins, la rue, ou tout le quartier !
    • Si vous rencontrez un terrain vallonné, il existe aussi des solutions. Améliorez votre forme par de petits trajets, trouvez d'autres voies, ou prenez le bus sur une partie du chemin (certains bus municipaux sont équipés de porte-vélos que vous pouvez utiliser).
  3. Utilisez votre véhicule contre le réchauffement climatique. Si vous ne pouvez vivre sans voiture, alors utilisez-la de manière à minimiser votre impact sur l'environnement.
    • Achetez une voiture hybride. Un conducteur moyen économise plus de 7000 kg de CO2 et environ 3 000 euros par an grâce à une voiture hybride. Un véhicule hybride rechargeable permet d'économiser encore plus, et deviendra peut-être même un jour une source de revenus.
    • Achetez une voiture à faible consommation. Économisez jusqu'à 9 000 kg de dioxyde de carbone par an en utilisant une voiture qui consomme peu - cela représente une économie de 7 000 euros sur la durée de vie d'une voiture. Acheter une voiture à faible consommation encourage également les constructeurs à continuer à les fabriquer et à les améliorer, en raison d'une demande accrue.
    • Conduisez plus écologiquement. Diminuez votre consommation d'essence et réduisez le stress en étant un conducteur responsable. Évitez de gaspiller du carburant en retirant les objets inutiles de votre véhicule (tels que les galeries), en éteignant votre moteur au lieu de le laisser tourner pour rien (à partir d'une minute d'attente), et en soulageant votre coffre des charges qui ne sont pas nécessaires.
    • Vérifiez que vous pneus sont bien gonflés. Des pneus sous-gonflés augmentent la consommation de carburant de 3 % et sont plus souvent sujets à l'usure et aux déchirures.Vérifiez-les tous les mois. Économisez plus de 100 kg de CO2 et 600 euros par an.
    • Changez votre filtre à air. Vérifiez votre filtre à air une fois par mois. Économisez ainsi 350 kg de dioxyde de carbone et 100 euros par an. Nettoyer votre filtre à air améliore votre consommation kilométrique et diminue la pollution, car votre voiture maintient plus facilement le bon ratio dans le mélange air/carburant.

Conseils

  • Planter des arbres compense les émissions de dioxyde de carbone et la pollution. Il existe des organisations qui vous aideront à contrebalancer votre bilan carbone.
  • Essayez de consommer moins afin de contribuer à la préservation des ressources et au contrôle du gaspillage. Louez des films ou des jeux vidéo au lieu d'en acheter, ou achetez-les d'occasion, dans une brocante par exemple. Empruntez des livres à la bibliothèque ou achetez-les également d'occasion.
  • Soyez responsable des dépenses d'énergie sur votre lieu de travail. Dans bien des bureaux, on laisse tourner la climatisation, les ordinateurs et les lumières toute la nuit. Travaillez en accord avec les responsables de votre entreprise, pour faire en sorte d'éteindre ces appareils ou suivre une politique d'économie d'énergie si possible.
  • Faites pousser des plantes à la croissance rapide. Des végétaux comme le bambou poussent très rapidement et produisent 35 % d'oxygène supplémentaire par rapport au chêne ou au bouleau, et nécessitent moins d'engrais et d'entretien. Assurez-vous que les plantes sont adaptées à votre région ; optez plutôt pour des plantes locales que pour des espèces importées, et ne plantez pas d'espèces nuisibles. Le bambou, par exemple, est assez invasif dans une grande partie des États-Unis.
  • Essayez d'utiliser moins d'eau en bouteille au profit de l'eau du robinet. Cela réduit les dépenses d'énergie pour mettre l'eau en bouteilles et la transporter.
Теги:
ТОП
Comment être constant
Personality Traits and Attributes
Comment faire bouillir des œufs
Basic Cooking Skills