Comment consolider des prêts

Опубликовал Admin
164
0
Si vous avez regardé la télévision ou si vous avez consulté votre mail dernièrement, vous remarquerez qu’il y a plusieurs entreprises qui s’empressent pour vous aider à consolider vos prêts afin de « réduire de moitié vos paiements », « réduire vos taux d’intérêt », et vous « aider à sortir rapidement de l’endettement ». En effet, la consolidation de vos prêts à intérêt élevé ainsi que vos dettes contractées par carte de crédit en un seul prêt avec un taux d’intérêt plus faible et des paiements plus faciles à gérer semble être une idée géniale. Seulement, les choses ne se déroulent pas toujours comme cela. Il s’est avéré que plusieurs personnes qui ont consolidé leurs prêts finissent par payer des taux bien au-delà de ce qu’ils auraient payé s’ils n’avaient pas consolidé. Dans le cas des prêts sur capital immobilier, un nombre alarmant d’emprunteurs finissent par perdre leurs maisons. Il faut ajouter à cela le fait que plusieurs prétendus programmes de « consolidation » ne le sont pas vraiment, et la consolidation des dettes a pertinemment une mauvaise réputation. Néanmoins, vous pourriez bénéficier de la consolidation si vous explorez toutes les pistes et procéder avec précaution.

Étapes

  1. Obtenez votre dossier de crédit et votre cote de crédit. N’importe quel prêt que vous obtenez sera largement basé sur votre cote de crédit, alors commencez par vérifier cela. Toutefois, si les données de votre cote de crédit révèlent que votre compte est bon et que vous avez un taux de crédit raisonnable, vous pourriez vous permettre de consolider des prêts à un taux plus bas, surtout si votre taux s’est amélioré incessamment après le prêt.
    • Vérifiez de long en large tout votre dossier de crédit pour vous assurer que c’est exact. Des incohérences pourraient porter atteinte à votre cote et vous empêcher d’obtenir le taux que vous méritez.
  2. Considérez toutes vos options. Avant d’accepter un prêt de consolidation de dette, pensez aux autres possibilités qui s’offrent à vous.
    • Si vous voulez juste économiser de l’argent, mais que vous n’êtes pas dans une situation désespérée, vous pouvez simplement rembourser rapidement vos dettes en établissant une priorité entre celles-ci. Payez autant que vous pourrez chaque mois sur votre taux de prêt le plus élevé tout en faisant des paiements minimaux sur les autres. Ainsi, vous pourrez réduire vos frais financiers mensuels aussi rapidement que possible.
    • Contactez votre compagnie de carte de crédit. Si vous avez relativement un bon crédit, vous pourriez n’avoir qu’à discuter avec votre compagnie de carte de crédit et négocier une réduction du taux d’intérêt. Si la compagnie n’accepte pas cette réduction, vous pourriez transférer votre solde vers une carte de crédit avec taux à long terme plus bas ou un taux de lancement sans intérêt. Tout ce que vous avez à faire, c’est de vous assurer que vous connaissez précisément votre taux après le lancement.
    • Contactez un organisme de conseil en crédit.Un organisme de conseil en crédit de bonne réputation peut vous procurer des conseils gratuitement ou à moindre coût sur la gestion de votre dette. Ils peuvent aussi vous aider à préparer un budget pour que vous puissiez contrôler vos finances. Toutefois, le conseil en crédit n’est pas nécessairement synonyme d’un programme de gestion de dette. Prenez garde à toute organisation qui essaye de vous engager sur cette voie au tout début. D’une manière générale, faites attention quant au choix de l’organisme de conseil en crédit. Même les agences qui se disent à but non lucratif facture souvent de grosses sommes.
    • Vendez votre voiture. Si vous n’arrivez pas à supporter les charges de votre voiture, essayez de la vendre pour rembourser le prêt. Si la voiture a été saisie, elle finira par vous coûter plus cher.
    • Discutez avec votre prêteur hypothécaire. Les prêteurs hypothécaires de renom aident souvent en cas de difficulté passagère de paiement. Faites leur appel aussitôt que vous aurez des difficultés et ils pourraient suspendre temporairement votre paiement ou accepter un tarif réduit. Vous pourriez aussi étendre la date de votre échéance. En faisant cela, vous réduisez votre paiement mensuel ou payez seulement l’intérêt (pas le principal), réduisant ainsi le montant à payer pendant un moment. Vérifiez s’il y a d’autres frais ou des amendes pour n’importe quel arrangement et pensez à refinancer votre maison si vous parvenez à en obtenir un meilleur taux d’intérêt.
    • Empruntez à votre assurance vie. Les polices d’assurance vie entière vous permettent souvent d’emprunter contre la valeur en liquide de la police. Grâce à ce prêt facile et souvent à faible intérêt, vous disposerez de liquidité pour rembourser vos dettes. Assurez-vous de vérifier les conséquences fiscales de l’emprunt et comprenez que si vous ne remboursez pas votre prêt, il sera défalqué du montant que percevront vos bénéficiaires.
  3. Faites bien la nuance entre un prêt de consolidation, un programme de gestion de dette et une négociation de dette. Les entreprises qui prétendent pouvoir vous aider à réduire vos paiements ou à sortir rapidement de l’endettement peuvent en effet être en train de vous proposer des prêts de consolidation. Le terme consolidation peut même apparaitre dans leur dénomination alors qu’elles n’utilisent en fait que des méthodes comme la gestion de dette, l’échéance ou même la faillite. Il y a de grandes différences entre ces options.
    • Un prêt de consolidation n’est rien d’autre qu’un prêt qui vous permet de rembourser vos autres prêts. Une fois votre prêt consolidé, vous devez cette somme au nouveau prêteur, et non au premier créancier. Un prêt de consolidation peut soit réduire vos paiements mensuels ou votre taux d’intérêt ou même repousser votre échéance. Une chose est sûre, il rembourse complètement les autres créanciers. Les prêts de consolidation peuvent entacher votre crédit de manière temporaire, mais généralement pas au point de faire appel aux programmes de gestion de dette ou aux négociations de dette.
    • Les programmes de gestion de dette peuvent aussi réduire vos paiements, mais ils procèdent différemment. Un organisme de gestion de dette sert d’intermédiaire entre vous et vos créanciers et essaye de négocier une réduction des taux d’intérêt ou les frais sur vos prêts. Vous payez donc un montant approuvé à l’organisme de gestion de dette ou de conseil en crédit et ils versent le paiement (souvent sans frais) à vos créanciers. La participation au plan de gestion de dette est souvent incluse dans votre dossier de crédit et peut affecter sérieusement votre cote de crédit.
    • La négociation de dette est le fait de régler une dette avec un montant inférieur à ce que vous devez. Vous payez une partie de ce que vous devez au créancier et celui-ci annule le reste de la dette. Les compagnies de carte de crédit offrent souvent des règlements forfaitaires comme moyen de récupérer une partie de leurs pertes. Bien que vous finiriez par devoir peu, un règlement va beaucoup nuire à votre crédit. Pire encore, les sociétés tierces qui offrent des négociations de dette ont la réputation de déguiser leurs pratiques sous forme de consolidation et ces compagnies fixent souvent des prix exorbitants alors qu’elles ne font que transmettre le paiement au premier créancier. Ils manquent même parfois de négocier quelques différences concernant votre modalité de remboursement.
  4. Fixez-vous l’objectif de rembourser à temps votre dette. L’une des caractéristiques les plus intéressantes de la consolidation des prêts est la possibilité de réduction des paiements mensuels. Cependant, si le montant réduit n’est que l’échelonnement de vos paiements sur une longue période, vous paierez certainement plus (parfois même plus) avec la consolidation que vous auriez dans le cas contraire. Vérifiez votre budget et fixez votre paiement mensuel aussi haut que vous pouvez en toute sécurité. Vous finirez par payer moins et vous désendettez plus rapidement.
  5. Choisissez le prêt qui vous convient le mieux. Les prêts de consolidation de dette peuvent être avec garantie (couvert par du collatéral) ou sans garantie (également souvent appelé « prêts personnels »).
    • Les prêts avec garantie tels que les hypothèques, les marges de crédit garanties, ou les prêts sur valeur hypothécaire ont souvent des taux d’intérêt plus bas que les prêts sans garantie parce que si l’emprunteur ne règle pas les échéances d’un emprunt, le prêteur peut compenser la somme en vendant les biens prioritaires. L’intérêt sur un prêt à valeur hypothécaire peut aussi être déductible d’impôt, un élément qui peut vous aider à économiser plus d’argent. Cependant, gardez à l’esprit que si vous êtes en retard sur votre prêt sur valeur immobilière, le prêteur peut saisir votre maison.
      • Considérez bien les risques avant d’opter pour n’importe quel prêt avec garantie. Aussi, gardez à l’esprit que de tels prêts peuvent inclure des frais cachés comme « points » (un point est égal à un pour cent du montant emprunté), qui pourraient faire augmenter le coût de votre prêt.
    • Les prêts sans garantie constituent une meilleure option, car vous n’aurez pas à risquer votre ou d’autres biens. Si vous disposez d’un bon crédit, vous devriez pouvoir obtenir un taux raisonnable (du moins comparé aux cartes de crédit) sur un prêt personnel sans garantie. Toutefois, compte tenu de votre situation financière, surtout si vous ne disposez pas d’assez de crédit, il pourrait vous sembler que seul un prêt garanti pourra vous donner un taux plus bas que ce que vous payez actuellement.
  6. Renseignez-vous bien. Obtenez les prix de différents prêteurs puis comparez minutieusement les conditions et les taux d’intérêt. Votre meilleure chance ici c’est votre propre banque ou votre caisse de crédit, surtout lorsqu’il s’agit de prêts personnels, mais c’est toujours bien de bien se renseigner.
    • Obtenez les prix sur support papier afin de pouvoir comparer les prêteurs cote à côté. Il y a aussi des sites web qui vous aident à comparer plusieurs prêteurs.
    • Assurez-vous de savoir tous les frais rattachés à vos prêts, ainsi que les conditions. Si vous souhaitez avoir un prix solide pour votre prêt, vous devrez faire une demande, vu que l’intérêt final et les frais peuvent varier considérablement en fonction des différentes personnes cotées. Veillez à ce que votre devis soit le plus précis possible en donnant uniquement des informations exactes.
  7. Comparez le coût total de la consolidation avec votre situation actuelle et avec d’autres prêts de consolidation. Ne faites pas du tout attention au paiement mensuel. C’est le moyen utilisé par les compagnies de consolidation pour vous appâter. La vérité est que même avec un paiement bas, vous pouvez finir par payer beaucoup plus avec la consolidation. Au lieu de cela, considérez à combien vous reviendra le prêt de consolidation, avec les intérêts, les frais initiaux et récurrents, les frais de clôture, ainsi que les points (pour les prêts garantis) et toutes implications fiscales, sur la durée du prêt. Choisissez la meilleure option puis comparez-la à la somme totale qu’il vous faudra pour rembourser vos prêts actuels (si vous ne devriez pas consolider). Si vous pouvez réaliser des épargnes substantielles sur le coût total du prêt, la consolidation est probablement une bonne option.
  8. Lisez attentivement votre contrat de prêt. Lisez entre les lignes encore et encore. Posez toutes les questions que vous pourriez avoir et assurez-vous de comprendre les réponses, même si pour cela vous devrez poser les questions plusieurs fois. En cas de doute, rapprochez-vous d’un avocat, d’une personne qui s’y connait dans le domaine ou d’une source indépendante afin qu’elle jette un coup d’œil à votre document. Dans un contrat, l’élément qui à première vue semble consécutif peut finir par vous coûter des milliers d’euros ou même votre maison. Faites donc bien diligence.
  9. Rejetez l’assurance-crédit. Certains prêteurs feront pression sur vous pour vous faire acheter l’assurance-crédit, soit en vantant ses mérites en insinuant que votre demande sera rejetée ou en vous le cachant. Si un prêteur s’adonne à une de ces deux dernières pratiques, sortez de là et portez plainte auprès de l’autorité compétente qui s’occupe des plaintes, à l’instar du bureau du procureur général de justice de l’État. L’assurance-crédit peut ajouter un énorme coût à votre prêt et vous offre généralement très peu de protection. Le prêteur peut minimiser le coût en vous donnant le prix mensuel, mais ne vous faites pas avoir.
  10. Finalisez le prêt. Si votre prêt n’a pas encore été approuvé, achevez le processus de la demande. Cela devrait être simple, mais peut prendre un peu de temps et de va-et-vient. Si votre taux de prêt est différent de celui qu’on vous a proposé, cherchez à savoir la raison, puis vérifiez votre meilleure prochaine option. Ne vous faites pas piéger avec la technique de l’appât avec substitution.
  11. Contrôlez vos dépenses. Si vous avez recours à la consolidation parce que vous avez une montagne de dette, c’est le meilleur moment pour regarder attentivement votre budget et de l’équilibrer afin de ne pas vous enfoncer davantage.

Conseils

  • Si vous ne connaissez un prêteur, faites votre petite enquête. Vérifiez si des accusations ont été portées contre lui en haut lieu et faites aussi des recherches sur lui sur internet pour voir si vous pouvez trouver des informations intéressantes. Cependant, quel que soit le prêteur, assurez-vous de comprendre de fond en comble les conditions du prêt.
  • En choisissant un paiement mensuel, assurez-vous d’avoir une sorte de coussin de protection, surtout pour un prêt avec garantie. Bien que vous vouliez rembourser la dette le plus tôt possible, il ne serait pas bien que vous vous retrouviez dans une situation où vous êtes incapable de rembourser au cas où une situation imprévue surgirait.
  • Il existe des calculatrices en ligne qui peuvent vous aider à comparer vos dettes actuelles avec le coût du prêt de consolidation, mais faites attention. Celles des sites des prêteurs présentent un faible taux pour le prêt de consolidation et des taux élevés pour les autres prêts. Cela arrive des fois, mais pas toujours. Aussi, vous ne pourrez pas avoir une comparaison exacte si vous n’entrez pas les taux d’intérêt exacts. Alors, assurez-vous d’inclure tous les frais.
  • Le prêteur peut vous fournir le coût total du prêt, mais s’il ne le fait pas, c’est facile de calculer. Vous n’avez qu’à multiplier le paiement mensuel par le nombre de mois que couvre le prêt, puis y ajouter les frais ou les points. C’est une bonne chose de le faire même si le prêteur vous fournir les chiffres du coût total.

Avertissements

  • Si vos crédits sont mauvais, attendez-vous à payer un taux d’intérêt plus élevé que ce à quoi vous-vous attendiez. Cela semble aussi un fait que plus votre situation est désespérée, plus les compagnies essayeront de tirer profit de vous. Soyez réaliste, mais assurez-vous d’explorer toutes les options. Surtout, assurez-vous de comprendre tous les termes et conditions du prêt et attention aux frais excessifs.
  • Regardez la dette de consolidation comme un moyen de payer vos dettes et non comme un moyen de vous adonner à d’autres dépenses. Vous devez contrôler vos dépenses autrement vous ne réussirez qu’à vous enfoncer de plus en plus dans la dette.
  • La dette peut être le présage d’un plus grand problème. Si vous ne résolvez pas les problèmes prioritaires, vous vous retrouverez endetté très tôt. Seulement, vous aurez le prêt de consolidation et tous les autres. Établissez-vous un plan de dépense ou un budget et tenez-vous-en pendant plusieurs mois avant de consolider vos dettes, pour prouver à vous-même que vous vous engagez dans une entreprise qui va réussir.
Теги: