Comment résoudre un différend au travail

Опубликовал Admin
Vous ne pouvez pas gagner un différend au travail. Gagner un différend signifie que vous obtenez ce que vous voulez, quel que soit ce que l’autre personne veut. Puisque le problème de base n’a pas été résolu, il va tout simplement ressurgir plus tard. Il existe quelque chose d’encore mieux que de gagner un différend, c’est de le résoudre ! Les différends non résolus rendent les gens malheureux au travail et peuvent créer de l’antagonisme, des problèmes de communications entre collègues, des équipes qui ne travaillent pas de manière efficace, du stress et une baisse de la productivité. Voici ce que vous devez faire pour résoudre de manière constructive les différends au travail.

Étapes

  1. Acceptez que certains différends soient inévitables au travail. Lorsque les gens se retrouvent engagés et attisés, ou lorsqu'il y a du changement et que de nouvelles idées arrivent, il va invariablement se produire des différends et des désaccords. Cela ne veut pas dire que vous devez vous réjouir des différends ou que vous devez en créer juste pour le plaisir, cela signifie que lorsque des différends se produisent, ce n’est pas la fin du monde. Ils peuvent aussi être le début d’un nouvel apprentissage. Les différends signifient que les gens se soucient suffisamment d’un sujet pour être en complet désaccord. La clé pour les résoudre est de ne pas les laisser s’étaler dans le temps.
  2. Occupez-vous des différends le plus tôt possible. Résolvez le différend lorsqu'il débute, car il ne va faire qu’empirer avec le temps. Les différends au travail ne surgissent pas à cause de ce que quelqu'un a dit, mais à cause de ce que quelqu'un n’a pas dit ! Tout le monde attend que l’autre admette qu’il a eu tort et devient plus désagréable si le différend a eu le temps d’incuber. Il est essentiel d’interrompre l’attente avant la résolution pour ne pas en arriver jusque là.
  3. Posez des questions gentiment. Si quelqu'un a fait quelque chose qui vous a énervé, ou si vous ne comprenez pas son point de vue ou ses agissements, vous pourriez complètement inverser le processus du différend en posant simplement des questions. Ne pensez pas que les gens font ce qu'ils font simplement pour vous embêter. Parfois, les gens ont une bonne raison de faire ce qu'ils font (même si cela vous énerve vraiment) et un différend potentiel peut s’évaporer à ce moment-là. Faites de votre question une simple question, pas une accusation. Demandez-lui pourquoi il a fait ce qu’il a fait ou pourquoi il fait souvent la même chose qui vous énerve et évitez de l’accuser de le faire.
  4. Invitez l’autre personne à discuter de la situation. Vous ne résoudrez rien avec une conversation pressée entre les emails et les coups de téléphone. Vous devez trouver un endroit et un moment calmes pour discuter de votre problème.
  5. Observez. Identifiez ce que vous voyez d’un point de vue neutre et objectif. C’est à ce moment-là que vous décrivez les faits de la situation présente de la manière la plus objective possible. Que se passe-t-il vraiment ? Quand et comment cela s’est-il passé ? Que fait l’autre personne, et tout aussi important, que faites-vous ? Vous ne pouvez citer que des faits observables et vous n’avez pas le droit de supposer ou de deviner ce que l’autre pense ou fait. Vous pouvez lui dire : j’ai remarqué que tu me critiques en permanence pendant les réunions, car c’est un fait vérifiable. Mais vous ne pouvez pas dire : j’ai remarqué que tu n’accordes aucun respect à mes idées, car vous supposez quelque chose à propos de cette personne.
  6. Excusez-vous. Excusez-vous pour le rôle que vous avez joué dans le différend. En général, toutes les personnes impliquées dans un différend ont fait quelque chose qui a créé et amplifié le problème. Souvenez-vous que vous n’acceptez pas d’en prendre toute la responsabilité, vous n’avez votre responsabilité que pour la part que vous y avez jouée.
  7. Soyez reconnaissant. Sachez reconnaître la contribution de l’autre dans le différend. Expliquez-lui pourquoi il est important que vous trouviez une solution. Cela peut être difficile, car de nombreuses personnes ont du mal à être reconnaissant envers une personne avec laquelle ils ne sont pas du tout d’accord, mais c’est une étape essentielle vers la résolution du différend.
  8. Identifiez les conséquences. Quelles sont les conséquences de votre différend pour vous et pour la société ? Pourquoi est-ce un problème ? En pensant aux conséquences de votre différend, vous trouverez la raison qui rend sa résolution nécessaire. Cela aide aussi les parties à voir plus loin que leur propre personne et d’avoir un point de vue extérieur sur le différend.
  9. Définissez un objectif. Qu’attendez-vous de la résolution du différend ? Il est essentiel de vous fixer un objectif pour que les deux parties sachent ce qu'elles retireront de la résolution du différend. De cette façon, il y a beaucoup plus de chances d’arriver à un accord.
  10. Faites des demandes. Demandez à ce que des actions spécifiques soient mises en place immédiatement. Par exemple, vous pourriez suggérer la mise en place d’une nouvelle règle pendant les réunions. Lorsque quelqu'un présente une idée et qu’une autre personne n’est pas d’accord, cette personne doit d’abord présenter les points positifs de cette idée avant de dire comment il est possible de l’améliorer. Vous pourriez ensuite suggérer que si des attaques personnelles se produisent pendant les réunions, les parties en question doivent s’excuser et en parler en privé au lieu de le faire devant tout le monde. Vous pourriez aussi proposer de mettre en place une petite discussion après la réunion pour évaluer la façon dont elle s’est déroulée.
  11. Trouvez une médiation. Certains différends ne peuvent pas être résolus par les seules parties en cause et les médiateurs peuvent alors vous aider. La médiation fait appel à une troisième partie neutre qui a reçu une formation dans ce domaine précis, qui a de l’expérience en matière de médiation et qui a reçu la confiance des parties impliquées dans le différend. Un bon médiateur aidera les deux parties à trouver leur propre solution, sans leur donner de conseils et sans les pousser vers une solution particulière. Faites attention en choisissant un médiateur. Le(s) médiateur(s) doit(doivent) avoir reçu une formation particulière, avoir beaucoup d’expérience et avoir agi dans le passé en tant que médiateur sous la supervision d’un professionnel. Autrement, il pourrait faire plus de mal que de bien.
  12. Consultez un avocat. Certains différends apparaissent à propos de sujets légaux, pour savoir s'ils sont ou non en accord avec la loi. Les personnes qui tirent la sonnette d’alarme en signalant des enfreintes au règlement peuvent être protégées légalement et devraient envisager d’évoquer leurs inquiétudes en dehors de la chaîne de décision habituelle. Si le différend apparaît à cause d’une fraude dont le but est d’extorquer de l’argent au gouvernement, ces personnes vont devoir suivre des procédures spéciales pour que leurs droits soient protégés. En général, ce genre d’accusation doit être rapporté en premier lieu aux autorités et gardé secrets sur le lieu de travail.

Conseils

  • Il n’y a aucune garantie que la méthode décrite ci-dessus résolve votre différend au travail. Elle peut le résoudre ou elle peut ne pas le résoudre. Mais même si elle ne fonctionne pas, vous pourrez être satisfait de vous-même parce que vous avez essayé. Vous vous êtes élevé au-dessus du différend pendant un moment et vous avez essayé de vous en occuper de manière positive et constructive. Personne ne peut vous en demander plus.
  • Quoi qu’il arrive, restez optimiste. Cela vous sera utile.
  • Dans tout ce processus, la partie la plus compliquée pourrait être d’inviter l’autre personne à la discussion. Il peut être extrêmement difficile de passer cette première étape, mais faites-le quand même !
  • Il est important de vous rendre à la réunion avec votre collègue de travail préparé à écouter avec attention ce qu’il a à vous dire, même si cela peut paraître difficile. De la même façon, demandez à l’autre personne d’écouter ce que vous avez à dire, sans vous interrompre.
  • Pour mieux clarifier le désaccord, vous pouvez demander à l’autre personne de dresser une liste des différends et des problèmes sur un tableau blanc. Asseyez-vous en silence pendant que cette personne vous explique chacun des points. Lorsque cette personne a terminé, relisez la liste et reformulez ses doléances avec vos propres mots de la manière la plus précise possible. De cette façon, l’autre sait que vous l’avez écouté et que vous l’avez compris. Ensuite, écrivez votre propre liste et refaites le même processus dans l’autre sens. En général, il suffit d’être clair à propos du différend pour qu’une solution mutuelle devienne plus simple.
  • À la différence des États-Unis, la France offre peu de protection aux personnes dénonçant des fraudes au sein de leur entreprise.

Avertissements

  • Si vous avez un différend avec votre manager, il est aussi possible de suivre ces étapes, surtout si votre manager n’est pas sûr de lui.
Теги: