Comment mimer

Опубликовал Admin
Le mime est l'une des plus anciennes formes de théâtre. Les mimes jouent la comédie, racontant une série d'histoires en n'utilisant que leur corps, sans parler. Voici comment devenir un mime.

Étapes

  1. Habillez-vous comme un mime (facultatif). Si vous voulez vous habiller comme un mime, suivez ces indications.
    • Portez du maquillage de mime. Un mime est immédiatement identifiable par son maquillage blanc sur le visage (mais pas sur la gorge), un marqueur pour les yeux noirs avec les fameuses « larmes » stylisées vers le milieu de la pommette, du noir sur les sourcils et du rouge à lèvres foncé sur les lèvres. Vous pouvez également essayer d'ajouter de petits cercles de poudre rose et légère pour un mime heureux ou pour une jeune fille.
    • Portez un costume de mime. Les mimes sérieux peuvent ne plus porter le « costume » classique, mais c'est un costume facilement reconnaissable pour l'Halloween ou à une fête. Trouvez un t-shirt noir et blanc à rayures horizontales, idéalement avec un col bateau et des manches trois-quarts. Portez un pantalon noir foncé, avec des bretelles blanches, des gants blancs qui montent jusqu'aux poignets et un chapeau melon noir pour compléter le look.
  2. Utilisez votre corps pour parler. Parler avec votre bouche n'est pas nécessaire quand vous faites le mime. Au lieu de cela, utilisez des expressions faciales, des gestes et votre posture pour « parler ».
    • Utilisez un miroir (ou un auditoire) pour évaluer quels mouvements sont les plus réussis et qui font passer les émotions, les attitudes et les réactions. Un miroir pleine longueur est nécessaire pour les débutants, mais gardez à l'esprit que le miroir est un ami que vous aurez besoin d'abandonner au moment de la performance.
    • Une caméra vidéo, si vous y avez accès, peut être un outil pratique.
  3. Commencez avec des techniques de base : il ya des leçons assez simples, commencez par celles-ci..
    • Cultivez votre imagination. Utilisez votre imagination et apprenez à créer des illusions. Le plus important pour le mime est de croire que l'illusion est réelle. Naturellement, plus le mime croira en son illusion, plus l'auditoire y croira aussi. Exercez-vous afin de devenir meilleur. Par exemple, prétendez que le mur est réel. Visualisez le mur dans des couleurs différentes. Sentez le mur et ses textures différentes ; rugueux, lisse, humide, sec, chaud ou froid. Utilisez ces mêmes techniques pour toutes les illusions'. Vous verrez également que votre corps réagit naturellement à l'illusion si vous êtes convaincu qu'elle est vraie.
    • Profitez d'un point fixe. Cela peut être plus communément appelé « pointe fixe », qui est tout simplement le libellé français original de « point fixe ». C'est une idée extrêmement simple : le mime localise un point avec son corps et continue à bouger autour dans l'espace. Cette technique est à la base de toutes les illusions qu'un mime peut créer.
    • Ajoutez des lignes à des points fixes. La ligne s'inspire du point fixe. Dans un premier temps, ajoutez simplement un deuxième point fixe dans l'espace. Ce qui rend une technique unique est la difficulté supplémentaire de garder deux points à la même distance par rapport à l'autre. En outre, la distance relative entre les deux points devient la définition du « bloc de construction ». En tant que telle, la ligne peut devenir « non-fixe » tant que les deux points sont maintenus stables dans leur rapport à l'autre. Une bonne application de ce concept est le mur du mime.
    • Tracez une ligne dynamique. Si la ligne ne mettait pas de force sur ses points, la ligne dynamique ajoute cet élément. Cette idée s'applique à l'exemple de « tirer sur la corde », mais elle peut être appliquée à pratiquement n'importe quel usage de la force dans une illusion. Le secret de ce concept est la synchronisation de l'impact d'une force imaginaire à travers le corps. Cette ligne dynamique est essentiellement une compréhension de la physique appliquée au corps humain. Cela peut sembler compliqué, mais vous pouvez comprendre très facilement en faisant ceci : trouvez un mur et placez vos deux mains sur celui-ci à la hauteur des épaules environ. Poussez légèrement sur le mur avec vos mains. Quand vous poussez, essayer de sentir l'endroit où la pression s'accumule dans votre corps. Vous devriez sentir la pression dans vos mains, bien sûr, mais vous devriez aussi sentir une certaine tension dans vos épaules et vos hanches. Si vous n'arrivez pas à sentir quoi que ce soit, augmentez doucement la pression jusqu'à ce que vous sentiez quelque chose. Essayez aussi différentes positions et sentez comment cela modifie la pression de votre corps. La ligne dynamique fait appel à la mémoire des forces comme celles de l'exercice ci-dessus pour créer des illusions réalistes des forces imaginaires.
    • « Manipulez » l'espace et la matière. C'est une jolie phrase qui veut dire « faire les choses à partir de rien ». C'est la technique la plus compliquée à expliquer, car elle fait appel à de nombreux éléments provenant des trois techniques précédentes. Il est plus simple de l'expliquer par un exemple : dribbler avec un ballon de basket. En n'utilisant qu'une seule main, le mime utilise une grande partie de l'idée derrière la ligne dynamique, mais en utilisant une seule main, il utilise un seul point. Au lieu de deux points, le mime transforme son point restant en forme : une paume arrondie avec les doigts légèrement enroulée sur elle. Cette forme définit l'« espace » où l'illusion existe et permet au ballon de basket, la « matière », d'exister dans l'illusion. La manipulation de l'espace et de la matière peut être utilisée pour créer un certain nombre d'objets, de personnages ou d'évènements.
  4. Attrapez une corde. Prétendez avoir une corde qui pend devant vous et essayez de la prendre pour grimper.
    • Faites la glisser vers le bas et grimper à nouveau pour un meilleur effet. Lorsque vous atteignez le sommet, essuyer la transpiration sur votre front. Une corde d'escalade est une illusion très difficile si elle est faite correctement. Imaginez et sentez le poids de votre corps. Si vous utilisez vraiment une corde d'escalade, vos muscles vont s'étirer. Votre visage grimacera dans l'effort. Essuyez la sueur de votre front, cela passera comme une réaction naturelle. Si vous n'avez jamais escaladé une vraie corde, faites-le avec une surveillance dans un gymnase. Prenez des notes mentales de vos actions et de vos réactions, même si beaucoup d'illusions ne peuvent pas être recréées avec les mouvements exacts qu'on utilise dans la réalité, l'attitude mentale (l'imagination) doit être la même que dans la réalité. (Voir la première note ci-dessous de la rubrique « Attention » et assurez-vous de vous réchauffer avant de tenter cette illusion.)
  5. Faites semblant d'être dans une boite. Si vous êtes dans une boite invisible, vous pouvez pousser en face de vous avec vos mains, d'abord avec la paume de votre main puis avec vos doigts. Agissez comme si vous essayez de trouver un moyen de sortir de cette boite invisible en identifiant ses coins et ses côtés. Passez une main sur les « bords » de votre boite imaginaire, essayez de trouver le couvercle et un moyen de sortir. Si vous voulez, vous pouvez éventuellement trouver le couvercle et l'ouvrir de façon spectaculaire avec les deux bras, dans un geste triomphant.
    • Montez sur une échelle. Pour créer l'illusion de l'échelle, montez des échelons imaginaires et montez dans les airs. Placez un pied sur le sol, comme si vous vouliez le mettre sur un barreau de l'échelle. Tirez sur les barreaux (garder les mains en mouvement ensemble !), mettez-vous debout sur vos orteils, puis redescendez avec le pied opposé « sur un échelon ». Alternez vos pieds et vos mains chaque fois que vous « montez ». Regardez vers le haut, comme si vous cherchiez l'endroit vers où vous grimpez. (Si c'est une grande échelle, regardez vers le bas de temps en temps pour créer un effet comique, inclinez votre tête lentement et avec précaution, juste assez pour regarder vers le bas, puis regardez vers le haut rapidement, avec une expression de panique). Faites faire à vos jambes les mêmes mouvements que vos pieds, comme si vous grimpiez une vraie échelle.
    • Mimez « le pauvre ». Faites semblant d'être appuyé contre un lampadaire, un mur ou un comptoir. Cela peut sembler facile, mais ça prend beaucoup de force et de coordination pour « s'appuyer » sur rien. La technique de base comporte deux parties. Commencez par écarter vos pieds à la largeur des épaules.
    • Pour la partie supérieure : tenez votre bras légèrement à l'écart de votre corps, le coude plié afin que votre avant-bras soit parallèle au sol et la main (poignet légèrement détendu) soit près de votre torse. Maintenant, levez votre épaule pendant que vous déplacez votre poitrine vers le coude (en gardant le coude au même point dans l'espace !)
    • La partie inférieure : en même temps, pliez le genou légèrement, en mettant votre poids sur la jambe pliée. L'effet créé est que votre coude reste là où il est, mais il semble que votre poids soit déposé sur le lieu imaginaire où votre coude repose. Assurez-vous de ne plier que la jambe sous votre bras levé. Gardez votre jambe opposée parfaitement droite pour renforcer l'illusion.
    • Regardez-vous dans un miroir ou utilisez une caméra vidéo pour voir dans quelle mesure la technique est réussie. Il est parfois plus efficace de faire cette technique avec désinvolture, sans exagération.
    • Pour que l'illusion soit plus réaliste, votre jeu peut aussi inclure de trébucher, glisser et vous pencher sur le côté de l'objet, en même temps.
  6. Utilisez le vent. Prétendez qu'il y a beaucoup de vent et que vous avez du mal à vous tenir debout, que le vent vous pousse et vous fait tomber. Pour rendre l'effet plus drôle, ajoutez une lutte avec un parapluie qui se brise sous l'effet du vent.
  7. Mime qui mange. Il peut être très amusant de voir un mime manger. Faites semblant de manger un hamburger ou un hotdog, avec tous les condiments qui salissent vos vêtements. Accidentellement, du ketchup pourrait gicler dans votre œil. Essayez aussi de peler une banane, puis glisser sur la peau.
  8. Marchez sur place. L'un des classiques du mime est la marche sur place. C'est également un des exploits les plus exigeants physiquement. Cette promenade bouleverse la structure de la marche normale. Le pied dans la marche du mime ne supporte pas le poids, mais il doit faire comme s'il supportait le poids comme dans une marche normale. C'est pourquoi la jambe doit rester droite dans l'illusion, elle fait semblant de supporter le poids. Voici comment le faire.
    • Il est très important de commencer par avoir une bonne posture. Vous devez tenir votre abdomen assez bien, car il sera enclin à bouger lorsque vous ne faites pas attention. Gardez vos épaules hautes et en arrière - la poitrine et le cou doivent aussi être redressés.
    • Pour commencer, placez votre poids sur un pied. C'est votre pied qui sera à « l'avant ». Pliez le genou vers le pied légèrement vers l'avant. Avec votre autre pied, la position des orteils devrait être parallèle aux orteils du pied de devant. Cependant, évitez que votre pied arrière ne touche le sol tout en maintenant la plante du pied arrière parallèle au sol. Gardez cette jambe bien droite.
    • Avec votre pied avant, abaissez lentement le talon au sol et redressez la jambe. Pendant que vous faites cela, déplacez votre pied arrière vers l'arrière tout en gardant la plante du pied parallèle au sol et la jambe droite - vous devriez sentir un étirement intense derrière la jambe. Poussez la jambe arrière aussi loin que vous le pouvez tout en conservant votre équilibre.
    • Une fois que le pied arrière est allé aussi loin qu'il le peut, ramenez-le en parallèle avec le pied avant. Essayez de ramener le talon de votre pied arrière d'abord, naturellement. Pliez ensuite la jambe lorsque vous amenez le pied arrière vers l'avant.
    • Maintenant, touchez le sol avec la paume de votre pied arrière. Si vous regardez vos pieds, ils sont maintenant inversés par rapport à leur position de départ. Le pied « avant » est maintenant dans la position de celui de derrière et vice versa.
    • La transition du poids entre les pieds est l'aspect le plus crucial de l'illusion ! Vous devez transférer en douceur le poids de votre ancien pied « avant » à votre nouveau pied « avant ». En même temps, vous devez lever le pied qui vient d'être libéré et le trainer derrière vous. Cela va prendre un peu de pratique pour bien maitriser cette technique.
    • Avec toute l'activité de vos pieds, n'oubliez pas de bouger le haut de votre corps ! Balancez vos bras pour que le pied avant soit toujours en opposition avec votre main à l'avant. Inspirez lorsque vous soulevez votre pied arrière ; expirez lorsque vous glissez votre pied arrière vers arrière.
    • Si vous ne trainez pas votre pied arrière vers l'arrière en parallèle avec le pied avant, il vous suffit de transférer votre poids sur celui-ci et faire du moonwalk !
  9. Faites-le mime intéressant. Vous pouvez essayer de faire rire ou vous pouvez essayer de faire évoluer votre mime vers une forme supérieure d'art. Si vous créez une histoire avec votre mime, vous pouvez faire participer votre public en fournissant une vraie résonance artistique à l'art du mime. Réfléchissez à l'avance à une « histoire » que vous souhaitez raconter. Gardez à l'esprit que le mime peut être très beau et émouvant s'il est bien fait. Voici quelques exemples :
    • C'est un jour de grand vent (vent = mime du parapluie) et vous souhaitez vous rendre au stand de hamburgers en marchant, mais vous rencontrez un ami qui regarde son chat qui est coincé dans un arbre. Votre ami vous demande de monter une échelle pour sauver le chat (mime de l'échelle). Lorsque vous redescendez avec le chat (mime tenant un chat désagréable qui se tortille), votre ami vous achète un hamburger (mime du ketchup) et quand vous le quittez, vous ne voyez pas la peau de banane qui traine sur le sol.
    • Si vous souhaitez mimer quelque chose de plus grave, adopter un état d'esprit avec vos vêtements, le maquillage et l'éclairage. Pensez à une histoire grave avant de débuter. Par exemple, vous pouvez mettre en évidence le sort des sans-abris qui dorment dehors dans le froid durant l'hiver. Faites-vous un maquillage triste, portez des vêtements en lambeaux et utilisez un éclairage tamisé. Pensez à une histoire qui vous permet de mimer le désespoir que le sans-abri qui cherche un abri pour la nuit peut ressentir. Mimez que vous cherchez un espace pour dormir sous un pont avec seulement une boite en carton comme lit. Mimez des frissons et l'incapacité de bien dormir. Tenir compte de la situation de cette personne, mimez la tristesse.

Plus d'informations

Conseils

  • « Les mimes doivent avoir des corps de gymnastes, l'esprit des acteurs et le cœur des poètes. » - Étienne Decroux, le « père du mime moderne »
  • Un très bon mime est très recherché dans des domaines tels que le théâtre, le cinéma et le cirque. Pensez au « Cirque du Soleil » et aux films de science-fiction, où les mimes peuvent exprimer des émotions sans paroles et créer un pont entre nos attentes et celles de l'homme et d'autres manifestations irréelles.
  • Cet article ne traite que d'un style spécifique de mime - le mime type ou le mime d'illusion. Il y a des centaines d'autres formes qui ont peu ou pas de ressemblance avec Marcel Marceau ou Charlie Chaplin.
  • Beaucoup de personnes formées en tant que mime opèrent maintenant sous le terme de « théâtre physique » afin d'éviter la stigmatisation sociale que le mime inspire souvent aujourd'hui. La plupart de ces artistes n'utilisent pas des costumes traditionnels de mime ou de maquillage.
  • Si vous êtes vraiment intéressé à poursuivre une carrière de mime, envisagez de suivre un cours de mime avec une école ou un groupe artistique de spectacle.
  • Les mimes sont réputés pour utiliser du maquillage blanc avec un contour noir des yeux et d'autres traits du visage pour exagérer les émotions. Un haut rayé noir et blanc, des gants blancs et un chapeau noir sont également des caractéristiques du costume traditionnel d'un artiste mime. Cette tenue et ce maquillage font partie de la tradition de nombreux artistes-mimes, dont le légendaire Marcel Marceau. Cependant, vous n'avez pas besoin de vous habiller de cette façon, en fait, il est considéré tellement cliché par les artistes modernes que la majorité d'entre eux aiment mieux l'éviter.
  • Le Maquillage blanc porté par les mimes est en fait emprunté à la tradition du clown. Il est utilisé dans les deux cas pour souligner les traits de caractère et les expressions afin qu'ils puissent être clairement visibles à distance. Le maquillage blanc était à l'origine destiné à exprimer une émotion simple et innocente. La tradition du maquillage de mime utilise des symboles plus stylisés, tout en simplifiant en même temps les couleurs et les lignes.
  • Au lieu du maquillage blanc, les anciens mimes portaient des masques ou du maquillage normal de scène.
  • Bien que le mime peut sembler comique, n'ayez pas peur des sujets plus sérieux. Les mimes les plus connus, y compris Marcel Marceau et Charlie Chaplin, ont principalement joué des personnages courageux, mais aussi pitoyables (Bip et le Clochard, entre autres).
  • Le moonwalk et le breakdance se sont inspirés du mime.
Теги: